Camaël par Alexia Damyl

Synopsis:

La Bretagne, VIIe siècle. Dans des bois impénétrables, un vampire émerge de l’ombre, son nom : Camaël. Des siècles plus tard, sa vie prend un tournant qu’il n’aurait jamais imaginé. Une menace venue du fond des âges revient le hanter.
La découverte d’une prophétie énigmatique le propulse dans la quête de ses origines. Il va alors dénouer peu à peu les mystères de sa création…

Mon avis:

Alors que nous faisons la connaissance de Camael, celui-ci vit une vie tranquille auprès de l’homme qui l’aime. Malgré sa nature vampirique, il s’est, au fil du temps fondu dans la masse. Sa nature a laissé place à son humanité. Il vit en paix et profite de ses instants de bonheur. Son passé est loin derrière lui. Du moins c’est ce qu’il pense.
Mais voilà que ce même passé rejaillit de façon aussi fulgurante que déstabilisante. L’enlèvement d’Amin va obliger Camael à faire face à L. Cette métamorphe louve qui ne lui est pas inconnue.
L. a été sa meilleure amie avant de devenir sa pire ennemie. La pensant hors d’état de nuire, Camael a fait l’erreur de l’oublier.

Vous l’aurez compris, Alexia nous offre une nouvelle explosive, pleine de rebondissements. Il n’y a pas de temps mort, tout s’enchaîne et petit à petit, nous voyons se former ce puzzle. Ne vous fiez pas aux apparences. Jusqu’au dernier moment, nous allons de révélations en révélations. Rien n’est acquis, tout est remis en question. C’est en cela que la lecture devient addictive. L’auteure prend énormément de plaisir à se jouer autant de Camael que de nous. Tout n’est que manipulations.
Bien que cela soit un urban fantaisie, on s’identifie à Camael de par ses sentiments humains. L’auteure aborde des sujets concerts, d’actualités et intemporels.

On ressort de cette lecture essoufflé, haletant, car le grand final nous laisse imaginer une suite…
C’est son premier MM. Je l’avais découvert par son roman historique t’aimer et résister qui m’avait bouleversé. Elle réussit de nouveau à me bouffer de par ce urban fantaisie. Une auteure qui manie avec brio les styles et les genres.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, contes et légendes, faux semblants, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |

T’aimer et résister par Alexia Damyl

29Synopsis:

Anne avait quatorze ans lorsque son chemin croisa celui de Bérangère qui en avait seize. Immédiatement, les deux adolescentes devinrent inséparables, mais nous étions en 1939 et la Seconde Guerre mondiale ne tarda pas à frapper la France de plein fouet. Plus de soixante millions de personnes furent tuées à travers le monde. L’histoire d’amour naissant entre les deux jeunes femmes n’échappa malheureusement pas aux conséquences désastreuses de cette sombre période de l’Histoire.

Mon avis:

Cette nouvelle est un instant volé d’une confession d’une grand-mère à sa petite fille…

Nous sommes en juillet 1939, une autre vie que celle que nous connaissons aujourd’hui… Un air de liberté et de petits bonheurs du quotidien.

Alexia nous retrace avec beaucoup de justesse les confidences de cette femme alors jeune campagnarde de 14 ans, dont on préserve son insouciance en plein conflit… Elle qui va découvrir que l’amour peut apparaître sous les formes d’une amie chère à son cœur … Un amour aussi fort qu’impossible… Un amour interdit.

On devient à notre tour cet enfant qui découvre que son aînée a connu un premier émoi plein de tendresse… On pourrait paraître choqué, mais au contraire… Ce qui devrait être tabou devient quelque chose de beau. Les mots posés sont telle une poésie… Simple et innocent. Un amour de deux jeunes demoiselles qui découvrent le désir, les premiers émois, les premiers sentiments amoureux…

En parallèle de cette parenthèse enchantée, la réalité de la guerre va les rattraper… Cette France divisée, cette peur de l’ennemi, cette insécurité constante… Puis l’enfer de l’occupation, de cette perte de liberté, celle de devoir être constamment sur ses gardes … Tout en décidant envers et contre tout de continuer à vivre cet amour interdit… Et enfin cette libération si attendue, si désirée, celle où l’on se permet de croire de nouveau à la vie, mais … Les esprits étaient trop marqués… Où les morts et leurs dévotions sont trahis par les vivants …

Comment se reconstruire après de telles épreuves ? Comment avancer alors que nous ne sommes plus que l’ombre de nous-même, sans plus aucune croyance en l’humanité… Là sont les questions qui sont posées par l’auteure, ces vérités qui dérangent…

T’aimer et résister résume à lui seul ce bout d’Histoire, celle qui nous toutes communes… Celle d’hommes et de femmes se battant pour leur liberté… Cette volonté de s’affranchir, se battant pour pouvoir vivre et aimer librement… Une histoire qui débute à l’aube de la Seconde Guerre mondiale et qui continue dans le temps, retraçant ce combat à jamais gravé et résonnant encore aujourd’hui de celui de cette femme militant pour un amour libre.

Plus qu’une romance, c’est un devoir de mémoire où les larmes coulent et cela dès le premier chapitre, car même si nous ne connaissons pas la suite, l’Histoire elle est ancrée en chacun d’entre nous…

Bravo et merci pour cette lecture oh combien juste… Et encore et toujours d’actualité.

Un bijou à lire avec une énorme boîte de mouchoirs à côté…

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander?

 


Genre: au delà des apparences, historique, survivants, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |