Série Mad Creek par Eli EASTON

Tome 1 : Comment hurler à la lune

Le shérif Lance Beaufort n’allait pas laisser les problèmes s’installer dans sa ville, non monsieur ! Isolée dans les montagnes de Californie, Mad Creek a des secrets à protéger, comme le fait que la moitié de ses habitants sont des Canithropes, des chiens qui ont gagné la capacité à prendre forme humaine. Le fait que Lance descende de border collies fait de lui un gardien des plus avertis.

Tim Weston est à la recherche d’un refuge. Ayant appris que son patron avait déposé des brevets en son propre nom pour tous les hybrides végétaux qu’il avait créés, Tim a quitté son emploi. Quand une cliente lui vient en aide et le laisse utiliser son chalet à Mad Creek, il voit l’opportunité d’un nouveau départ. Mais le timide jardinier bafouille et passe pour un menteur auprès des étrangers, en particulier auprès d’un magnifique alpha tel que le shérif Beaufort.

Les poils de Lance s’hérissent face à ce jeune étranger dégingandé. Il s’inquiète de l’arrivée de producteurs de marijuana à Mad Creek et n’est pas convaincu par l’histoire de ce gamin. Il décrète alors qu’un peu de travail sous couverture est de rigueur. Le jour où Tim percute un border collie noir avec sa voiture et décide de l’adopter, c’est l’amour au premier regard pour le jardinier et le chien intérieur de Lance. Prétendre être un animal de compagnie va mettre le shérif Beaufort dans de beaux draps !

 

Tome 2 : Comment marcher comme un homme

Le député Roman Charsguard a survécu à l’Afghanistan, où il a perdu son meilleur ami, son maître K-9, James. Roman était un chien militaire jusqu’à il y a deux ans, lorsqu’il a développé la capacité de se transformer en humain. Ce n’est pas facile d’apprendre à être un homme.

Il a trouvé un endroit où vivre à Mad Creek, un paradis pour le monde secret des Canithropes. Trouver une raison de vivre a été plus difficile. Enfin, jusqu’à ce qu’un homme pénètre dans le bureau du Sheriff et commence à créer des problèmes.

Matt Barclay est malchanceux. On lui a d’abord tiré dessus lors d’un raid contre la drogue, puis envoyé comme enquêteur de la DEA à Mad Creek, une petite ville située dans les montagnes californiennes. Le travail de Matt consiste à surveiller les fermes de drogue illégales, mais personne dans la ville ne le veut.

Et puis il y a Roman, l’ancienne baby-sitter de Matt. C’est le type le plus sexy que Matt ait jamais vu, même s’il est un peu bizarre. Si la ville ne le tue pas, la frustration sexuelle pourrait bien le faire.

La ville compte sur Roman pour empêcher Matt d’en apprendre sur les Canithrope, Matt compte sur Roman pour être son partenaire de travail et lui dire la vérité, et Roman essayant de naviguer entre l’amour, le sexe et de nombreuses émotions humaines désordonnées.

Qui à dit que c’était si compliqué de marcher comme un homme?

 

Tome 3 : Comment briller comme une étoile

Le Dr Jason Kunik travaille sur le plus stupéfiant des projets de génétique : la cartographie du génome d’une nouvelle espèce, les Éveillés – des chiens qui peuvent prendre une apparence humaine. Le problème est que personne ne sait que les Éveillés existent et Jason ne peut les trahir en publiant ses recherches. Quand il déménage à Mad Creek afin de poursuivre ses recherches dans une ville remplie de ces créatures, il ne veut que la paix, la tranquillité et pouvoir se plonger dans son travail. Peut-être que s’il comprend comment la mutation est activée, il pourra faire taire à jamais le chien qui est en lui.

Milo est un chien réconfortant les malades en unité de soins palliatifs et il a perdu beaucoup de patients bien-aimés dans sa vie. Il comprend instinctivement la maladie et la douleur à un niveau spirituel que peu de gens atteignent. Quand il acquiert la capacité de se transformer en homme, il pense qu’il a enfin tout ce qu’il a toujours voulu. Mais être un homme n’est pas la même chose que d’être aimé et se réfugier à Mad Creek n’est pas la même chose que de trouver un foyer.

Quand une maladie mystérieuse frappe Mad Creek et menace tous les Éveillés de la ville, le scientifique et le chien doivent découvrir ce que c’est et comment l’arrêter. Au passage, ils pourraient découvrir que l’amour véritable est possible, si vous regardez les étoiles briller.

 

Mon avis:

Voici une série qui nous sort des sentiers battus, une série sur les canithropes, c’est-à-dire les métamorphes chiens, le tout dans un décor typique d’une petite ville américaine perdue dans les montagnes.

Les histoires sont, elles aussi tout à fait différentes de celle que nous avons l’habitude de lire. Là où on pense lire une romance entre des métamorphes lycanthropes donc sauvages, l’auteure nous bouleverse dans nos habitudes en nous comptant une histoire avec des animaux domestiqués.

C’est là le point fort de cette série : Un superbe travail d’écriture sur le comportement de ces hommes et femmes métamorphes. Elle fait un parallèle entre l’homme et l’animal et nous embarque dans cette complexité de cette alliance inattendue. Les deux parties de ce même être sont très bien présentées et mettent en avant la difficulté de ces éveillés à faire la part des choses.

D’un tome à l’autre, on se retrouve à la place d’un humain qui découvre un homme-chien puis on se place dans la peau d’un éveillé. Ce qu’on apprécie, c’est la mise en avant de la relation d’homme et chien dans notre quotidien, la place que prend l’animal dans la vie d’un homme. Elle met le doigt sur cette relation spéciale, celle où le chien devient le prolongement de l’homme. De ce fait, elle nous met face aux difficultés d’adaptation pour ces eveillés dans un monde humain et en parallèle, l’importance de la meute, cette idée d’unité face à l’inconnu.

En bref, une série à lire et relire avec plaisir !

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 


Genre: au delà des apparences, romance métamorphe, seconde chance
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

Série Men of Lancaster par Eli EASTON

T1 Une nouvelle moisson

David Fisher a observé les règles toute sa vie durant. Issu d’une famille mennonite, il a obéi à son père et a repris la ferme familiale, s’est marié et a eu deux enfants. Aujourd’hui, alors qu’ils sont tous deux à l’université et que sa femme est décédée, il gère sa ferme seul, par automatisme, sans rêves pour sa vie qu’il pense déjà finie.

Christie Landon, graphiste de Manhattan et fervent adepte des soirées gay, a besoin de changer de vie. À trente ans, il pense qu’il est plus que temps de grandir un peu et de songer à l’avenir. Lorsque son meilleur ami fait une overdose, Christie décide de faire un break et de quitter la ville. Il s’isole alors dans une petite maison du comté de Lancaster en Pennsylvanie pour y faire le point et souffler.

Mais la vie en pleine campagne est bien ennuyeuse et pouvoir apercevoir ici et là le type séduisant qui vit à côté ne lui suffit pas vraiment. Alors lorsqu’il se découvre une passion dévorante pour la cuisine, il décide de tenter une approche avec son veuf de voisin en lui proposant de partager leurs repas ainsi que les frais des courses. David accepte et très vite, les deux moitiés de ce drôle de couple se rendent compte qu’ils apprécient réellement passer du temps ensemble.

Christie exhume des sentiments que David avait enterrés voici bien longtemps et défie les limites de son monde étriqué. S’il réussit à s’affranchir du passé, peut-être David aura-t-il, lui aussi, une seconde chance d’être heureux…

 

T2 Le sanctuaire

Eddie Graber rêvait de bâtir un sanctuaire pour animaux de ferme rescapé, et celui-ci était sur le point de se réaliser avant que son partenaire se retire à la dernière minute. Désormais, Eddie risque de perdre la propriété de dix hectares dans le comté de Lancaster – et tous les espoirs qu’il y avait mis – avant même que le projet ne démarre. Il a besoin d’aide, il a besoin d’argent, mais surtout, il a besoin de retrouver la croyance en un but supérieur qui l’a amené jusque-là avant tout ça.

Samuel Miller a travaillé dur pour s’intégrer dans sa communauté amish malgré son pied bot. Mais quand son père apprend que Samuel est gay, il est fouetté et rejeté. Avec à peine quelques centaines de dollars en poche, il répond à une annonce pour un ouvrier agricole et se retrouve employé par un citadin qui se fait des idées étranges sur les animaux, qui n’a pas la moindre idée de comment diriger sa petite ferme, mais qui a le cœur sur la main.

Samuel n’est pas la seule âme en perdition à avoir trouvé par hasard son chemin jusqu’à Meadow Lake Farm. Il y a aussi Fred et Ginger, deux vaches qui vivaient dans un garage, une bande de moutons et un petit cochon noir nommé Benedict qui pourrait être la clé de la vie, de l’amour, de l’argent et même d’un avenir heureux pour deux reclus de la société.

N.B. : Ce livre se déroule dans la même région que le premier mais parle d’un nouveau couple. Il peut être lu individuellement.

 

Mon avis:
Des hommes en totales oppositions : rats des villes et rats des champs, le tout dans une bourgade américaine puritaine. Le décor est planté.
Deux histoires différentes et pourtant, des points communs à chacune qui dénoncent cette Amérique à deux vitesses. Eli Easton met en avant le poids de la religion dans ces contrées reculées. La vie de ces hommes et de ces femmes qui sont dirigés selon des croyances divines dans des communautés fermées telles que les mennonites ou amish. Alors quand on se trouve face à quelqu’un qui vient de la ville, de ces métrosexuels libéraux, il y a un réel choc des cultures.
Et pourtant, on se rend compte qu’il y a des traumatismes qui sont universels. Que le rejet peut être perçu par tous, quelles que soient les origines, qu’être différent (quelle que soit cette différence) amène cette même douleur. L’auteure fait un énorme travail d’écriture pour mettre des mots sur ces maux et nous prouver qu’être différent n’est pas quelque chose de négatif. Au contraire, aller au-delà des apparences, des soit disant « bien-pensant », être soi-même tout simplement peut nous apporter ce que tout être humain, croyant ou non recherche : être heureux et épanoui.
Elle nous montre le combat que cela demande au quotidien, des sacrifices que cela peut entrainer, mais qu’au bout du compte, cela en vaut largement la peine. Voilà la morale de cette superbe série. Une lecture qui nous ouvre à de nouveaux horizons.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, religion, seconde chance, série
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Série Sexe à Seattle par Eli EASTON

Tome 1 : Les ennuis riment avec Tony

Pour mener à bien son enquête sur le meurtre d’une jeune femme, Tony DeMarco, détective privé à Seattle, se fait passer pour un patient du docteur Jack Halloran, le thérapeute ayant traité la victime dans une clinique de sexe de la même ville. Ce n’est pas la première fois que Tony passe sous couverture, mais c’est la première fois qu’il veut passer sous les couvertures de l’un de ses suspects. Il ne peut pas s’en empêcher : Jack Halloran est exactement le genre de héros au regard d’acier pour qui Tony craque. Mais avant de pouvoir jouer les Roméo, il devra prouver l’innocence de Halloran et faire en sorte que le médecin ne découvre pas sa ruse.

Le docteur a ses propres problèmes, y compris un bras droit endommagé dans l’exercice de son devoir en tant que chirurgien de guerre en Irak et le stress post-traumatique qui en découle. Il ne comprend pas pourquoi il se sent attiré par son nouveau patient, cet Italien grand et drôle au regard de chien battu, dont l’humour s’infiltre à travers ses défenses pour lui faire ressentir des choses qu’il pensait depuis longtemps enfouies. Mais le médecin et le détective pourront-ils trouver un chemin vers leur amour en dépit des secrets qui existent entre eux ?

 

Tome 2 : Crise existentielle rime avec Daniel

Daniel Derenzo, magnat des affaires, ne se consacre qu’à son travail jusqu’au jour où son père mourant lui rappelle que la vie est courte. Lorsque Daniel commence à réévaluer ses choix, il réalise qu’il est attiré par Nick, son collègue et meilleur ami, alors qu’il s’est toujours cru hétéro. Fidèle à lui-même, Daniel étudie ce désir qu’il vient de découvrir avec l’aide des experts de chez Nouveaux Horizons, et décide de poursuivre Nick avec cette même détermination farouche qui lui a permis de réussir en affaires.

Lorsqu’ils étaient colocataires à l’université, Nick Ross, qui n’a jamais caché sa bisexualité, en pinçait pour Daniel. Mais celui-ci était hétéro, et Nick a fini par panser son cœur meurtri en épousant Marcia, qui a toujours su pour sa bisexualité. Deux enfants et quatorze ans plus tard, leur mariage est devenu une routine des plus banales, mais les enfants de Nick sont tout pour lui, et il craint de ne jamais obtenir la garde alternée en cas de divorce. S’il parvient à confier son cœur à un Daniel qui s’éveille à de nouvelles pulsions, chacun pourrait trouver son bonheur, comme dans un conte de fées.

 

Tome 3 : Amour éternel rime avec Michael

Tout le monde adore Michael Lamont en tant qu’infirmier, mais son second boulot en tant qu’assistant sexuel à mi-temps en fait sourciller plus d’un, et lui a fait perdre plus d’un conjoint. Michael est petit, très beau, et dévoué à aider ceux qui ont besoin de lui. Mais ce qu’il veut par-dessus tout, c’est une histoire d’amour bien à lui. Il passe le plus clair de son temps dans des romans de science-fiction, plus particulièrement ceux de son auteur préféré et celui pour qui il en pince depuis longtemps : le très mystérieux J.C. Guise.

La vie de James Gallway tourne au ralenti, mais elle fonce inexorablement vers le chaos. Lui qui a écrit un best-seller à dix-huit à peine alors qu’il était alité de force à cause de la polio, dix ans plus tard il a non seulement perdu son inspiration mais son envie de vivre. Ses ventes sont en chute libre depuis des lustres, et coincé dans sa chaise roulante il s’est isolé du monde, convaincu qu’il n’est pas digne d’amour.

Mais quand il se voit obligé de se rendre à une séance de dédicaces et y rencontre Michael, il n’arrive pas à croire qu’un homme tel que ce dernier pourrait être intéressé par quelqu’un comme lui…

 

Mon avis:

Voici une série à laquelle on ne s’attend pas. Rien qu’au titre, on se dit que notre lecture va nous donner chaud. Et bien, il n’en est rien. Eli EASTON nous fait découvrir des métiers méconnus et pourtant importants : les travailleurs du sexe dans des cliniques spécialisées. C’est ce qui rend cette série juste sublime.

On découvre des hommes et des femmes, diplômés de médecines qui aident d’autres personnes ayant des problèmes d’ordre sexuel. L’auteure joue sur les stéréotypes avec un humour sarcastique. Un réel miroir de notre société.

Les références médicales sont multiples et très bien expliquées, telles que l’échelle de Kinsey ou encore « la personnalité du type A » pour appuyer l’histoire de ces pathologies. Elle pose des mots sur ces hommes et ces femmes qui vivent mal leurs problèmes de sexualité : cette tension, cette gêne sur un sujet trop tabou de nos jours. Tout est fait pour dédramatiser le sujet de fond.

Elle joue sur cette gêne commune à tous par des euphémismes et des métaphores qui ne peuvent que nous faire rire de nous-même. Elle dédramatise ce sujet tabou. Elle nous explique les tenants et aboutissants qui entraînent de tels problèmes. Une remise en question qu’une telle prise de conscience peut entraîner sur un individu, mais aussi sur son entourage… Mais aussi la difficulté d’avouer son métier quand on est dans cette branche si particulière… Un vrai coup de pied aux idées reçues.

Elle aborde non pas un, mais plusieurs aspects de ces patients qui vont dans ces cliniques du sexe : de l’homme impuissant, à celui qui se découvre bisexuel ou encore les personnes avec un handicap. C’est ce panel qui apporte une réelle profondeur à notre lecture. On en ressort différent.

En clair un vrai coup de cœur pour cette auteure et cette série. À lire absolument, on ne peut que ressortir enrichi par une telle lecture.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, handicap, homoparentalité, Le temps des choix, métier, seconde chance, série, sexualité différente
Série: Reines-Beaux |