L’omega et sa licorne par Coyote Starr, Lorelei M. Hart

Synopsis:

Un ours brisé. Une licorne sexy. Une maison invisible. Beaucoup de magie et de sensualité.

Un ours brisé
Adrian se pointe à Trois-Rivières, espérant guérir l’ours qui sommeille en lui. Au lieu, il trouve un mentor et sa voie. Or, une tragédie se produit et Adrian ne peut qu’avoir peur que le temps qu’il a à passer dans la maison qu’il a appris à aimer ne soit compté.

Une licorne sexy
Justin se trouve à Trois-Rivières pour des raisons familiales et se sent immédiatement attiré par l’ours qui habite le cottage de sa grande tante.

La magie se produit…
Adrian et Justin apprennent à peine à se connaître et à apprivoiser leurs mondes respectifs, quand la magie leur rend visite et qu’ils réalisent que Justin n’est pas le seul nouvel arrivant à Trois-Rivières. Ils comprennent bientôt qu’il y d’autres gens qui ont besoin de protection.

 

Mon avis:

Certes la construction des phrases est quelque peu hasardeuse, des dialogues sont mal disposés, mais l’histoire vaut quand même le coup d’être lu. En lisant le titre, on s’imagine bien des choses… Mais l’auteur nous surprend. Utiliser une licorne est peu banale dans les romans et cela ne tombe pas dans la mièvrerie.

Deux êtres que le destin fait se rencontrer pour une raison qui ne peuvent expliquer à l’instant T. L’auteur nous fait comprendre que les épreuves que la vie nous fait subir nous permette de devenir les hommes et femmes que nous sommes à cet instant. Ce vécu, même douloureux nous permet de grandir, de nous endurcir et au bout du chemin acquérir le but ultime: celui de trouver sa place.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, omegaverse
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Le prince et l’oméga par Penelope Peters

Synopsis:

Rowan ne fait pas partie de la royauté… et ça lui va parfaitement.

L’Omega, Rowan Thornton, n’a jamais été aussi heureux de ne pas faire partie de la royauté. Surtout quand sa meilleure amie, la Princesse Celia, est obligée de se marier avec un prince étranger qu’elle n’a jamais rencontré. La solution de Celia ? Demander à Rowan de flirter avec quelqu’un, n’importe qui, durant le bal de ses fiançailles pour qu’elle puisse vivre une histoire romantique par procuration, à travers lui.
Eh bien, c’était à ça que servaient les meilleurs amis, n’est-ce pas ?

Gus fait partie de la famille royale… et il ne l’a jamais regretté, auparavant.

Le Prince Gaspar – connu sous le nom de Gus – n’est pas le genre d’Alpha à tomber amoureux sur un coup de tête, et surtout pas lors d’un simulacre de bal romantique. Il a accepté un mariage arrangé parce que c’est son devoir et non son désir. Quand son demi-frère suggère qu’il saisisse l’occasion d’avoir ce qu’il veut vraiment avant de se mettre la corde au cou avec une princesse étrangère, Gus n’a aucune intention de suivre cette proposition… jusqu’à ce qu’il rencontre un bel Omega roturier au sourire adorable.
Ce n’est pas comme si Gus allait perdre son cœur entretemps, n’est-ce pas ?

Ce n’était qu’une seule nuit… mais les conséquences pourraient être plus graves qu’ils ne le pensent.

Gus et Rowan savent tous les deux qu’une vie ensemble est impossible… mais pendant une heure, ils s’en moquent complètement. Une nuit à s’abandonner à leur passion a des conséquences qu’aucun d’eux n’avait anticipées… Mais cela va-t-il briser la trêve fragile entre leurs deux pays ? Et la jalousie d’un courtisan va-t-elle finir par détruire tout ce à quoi ils tiennent ?

 

Mon avis:

Voici une oméganerve qui fait référence aux dessins animés de notre enfance. Tous les ingrédients sont réunis pour nous servir une romance « royale ».

Nous avons un prince alpha, une princesse oméga, des devoirs envers leurs royaumes respectifs… Et entre les deux, un roturier qui vient bouleverser cette belle dynamique.

Une romance douce, remplie d’amour mais pas un seul type d’amour. Celui-ci se conjugue au pluriel. On parle de sentiments amoureux mais aussi fraternels, amicaux… Un savant mélange qui apporte son lot de rebondissements.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, contes et légendes, omegaverse
Série: Auto édition |

Dans les Yeux de Sam par Beth CARLINGTON

Synopsis:

un monde où, biologiquement l’homme se situe entre le loup et la hyène, Sam est un photographe de mode reconnu. C’est aussi un Alpha qui refuse de se plier aux exigences de la société qui l’entoure.
Pedro est un jeune modèle. Nouveau dans le circuit, il tape immédiatement dans l’œil professionnel de Sam qui décide de travailler le plus souvent avec lui.
A la fin d’une campagne publicitaire éprouvante, Sam sent que le jeune Pedro va avoir ses chaleurs. Pour le protéger des autres Alphas, il décide de le ramener chez lui où il sera en sécurité. Sam ne s’attendait pas à ce que son propre instinct réagisse aux phéromones du jeune Oméga.

Mon avis:

Une jolie romance pleine de sincérité. Un oméga qui découvre le poids qui incombe à sa condition, un alpha qui refuse de se plier aux dictas et désidératas de la société… Un jeu du chat et de la souris où les sentiments gagnent à la fin.

En clair, une romance omegaverse dans toute sa splendeur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 

 


Genre: omegaverse
Série: format kindle |

Série Tadaima Okaeri par Ichikawa Ichi

Tome 1: Bienvenue à la maison

Bienvenue dans le monde de Tadaima, Okaeri, où il existe trois types de personnes : alpha, bêta et omega. Dans cette société pleine de préjugés, l’homoparentalité est difficilement acceptée, mais plus encore, la liaison amoureuse entre les différents types d’êtres humains.

Hiromu, alpha, et Masaki, omega, allant à l’encontre de l’ordre établi, se sont mariés et ont eu un enfant. Heureusement, ce petit bout de chou fait fondre la terre entière, et il devient rapidement leur raison de vivre et d’avancer.

Suivez le quotidien de cette petite famille attachante, débordant dentrain et damour !

Découvrez l’omegaverse dans sa dimension la plus adorable avec Tadaima, Okaeri, où lamour d’un enfant résout tous les problèmes…

 

Tome 2: Jours heureux

Bienvenue chez les Fujiyoshi ! Dans ce deuxième volume rempli d’amour, la famille s’agrandit, donnant naissance à des situations tout aussi drôles qu’adorables.

Hikari grandit et commence à être confronté aux réalités de la vie… et de celle de ses parents. Malgré les épreuves qui se profilent, lui et sa petite sur sauront-ils illuminer les journées de leurs parents et amis ?

Retrouvez le chaleureux microcosme de Tadaima, Okaeri dans cette série d’anecdotes, où deux adorables bouilles valent encore mieux qu’une !

 

Tome 3: A demain

Masaki, père au foyer, et son mari Hiromu mènent une vie tranquille avec leurs enfants. Hikari, leur fils aîné, est l’heureux grand frère de Hinata, le nouveau rayon de soleil de la famille. Mais leur rencontre avec Mochizuki, père célibataire, et son fils, pourrait bien chambouler leur quotidien d’apparence calme et bien rangé. Retrouvez Hikari, Hinata et leur famille pas si banale dans ce nouvel opus qui mêle problèmes de société, bouilles adorables et amour sincère.

 

Mon avis:

Cet omegaverse change un peu de ceux présentés précédemment car il aborde le sujet de l’homoparentalité. Comme dans notre société, ce couple « hors norme » souhaite élever son enfant comme tout le monde. L’auteur nous montre les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, ces regards qui les jugent. Ce qui est intéressant dans cette série, c’est que l’auteur ne s’arrête pas au quotidien de cette famille, il aborde aussi le passé des deux parents, le poids des conventions, des jugements des proches sur leur conditions, leur envies de parentalité mais aussi leur espoir pour le futur, celui de l’acceptation. L’éducation et la communication auprès des enfants, de cette génération à venir qui eux ne voient que des parents aimants. Une belle histoire de tolérance.

 

NB une thématique sur l’homoparentalité est en préparation pour 2020 😉

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: homoparentalité, omegaverse
Série: Hana Collection |

Omega mon amour par Jeremy HENRI

Synopsis:

Dans un monde où l’évolution a scindé l’humanité entre alphas, bêtas et omégas, les injustices se sont multipliées. À travers l’histoire des couples de ce roman, venez découvrir comment l’Amour lutte et s’impose.
Julian a passé les deux dernières décennies à regretter d’avoir perdu Sylvain et leur fils.
Maxime ne rêve que de trouver un bon travail, avant de se confesser à son meilleur ami Dorian.
Gabriel, qui se considère comme un handicapé de la vie et de l’amour, ne comprend pas l’intérêt que lui porte Christophe de Nivars.
Et Sofia, transidentité, tente de survivre dans un monde qui la rejette, quand le destin lui fait revoir Amaury d’Estèves.
Chacun à leur façon, ils témoignent que tout est possible.

Mon avis:

Quatre couples, quatre histoires. D’apparence, on pourrait s’attendre à quelque chose de redondant. En effet, chaque couple est composé d’un Alpha et d’un Oméga et pourtant… L’auteur passe au-delà des apparences et met en avant l’individu et non sa « race ».  C’est là le point fort de cette histoire. Chaque homme a un passé, une histoire, des traumatismes, des peurs, mais aussi des envies qui font échos aux autres sans pour autant prendre la vedette sur les autres. 

L’objectif est réellement de mettre en avant le poids des apparences sur le comportement d’un être dans cette société. Son poids sur son quotidien. Ce qui au départ est une omegaverse peut tout à fait être conté dans une romance classique sur notre société. On parle de ségrégations, d’homophobie. Des sujets qui sont, à l’heure actuelle très présente dans notre vie quotidienne.

Toutes ses situations font échos à des faits de société: le poids de la famille sur un enfant, la lutte des classes, la ségrégation, la transidentité. Tous ces sujets font échos à notre quotidien. Voilà pourquoi on apprécie cette lecture. 

Le petit point négatif que j’emmétrai par rapport à cette lecture est cette relation à l’argent. C’est réellement dommage que l’auteur le mette en avant cette aise financière qui résout tous les problèmes, sans effort. À lire cette romance, on pourrait croire que l’argent fait le bonheur et que sans y avoir accès, on ne peut vivre « normalement ». Rien n’est réalisable sans… Oui l’argent amène du confort, mais est-ce vraiment le message à donner? Ne peut-on pas raisonner et tout faire pour s’en sortir sans forcément avoir un conjoint multimillionnaire?

C’est ce qui me dérange un peu, je l’avoue. Après, on parle de romance voir de romance omégaverse… Donc oui, dans ce cadre c’est plutôt habituel de lire des romances conte de fées… Mais l’histoire est tout de même très plaisante à lire. 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, Le temps des choix, omegaverse, traumatismes du passé
Série: Independently published |

Le maitre de maison est un alpha par Fuyu Natsushita

Synopsis:

Kazumasa, récemment marié, s’accommode parfaitement de son nouveau rôle d’homme au foyer, d’autant qu’il aime passionnément son époux, le beau Takaomi.
Par contre, le sexe, c’est une autre affaire : ils sont tous les deux seme ! Et il est hors de question pour Kazumasa de laisser quoi que ce soit approcher son arrière train, même si le contrat de mariage lui impose de rapidement donner naissance à un héritier pour le clan de son conjoint… Mais Takaomi non plus n’a pas l’air prêt à échanger les rôles, et tient à respecter les envies de son partenaire.
À situation désespérée, méthode désespérée : Kazumasa va tout mettre en œuvre pour apprendre à faire fondre son amant, même si pour cela, il doit tester lui-même. Entre quiproquos, scènes chaudes et moments de tendresse, le charmant couple arrivera-t-il à ses fins ?

 

Mon avis:

Encore une belle romance Yaoi omegaverse, où l’auteur met l’accent sur le poids des étiquettes, des attentes de la société qui forcément influe sur le couple. Il n’est pas évident de faire fonctionner une relation surtout quand on est seme (dominant).

Le but de cette romance est de montrer que pour qu’un couple fonctionne, les deux conjoints doivent apprendre à se connaitre, parfois se tromper, faire des compromis pour au final apprendre à communiquer et se faire confiance.

Notons, encore une fois, que le coup de crayon est d’un réalisme impressionnant. Les sentiments exprimer dans les dialogues se lisent aussi par les dessins. Ce que j’apprécie, c’est que les traits sont francs, les personnages ne sont pas féminisés comme dans beaucoup de Boylove. Nos deux protagonistes sont des hommes à part entière autant physiquement que moralement.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: omegaverse
Série: Hana Collection |

Musher par Eva Justine

Synopsis:

Tome 1: Musher: Jusqu’à toi

Envoyé au pied levé par sa société dans le Yukon, Anthony doit retrouver un dénommé Adam Larivière pour l’informer de son héritage. Afin de contrer sa poisse habituelle, son meilleur ami Mikado décide de l’accompagner, et ce n’est pas un luxe, car dès l’aéroport, les ennuis commencent. De Montréal à Whitehorse, les deux amis croiseront plusieurs fois sans le reconnaître celui pour lequel ils parcourent des milliers de kilomètres. Une fois arrivés à Teslin, bourgade isolée au milieu des immenses espaces enneigés où le musher vit avec sa meute, l’un d’eux tombera sous le charme de ce pays à la beauté sauvage où la nature est reine et de cet homme hors du commun qui vient d’être élu le sportif le plus sexy de l’année.

 

 Tome 2: Musher: jusqu’à moi

Le temps est venu pour Adam Larivière de connaître la teneur du testament de son grand-oncle. Heureux de retrouver Anthony, il s’envole pour Paris. Mikado traîne comme une âme en peine. Triste d’être séparé de Lédonias, il croit rêver le soir où il entend sa voix dans l’interphone. Après d’intenses retrouvailles et un séjour à Nice, tous prendront d’importantes décisions qui bouleverseront leur avenir.

 

 Tome 3: Musher: jusqu’à vous

Au tour de Violette et Charlotte de s’envoler pour le Yukon, afin d’y passer les fêtes de fin d’année en famille. Accompagnées de Markus, leur sexy bodyguard, elles survoleront l’océan et les vastes étendues enneigées de ce territoire encore sauvage et vivront de merveilleux moments de bonheur saupoudrés de neige et surtout de fantaisie.

 

Spin off: Musher forever

Ah, Noël ! Son ambiance chaleureuse. Ses lumières clignotantes. Ses odeurs de pain d’épices, de cannelle et de vin chaud. Ses chants de Noël repris en chœur. L’excitation de découvrir ce qui se cache à l’intérieur des paquets-cadeaux. Tout cela nous plonge chaque année dans une véritable magie féérique. Et quand on a la chance de passer les fêtes dans le Yukon, comment dire… cela devient inoubliable.

 

Mon avis:

Voilà une vraie romance version conte de fées moderne. Comment ne pas tomber amoureux de ces hommes, tous si différents et pourtant si attachants? Le gros point fort de cette histoire est ses différentes personnalités qui regroupent un panel et non pas un stéréotype unique d’un homme. Sans parler de leur entourage, tous aussi « frapadingue » excusez-moi l’expression. Chacun s’assume, avec ses qualités et ses défauts. Ils ont tous un passé différent, des peurs, des choix de vie différente et c’est ce melting pot qui fait que cette romance nous est si agréable à lire. On peut facilement s’identifier à l’un d’eux, et c’est la force de la plume d’Éva. Chacun aura des choix à faire, car accepter l’amour est une chose, mais quand on se retrouve sur deux continents différents, avec des conditions de vie à l’opposé du nôtre… prendront-ils le risque de tout remettre en question pour un homme?

Tel un doudou, on prend plaisir à se poser et s’imaginer voyager entre la France et le Canada. Un voyage des sentiments et des sens. Une romance à déguster comme un chocolat chaud au coin d’une cheminée…

 

Et cette nouvelle qui vient clore cette série… Parlons-en.

Cinq ans plus tard, nous revoilà dans le Yucon pour Noël. On retrouve, avec un plaisir non dissimulé, à la hauteur de Mikado Antony et Adam et leurs jumeaux, mais aussi Charlotte, Violette et tous les autres. Les années sont passées, chacun a évolué, grandi dans leur nouvelle vie avec leurs compagnons. Le temps d’une soirée, chacun nous fait partager leurs souvenirs, leurs souhaits et envies pour le futur.

Eva nous offre avec cette nouvelle un véritable épilogue de cette superbe série. Celle qui a débuté en France, entourée de solitude, trouve son happy end dans ce petit coin de paradis canadien. Comme aime à dire Eva, là où le vent les a menés et où leurs cœurs ont su où étaient leurs places.

Vous l’aurez compris, c’est une confirmation de mon coup de cœur. Une fin qui au fond ne l’est pas. Juste une parenthèse, où nous prenons des nouvelles de personnes auxquelles on s’est attaché, avec qui nous avons vécu une folle aventure… À l’image de ces hommes et femmes, une série dans sa globalité haute en couleur et en sentiments.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: homoparentalité, Le temps des choix, road trip, romance, série, voyage
Série: format kindle |

Un Oméga enrobé de sucre par Lorelei M. Hart, Xander Collins

Synopsis:

L’amour n’est pas toujours comme au cinéma… parfois c’est encore mieux !
Jamie est un romantique dans l’âme. Il veut trouver l’amour, comme ces gens au cinéma, mais il est trop timide et étrange pour y arriver. Puis il voit un homme sexy avec une caravane fooding pour la restauration rapide. Sous les encouragements de son ami, il drague avec lui en donnant un nom coquin à l’une de ses tartes.

Bryce est un séduisant Alpha qui sort à peine d’une mauvaise relation amoureuse. Son ex l’a trompé, est tombé enceinte et l’a fait chanter, le laissant avec une caravane fooding et tout juste assez d’argent pour vivre. Bryce n’est pas intéressé par une nouvelle relation amoureuse, encore moins avec quelqu’un qui travaille dans le même édifice que lui. Or, quand Bryce remarque le mignon mec et sa tarte, il ne pense pas pouvoir résister très longtemps à l’envie de se retrouver dans ses bras.

 

Mon avis:

Voilà une vraie romance à l’américaine avec son conte de fée des temps modernes. Il faut bien le préciser avant de débuter cette lecture. C’est un parti pris: on aime ou pas. Personnellement je ne suis pas grande amatrice de ces romances conte de fée mais j’ai appréciée celle ci. Alors oui, c’est léger, ca se lit sans prise de tête, on sait déjà qu’il y aura un happy end digne de ce nom mais c’est une lecture agréable. Il faut quand même noté un réel effort sur le travail d’écriture que fait les auteurs sur des sujets universels: la tolérance et l’acceptation. A savourer comme un chocolat chaud, sucré.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: omegaverse
Série: Independently published |

la série Vente aux Enchères D’omegas par April ANDREWS

Tome 1

Lorsqu’un loup naît omega, il ne peut pas rester avec sa meute. Il est vendu aux enchères, lieu où les loups sont échangés entre meutes. Les acquéreurs recherchent surtout de la main-d’œuvre pour leurs fermes, de la compagnie pour les membres de leur famille, voire parfois, quelque chose de complètement différent…

Stephen sait depuis tout petit qu’il va finir aux enchères et a toujours vu cela comme une chance de fuir la meute qui l’a rejeté, et de commencer une nouvelle vie ailleurs. Tant qu’il peut trouver un moyen d’emmener le dernier membre de sa famille avec lui, Stephen se fiche de savoir où il atterrira… En tout cas, c’est ce qu’il a toujours cru… Mais le jour des enchères, un inconnu d’une meute lointaine fait une offre pour lui. Ce loup le veut pour une seule et unique raison… le faire se reproduire.

Stephen fait face à un choix difficile. Il peut accepter son nouveau statut de loup reproducteur et garder sa famille à ses côtés, ou s’y opposer et perdre non seulement sa famille et sa nouvelle meute, mais toute chance de vivre une nouvelle vie.

 

Tome 2

Lorsqu’un loup naît omega, il ne peut pas rester avec sa meute. Il est vendu aux enchères, lieu où les loups sont échangés entre meutes… Et ces échanges ne sont pas toujours en faveur de ce que désireraient vraiment les omegas…

En tant qu’omega, Robbie Huxley a été placé aux enchères pour la première fois lorsqu’il avait neuf ans. La seconde fois, il en avait quinze, et dix-huit lors de la troisième. Pour Robbie, chaque échange avait signifié se retrouver face à un maître plus cruel et méchant que le précédent, ainsi qu’une vie qu’il détestait de toutes les fibres de son être.

La semaine avant qu’il ne soit mis aux enchères pour la quatrième fois, Robbie décide que la dernière option qu’il lui reste est d’essayer de s’enfuir. Il sait que ce sera difficile, car il est strictement interdit aux omegas de quitter leur meute, mais Robbie ne voit pas d’autres options. S’il a ne serait-ce qu’une infime chance d’avoir enfin droit au bonheur, il se doit de la saisir.

Mais Robbie ne sait pas qu’il existe un loup dont le travail est de traquer, et de ramener chez eux, les omegas fugueurs. Et ce loup le pourchasse avec une idée bien précise en tête…

 

Mon avis:

Une jolie série omégavesque, toute simple en apparence, remplie de désir de liberté, d’amour et le plus important d’acceptation, où les faux semblants et les apparences sont omniprésentes.

Deux tomes, deux omégas qui ont les mêmes origines, que le « destin » leur permet d’entrevoir un futur loin d’être réjouissant, sans espoir et pourtant… L’auteure met en avant le parallèle entre une société archaïque, faite d’étiquettes et de pouvoir à une plus libérale, plus évoluer où la liberté et l’égalité sont les ciments de sa fondation.

Cette romance est une romance omégavesque, certes, mais elle peut tout à fait se calquer à notre société actuelle et cet antagonisme.

Je tiens à faire un clin d’œil au travail de traduction, en particulier sur le deuxième tome. Manhon TUTIN, par ses mots apporte un réel enrichissement à notre lecture et nous fait comprendre le travail de réflexion que l’auteur veut transmettre à ses lecteurs.

Notez qu’un tome 3 est prévu au cours de l’année…

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: omegaverse
Série: LLC |

Yes, my destiny par Sachimo

Tome 1

Dans un monde où alphas, bêtas et omegas commencent tout juste à cesser dêtre séparés par castes, Aoi est lhéritier dun riche clan dalphas. Mais Aoi est né avec une double malédiction : il est omega, et il a trouvé son âme soeur en la personne de Saionji Jirô, alpha et aîné dune autre riche famille. Renonçant à son héritage à cause de sa nature, Aoi se fait embaucher comme apprenti chez Jirô, afin de tester le lien qui les unis et dapprendre à vivre, fier et indépendant, malgré son statut domega. Secondés par deux majordomes au caractère bien trempé, Aoi et Jirô devront faire face à leur destin.

Entrez dans un monde où majordomes sexy, pulsions incontrôlables et drame romantique se mêlent, pour le meilleur ou pour le pire…

 

Tome 2:

Kudô, majordome et chef de service de la famille Saionji, est quelqu’un de très sévère, envers les autres comme envers lui-même. Lorsqu’Aoi, ancien héritier de la famille Tôjô, débarque chez les Saionji, il est accompagné de son majordome personnel Miyauchi , entre les deux domestiques, c’est le début d’une inimitié intense et de querelles presque quotidiennes. Mais lorsque Kudô découvre que Miyauchi est amoureux d’Aoi, il a de la peine pour lui. Miyauchi aurait la possibilité de mettre fin à la relation de maître-serviteur qui le lie à Aoi pour devenir son compagnon, mais il préfère prendre la décision de pousser Aoi dans les bras de son âme-sur Jirô, quitte à finir seul. Lorsque Kudô découvre cette histoire, il ne peut pas s’empêcher de prendre Miyauchi dans ses bras , c’est là qu’il réalise qu’il est amoureux de lui et que c’est loin d’être réciproque.

Entrez dans un monde où majordomes sexy, pulsions incontrôlables et drame romantique se mêlent, pour le meilleur ou pour le pire

 

Tome 3:

Majordomes dans la famille Saionji, Miyauchi (bêta) et son chef Kudô (alpha) sont plus que des sex-friends, mais ils ne sont pas en couple. Kudô éprouve un profond amour envers Miyauchi, mais celui-ci, à cause de son statut de bêta, combat ses propres sentiments. Jusqu’au jour où la pire crainte de Miyauchi se réalise lorsqu’ils font la connaissance d’un oméga nommé Hajime l’âme sur de Kudô.

Un scientifique fou, un jeune homme mystérieux
Découvrez de nouveaux personnages dans Answer, le spin-off passionnant de Yes, My Destiny !

 

Tome 4:

Miyauchi (bêta) est un très bel homme, majordome d’élite dans la famille Saionji. À cause de son passé, il s’imagine qu’il n’a pas le droit au bonheur.

« Je n’ai besoin de rien. Je veux juste que la personne que j’aime soit heureuse. »

Kudô (alpha) éprouve des sentiments envers Miyauchi, mais plus celui-ci se montre indécis, et plus il en souffre.
Mais lorsque Hijiri, le futur chef de la famille Nagumo, débarque avec l’âme-sur de Kudô, celui-ci se retrouve pris entre deux feux

Le bonheur d’une personne peut-il être décidé par quelqu’un d’autre ? Peut-on laisser quelqu’un manipuler le destin, même si c’est pour une bonne cause ? Miyauchi prend enfin sa décision !
Retrouvez le grand final plein d’émotions de cette fabuleuse histoire d’amour et de destinée !

 

Mon avis:

Alors c’est mes premières chroniques de Yaoi, je tiens à le préciser.

J’ai découvert ce genre de lecture lors du salon du livre de Paris cette année. J’étais quelque peu retissant au départ, moi qui adore lire des histoires sans images, où mon imaginaire fait son travail. Puis, j’ai découvert des petites merveilles dans ce genre. J’en remercie encore les amies qui m’avaient encouragé à m’y mettre. Au départ c’est déroutant. Il faut comprendre que les Yaoi se lisent de droite à gauche.

Pourquoi vous proposer My destiny? Tout simplement parce que l’auteur traite le sujet « au delà des apparences » qui est un thème récurant dans les omégaverses avec beaucoup de sensibilité. Non seulement l’histoire est prenante, mais le trait du dessin rajoute ce petit plus. On ressent divers sentiments en lisant les dialogues mais les dessins les renforcent. Le trait est soigné, les expressions faciales faciles à décrypter et toujours en accord avec les dialogues.

Concernant l’histoire en elle même, l’auteur pointe du doigt cette société faite d’étiquettes, de discriminations. Ici on parle d’omégas, de béta, d’alpha mais le sujet est universel et est parfaitement traité. Tout en restant dans l’esprit omegaverse, l’auteur fait passer le message que nous sommes tous unique et que nous ne nous définissons pas par les apparences.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, omegaverse
Série: Hana Collection |