Deux Jules | La théorie du Serpent par Clément Flahaut

Synopsis:

« Crois-tu aux fantômes, LL ? »
Eliott et Lucas filaient le parfait amour. Deux garçons opposés par la vie, comme dans la plupart des histoires, qui se retrouvaient autour d’une même idylle. Une romance palpitante et inattendue qui aurait pu durer une éternité…
1er mars 2016. Les liens se brisent à la suite d’un acte intime et interdit. L’âme esseulée, Lucas sombre dans une nostalgie inaltérable. Les secrets les plus enfouis resurgissent, les doutes s’accroissent, l’impression du complot grandit : toute cette relation n’était-elle que le préquel d’un crime ?
Plongez dans le puzzle d’une vie, arpentez le passé et le présent d’un garçon détruit… Le tableau d’une maladie, ou plutôt de l’attirance irrationnelle entre un ange et un serpent.

 

Mon avis:

Voici une lecture difficile à commenter sans spolier.

Mais voici comment son auteur la présente:

La romance a eu lieu il y a 627 jours, elle s’est terminée il y a 360 jours, et aujourd’hui, au début de l’histoire, l’un des deux garçons espère enfin comprendre pourquoi !

Toujours selon son auteur, voici comment la résumer

« « Lucas aimait Eliott, Eliott aimait Lucas, ils étaient deux Jules, mais force d’éclats de venin, le serpent finit toujours par se mordre la queue » »

Voilà qui est dit. Je vais donc vous faire part de mon retour de lecture. Ce roman est construit tel un puzzle. Au départ, c’est confus, tout n’est qu amertume, silence, culpabilité. On ressent que Lucas ne s est pas remis de ce traumatisme, lié à ce garçon. On devient curieux, on essaie de comprendre ce qu il en est de par ces brides d informations distillées… Puis arrive ce cours, cette théorie et tout est remis en question. Comme le dit l’auteur, l’histoire se résume à la définition de cette théorie du serpent. Peu à peu, le brouillard s’éclaircit et on redoute de découvrir la vérité…

Clément par sa plume, nous montre tout son talent dans cet art complexe qu’est la description de cette relation idéalisée et pourtant si toxique.  Nous retrouvons cette ambivalence, ce sentiment d’être partagé entre la colère et l’envie. Le fait d avoir ce compte à rebours, ces bonds entre passe et présent renforce ce malaise que l on ressent à travers Lucas. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire… C est ce paradoxe qui fait la force de cette histoire.

Nos deux Jules sont à cette image, un amour impossible malgré ce désir déchirant d une autre finalité. Cette lecture est bouleversante. Clément nous donne un vrai drame dans toute sa splendeur. Il nous prouve que l Homme de par sa nature, n est pas monochrome mais fait de nuances. Nous avons chacun une part sombre. À nous de savoir composer avec et l’accepter.

En conclusion, je dirai que cette romance est un roman psychologique qui nous force à réfléchir sur l’être humain et les conséquences de nos actes. On en vient à ressentir une profonde empathie pour un être qui de prime à bord, est coupable des faits qui lui sont reprochés. C’est là le tour de force de ce roman! C’est un déchirement de quitter ces deux Jules… Et pourtant, tout à une fin. Une lecture qui ne laisse pas indifférent, une lecture que l on prend plaisir à relire, à redécouvrir… Une lecture coup de coeur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, romance young adult, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |