Lumineuse obscurité par Nathalie Daumas

Synopsis:

Anthony se réveille à l’hôpital, aveugle. L’angoisse, la peur et les changements pèsent lourd sur lui. Ainsi que la solitude. Il ne sort de la maison que pour aller chez son psychiatre, où il rencontre invariablement le même jeune homme : Alaix. Alaix est fils de bonne famille, enfant de médecins, il a le physique et l’intelligence qui pourraient le mener loin. Mais, étouffé par son père, il se meurt à petit feu. À force de toujours se croiser dans cette routine, Anthony se met à apprécier ces moments. Jusqu’à ce qu’Alaix lui vienne en aide et lui propose de passer plus de temps avec lui…

Mon avis:

Nathalie DUMAS nous plonge dans ce quotidien fait de terreur et de détresse suite à un traumatisme. Par les voix Anthony et Alaixandre, elle nous décrit leurs difficultés d’acclimatation face à cette société hostile, où frustrations, peur et solitude deviennent leur quotidien.

L’un est affaibli physiquement. L’autre l’est psychiquement. Deux âmes perdues, deux hommes solitaires qui se rencontrent dans un lieu peu commun : un psychiatre.  De fil en aiguille, ils vont instaurer de nouvelles routines, des instants de « normalité » dans leurs vies brisées. Ils ne vont pas se juger sur leur apparence, ne vont pas s’apitoyer sur le sort de l’autre comme leur entourage. Au contraire, ils vont écouter, s’adapter. Peu à peu, ils découvrent que derrière l’apparence « forte » que l’un ressent de l’autre, se cachent des fêlures. Que leurs parcours, bien que différents, sont pourtant communs : ils n’étaient pas heureux. Ils subissaient plus qu’ils ne vivaient leurs vies.

Sans s’en rendre, compte, leur rapprochement va être le point de départ de leurs reconstructions. Ils vont apprendre à faire face à eux-mêmes et leurs handicaps respectifs. Plus encore, ils vont les accepter et s’assumer tels qu’ils sont devenus dans leur entièreté.

 

En clair, une nouvelle pleine de bon sens que l’on prend plaisir à lire et à relire. Et, au final, un superbe message d’espoir : rien n’est figé. Au contraire, tout est à faire.  Il suffit parfois de se laisser la chance de faire un pas vers l’autre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, handicap, Le temps des choix, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |