Yes, my destiny par Sachimo

Tome 1

Dans un monde où alphas, bêtas et omegas commencent tout juste à cesser dêtre séparés par castes, Aoi est lhéritier dun riche clan dalphas. Mais Aoi est né avec une double malédiction : il est omega, et il a trouvé son âme soeur en la personne de Saionji Jirô, alpha et aîné dune autre riche famille. Renonçant à son héritage à cause de sa nature, Aoi se fait embaucher comme apprenti chez Jirô, afin de tester le lien qui les unis et dapprendre à vivre, fier et indépendant, malgré son statut domega. Secondés par deux majordomes au caractère bien trempé, Aoi et Jirô devront faire face à leur destin.

Entrez dans un monde où majordomes sexy, pulsions incontrôlables et drame romantique se mêlent, pour le meilleur ou pour le pire…

 

Tome 2:

Kudô, majordome et chef de service de la famille Saionji, est quelqu’un de très sévère, envers les autres comme envers lui-même. Lorsqu’Aoi, ancien héritier de la famille Tôjô, débarque chez les Saionji, il est accompagné de son majordome personnel Miyauchi , entre les deux domestiques, c’est le début d’une inimitié intense et de querelles presque quotidiennes. Mais lorsque Kudô découvre que Miyauchi est amoureux d’Aoi, il a de la peine pour lui. Miyauchi aurait la possibilité de mettre fin à la relation de maître-serviteur qui le lie à Aoi pour devenir son compagnon, mais il préfère prendre la décision de pousser Aoi dans les bras de son âme-sur Jirô, quitte à finir seul. Lorsque Kudô découvre cette histoire, il ne peut pas s’empêcher de prendre Miyauchi dans ses bras , c’est là qu’il réalise qu’il est amoureux de lui et que c’est loin d’être réciproque.

Entrez dans un monde où majordomes sexy, pulsions incontrôlables et drame romantique se mêlent, pour le meilleur ou pour le pire

 

Tome 3:

Majordomes dans la famille Saionji, Miyauchi (bêta) et son chef Kudô (alpha) sont plus que des sex-friends, mais ils ne sont pas en couple. Kudô éprouve un profond amour envers Miyauchi, mais celui-ci, à cause de son statut de bêta, combat ses propres sentiments. Jusqu’au jour où la pire crainte de Miyauchi se réalise lorsqu’ils font la connaissance d’un oméga nommé Hajime l’âme sur de Kudô.

Un scientifique fou, un jeune homme mystérieux
Découvrez de nouveaux personnages dans Answer, le spin-off passionnant de Yes, My Destiny !

 

Tome 4:

Miyauchi (bêta) est un très bel homme, majordome d’élite dans la famille Saionji. À cause de son passé, il s’imagine qu’il n’a pas le droit au bonheur.

« Je n’ai besoin de rien. Je veux juste que la personne que j’aime soit heureuse. »

Kudô (alpha) éprouve des sentiments envers Miyauchi, mais plus celui-ci se montre indécis, et plus il en souffre.
Mais lorsque Hijiri, le futur chef de la famille Nagumo, débarque avec l’âme-sur de Kudô, celui-ci se retrouve pris entre deux feux

Le bonheur d’une personne peut-il être décidé par quelqu’un d’autre ? Peut-on laisser quelqu’un manipuler le destin, même si c’est pour une bonne cause ? Miyauchi prend enfin sa décision !
Retrouvez le grand final plein d’émotions de cette fabuleuse histoire d’amour et de destinée !

 

Mon avis:

Alors c’est mes premières chroniques de Yaoi, je tiens à le préciser.

J’ai découvert ce genre de lecture lors du salon du livre de Paris cette année. J’étais quelque peu retissant au départ, moi qui adore lire des histoires sans images, où mon imaginaire fait son travail. Puis, j’ai découvert des petites merveilles dans ce genre. J’en remercie encore les amies qui m’avaient encouragé à m’y mettre. Au départ c’est déroutant. Il faut comprendre que les Yaoi se lisent de droite à gauche.

Pourquoi vous proposer My destiny? Tout simplement parce que l’auteur traite le sujet « au delà des apparences » qui est un thème récurant dans les omégaverses avec beaucoup de sensibilité. Non seulement l’histoire est prenante, mais le trait du dessin rajoute ce petit plus. On ressent divers sentiments en lisant les dialogues mais les dessins les renforcent. Le trait est soigné, les expressions faciales faciles à décrypter et toujours en accord avec les dialogues.

Concernant l’histoire en elle même, l’auteur pointe du doigt cette société faite d’étiquettes, de discriminations. Ici on parle d’omégas, de béta, d’alpha mais le sujet est universel et est parfaitement traité. Tout en restant dans l’esprit omegaverse, l’auteur fait passer le message que nous sommes tous unique et que nous ne nous définissons pas par les apparences.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, omegaverse
Série: Hana Collection |