Une vue exceptionnelle par Jean Mattern

Synopsis:

David déserte Londres quand la femme dont il s’apprêtait à adopter le petit garçon le quitte. A Paris, il s’installe dans le premier appartement venu, avec une grande baie vitrée sur la Seine. Encore sous le choc, il accepte sans arrière-pensée de montrer à l’homme qui l’aborde sur un banc de l’île aux Cygnes, en contrebas de chez lui, sa vue exceptionnelle. Vingt-cinq ans plus tard, David et Emile, toujours amoureux, habitent encore le lieu de leur rencontre. Emile, jeune interne à l’époque, est à présent un neurochirurgien réputé. David, tout à ses biographies de musiciens oubliés et à sa vie harmonieuse avec Emile, est parfaitement heureux. Mais la courte période où il a failli devenir père se rappelle parfois à lui comme un rêve récurrent… et le vertige le saisit. Emile le sait bien, dont les certitudes et la froideur clinique vacillent le jour où, sur son carnet de rendez- vous, il voit inscrit le nom de Simon Weber. Il sait bien aussi que ce patronyme est celui du fils perdu de son compagnon. Tenu par le secret médical, il ne peut rien en dire à ce dernier. Commence alors un magnifique pas de deux, où le sentiment amoureux se conjugue au sourd désir de paternité de David, dans l’alternance de poignants monologues intérieurs. Une troisième voix, surgie d’un lointain passé, jouera le contrepoint, donnant à ce beau roman de la complexité des émotions une ampleur et une force troublantes.

Mon avis:

Un bijou. Ce livre est un bouleversement. Il nous offre une vue exceptionnelle d une vie où le jeu de l amour et du hasard apporte son lot de bonheur mais aussi de regrets. Il y a toujours ce manque, ce « et si » qui revient à certains moments clé de notre vie. Une histoire à trois voix qui se déroule sur une journée et qui résume une vie et les conséquences de ces choix. Une seconde chance à saisir ….

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, Le temps des choix, seconde chance
Série: Sabine Wespieser éditeur |

Série Résiliences par B.G. Decamp

Tome 1

« Quand vient le moment où vous arrivez à la croisée des chemins, il faut faire un choix. Et de celui-ci dépendra souvent le reste de votre vie. Je ne suis pas là pour vous dire ce que doit être cette vie, Matthew. Mais je remuerai ciel et terre pour vous aider à faire le bon choix. » Mira Anam.

 

Tome 2

J’erre depuis toujours dans les landes et les vallées, caressant de mon souffle les charmantes fleurs ou tempêtant ma colère sur les côtes sauvages et escarpées.
J’ai façonné les arbres, j’ai sculpté les roches et j’ai mené des cœurs et des âmes vers leur destinée, lorsqu’ils ont su m’écouter.
Alors entends ma complainte, Passant, car elle conte l’histoire singulière de deux amants, celle de Thomas et de Connor.

 

Mon avis:

Que dire de cette série ?
Le titre en lui-même est un résumé de ce chef d’œuvre. Oui, un chef d’œuvre sur un thème qui nous est tous commun. Le deuil d’une vie qui n’est plus, la perte de quelque chose qui fait ce que nous sommes. L’auteure par sa plume nous décrit une relation qui est une évidence… le terme « d’âme soeur » prend tout son sens tout au long de cette histoire. La fin nous bouleverse, on ne voit rien venir, et nous voilà, nous lecteur, le cœur à l’envers, les larmes qui coulent librement et un melting pot de sentiments.
Je peux dire que j’ai eu un coup de foudre pour cette plume. Une plume faite de douceur, de poésie de tendresse mêlée à une forte sensibilité. A la fin de cette lecture, nous sommes qu’émoi, amour et d’autres sentiments.
Je ne peux vous donner d’autres indices, je ne peux que recommander cette lecture, féliciter la personne derrière ses mots. Tout est une question de résilience, une page blanche qui ne demande qu’à être écrite … juste waouh… sublime… je manque de mots.

Ce deuxième tome, avant même l’avoir commencé aura été dur pour moi. Le tome un m’avait bouleversé mais je savais à quoi m’attendre avec le tome deux. Et pourtant…
Le prologue nous pose dans le présent, dans cette péninsule où nous retrouvons Thomas et Fiona, entraperçus dans le tome un. je ne vais pas parler de l’histoire. Car ce genre de lecture ne se raconte pas, elle se vit.
Je vais parler de ressenti: douleur, non dits, regrets, colère mais surtout amour au pluriel.
A l’image de ces notes de musique qui nous suivent tout au long de cette sublime histoire, on comprend que le bonheur est quelque chose de fragile et pourtant si magique. On ne parle plus de pardon mais d’acceptation, d’un nouveau départ et ça ce n’est possible que lorsque nous atteignons cet stade, celui de la résilience, être en paix avec soi.

Si un seul pour résumer mon ressenti : Merci.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

La version papier en intégrale


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, contes et légendes, deuil, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |

L’intégrale Diversion par Eden WINTERS

Diversion: Diversion, T1

Les dealers de drogue ne sont pas toujours dans les rues ; parfois ils sont assis derrière des bureaux ou dans des salles de conférence, vendant leur marchandise dans des flacons pharmaceutiques au lieu de petits sachets de cellophane.

Quand on lui donne le choix entre passer huit années de plus en prison ou utiliser son « expertise » pour assister le Service de Contrôle et de Prévention du Détournement du Bureau des Narcotiques du sud-est, le trafiquant de drogue Richmond « Lucky » Lucklighter n’hésite pas et choisit la proposition qui lui laisse une certaine illusion de liberté.

Cynique et peu disposé à admettre qu’il a commencé à se soucier de son travail, il compte les jours avant que sa dette ne soit payée. Le seul obstacle avant de récupérer sa vie est le bleu qu’on l’a chargé de former avant de partir ; un bleu qui cite les textes pharmacologiques, n’a pas encore fait ses preuves, et a la tendance – détestable – à voir le bon en chacun… y compris chez la cible de leur enquête.

Avec eux, les méchants n’ont pas la moindre chance… enfin si Lucky et Bo ne s’étranglent pas d’abord…

 

Collusion: Diversion, T2

Les morts ne connaissent pas l’amour.

Richmond « Lucky » Lucklighter, ancien trafiquant de drogue, est « mort » en mission alors qu’il servait une peine de dix ans sous les ordres de la brigade anti-drogues du sud-est, et est devenu Simon « Lucky » Harrison. Le petit nouveau qu’il a entraîné, l’ex Marine Bo Schollenberger, est maintenant son partenaire sur le terrain (et ailleurs), mais Lucky ne comprend pas ce qu’est une relation, ni pourquoi un homme sain d’esprit le rejoint dans son lit. Il apprécie Bo, bien sûr, mais Lucky n’est pas du genre à rêver de fleurs et de chocolat.

Bo lutte chaque jour contre son syndrome post-traumatique, ses souvenirs d’une enfance atroce, son addiction aux médicaments, et il doit payer pour ses erreurs. Utiliser son diplôme pharmaceutique du bon côté de la barrière lui offre une éducation que l’université ne pouvait pas lui donner. Lorsqu’il part en mission sous couverture avec son partenaire tête brûlée, Bo se rend compte que le monde pharmaceutique est bien différent de ce qu’il s’imaginait.

Une pénurie de médicaments met en danger les patients du service de cancérologie d’un hôpital pour enfants, forçant Bo et Lucky à affronter des vautours opportunistes, mais les dressant aussi l’un contre l’autre. Comment savoir qui est l’ennemi ? Il ne porte pas de cagoule noire, mais pourrait se cacher sous une blouse blanche.

 

Corruption: Diversion, T3

Depuis que Bo a rejoint le SNB, lui et Lucky ont toujours fait équipe, l’empathie du premier contrebalancée par l’expérience du second.

Mais Bo, ex-pharmacien, ex-Marines, et ex-drogué, est peut-être la future star du Bureau des narcotiques du Sud-Est ? C’est ce que semblent penser les responsables, en le choisissant pour une mission d’infiltration à haut risque – la plus grosse depuis des années. Mais, seul, Bo saura-t-il faire face à ses démons ?

Lucky, lui, a toujours été le meilleur, en tant que trafiquant et en tant qu’agent. Mais une réorganisation du bureau et cette mission donnée à Bo le poussent à se remettre en question : n’a-t-il vraiment plus rien à apprendre ?

Cette affaire de tous les dangers, à un tournant de leur relation, les force à se poser les bonnes questions : jusqu’où sont-ils prêts à aller, pour le travail… et pour l’autre ?

 

 

Manipulation: Diversion, T4

Lucky Lucklighter a une nouvelle vie. Mais son ancienne cherche à se rappeler à lui.
Alors qu’il a échangé sa carrière de trafiquant de drogue pour attraper les criminels pour le compte du SNB, troquant son amant baron de la drogue pour un homme du bon côté de la loi, Lucky sent que Bo Schollenberger a trouvé le moyen de pénétrer les défenses autour de son cœur. Ce dernier semble avoir réussi à changer les habitudes de Monsieur Je-vis-très-bien-tout-seul et à le faire penser penderie commune, à le convertir au stévia, et même à avoir envie d’une clôture en bois… avec un bon gros cadenas, quand même.
Mais Bo a disparu, et Lucky devra affronter les démons de son passé pour espérer le récupérer. Mais Bo voudra-t-il pour autant revenir vers lui ?
La frontière entre le bien et le mal est fine, et l’ampleur des tentations auxquelles Lucky devra faire face menace de la lui faire franchir.

 

Rédemption: Diversion, T5

S’enfuir, c’était le plus facile.

L’agent Lucky Lucklighter et son coéquipier se sont enfuis de Mexico pour mieux se faire engloutir sous les retombées de leur mission. Lucky se rend compte qu’il aurait peut-être dû rester du côté sud de la frontière lorsque le bureau des narcotiques place Bo en cure de désintox, pendant qu’il doit subir une thérapie et une enquête sur les coups de feu mortels. Obligé de surveiller ses arrières pour éviter la vengeance d’un parrain de la drogue et les rappels de faveurs que lui a offertes un cartel, il n’arrive pas à imaginer comment ils pourraient rester agents ou même en couple.

Bo Schollenberger rêvait autrefois qu’ils puissent vivre ensemble, avant de se faire écraser par le poids de son travail sous couverture. Lucky s’accroche jusqu’au bout rongé de ses ongles à l’espoir qu’ils puissent s’en sortir en concrétisant le rêve de Bo : une maison.

Il n’avait vraiment pas besoin qu’un homme dangereux et qui en sait beaucoup trop lui passe un coup de fil pour lui demander de revenir à Mexico où l’attend un “cadeau de Noël un peu en avance”.

Pas quand on lui pose des questions du style “Êtes-vous sûr de vraiment connaître votre coéquipier ?”

 

 

Réunion: Diversion, T6

Les réunions, ça peut vous tuer.

C’est la tonalité d’un téléphone, plutôt qu’une voix humaine, qui a appris à Lucky qu’il était banni de son clan, les Lucklighter, douze ans plus tôt. Après une vie de crime. Après avoir témoigné contre son amant et baron de la drogue. Après avoir été condamné à dix ans de prison. Mais bon, Lucky se serait volontiers renié lui-même.

Il a une vie meilleure, maintenant. Il a purgé sa peine et s’est trouvé une place au Département de prévention et de contrôle du Bureau des narcotiques. Il a une maison. Il a Bo, son partenaire au bureau comme en privé. Il a des animaux de compagnie. Mais pas ses parents. Le pire dans tout ça ? Il ne sait pas vraiment pourquoi ils l’ont renié. Et c’est trop tard maintenant qu’ils le croient mort.

Pourtant, son père a besoin de quelque chose que seul Lucky peut lui donner. Et la famille de ce dernier possède un secret qui pourrait détruire tout ce en quoi il a toujours cru : la vérité.

 

Mon avis:

Voici une série qui sort des sentiers battus. Six tomes, bientôt un septième et pourtant tellement addictive.

Les trois premiers tomes nous plongent dans un univers très peu abordé dans les romans policiers : les hommes de l’ombre. Dans ce cas précis, des agents du bureau des narcotiques. Des agents que l’on ne nommera jamais, laissant les honneurs à des organismes plus puissants tels que la DEA, mais pourtant indispensables dans la lutte contre le trafic de produits pharmaceutiques aux États unis.

Dans les trois premiers tomes, l’auteure nous présente, via les enquêtes tout ce business que l’on cache aux yeux du public. Cela va la récolte d’informations sur des revendeurs, la manipulation de ce trafic de médicaments dans le marché gris (l’utilisation de méthodes irrégulières, mais légales) jusqu’au fournisseur. Quand la fiction et la réalité se rejoignent… On se sent littéralement plongé dans l’enquête. Nous devenons nous aussi agents infiltrés. On ressent toute cette colère, cette injustice face à ce fléau. On découvre la vraie nature de personnes peu scrupuleuses et cette envie de faire justice.

Oui, l’auteure réussit à nous faire devenir des stagiaires qui suivent des formateurs lors d’opération et cela rend notre lecture grisante.

Par la suite, les tomes 4 et 5 se tournent non plus sur le métier, mais sur l’homme et les conséquences de ce métier sur sa vie et celle de ses proches. Ce qui devait n’être qu’un partenariat forcé entre Lucky et le Nouveau devient quelque chose de plus fort, plus intime. Une dépendance se crée entre nos deux hommes et cela influe sur leur travail. On découvre leurs passés, leurs peurs, leurs faiblesses, mais aussi la force des sentiments.

À partir du tome 6, l’auteure fait un réel focus sur Lucky. Parce qu’il y a deux Lucky. Le Lucky qui nous est présenté lors du premier tome a évolué et est devenu quelqu’un d’autre.

Celui qui était considéré comme un raté, une honte pour sa famille, ancien malfrat et partenaire d’un baron de la drogue, arrogant, irritable et surtout solitaire; est devenu un homme à l’opposé de ce qu’il était. À présent, c’est un homme responsable, qui s’ouvre aux autres, qui s’est trouvé une famille de cœur, un partenaire avec qui, pour la première fois de sa vie à des projets. Oui, mais, certaines blessures l’empêchent encore d’avancer. Être rejeté par sa famille, ses parents qu’il admirait ne peut laisser personne indifférent.

Cette culpabilité le ronge. Mais quand sa sœur l’appelle à l’aide, Lucky n’hésite pas et fait face à ses démons. Choisir ses batailles, apprendre à composer, à pardonner, voilà comment résumer ce dernier tome.

Le septième est prévu le 25 mars. Il me tarde de le lire, car certains « anges gardiens » du passé ne sont pas éloignés que Lucky pourrait le penser.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, métier, policier, seconde chance, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Mystère |

Série Agents et associés par Layla REYNE

Tome 1 : Premier contact

A San Francisco, après une longue absence combinée à la perte de son équipier et mari, Aidan reprend du service au FBI. Très vite, il découvre qu’il va devoir faire équipe avec le jeune Jameson Walker. Une tâche compliquée par l’attirance – considérée comme malvenue entre collègues – qu’Aidan ressent pour ce bel apollon. Tous deux doivent enquêter sur un accident qui a coûté, des mois plus tôt, la vie à plusieurs personnes. Petit à petit, les deux hommes apprennent à se connaître et, malgré les doutes et les obstacles, finissent par céder à leurs sentiments…

 

Tome 2 : Etroite collaboration

Aidan et Jamie sont agents du FBI, et accessoirement amants. Pris pour cibles par un terroriste, ils sont envoyés en mission en Caroline du Nord. Opération illégale de paris et usurpation d’identité au sein d’une équipe universitaire de basket-ball ? Voilà une enquête de taille ! L’occasion pour Jamie de plonger dans le passé, retrouver le monde qu’il a autrefois connu… et croiser le chemin de son ex. Mais ne risque-t-il pas de voir ses secrets dévoilés au grand jour ? Les deux experts parviendront-ils à démanteler le réseau tout en assurant un équilibre essentiel à leur relation ? Enquête au sein a une équipe universitaire de basket.

 

 Tome 3 : Profonde connexion

Agents du FBI et amants, Aidan et Jamie partent pour Cuba avant de revenir en Californie. Les deux associés doivent à tout prix joindre leurs forces pour venir à bout de l’enquête qu’ils mènent de front depuis plusieurs mois : identifier un redoutable terroriste. Complot, crise financière, danger… un cocktail explosif qui pourrait anéantir les deux hommes, tout comme leur amour. Parviendront-ils à préserver leur passion tout en mettant un point final à leur périlleuse mission ?

 

Tome 4 : Double objectif – NB MF en lien avec les trois premiers tomes

Ancien agent gradé du FBI, Melissa Cruz a passé des années à flirter avec la mort, chacune de ses enquêtes pouvant être la dernière. Aujourd’hui déterminée à profiter de la vie, elle rêve d’offrir à Daniel Talley, l’amour de sa vie, un Noël inoubliable. Mais ses plans tombent à l’eau lorsque le vaisseau amiral de sa belle-famille est attaqué durant un cocktail… auquel Daniel participe ! Une véritable course contre la montre s’engage, et les deux amants sont prêts à tout pour sauver leur avenir…

 

Mon avis:

Voici une série comme je les aime. Tous les ingrédients sont présents pour la rendre addictive : un traumatisme passé, un deuil, une rencontre et des enquêtes qui prennent de plus en plus d’ampleur.

Nous faisons la connaissance d’Aidan, agent du FBI qui a perdu son coéquipier et son mari dans un tragique accident huit mois auparavant. Il reprend le travail avec ce syndrome de culpabilité du survivant et cette certitude qu’il s’agit d’un acte volontaire. Alors qu’il doit gérer son deuil, il apprend que, non seulement, il est réaffecté, mais qu’en plus on lui a attribué un nouveau coéquipier en la personne de Walker.

Walker, la trentaine, ex basketteur professionnel qui suite à une blessure s’est vu intégré le FBI pour ses compétences en informatique. Walker est tout à fait conscient de cette étiquette de « basketteur sans cervelle » qu’on lui attribue au premier regard, avec cette attitude, très, voir trop décontractée, à l’opposée de Aidan. Or, il va démontrer qu’il a toutes les compétences requises pour ce poste et pour l’enquête.

Leurs débuts vont être chaotiques, chacun campant sur l’apparence de l’autre. Mais au fur et à mesure, ils vont se découvrir, apprendre à connaitre leurs forces mais aussi leurs failles et vont devoir faire face à quelque chose d’inattendu : une attirance réciproque.

Au fil des enquêtes, on suit leur rapprochement, dans un premier temps professionnel qui va s’étendre à leur vie privée. Leur complémentarité va être leur force face à ce qui les attend.

En effet, chaque enquête est menée d’une main de maitre par l’auteure qui nous fait découvrir les menants et aboutissements de la cybercriminalité dans différents contextes. En parallèle, nous enquêtons aussi sur le drame qu’a vécu Aidan. Les révélations s’enchaînent, les mensonges et trahisons aussi. On commence à avoir une vue d’ensemble sur cette enquête qui prend des proportions impensables de prime abord lors du tome 1. On devient à notre tour addict, restant en alerte, dans l’attente du dénouement final, et quel final !

Le tome 4 est un peu à part, dans le sens où l’auteure fait un focus sur des personnages secondaires qui pourtant ont une importance capitale dans l’évolution de nos deux inspecteurs : Mélissa, l’ex-belle-sœur et responsable de nos agents et Danny, le frère de Aidan. Le temps d’une soirée, on découvre enfin l’évolution de leur couple. Ce tome nous permet de remplir les blancs des trois premiers tomes concernant leurs implications.

En clair, une romance policière qui tient toutes ses promesses.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, Le temps des choix, métier, policier, série, traumatismes du passé
Série: J'AI LU pour elle # EXCLUSIF |

L’oeuvre de NM MASS: les Hot Mustang par Emma KAT, NM MASS

Vous les attendiez n’est ce pas? et bien les voici ses motards…

Tome 1: Hot Mustang and co…

Anthéas se dévoue corps et âme à ses quatre enfants et à son travail de professeur. Cet homme discret que rien ne perturbe a des habitudes bien installées. Il est droit, voire un peu rigide : il ne déroge jamais à la loi. Sa petite vie tranquille est ponctuée par les rires de sa progéniture.
Arrive Dan, son nouveau voisin. C’est un biker, un vrai : Harley, cuirs, tatouages. Extraverti, célibataire et… agent de sécurité spécialisé, sa vie se résume à ses motos, ses potes et son travail.
Ce macho arrogant va, inconsciemment ou pas, révolutionner la vie bien rangée du petit professeur timide et solitaire.

Tome 2: Hot Mustang and co… 2

Ces derniers mois, la vie de Lysander, propriétaire d’une chaîne hôtelière et fidèle Biker, part dans tous les sens. L’annulation de son mariage, puis la menace de mort du chef d’un autre club, et cette super déculottée où il a failli y laisser sa peau.
Et maintenant… ça ! Ça ?
Oui ça, c’est Wild, le taciturne, Wild, le secret, Wild, le sexy, Wild, Wild Wild ! Wild et ses putains
de lunettes noires qui ne quittent jamais son nez. Wild et cette aura extraordinaire qui éveille le désir de Lys.
Et ce Wild ? Que fait-il là au juste ? Certes, il est un ami de Phil, le Prés des Hot Mustang, mais pourquoi est-il entré aussi facilement au sein du club ? Qui est-il ? Que cache-t-il ? Que veut-il ? Pourquoi les sens
de Lysander échappent-ils aussi facilement à son contrôle ? POURQUOI ?

Tome 3: Hot Mustang and co… 3

Sherodan Merider est un biker, il porte les couleurs du MC des Hot Mustang et répond au surnom de « Ertz ». Son métier ? Tatoueur. Ses passions ? Son fils Yslann, son shop de tattoos, son club de motards, les vieilles radios et les femmes.
Renegade Almond porte lui, les couleurs des Demon’s Dark, son nom de biker est « Taoz ». Son métier ? Biker ! Ses passions ? Son Motors Club dont il est le capitaine. Et Livi, sa jeune sœur dont il est le tuteur légal.
Leurs vies respectives leurs conviennent parfaitement, mais leurs deux ados vont les entraîner dans un road trip endiablé et explosif qui va bouleverser leurs existences…

 

Tome 4: Hot Mustang and co… 4

Si l’amour se trouvait à tous les coins de rue, ça se saurait, non ? C’est ce que se dit Pulp du MC des Hot Mustang. Pas que sa vie actuelle lui déplaise, non, il a un bon boulot qu’il a choisi et qu’il apprécie, des frères au club qu’il considère comme sa famille, sans compter toutes ses connaissances et sa popularité. Mais il a aussi un complexe qu’il a toujours tenté de dissimuler derrière son humour, son arrogance et ses poings. Et il est persuadé que ce complexe est la raison pour laquelle il est encore seul à 38 ans. Jusqu’à une certaine soirée où il va rencontrer…

 

Tome 4: Hot Mustang and co… 5

Je m’appelle Dantikos, comme tout le monde le sait, je suis le président du MC des HOT MUSTANG et je crois que j’ai merdé.
Contrairement à mes habitudes, je n’ai pas été à la hauteur de mes responsabilités de chef.
Après le pire que notre Motors Club a subi, traversé et résisté, ces dernières années, je n’aurais jamais imaginé qu’une putain de nuit de beu

  

Mon avis:

Et nous voici en totale immersion dans un nouvel univers. Un univers très codifié, où les apparences sont légions. On a tous l’image une image bien précise d’un Motor Club: des bikers, polus, shootés aux drogues et la gonflette, toujours entourées de nanas très peu habillées et toujours dans de mauvaises combines. Bref, c’est pas des gens très très sympathiques de prime abord. Il faut dire que la romance en général nous présente toujours un biker comme le bad boy imbu et egocentrique. Mais ça, c’était avant que NM MASS ne pointe le bout de sa plume. En quelques lignes, elle met un coup de pied aux idées reçues, à ces apparences d’hommes des cavernes. Elle montre que oui, ce sont des mecs. Oui, il ont un genre … ben de biker avec accessoires assortis, le langage quelque peu fleuri mais ceux sont avant tout des hommes comme tout le monde. Ils peuvent être éduqués, avoir un travail, une famille, des amis et faire le bien autours d’eux. Voilà ce qu’NM MASS nous explique. On a tendance à se fier à un stéréotype alors que si on prend le temps de les connaitre, de leur parler, on se rend compte que derrière les apparences, ce sont des hommes avec un cœur, des sentiments, des peurs, des envies. Le dernier tome en est le résumé parfait. Ce dernier tome (ah, que c’est dur d’écrire « dernier ») est une conclusion à cette folle épopée avec ce MC combien apprécié. Les auteures se jouent de nous une dernière fois avec les facéties de ces membres et les conséquences qu’elles entrainent sur « les inséparables », mais aussi et surtout sur le MC lui-même… Car plus que des grandes gueules, ils sont avant tout des frères, une famille.

Pour conclure, on peut définir un biker et son MC comme des mecs en cuir pour qui la moto est avant tout une passion. Les autres, ceux qui ont une mauvaise réputation qui entache tous les MC, on les appelle des voyous. Voilà la morale que NM MASS fait passer dans ses histoires. Ne pas se fier aux apparences.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, faux semblants, homoparentalité, homophobie, Le temps des choix, romance, série, tatouage
Série: Éditions Textes Gais |

L’oeuvre intégrale NM MASS: La blackbird par NM MASS

Dans un premier temps, nous parlerons de la Blackbird puis viendra la suite de l’œuvre dans d’autres chroniques qui suivront celles-ci, promis.

1er opus: Les prémices de la Blackbird: Yliès et Onyx

Retrouver l’amour de son adolescence, vingt ans après, n’est pas ce à quoi Onyx s’attendait, même s’il y avait pensé très régulièrement, utopiquement.
Yliès avait été tellement pour lui, son tout. Et il avait tout réduit à néant en quelques secondes, juste une fraction de seconde, un geste délibéré qui avait mis fin à ce tout. Yliès est devenu ce qu’il avait prévu d’être, un grand créateur, à la tête d’une maison de couture renommée.
Onyx lui, se contente de rester cloitré dans son atelier, créant anonymement des robes qui servent à orner la vitrine d’un ami. Lorsque son ancien amant s’intéresse à une de ses robes exposées, il y voit là un signe du destin et refuse de passer à côté de cette deuxième chance que la vie lui offre. Que lui réserve cette seconde opportunité ?

 

2eme opus: La blackbird: Onyx et Khalycé

Onyx est un homme qui approche la quarantaine, qui a un lourd passé derrière lui, et qui a perdu l’homme qu’il aimait. Styliste reconnu et propriétaire d’une maison de couture, il survit, complètement absorbé par son travail. Depuis la mort de son compagnon, il a oublié comment vivre, comment aimer…
Khalycé est un flic de la DEA, spécialiste de l’infiltration, passionné par son boulot, il ne craint rien ni personne, il est prêt à tout pour mener à bien ses missions. Célibataire endurci, c’est un solitaire qui, à force de jouer des rôles pour démanteler les réseaux de drogue, ne sait plus qui il est réellement… Il n’a qu’un seul but, réussir son travail.
Ces deux hommes n’auraient jamais dû se rencontrer, mais… une suspicion de trafic de drogue fait entrer Khalycé dans la grande maison de couture d’Onyx, la rencontre est inévitable…

3ème opus: La blackbird: Khôl et Njal

Dans l’absolu, l’impassibilité de Khôl Mc Buster, son sens du contrôle total, sont légendaires. Sa séduction infaillible plaît et il en profite. Rien, ni personne ne peut venir perturber le rythme bien réglé de sa vie. Son travail, ses aventures d’un soir, suffisent à le combler. Jusqu’à ce qu’il rencontre Njal, cet étranger perdu aux States qui se présente à un casting de La Blackbird, la maison de couture que dirige Khôl avec son partenaire et ami, Onyx Pietro. Le premier regard porté sur le grand Nordique qui ne parle pas un mot d’américain, le bouleverse. Perturbé par ce que Njal lui inspire, Khôl sera-t-il en mesure de passer outre ses habitudes ? Sera-t-il capable de résister à l’attraction qu’il ressent pour cet étranger ? Pourra-t-il rester égal à lui-même et se protéger de ces sensations qui l’ont profondément blessé autrefois et qu’il a volontairement bannies de sa vie ?

 

 Mon avis:

Les prémices sont comme le titre l’indique le départ de cette folle aventure dans laquelle nous entraine NM MASS. Elle nous permet de connaitre l’homme qui sera le lien entre chaque personnage à venir, celui qui nous intrigue puis sur lequel on s’appuie… Onyx. Ce premier opus se déroule sur une décennie. On pose le décor, on apprend à connaitre les personnages, leur liens, leurs points forts, leurs points faibles, leurs histoires leurs espoirs.

Le deuxième opus quelques années plus tard… dès le début de cette lecture, on reste coi. NM MASS nous confronte à un rebondissement que l’on attend pas. Elle ne nous laisse aucunement nous remettre de cette tragique nouvelle que l’histoire débute sur les chapeaux de roues. On rencontre de nouveaux personnages, d’autres, que l’on a découvert dans les prémisses apparaissent, et bien que personnages secondaires prennent leur place dans l’histoire en elle même. On découvre de nouveaux personnages tout aussi mâles que les autres, qui ont du caractère, qui ne se laissent pas embobiner par des apparences…

Dans le troisième opus, NM MASS nous fait plaisir en nous permettant de découvrir Khôl, personnage au combien lié à la Blackbird. On apprend à le découvrir nous plus comme l’ami ou l’associé mais en tant qu’individu, avec ces rêves, ses désirs et ses incertitudes.

C’est là le génie de l’auteure: ne pas laisser de côté des personnages secondaires mais les impliquer dans les actions, les rebondissements afin de ne jamais les oublier. On ne parle pas de personnages principaux et secondaire mais d’une « famille élargie » où chacun aide l’autre à un moment ou à un autre. Ses hommes sont toujours le stéréotype même de l’homme, le mâle avec des poils, des muscles des tatouages, des apparences de bad boys et pourtant, derrière tout cela on découvre qu’il ne sont au final que des hommes avec des sentiments, des fêlures, des peurs. C’est ce qui fait tout le charme de cette œuvre et de ses romances en générale.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, drame psychologique, série, traumatismes du passé
Série: Éditions Textes Gais |

Le prince et l’oméga par Penelope Peters

Synopsis:

Rowan ne fait pas partie de la royauté… et ça lui va parfaitement.

L’Omega, Rowan Thornton, n’a jamais été aussi heureux de ne pas faire partie de la royauté. Surtout quand sa meilleure amie, la Princesse Celia, est obligée de se marier avec un prince étranger qu’elle n’a jamais rencontré. La solution de Celia ? Demander à Rowan de flirter avec quelqu’un, n’importe qui, durant le bal de ses fiançailles pour qu’elle puisse vivre une histoire romantique par procuration, à travers lui.
Eh bien, c’était à ça que servaient les meilleurs amis, n’est-ce pas ?

Gus fait partie de la famille royale… et il ne l’a jamais regretté, auparavant.

Le Prince Gaspar – connu sous le nom de Gus – n’est pas le genre d’Alpha à tomber amoureux sur un coup de tête, et surtout pas lors d’un simulacre de bal romantique. Il a accepté un mariage arrangé parce que c’est son devoir et non son désir. Quand son demi-frère suggère qu’il saisisse l’occasion d’avoir ce qu’il veut vraiment avant de se mettre la corde au cou avec une princesse étrangère, Gus n’a aucune intention de suivre cette proposition… jusqu’à ce qu’il rencontre un bel Omega roturier au sourire adorable.
Ce n’est pas comme si Gus allait perdre son cœur entretemps, n’est-ce pas ?

Ce n’était qu’une seule nuit… mais les conséquences pourraient être plus graves qu’ils ne le pensent.

Gus et Rowan savent tous les deux qu’une vie ensemble est impossible… mais pendant une heure, ils s’en moquent complètement. Une nuit à s’abandonner à leur passion a des conséquences qu’aucun d’eux n’avait anticipées… Mais cela va-t-il briser la trêve fragile entre leurs deux pays ? Et la jalousie d’un courtisan va-t-elle finir par détruire tout ce à quoi ils tiennent ?

 

Mon avis:

Voici une oméganerve qui fait référence aux dessins animés de notre enfance. Tous les ingrédients sont réunis pour nous servir une romance « royale ».

Nous avons un prince alpha, une princesse oméga, des devoirs envers leurs royaumes respectifs… Et entre les deux, un roturier qui vient bouleverser cette belle dynamique.

Une romance douce, remplie d’amour mais pas un seul type d’amour. Celui-ci se conjugue au pluriel. On parle de sentiments amoureux mais aussi fraternels, amicaux… Un savant mélange qui apporte son lot de rebondissements.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, contes et légendes, omegaverse
Série: Auto édition |

Love 4 Real par Victoria Lace

Synopsis:

Tourner dans une télé-réalité ? Pour Alec et Jamie, deux acteurs de films gays pour adultes, l’idée est à la fois insolite et amusante. Couple à l’écran, ils sont les meilleurs amis à la ville et ont noué des liens sincères et profonds.
Désormais, ils vont vivre ensemble dans une somptueuse villa sur les collines d’Hollywood et exposer la vie privée de leur faux couple à leurs nombreux fans. Entre passion simulée et fausses ruptures, les deux jeunes hommes se perdent.
Dans une ville écrasée par la chaleur estivale, les tensions montent et les passions s’exacerbent. À trop jouer sur les faux-semblants, Alec et Jamie reconnaîtront-ils le véritable amour lorsqu’il se présentera ?

Mon avis:

Victoria Lace s’attaque cette fois-ci à un sujet d’actualité, dont tout le monde a, au moins une fois dans sa vie, été confronté : les télés réalités.
Par ces mots, par la tournure de son histoire, elle nous montre que ce monde de paillettes, ces histoires romancées … Tout n’est qu’un jeu de dupe. Mais là où elle se joue parfaitement de ses personnages et de ses lecteurs, c’est la tournure que prend l’histoire. Ce qui au départ, n’est qu’un jeu avec à la clé une grosse somme d’argent devient quelque chose de plus intime. Quand la fiction rejoint la réalité et que les masques tombent, il est difficile de continuer à jouer la comédie.

Oui, Victoria réussit avec brio son coup d’éclat. Elle dénonce ouvertement les dangers de ces nouvelles communications qui nous entoure, qui nous manipule. On devient, nous téléspectateurs, tout comme les acteurs, des marionnettes. Tout est intensifié, rien n’est réel et pourtant on se prend au jeu des faux semblants. Même si on sait que c’est de la comédie, ce genre de show est tellement ancré dans les foyers qu’ils deviennent des exemples aux yeux des spectateurs. On sort de cette lecture avec une forte réflexion sur les dangers pour nos enfants et personnes crédules : sexe et violence est devenu notre quotidien. On se dit que l’augmentation des violences physiques, psychologiques ont forcément un lien avec cette banalisation des télés réalités.

Que cela soit pour les acteurs ou les téléspectateurs, il faut apprendre à mettre des limites. Voilà le message de l’auteur. Et pour ma part, c’est réussi.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, faux semblants, métier
Série: Auto édition |

Dublin Lovers par Aurore Kopec

Synopsis:

Rowan débarque à Dublin pour jouer dans une comédie musicale sur fond de légende celte. Il espère que ce changement d’horizon l’aidera à refaire sa vie après une période difficile. Si se faire de nouveaux amis l’angoisse, il est néanmoins décidé à aller de l’avant. En tombant amoureux de la jolie Maureen, il pense avoir définitivement tourné la page, mais l’Irlande a bien des charmes… Un homme aux envoûtants yeux noirs pourrait bien remettre en cause ce fragile équilibre.

 

Mon avis:

Aurore nous entraîne dans ce beau pays qu’est l’Irlande… Elle nous immerge dans ce pays et plus particulièrement dans la ville de Dublin… De splendides descriptions des paysages, mais aussi des us et coutumes des Irlandais et de leur accueil … On fait la connaissance de Rowan, un artiste anglais (c’est important de le préciser, car notre héros se retrouve face au racisme anti britannique) qui suite à une dépression décide de s’offrir une seconde chance en acceptant de travailler dans une comédie musicale.

Aurore nous présente, de façon remarquable, tous les aspects d’une dépression. Elle nous décrit, tout au long de son aventure, les handicaps que cela occasionne sur le quotidien d’un dépressif. Des handicaps certes invisibles, mais aux conséquences dramatiques : l’anxiété sociale, la solitude, l’hypersensibilité, manque flagrant de confiance en soi et la fragilité d’un équilibre précaire… Par Rowan, elle nous montre que cette maladie conditionne l’apparence, mais aussi les décisions que cela soit dans le cadre privé ou celui du travail. Elle nous montre qu’il est facile de cacher ces symptômes à son entourage tout en soufflant quotidiennement. Concernant Rowan, la cause de cette dépression est une succession de déceptions, qui a, pour Rowan démarrage avec sa rupture avec Aisling dix ans auparavant. Elle nous montre qu’une dépression part d’un choc émotionnel qui entraîne une perte de confiance, la confusion, une source de stress permanente… La dépression est une maladie que l’on ne peut pas combattre seul, que la médication a des conséquences physiologiques qui elles aussi renforce ce sentiment de doute, de peur, que s’ouvrir aux autres est une épreuve… C’est un combat de longue haleine qui ne se soigne pas comme un simple rhume. C’est une guerre avec soi-même.

L’histoire débute donc sur cette envie d’aller de l’avant, repartir à zéro et s’offrir la possibilité d’une seconde chance d’être heureux. Là où l’auteure corse l’histoire de Rowan, est sur le fait qu’il est ouvertement bisexuel. La bisexualité est un sujet peu abordé dans les romans. Les stéréotypes sur ce type de sexualité sont bien ancrés dans les consciences. En effet, un bisexuel est doublement jugé : trop hétéro pour être considéré comme homosexuel, mais indécis et donc « anormal » pour les hétéros… Ils sont pour beaucoup indécis. Aurore fait un gros travail pour nous expliquer que la bisexualité n’est pas une tare, mais que leurs choix entraînent aussi des rejets quotidiens. Pour le coup, cette « particularité » renforce le mal-être de Rowan face à sa dépression. Devoir se justifier, assumer ses choix, ses envies, ses désirs n’est pas chose évidente quand on doute de soi-même.

 

En clair, une histoire d’un homme, mais qui nous parle nous interpelle. On ne peut que souffrir, douter ou encore soutenir cet homme qui souffre et qui n’a qu’une envie, se sortir de ce marasme… Une très belle histoire à savourer.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, dépaysement, handicap social, Le temps des choix, maladie, seconde chance, sexualité différente

Toon’s King – Tome 1: L’éveil par le rêve par Nadeim M.G.H

Synopsis:

« Il était une fois », ainsi commencent les belles histoires qui nous transportent loin, dans un imaginaire sans limites. Mais l’une d’entre elles est en réalité un souvenir, un précieux souvenir resté secret jusqu’à ce jour. Aimeriez-vous en savoir davantage ? Oui ? Alors, lisez la curieuse aventure de Damien, adolescent de dix-sept ans. Un matin, sa vie bascule : un jeune homme en armure fait irruption dans son salon et lui annonce qu’il est promis à un grand avenir. Il se retrouve alors au beau milieu d’une lutte opposant depuis toujours les forces du mal à la lumière. Dans un royaume enchanteur et loufoque connu sous le nom de Rêvilia, il fait la rencontre des Toons, les personnages des dessins animés de notre enfance, plus explosifs que jamais, qui deviendront ses meilleurs alliés ! Trouvera-t-il la force et le courage d’affronter son destin ? Cependant, le dénouement ne sera pas si Enchanteur et Lumineux que vous le souhaitiez, puisque c’est au plus profond de la Noirceur véritable que dort, caché, notre plus grand pouvoir… celui de choisir d’aimer ou de haïr.

Entrez avec Damien dans un univers fabuleux et surprenant, peuplé de personnages de dessins animés, avec le premier tome de cette saga fantastique et magique !

 

Mon avis:

Cela commence comme un conte. Dès le prologue, on titille notre curiosité, on se voit tel un enfant à qui l’on raconte une histoire promettant plein d’aventures… L’auteur nous fait découvrir l’histoire où la Fantasy rejoint la réalité ou l’inverse… On plonge dans cette lecture, avide de découvrir ce pays imaginaire et ses personnages tous aussi épiques. L’histoire nous est contée par un narrateur, mais qui partage avec nous une réflexion, un commentaire sur une action ou sur le comportement d’un personnage. Cette petite attention nous donne cette impression de participer à cette aventure… C’est un véritable partage entre le conteur et le lecteur et c’est apprécié.

L’histoire en elle-même est un melting pot de nos références télévisuelles et livresques de notre enfance. C’est un mélange d’Indiana Jones, de Fantasy médiévale et de tooneries. Car oui, l’auteur lui-même avoue que c’est un récit toonesque. On ne peut que s’immerger dans ce monde fantastique. Les descriptions des lieux sont précises et enchanteresses. On ne lit plus, on imagine ces contrées, châteaux et forêts enchantées. On arrive presque à toucher, à travers les pages, cette magie qui nous entoure.

L’histoire en elle-même est une course d’endurance. Le rythme est soutenu. L’auteur ne nous laisse pas reprendre notre souffle. Comme Damien, on ne nous laisse pas le temps de faire une pause. Les péripéties s’enchaînent, à l’image d’une folle épopée. Comme Damien, notre humain terrestre, on a l’impression de tomber dans le terrier du lapin blanc… L’histoire prend vie. On en vient à envier les habitants de ce monde… Les personnages sont très bien travaillés. Chacun à son caractère, sa personnalité et sa fonction. Il n’y a pas de redondance d’un personnage à l’autre. Chacun est unique, à ses qualités et ses défauts, mais deviennent, même pour les plus extravagants très attachants.

Le gros point positif de cette histoire, de mon avis de lectrice, ce sont les personnages. D’un côté on a un humain « ordinaire » dans notre monde qui est aux antipodes de ceux du royaume Rêvilia. Face à des chevaliers, des toons, des sorciers, l’auteur nous confient tout ce qui caractérise un humain : ses doutes ses faiblesses, cette peur d’être jugé… le poids des apparences et les faux semblants. Sans s’en rendre compte, Damien va passer du stade de l’enfance à celui d’un adulte qui doit faire des choix. Car la bataille que Damien se voit confier pour sauver le royaume est avant tout une bataille contre lui-même, contre ses doutes et ses peurs.

Pour conclure, je dirai que la morale est d’une parfaite justesse : le passé est déjà écrit, mais l’avenir n’est pas défini. Ce duel entre la Lumière et les Ténèbres dans ce monde fantasy s’applique à nous même. On a toujours le choix, mais cela implique d’être responsable de ses propres actes.

Vous l’aurez compris, amateurs des contes et de la fantasy, foncez ! On rit, on souffre avec nos héros, on doute avec eux… Et on attend la suite avec impatience… Les deux autres tomes de la série sont en réédition. Ils sont disponible en version papier et le seront bientôt en version e-book.

  

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, contes et légendes, Fantaisie, faux semblants, Médiéval fantasy
Série: Le Lys Bleu Éditions |