Crocs et magie par Merida Reinhart

Synopsis:

Robin Aberdine est en apparence un homme des plus communs, qui aurait pu passer une très bonne soirée dans son night-club préféré, s’il ne venait pas de subir une rupture fracassante et une rencontre cauchemardesque coup sur coup. Arpenter les ruelles sombres ne l’a jamais effrayé, mais il ne s’attendait pas à y faire la rencontre qui allait bouleverser toute son existence. Car Robin a un secret, qu’il a longtemps refoulé : il voit des choses que le commun des mortels ignore. Si seulement l’homme devant lui pouvait n’être qu’une illusion… mais Vald Sorgue est bien réel. Pire, il pourrait être la clef de tout : son passé, comme son avenir, bien qu’il ne soit pas humain. Dans un monde où la magie et les créatures surnaturelles côtoient les humains, l’aventure de Robin va le mener bien plus loin qu’il ne l’imagine.

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Robin, libraire de son état, qui, le soir même où il se fait larguer par son petit ami, va faire une rencontre qui va changer le cours de son existence. Il est loin de s’imaginer retrouver sa sulfureuse rencontre sur son lieu de travail. De là, Robin va découvrir que les apparences sont trompeuses…Car Robin est loin d’être un type lambda. Entre un passé nébuleux et ses visions, il va trouver, en la personne de Vald, la clé de ses questions sans réponses. Sans le savoir, Robin va devoir replonger dans ces plus grandes peurs afin de découvrir sa véritable identité et découvrir le destin qui l’attend… fait de crocs et de magie.

Robin, un homme en apparence candide, mais qui est à la limite d’un burn-out. Il est constamment sous stress et angoisses avec ses visions obscures. Il parait faible et peu sûr de lui.  Vald d’une beauté magnétique est loin d’être sympathique. Bien au contraire, il impose sa dominance par son arrogance et la peur qu’il dégage. Il respire le pouvoir et l’égocentrisme. Mais cela n’est qu’une apparence… l’un et l’autre vont se dévoiler, faire ressortir des sentiments qui jusqu’alors étaient dissimulés sous cette attitude qui se dégage d’eux… Nous allons découvrir que celui qui parait faible et inoffensif est en fait un homme courageux, brave et volontaire. Le « tueur de sang-froid » n’est, lui n’est pas si imperturbable qu’il n’en paraît… derrière sa froideur se cache une grande vulnérabilité d’un homme brisé…

Tout, au départ n’est qu’un jeu de dupe et de croyances tirées de notre culture livresque et télévisuelle qui aime jouer sur les faux-semblants. Mais peu à peu, les personnages se dévoilent, les secrets se délient et la vérité devient alors limpide. Chacun à une place dans ce monde, un devoir à accomplir. La question est : allons faire face à notre devoir ou l’occulter ?

Mérida joue sur ces apparences : Un homme trop beau pour être vrai, avec des allures froides et cruelles peuvent se révéler être des personnes qui combattent pour le bien… un autre à qui on a voulu refouler leur vraie nature peut se révéler à lui-même… Nous avons clairement à faire à une fit-bit. Tous les codes, uses et coutumes liées aux créatures surnaturelles y sont. La « potion » est donc réussite. L’histoire tient sa promesse sur cette partie. En revanche, je trouve, personnellement le début un peu précipité. Pour quelqu’un qui se méfie de ce qui sort de « l’ordinaire », qui a même tendance à fuir ces étrangetés ; notre héros accepte un peu trop facilement la découverte des surnats. Après c’est un avis personnel qui n’enlève rien à la dynamique de l’histoire. La romance, à proprement parler, prend son temps à s’installer, mais cela en vaut le coup. Mérida pose son histoire. La romance est secondaire et pourtant prend peu à peu toute sa place. C’est finement pensé et de ce fait, apprécié.

Je rajouterai que nous sortons de notre lecture avec une question en tête : à quand la suite ? Et bien rassurez vous, Mérida nous prévoit une suite pour 2021 et moi la première, je suis dans les starting bloc pour la lire!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, contes et légendes, fantasy, faux semblants, fit bit
Série: Homoromance éditions |

Tout feu, tout femme par Julie Lezzie

Synopsis:

« Le fourgon s’ébranla avec huit pompiers à son bord. Elsa avala sa salive. La nuit était tombée, lui rappelant le départ du soir de l’accident. Elle glissa ses doigts dans la poche intérieure de sa veste de feu, pour sentir la photo de Yannick qui la rassura instantanément. Puis, elle enfila sa cagoule ignifugée, passa le masque autour du cou, avant de mettre le casque. Se retournant pour s’équiper du harnais de l’appareil respiratoire derrière elle, il ne lui restait plus qu’à enfiler ses gants. Elle était prête à combattre le feu. »

Ancienne sapeur-pompier volontaire, Julie Lezzie relate avec force détails et émotions les aventures d’Elsa, jeune pompière professionnelle, seule femme de la caserne à laquelle elle est affectée. Devant faire sa place dans ce milieu d’hommes, il lui sera difficile d’arriver à concilier vie professionnelle et vie amoureuse. Jusqu’au soir où une visiteuse inattendue frappe à la porte de sa chambre… Entre interventions et engagement, expédition humanitaire et romance, le rythme est soutenu et la vie d’Elsa, tout feu, tout flammes.

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance d’Elsa, qui va faire son premier jour dans un centre de secours principal de la ville de Poitiers étant que pompière professionnelle après 3 ans en tant que pompière volontaire. Ce fameux 21 juin est un tournant dans sa vie. Elle ne sera pas seule pour affronter ce qui l’attend. Son meilleur ami d’enfance Yannick lui aussi pompier professionnel est présent pour l’accompagner.

 

Autant être franche avec vous tout de suite. Ne vous attendez pas à des scènes caliente comme. Nous pouvons le lire chez les MM ou MF… Julie brise tous les stéréotypes de lecture et ça fait du bien. Pourquoi ? Parce qu’elle nous montre l’envers du décor et ce, vu par l œil d’une femme. Cela fait toute la différence !

Dès les premiers chapitres Julie nous immerge dans ce monde masculin plein de testostérone à l’humour douteux concernant la place d’une femme dans une caserne. Misogynie et machisme sont de mise. Comme on s’y attend, L’auteure nous met avant des discriminations sexuelles. L’intégration est loin d’être plaisante pour quand on est du sexe féminin. Évidemment, elle aborde aussi l’homophobie latente qui se trouve dans ce milieu… Sortir des cases est loin d’une partie de plaisir pour s’intégrer. Faire ses preuves reste le meilleur moyen de devenir l’égale de ses coéquipiers, mais à quel prix?

Au-delà des apparences c’est bien un très bel hommage à ce métier trop souvent sous-estimé. Les pompiers sont trop catalogués alors qu’ ils sont les premiers sur le terrain accompagnant, réconfortant et côtoyant les souffrances, la vie et la mort. L’auteure nous démontrés que derrière l’apparence ce cachent des hommes et des femmes dévouées à leur métier, avec un cœur énorme. Plus qu’un choix c’est une vocation.

 

Mais il n’y a pas que cet hommage. Julie démontre aussi toute la difficulté de ce métier sur la vie en dehors de la caserne. Leur dévotion passe avant le reste quitte à oublier leur vie privée. Les absences répétées, cette constante appréhension à l’écoute d’une alerte ou bipper joue sur leur comportement, et ce même en civil. On découvre que ces pompiers ont une vie hors norme, en décalée qu’il est difficile à conjuguer avec un compagnon ou compagne qui a des horaires de bureau.

 

Julie nous laisse le temps de s’immerger comme son héroïne dans ce monde à part. On découvre les multiples interventions auxquels les pompiers sont confrontés, les relations entre collègues qu’il faut appréhender selon les comportements et caractères de chacun ne sont pas chose aisée. Il faut aussi composer avec d’autres services tels que les forces de l’ordre et les témoins, personnes à secourir… La romance s’installe après. Mais le plus périlleux reste surtout de vivre malgré les pertes…

Ne vous attendez pas à une romance classique. Ce roman est au-delà de ça. L’auteure nous fait vivre le quotidien d’une femme au métier peu ordinaire, mais qui au final a une vie extraordinaire. On ne lit plus, on vit son quotidien, partageons ses envies, ses joies, ses peines, ses deuils…

Voilà ce qui rend cette lecture à part. C’est une histoire, l’histoire d’une femme atypique… Plus qu’une romance c’est un hommage à l’uniforme qu’il nous est présenté.

Voir au-delà des apparences, des stéréotypes… Redonner à cette vocation ces lettres de noblesse qu’on a trop souvent tendance à minimiser pour ne pas dire oublier. En cela bravo.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, Le temps des choix, métier
Série: Homoromance éditions |

Fragments d’amour par S.M GERHARD

Synopsis:

Au travers de sept nouvelles de romance MM, ce recueil vous présente des fragments de vie qui montrent la complexité de l’amour et les multiples formes qu’il prend. Les circonstances, les connaissances, les surprises, un petit rien et tout change… mais il n’y a que deux constances dans l’éternelle quête de ce sentiment : le temps et l’aboutissement. On peut le trouver dans un bar, au détour d’une salle de réunion, grâce à un site de rencontre ou lors d’une soirée. Parfois, il se révèle par le biais de lettres ou de carnets oubliés. Un minuscule détail et la romance commence. Il n’y a pas qu’une recette pour atteindre le bonheur.

Chaque histoire est différente, unique comme les êtres qui la vivent. Alors, n’attendez plus ! Plongez dans ces Fragments de vie et voyez comme l’Amour peut être à la portée de tous !

 

Mon avis:

Comment ne pas tomber ou retomber (ce qui est mon cas) amoureuse/eux une fois de plus de la plume de Sandrine de par son recueil trop court à mon goût ! quel plaisir de retrouver ce qui caractérise autant cette plume qui dégage autant de poésie, de douceur, de délicatesse dans la description des sentiments des uns et des autres.

Tel un baume, elle nous décrit par des mots simples des situations différentes et pourtant si communes, que l’amour peut se présenter sous plusieurs formes, que chaque amour à son lot de montagnes russes émotionnelles, que les apparences peuvent être trompeuses.

Des nouvelles qui sont toutes différentes et pourtant dont le message est le même l’amour est et reste de l’amour. Préparez vous à passer par un melting pot d’émotions, à ne pas pouvoir vous arrêter en cours de lecture… On ne peut qu’être addict et en redemander encore.

En clair une lecture à laquelle on prend plaisir à lire, un moment hors du temps. Tel un partage, Sandrine nous offre des fragments de vie que l’on appelle l’amour.

Notons qu’elle a remportée le prix du recueil Gay 2020! On comprend pourquoi! alors à quand la prochaine histoire?

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, Le temps des choix, seconde chance
Série: Homoromance éditions |

Colt et plume par Eva Justine

Synopsis:

À peine descendu sur le quai de la gare de Sunset Town, ville texane écrasée de chaleur située près de la frontière avec l’Arkansas, Jessy Jones songea qu’il ne manquait que la petite musique stridente et inquiétante d’un harmonica pour compléter le tableau. Accompagné du martèlement régulier des sabots de son cheval, il avança jusqu’au bureau du shérif pour y prendre ses fonctions de shérif adjoint. Une étoile piquée sur le revers de sa chemise, un colt glissé dans l’étui de son ceinturon et une Winchester en main, il était prêt à rencontrer son partenaire, un chasseur de serpents au caractère bien trempé.

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Jessy, ancien GI revenu plutôt de mission, suite à une blessure physique et sentimentale… Lorsqu’on lui propose un emploi de bureau, il préfère démissionner et revenir aux sources… Les grands espaces, la nature, l’authentique. Le voici donc embauché en tant que shérif adjoint dans cette ville du bout du monde : Sunset Town. Il ne le sait pas encore, mais sa vie va prendre un virage inattendu fait de rencontres et plus si affinités. Voilà comment résumer cette folle histoire sans spolier.

Parlons maintenant de ce qui se cache derrière cette apparente romance. Éva m’a littéralement bluffée. Oui, nous retrouvons sa plume, son amour pour les animaux, pour des hommes au caractère bien trempé qui ont leurs ombres passées. Mais, ce roman sort du lot par la thématique qu’elle porte : voir au-delà des apparences. Elle met en avant un événement passé et pourtant souvent mis sous silence : le génocide des Amérindiens lors de la ruée vers l’or. Incroyable, mais vrai, cette romance contemporaine nous amène dans une immersion de deux cultures que tout oppose : celle des Amérindiens d’Amérique et celles des Blancs, de ses cow-boys. Voilà la raison de ce coup de cœur. La romance entre deux hommes que tout oppose porte ce choc des cultures, nous imprégnant de l’une et de l’autre. Tout dans cette histoire est un devoir de mémoire, un respect de l’autre, une communion entre l’homme et sa nature environnante.

Une lecture qui nous fait voyager, nous fait rêver de grands espaces, de contes anciens… une lecture doudou à savourer.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, contes et légendes, cow-boys
Série: Auto édition |

Dark pinocchio par Marcia Gary

Synopsis:

Pinocchio revisité par une auteure LGBT ? Mais attention, pas la version édulcorée de Walt Disney, avec un pantin maladroit, attachant et rempli d’innocence non, un Pinocchio comme l’a écrit à l’origine l’italien Carlo Collodi en 1881 : arrogant, fourbe et ambitieux. D’ailleurs, dans cette version, Pinocchio n’est plus une simple petite marionnette de bois vivante. Elle est une véritable poupée, aux formes sensuelles et aux exigences vivaces, contemporaine et impulsive. Venez rencontrer la marionnette qui rêvait de devenir une vraie femme, suivez sa découverte de l’amour auprès de la fée bleue et affrontez avec elle cet univers complètement fou et onirique.

Mon avis:

Nous faisons la découverte de Pina, jolie poupée créée de toute pièce avec l’amour d’un homme esseulé : Geppheto.
Ce qui fait que Pina marque, est cela dès sa création, est quelle est paradoxale. Elle est à la fois l’innocence, jolie poupée incrédule voir candide qui devient en un tour de main menteuse, manipulatrice, voire sadique. C’est en ça que l’histoire prend une autre dimension.

Le titre résume à lui seul ce conte. Pinocchio, marionnette si attachante de notre enfance devient « dark et mauvais ». Comme toute personne en plein apprentissage de la vie, une personne qui n’a pas encore acquis cette maturité … Tout n’est qu’égocentrisme. On pense à soi sans penser aux autres. C’est la description même d’une adolescente … C’est ce qui la rend tellement attachante malgré ses mensonges. Elle devient humaine de par ses erreurs, ces remises en questions.

On sent que l’auteure a pris énormément de plaisir à écrire ce conte. C’est un pari risqué, mais au combien réussi. Pourquoi ? Parce qu’elle ne s’est mis aucune limite. Nous tombons dans des basfonds plus que sordides, on nous révèle ce qu’il t’a de plus néfaste chez l’Homme … Qui n’a jamais succombé aux péchés capitaux ? Qui n’a jamais fait des erreurs dans sa jeunesse ? Personne.

Mais Marcia, elle, pousse le vice à son maximum. On en vient à se demander quand elle va cesser cette folle chute, tout en savourant ces rebondissements toujours plus osés. À la fin de ma lecture, je vous avoue avoir ressenti un sentiment malsain à avoir pris autant de plaisir à le lire… Cela prouve que Pina est au finale comme nous tous… Malgré les apparences, Marcia nous laisse ce libre arbitre, ce choix de se dire  » dois-je continuer à mentir, à me voiler la face sur les conséquences de mes actes? »…
Vous l’aurez compris, la morale de cette histoire, bien que démoniaque, prend tout son sens… Mais est aussi un avertissement… Les apparences sont trompeuses. La tentation est grande… Il est si facile de tomber dans le côté obscur de la force… Apprenons de nos échecs.

Pour conclure, je dirais que ce conte est un bijou brut qu’il faut lire… Une drôle d’expérience pour le lecteur certes, mais une superbe remise en question une fois celui-ci refermé.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, contes et légendes, Le temps des choix
Série: Homoromance éditions |

Le miracle de Corbin Wale par Roan Parrish

Synopsis:

Il y a un mois, la vie d’Alex Barrow a implosé ; partenaire, maison, boulot, tout a disparu en quarante-huit heures. Mais parfois, quand tout s’écroule, il suffit d’y croire. Aujourd’hui, Alex est de retour dans sa ville natale du Michigan, ouvrant enfin la boulangerie dont il a toujours rêvé.

Corbin Wale est un mec bizarre. Du moins, c’est ce qu’il a entendu dire toute sa vie. Il sait qu’il est à part, dans son monde imaginaire, mais les choses qu’il ressent sont très réelles. Tout comme la raison pour laquelle il ne pourra jamais être avec Alex Barrow. Même si Alex est tout ce qui l’a toujours fait rêver. Même si, peut-être, Corbin est aussi ce qui fait rêver Alex.

Quand Corbin commence à travailler dans la boulangerie, Alex et lui ne peuvent nier plus longtemps leur attirance. Tandis que la saison des vacances exerce sa magie, Corbin va devoir ses peurs pour qu’enfin ils puissent obtenir ce qu’ils ont toujours désiré.

 

Mon avis:

Lorsque nous faisons sa rencontre, Alex est un homme qui vient de perdre tout ce qui faisait de lui un homme à New York : amis, petit ami, travail.
Lui, le créatif le rêveur se voit une opportunité de redémarrer à zéro là où ses rêves se sont vus s’éteindre dans la ville des lumières. Il décide donc sur une impulsion de revenir dans sa ville natale et de reprendre le café de ses parents pour en faire une boulangerie.
Lors de sa réouverture il va faire la connaissance d’un étrange homme, Corbin. Toujours dans un coin à griffonner, il se comporte comme un animal sauvage gardant ses distances et pourtant, Alex est comme hypnotisé par cet homme et essaie de l’apprivoiser. Car corbin ne lui est pas inconnu… Au lycée, corbin était le gosse qui se faisait montrer du doigt au vu de son apparence, harcelé car homosexuel et au comportement bizarre…

Voilà comment commence cette folle histoire.

Alex est un chevalier blanc qui cherche à aider ce qui sont mis sur le bas-côté… Le genre d’homme qui attire l’attention et la bienveillance
Corbin lui est un jeune homme solitaire et mystérieux. Il a tendance à faire fuir les gens de par ses bizarreries… On l évite, le traitant comme un pestiféré, car il porte la poisse… l’un est lumière, l’autre obscurité. Mais tout cela n’est qu’apparence. Chacun a ses nuances…
Il n’ y a que Corbin qui arrive à décrypter Alex. Pas celui à qui tout réussit, mais celui qui doute, celui qui est incomplet. Tout comme Alex est le seul à voir le talent et la bonté que recèle Corbin là où les autres le traitent comme un maudit qu’il faut absolument éviter. C’est ce qui se dégage des descriptions faites l’un sur l’autre. Tout n’est que poésie des sens … C’est doux, sucré, naturel… On visualise les scènes, mais aussi ces métaphores que peuple ce roman.

Un mot pour la résumer ? Le mot atypique, et c’est en ça que cette romance aux apparences trompeuses prend une telle proportion. Nous pourrions penser que Corbin est à part, que Alex lui est normal, mais qui sommes-nous pour juger ? Qu’est-ce que la normalité ? Voilà le point névralgique de cette histoire. Les points de vue s’alternent et prennent un sens. Tout dans les descriptions que cela soit les personnages ou les décors prend une dimension presque féérique… On s’immerge dans l’univers de chacun, on voit le monde à leur façon et tout devient poésie et enchantement.

Un roman doudou à lire, à apprécier, à déguster telle une pâtisserie… un coup de cœur assuré.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, romance
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Moi, 34 ans, Asperger et amoureux par ALEC NORTAN

Synopsis:

Hervé a le syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui le met en grande difficulté lorsqu’il doit interagir avec d’autres personnes.
Luc a été gravement brûlé au visage et fuit les autres pour éviter le regard qu’ils portent sur lui et ses cicatrices.
Leur rencontre était impossible, mais le destin fait se croiser ces deux écorchés de la vie. Chacun avec ses problèmes pourrait devenir la planche de salut de l’autre.

 

Mon avis:

Plus qu’une romance, c’est une confidence d’un homme sur la réalité de sa vie. Il nous présente le quotidien d’un Aspie, ses difficultés et les efforts qu’il doit fournir pour « s’adapter » aux gens « normaux », à notre société. Ce roman est un pamphlet sur l’Humain, son égocentrisme, sa peur face à l’inconnu, à sa bêtise face à la différence. L’auteur, par la voix d’Hervé, nous montre la réalité de ces êtres humains que l’on traite comme des bêtes de foire, que l’on met au ban de la société, et cela dès l’enfance. Etant mère, j’ai eu le cœur meurtri en lisant le combat de cette mère pour que son enfant puisse avoir une éducation et les mêmes chances que ces camarades. Les jugements, les reproches de leur entourage qui se croient bien-pensant, qui juge sans connaître. Là où je peux dire qu’il y a eu un réel coup de cœur, c’est la rencontre entre ces deux hommes différents et pourtant tellement proches. L’auteur nous montre que quel que soit le handicap (mental ou physique), même si on sort de la « norme », on n’est pas un monstre. On est toujours un homme, qui respire, qui ressent. Et c’est cette différence qui donne cette richesse: celle d’être ouvert et aller au-delà des apparences. Une sublime leçon de moralité que beaucoup d’hommes et de femmes de notre société devraient lire. C’est le message que l’auteur nous fait: arrêter de se fier aux apparences, arrêter de se méfier des différences et au contraire, prendre le temps de découvrir la personne, aller vers elle, lui parler, l’écouter, l’accepter telle qu’elle est.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, handicap, traumatismes du passé
Série: Independently published |

Petite annonce, téléfilms & toi par Fanny André

Synopsis:

« Cherche partenaire pour marathon de films de Noël ! De Miracle sur la 34e rue à Love Actually, venez passer 24h dans le monde des rom-coms à flocons !
Je fournis des cookies, du chocolat chaud, mais tu peux amener des chamallows à mettre dedans.
Marathon prévu pour le 23 !
Si ça t’intéresse, merci de répondre par PM. »

En passant cette annonce, Red ne s’attend à aucune réponse. Pourtant, quelqu’un semble intéressé. Pour Red, Vyi23 ou une autre, c’est pareil. Il ne veut juste pas être seul pour ce jour particulier. Alors quand il tombe nez à nez avec Ivy, son crush sur le campus, hétéro et donc totalement out of zone, il sait que cette journée va être compliquée. Surtout que tout se ligue contre lui, de la neige aux Oreo, en passant par Hugh Grant dansant dans les couloirs… ce marathon s’annonce exceptionnel.

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Red, un jeune homme de 22 ans timide, voire introverti. Il frise le cliché du geek, bosseur et effacé qu’ont parfois les gens de la communauté asiatique. Yvi, lui est le type à choper du campus sur lequel Red a un cruch.

Chacun de ces deux hommes est un stéréotype sur pattes : l’un est le cliché du mec solitaire qui rêve devant ce type solaire, populaire, qui vit sa vie à fond. En effet, tout porte à croire que rien ne pourrait les rapprocher et pourtant, les apparences sont trompeuses.

Yvi n’est pas ce mec qui paraît si accessible à tous, ce mec facile auquel Red pense avoir à faire. Et Red lui, n’est pas si asocial que cela. Ces distances qu’il s’impose sont liées à des pertes et désillusions…

L’un et l’autre vont s’apprivoiser, se découvrir à travers ce marathon télévisuel. Le choc des cultures est aussi bien présent et renforce la définition même de cette fête. L’histoire prend son temps, on rit, on a mal face à certaines révélations, mais on ne peut que sortir de cette lecture avec le sourire… Car la magie de Noël est bien présente, telle une marraine la bonne fée qui serait là pour les accompagner. Un roman chocolat chaud et magie de Noël garanti.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, deuil, faux semblants, Le temps des choix, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Feel Good |

Cherche père Noel désespérément par Eli EASTON

Synopsis:

Gabe Martin, étudiant en journalisme, obtient sa première mission professionnelle : écrire un article sur un dîner de charité, organisé à Noël, dont les bénéfices seront reversés à un foyer d’accueil. Le sujet semble vraiment barbant, jusqu’à ce que Gabe apprenne que le Père Noël de l’événement est un homme mystérieux. Il arrive en costume et personne ne sait qui il est. Découvrir l’identité du Père Noël est l’angle d’attaque parfait pour transformer un récit léger en article journalistique sérieux.

Du haut de ses deux mètres dix, Mack McDonnall, dit « La Montagne », est l’immense star du club de lutte de l’Université de Madison, dans le Wisconsin. Quand Gabe pose les yeux sur lui lors d’un match, il le désire au premier regard. Jordan, l’ami de Gabe, leur arrange un rendez-vous. Cependant, quand Gabe discute de ses plans pour révéler l’identité du Père Noël, Mack devient froid et leur première rencontre tourne à l’échec cuisant.

Tandis que Gabe fait des recherches sur le foyer d’accueil, il apprend que Mack a des secrets qu’un homme réputé pour être une brute ne voudrait pas qu’on dévoile. Gabe peut-il se mettre dans l’esprit des fêtes, écrire un article génial, gagner le cœur du géant revêche et offrir à tout le monde un très joyeux Noël ?

Mon avis:

Ce court roman présente un nouveau couple, mais inclut Jordan et Owen du livre Superhero de la même auteure. Il peut être lu indépendamment. Voilà pourquoi je le présente dans cette thématique, car c’est une vraie romance de Noël.

 

Alors qu’il doit écrire un article en apparence ennuyeux, Gabe, en dernière année de fac et journaliste à mi-temps en tant que stagiaire ; se voit être mis sur la piste d’un père Noël mystère qui donne de la joie à des orphelins.  Mais les problèmes ne s’arrêtent pas là. En effet, ses amis se mettent à jouer les entremetteurs avec celui que l’on nomme « la Montagne ». Mack, ce géant de plus de deux mètres à l’opposé de l’apparence androgyne de Gabe. Mais les apparences sont trompeuses… Plus l’enquête avance et plus Gabe va faire des découvertes surprenantes, se remettre en question sur sa place dans la société, sur les actes et leurs conséquences. Lui l’enfant de divorcé, dont Noël n’est qu’une contrainte va réaliser que cette fête et son diner peut apporter plus qu’une renommée. Elle peut apporter joie et bonheur à ceux qui ne l’ont jamais connu.

 

Par son roman, l’auteure nous immerge dans le vrai esprit de Noël : le don de soi sans rien attendre en retour. Elle nous montre que derrières des apparences et des « on dits » peuvent se cacher des trésors jusqu’alors méconnus. Que le passé induit forcément sur l’apparence que nous donnons de nous-mêmes aujourd’hui… Une superbe histoire qui remet en valeur le vrai sens de Noël.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, romance, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Un nouveau papa pour Noël par Marie-Paule Dunant

Synopsis:

Jamais au grand jamais, Sébastien, jeune homme de 26 ans en situation précaire ne pensait se retrouver à trois cents kilomètres de chez lui pour un job en pleine montagne. La cerise sur le gâteau pour lui est de découvrir que son patron, Kévin, est plutôt beau gosse. Lui qui n’arrive jamais à garder un boulot plus de quarante-huit heures, va pourtant devoir faire tout ce qu’il peut pour s’intégrer dans cet établissement. Que faire pour travailler sans s’emporter au moindre ordre ? Et comment résister à sa résolution de ne pas tomber amoureux de son patron ?

Mon avis:

Marie- Paule nous offre par cette romance une véritable bouffée d’oxygène. Bien qu’elle se passe dans la période des fêtes de fin d’année, la magie de Noël est présente sans pour autant prendre le pas sur l’histoire. Dans ce cadre enchanteur d’une auberge nichée aux cœurs des Vosges, nous faisons la connaissance d’hommes en totale opposition et pourtant…

Kévin est un trentenaire qui a beaucoup de responsabilités. Il est le propriétaire et en charge de la bonne tenue de sa ferme auberge en plus de la garde de sa fille de trois ans qui était imprévue, tout cela avant l’arrivée des vacanciers. Il se retrouve donc dans un besoin de main-d’œuvre pour le seconder. Il pensait avoir trouvé un candidat prometteur en la personne de Sébastien. Il est loin de s’imaginer ce qui l’attend. Sébastien est à l’exact opposé de Kévin. Âgé de vingt-six ans, il est paresseux, fêtard, rebelle.

Oui en apparence, ces deux hommes ne sont pas faits pour s’entendre. Mais les apparences sont trompeuses. Le grand méchant Kévin à l’apparence froide et rustre cache en réalité un homme tendre, mais méfiant. Sébastien, lui n’est pas aussi angélique que son apparence laisse paraître. Bien au contraire, il garde un côté viril qu’il assume. Ces deux hommes vont devoir mettre de l’eau dans leur vin pour pouvoir faire perdurer leur collaboration. Mais c’est sans compter cette attirance réciproque. Le tour de force de cette romance est le couple. Bien que la romance se déroule sur une courte période, l’auteure prend son temps pour laisser ces deux mâles s’apprivoiser. Vivre en huis clos amène ce sentiment d’intimé sans pour autant se sentir étouffé. Les rebondissements prennent peu à peu de l’ampleur et accompagnent cette relation naissante. La participation d’Emma amène cette douceur qui contre-balance avec toute cette testostérone. On ne lit plus, on s’immerge et devenons spectateurs / spectatrices de leur rapprochement. On s’immerge dans l’histoire, nous mettant dans la peau de ses clients de passages. On ne peut que s’attendrir devant ce joli tableau de famille en devenir. Oui, c’est une romance doudou que l’on prend plaisir à lire. Je ne peux que vous la recommander.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, faux semblants, homoparentalité, métier
Série: Homoromance éditions |