L’intégrale Diversion par Eden WINTERS

Diversion: Diversion, T1

Les dealers de drogue ne sont pas toujours dans les rues ; parfois ils sont assis derrière des bureaux ou dans des salles de conférence, vendant leur marchandise dans des flacons pharmaceutiques au lieu de petits sachets de cellophane.

Quand on lui donne le choix entre passer huit années de plus en prison ou utiliser son « expertise » pour assister le Service de Contrôle et de Prévention du Détournement du Bureau des Narcotiques du sud-est, le trafiquant de drogue Richmond « Lucky » Lucklighter n’hésite pas et choisit la proposition qui lui laisse une certaine illusion de liberté.

Cynique et peu disposé à admettre qu’il a commencé à se soucier de son travail, il compte les jours avant que sa dette ne soit payée. Le seul obstacle avant de récupérer sa vie est le bleu qu’on l’a chargé de former avant de partir ; un bleu qui cite les textes pharmacologiques, n’a pas encore fait ses preuves, et a la tendance – détestable – à voir le bon en chacun… y compris chez la cible de leur enquête.

Avec eux, les méchants n’ont pas la moindre chance… enfin si Lucky et Bo ne s’étranglent pas d’abord…

 

Collusion: Diversion, T2

Les morts ne connaissent pas l’amour.

Richmond « Lucky » Lucklighter, ancien trafiquant de drogue, est « mort » en mission alors qu’il servait une peine de dix ans sous les ordres de la brigade anti-drogues du sud-est, et est devenu Simon « Lucky » Harrison. Le petit nouveau qu’il a entraîné, l’ex Marine Bo Schollenberger, est maintenant son partenaire sur le terrain (et ailleurs), mais Lucky ne comprend pas ce qu’est une relation, ni pourquoi un homme sain d’esprit le rejoint dans son lit. Il apprécie Bo, bien sûr, mais Lucky n’est pas du genre à rêver de fleurs et de chocolat.

Bo lutte chaque jour contre son syndrome post-traumatique, ses souvenirs d’une enfance atroce, son addiction aux médicaments, et il doit payer pour ses erreurs. Utiliser son diplôme pharmaceutique du bon côté de la barrière lui offre une éducation que l’université ne pouvait pas lui donner. Lorsqu’il part en mission sous couverture avec son partenaire tête brûlée, Bo se rend compte que le monde pharmaceutique est bien différent de ce qu’il s’imaginait.

Une pénurie de médicaments met en danger les patients du service de cancérologie d’un hôpital pour enfants, forçant Bo et Lucky à affronter des vautours opportunistes, mais les dressant aussi l’un contre l’autre. Comment savoir qui est l’ennemi ? Il ne porte pas de cagoule noire, mais pourrait se cacher sous une blouse blanche.

 

Corruption: Diversion, T3

Depuis que Bo a rejoint le SNB, lui et Lucky ont toujours fait équipe, l’empathie du premier contrebalancée par l’expérience du second.

Mais Bo, ex-pharmacien, ex-Marines, et ex-drogué, est peut-être la future star du Bureau des narcotiques du Sud-Est ? C’est ce que semblent penser les responsables, en le choisissant pour une mission d’infiltration à haut risque – la plus grosse depuis des années. Mais, seul, Bo saura-t-il faire face à ses démons ?

Lucky, lui, a toujours été le meilleur, en tant que trafiquant et en tant qu’agent. Mais une réorganisation du bureau et cette mission donnée à Bo le poussent à se remettre en question : n’a-t-il vraiment plus rien à apprendre ?

Cette affaire de tous les dangers, à un tournant de leur relation, les force à se poser les bonnes questions : jusqu’où sont-ils prêts à aller, pour le travail… et pour l’autre ?

 

 

Manipulation: Diversion, T4

Lucky Lucklighter a une nouvelle vie. Mais son ancienne cherche à se rappeler à lui.
Alors qu’il a échangé sa carrière de trafiquant de drogue pour attraper les criminels pour le compte du SNB, troquant son amant baron de la drogue pour un homme du bon côté de la loi, Lucky sent que Bo Schollenberger a trouvé le moyen de pénétrer les défenses autour de son cœur. Ce dernier semble avoir réussi à changer les habitudes de Monsieur Je-vis-très-bien-tout-seul et à le faire penser penderie commune, à le convertir au stévia, et même à avoir envie d’une clôture en bois… avec un bon gros cadenas, quand même.
Mais Bo a disparu, et Lucky devra affronter les démons de son passé pour espérer le récupérer. Mais Bo voudra-t-il pour autant revenir vers lui ?
La frontière entre le bien et le mal est fine, et l’ampleur des tentations auxquelles Lucky devra faire face menace de la lui faire franchir.

 

Rédemption: Diversion, T5

S’enfuir, c’était le plus facile.

L’agent Lucky Lucklighter et son coéquipier se sont enfuis de Mexico pour mieux se faire engloutir sous les retombées de leur mission. Lucky se rend compte qu’il aurait peut-être dû rester du côté sud de la frontière lorsque le bureau des narcotiques place Bo en cure de désintox, pendant qu’il doit subir une thérapie et une enquête sur les coups de feu mortels. Obligé de surveiller ses arrières pour éviter la vengeance d’un parrain de la drogue et les rappels de faveurs que lui a offertes un cartel, il n’arrive pas à imaginer comment ils pourraient rester agents ou même en couple.

Bo Schollenberger rêvait autrefois qu’ils puissent vivre ensemble, avant de se faire écraser par le poids de son travail sous couverture. Lucky s’accroche jusqu’au bout rongé de ses ongles à l’espoir qu’ils puissent s’en sortir en concrétisant le rêve de Bo : une maison.

Il n’avait vraiment pas besoin qu’un homme dangereux et qui en sait beaucoup trop lui passe un coup de fil pour lui demander de revenir à Mexico où l’attend un “cadeau de Noël un peu en avance”.

Pas quand on lui pose des questions du style “Êtes-vous sûr de vraiment connaître votre coéquipier ?”

 

 

Réunion: Diversion, T6

Les réunions, ça peut vous tuer.

C’est la tonalité d’un téléphone, plutôt qu’une voix humaine, qui a appris à Lucky qu’il était banni de son clan, les Lucklighter, douze ans plus tôt. Après une vie de crime. Après avoir témoigné contre son amant et baron de la drogue. Après avoir été condamné à dix ans de prison. Mais bon, Lucky se serait volontiers renié lui-même.

Il a une vie meilleure, maintenant. Il a purgé sa peine et s’est trouvé une place au Département de prévention et de contrôle du Bureau des narcotiques. Il a une maison. Il a Bo, son partenaire au bureau comme en privé. Il a des animaux de compagnie. Mais pas ses parents. Le pire dans tout ça ? Il ne sait pas vraiment pourquoi ils l’ont renié. Et c’est trop tard maintenant qu’ils le croient mort.

Pourtant, son père a besoin de quelque chose que seul Lucky peut lui donner. Et la famille de ce dernier possède un secret qui pourrait détruire tout ce en quoi il a toujours cru : la vérité.

 

Mon avis:

Voici une série qui sort des sentiers battus. Six tomes, bientôt un septième et pourtant tellement addictive.

Les trois premiers tomes nous plongent dans un univers très peu abordé dans les romans policiers : les hommes de l’ombre. Dans ce cas précis, des agents du bureau des narcotiques. Des agents que l’on ne nommera jamais, laissant les honneurs à des organismes plus puissants tels que la DEA, mais pourtant indispensables dans la lutte contre le trafic de produits pharmaceutiques aux États unis.

Dans les trois premiers tomes, l’auteure nous présente, via les enquêtes tout ce business que l’on cache aux yeux du public. Cela va la récolte d’informations sur des revendeurs, la manipulation de ce trafic de médicaments dans le marché gris (l’utilisation de méthodes irrégulières, mais légales) jusqu’au fournisseur. Quand la fiction et la réalité se rejoignent… On se sent littéralement plongé dans l’enquête. Nous devenons nous aussi agents infiltrés. On ressent toute cette colère, cette injustice face à ce fléau. On découvre la vraie nature de personnes peu scrupuleuses et cette envie de faire justice.

Oui, l’auteure réussit à nous faire devenir des stagiaires qui suivent des formateurs lors d’opération et cela rend notre lecture grisante.

Par la suite, les tomes 4 et 5 se tournent non plus sur le métier, mais sur l’homme et les conséquences de ce métier sur sa vie et celle de ses proches. Ce qui devait n’être qu’un partenariat forcé entre Lucky et le Nouveau devient quelque chose de plus fort, plus intime. Une dépendance se crée entre nos deux hommes et cela influe sur leur travail. On découvre leurs passés, leurs peurs, leurs faiblesses, mais aussi la force des sentiments.

À partir du tome 6, l’auteure fait un réel focus sur Lucky. Parce qu’il y a deux Lucky. Le Lucky qui nous est présenté lors du premier tome a évolué et est devenu quelqu’un d’autre.

Celui qui était considéré comme un raté, une honte pour sa famille, ancien malfrat et partenaire d’un baron de la drogue, arrogant, irritable et surtout solitaire; est devenu un homme à l’opposé de ce qu’il était. À présent, c’est un homme responsable, qui s’ouvre aux autres, qui s’est trouvé une famille de cœur, un partenaire avec qui, pour la première fois de sa vie à des projets. Oui, mais, certaines blessures l’empêchent encore d’avancer. Être rejeté par sa famille, ses parents qu’il admirait ne peut laisser personne indifférent.

Cette culpabilité le ronge. Mais quand sa sœur l’appelle à l’aide, Lucky n’hésite pas et fait face à ses démons. Choisir ses batailles, apprendre à composer, à pardonner, voilà comment résumer ce dernier tome.

Le septième est prévu le 25 mars. Il me tarde de le lire, car certains « anges gardiens » du passé ne sont pas éloignés que Lucky pourrait le penser.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, métier, policier, seconde chance, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Mystère |

L’oeuvre de NM MASS: les Hot Mustang par Emma KAT, NM MASS

Vous les attendiez n’est ce pas? et bien les voici ses motards…

Tome 1: Hot Mustang and co…

Anthéas se dévoue corps et âme à ses quatre enfants et à son travail de professeur. Cet homme discret que rien ne perturbe a des habitudes bien installées. Il est droit, voire un peu rigide : il ne déroge jamais à la loi. Sa petite vie tranquille est ponctuée par les rires de sa progéniture.
Arrive Dan, son nouveau voisin. C’est un biker, un vrai : Harley, cuirs, tatouages. Extraverti, célibataire et… agent de sécurité spécialisé, sa vie se résume à ses motos, ses potes et son travail.
Ce macho arrogant va, inconsciemment ou pas, révolutionner la vie bien rangée du petit professeur timide et solitaire.

Tome 2: Hot Mustang and co… 2

Ces derniers mois, la vie de Lysander, propriétaire d’une chaîne hôtelière et fidèle Biker, part dans tous les sens. L’annulation de son mariage, puis la menace de mort du chef d’un autre club, et cette super déculottée où il a failli y laisser sa peau.
Et maintenant… ça ! Ça ?
Oui ça, c’est Wild, le taciturne, Wild, le secret, Wild, le sexy, Wild, Wild Wild ! Wild et ses putains
de lunettes noires qui ne quittent jamais son nez. Wild et cette aura extraordinaire qui éveille le désir de Lys.
Et ce Wild ? Que fait-il là au juste ? Certes, il est un ami de Phil, le Prés des Hot Mustang, mais pourquoi est-il entré aussi facilement au sein du club ? Qui est-il ? Que cache-t-il ? Que veut-il ? Pourquoi les sens
de Lysander échappent-ils aussi facilement à son contrôle ? POURQUOI ?

Tome 3: Hot Mustang and co… 3

Sherodan Merider est un biker, il porte les couleurs du MC des Hot Mustang et répond au surnom de « Ertz ». Son métier ? Tatoueur. Ses passions ? Son fils Yslann, son shop de tattoos, son club de motards, les vieilles radios et les femmes.
Renegade Almond porte lui, les couleurs des Demon’s Dark, son nom de biker est « Taoz ». Son métier ? Biker ! Ses passions ? Son Motors Club dont il est le capitaine. Et Livi, sa jeune sœur dont il est le tuteur légal.
Leurs vies respectives leurs conviennent parfaitement, mais leurs deux ados vont les entraîner dans un road trip endiablé et explosif qui va bouleverser leurs existences…

 

Tome 4: Hot Mustang and co… 4

Si l’amour se trouvait à tous les coins de rue, ça se saurait, non ? C’est ce que se dit Pulp du MC des Hot Mustang. Pas que sa vie actuelle lui déplaise, non, il a un bon boulot qu’il a choisi et qu’il apprécie, des frères au club qu’il considère comme sa famille, sans compter toutes ses connaissances et sa popularité. Mais il a aussi un complexe qu’il a toujours tenté de dissimuler derrière son humour, son arrogance et ses poings. Et il est persuadé que ce complexe est la raison pour laquelle il est encore seul à 38 ans. Jusqu’à une certaine soirée où il va rencontrer…

 

Tome 4: Hot Mustang and co… 5

Je m’appelle Dantikos, comme tout le monde le sait, je suis le président du MC des HOT MUSTANG et je crois que j’ai merdé.
Contrairement à mes habitudes, je n’ai pas été à la hauteur de mes responsabilités de chef.
Après le pire que notre Motors Club a subi, traversé et résisté, ces dernières années, je n’aurais jamais imaginé qu’une putain de nuit de beu

  

Mon avis:

Et nous voici en totale immersion dans un nouvel univers. Un univers très codifié, où les apparences sont légions. On a tous l’image une image bien précise d’un Motor Club: des bikers, polus, shootés aux drogues et la gonflette, toujours entourées de nanas très peu habillées et toujours dans de mauvaises combines. Bref, c’est pas des gens très très sympathiques de prime abord. Il faut dire que la romance en général nous présente toujours un biker comme le bad boy imbu et egocentrique. Mais ça, c’était avant que NM MASS ne pointe le bout de sa plume. En quelques lignes, elle met un coup de pied aux idées reçues, à ces apparences d’hommes des cavernes. Elle montre que oui, ce sont des mecs. Oui, il ont un genre … ben de biker avec accessoires assortis, le langage quelque peu fleuri mais ceux sont avant tout des hommes comme tout le monde. Ils peuvent être éduqués, avoir un travail, une famille, des amis et faire le bien autours d’eux. Voilà ce qu’NM MASS nous explique. On a tendance à se fier à un stéréotype alors que si on prend le temps de les connaitre, de leur parler, on se rend compte que derrière les apparences, ce sont des hommes avec un cœur, des sentiments, des peurs, des envies. Le dernier tome en est le résumé parfait. Ce dernier tome (ah, que c’est dur d’écrire « dernier ») est une conclusion à cette folle épopée avec ce MC combien apprécié. Les auteures se jouent de nous une dernière fois avec les facéties de ces membres et les conséquences qu’elles entrainent sur « les inséparables », mais aussi et surtout sur le MC lui-même… Car plus que des grandes gueules, ils sont avant tout des frères, une famille.

Pour conclure, on peut définir un biker et son MC comme des mecs en cuir pour qui la moto est avant tout une passion. Les autres, ceux qui ont une mauvaise réputation qui entache tous les MC, on les appelle des voyous. Voilà la morale que NM MASS fait passer dans ses histoires. Ne pas se fier aux apparences.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, faux semblants, homoparentalité, homophobie, Le temps des choix, romance, série, tatouage
Série: Éditions Textes Gais |

L’oeuvre intégrale NM MASS: La blackbird par NM MASS

Dans un premier temps, nous parlerons de la Blackbird puis viendra la suite de l’œuvre dans d’autres chroniques qui suivront celles-ci, promis.

1er opus: Les prémices de la Blackbird: Yliès et Onyx

Retrouver l’amour de son adolescence, vingt ans après, n’est pas ce à quoi Onyx s’attendait, même s’il y avait pensé très régulièrement, utopiquement.
Yliès avait été tellement pour lui, son tout. Et il avait tout réduit à néant en quelques secondes, juste une fraction de seconde, un geste délibéré qui avait mis fin à ce tout. Yliès est devenu ce qu’il avait prévu d’être, un grand créateur, à la tête d’une maison de couture renommée.
Onyx lui, se contente de rester cloitré dans son atelier, créant anonymement des robes qui servent à orner la vitrine d’un ami. Lorsque son ancien amant s’intéresse à une de ses robes exposées, il y voit là un signe du destin et refuse de passer à côté de cette deuxième chance que la vie lui offre. Que lui réserve cette seconde opportunité ?

 

2eme opus: La blackbird: Onyx et Khalycé

Onyx est un homme qui approche la quarantaine, qui a un lourd passé derrière lui, et qui a perdu l’homme qu’il aimait. Styliste reconnu et propriétaire d’une maison de couture, il survit, complètement absorbé par son travail. Depuis la mort de son compagnon, il a oublié comment vivre, comment aimer…
Khalycé est un flic de la DEA, spécialiste de l’infiltration, passionné par son boulot, il ne craint rien ni personne, il est prêt à tout pour mener à bien ses missions. Célibataire endurci, c’est un solitaire qui, à force de jouer des rôles pour démanteler les réseaux de drogue, ne sait plus qui il est réellement… Il n’a qu’un seul but, réussir son travail.
Ces deux hommes n’auraient jamais dû se rencontrer, mais… une suspicion de trafic de drogue fait entrer Khalycé dans la grande maison de couture d’Onyx, la rencontre est inévitable…

3ème opus: La blackbird: Khôl et Njal

Dans l’absolu, l’impassibilité de Khôl Mc Buster, son sens du contrôle total, sont légendaires. Sa séduction infaillible plaît et il en profite. Rien, ni personne ne peut venir perturber le rythme bien réglé de sa vie. Son travail, ses aventures d’un soir, suffisent à le combler. Jusqu’à ce qu’il rencontre Njal, cet étranger perdu aux States qui se présente à un casting de La Blackbird, la maison de couture que dirige Khôl avec son partenaire et ami, Onyx Pietro. Le premier regard porté sur le grand Nordique qui ne parle pas un mot d’américain, le bouleverse. Perturbé par ce que Njal lui inspire, Khôl sera-t-il en mesure de passer outre ses habitudes ? Sera-t-il capable de résister à l’attraction qu’il ressent pour cet étranger ? Pourra-t-il rester égal à lui-même et se protéger de ces sensations qui l’ont profondément blessé autrefois et qu’il a volontairement bannies de sa vie ?

 

 Mon avis:

Les prémices sont comme le titre l’indique le départ de cette folle aventure dans laquelle nous entraine NM MASS. Elle nous permet de connaitre l’homme qui sera le lien entre chaque personnage à venir, celui qui nous intrigue puis sur lequel on s’appuie… Onyx. Ce premier opus se déroule sur une décennie. On pose le décor, on apprend à connaitre les personnages, leur liens, leurs points forts, leurs points faibles, leurs histoires leurs espoirs.

Le deuxième opus quelques années plus tard… dès le début de cette lecture, on reste coi. NM MASS nous confronte à un rebondissement que l’on attend pas. Elle ne nous laisse aucunement nous remettre de cette tragique nouvelle que l’histoire débute sur les chapeaux de roues. On rencontre de nouveaux personnages, d’autres, que l’on a découvert dans les prémisses apparaissent, et bien que personnages secondaires prennent leur place dans l’histoire en elle même. On découvre de nouveaux personnages tout aussi mâles que les autres, qui ont du caractère, qui ne se laissent pas embobiner par des apparences…

Dans le troisième opus, NM MASS nous fait plaisir en nous permettant de découvrir Khôl, personnage au combien lié à la Blackbird. On apprend à le découvrir nous plus comme l’ami ou l’associé mais en tant qu’individu, avec ces rêves, ses désirs et ses incertitudes.

C’est là le génie de l’auteure: ne pas laisser de côté des personnages secondaires mais les impliquer dans les actions, les rebondissements afin de ne jamais les oublier. On ne parle pas de personnages principaux et secondaire mais d’une « famille élargie » où chacun aide l’autre à un moment ou à un autre. Ses hommes sont toujours le stéréotype même de l’homme, le mâle avec des poils, des muscles des tatouages, des apparences de bad boys et pourtant, derrière tout cela on découvre qu’il ne sont au final que des hommes avec des sentiments, des fêlures, des peurs. C’est ce qui fait tout le charme de cette œuvre et de ses romances en générale.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, drame psychologique, série, traumatismes du passé
Série: Éditions Textes Gais |

Just him: Ysterio et Nanxos par NM MASS

Synopsis:

 Merde, pourquoi est-ce que j’avais dit oui à Rengio Piacco ? Cet abruti, que je n’appréciais pas plus que ça et qui avait le don de me porter sur les nerfs, allait encore me fourrer dans une situation dont je devrais me dépêtrer en un temps record. Je ne savais pas encore ce qu’il me réservait alors que sa limousine nous emmenait à vive allure dans les rues de New York. Ce type avait toujours des idées à la con, quant à moi, je devais être encore plus con d’accepter de participer à ses défis débiles. Je n’avais besoin de rien, j’avais déjà tout, par contre j’adorais ramasser le fric engagé dans ce genre de délire, j’en faisais toujours bon usage. J’aimais l’aventure, le danger et l’adrénaline qui allaient avec. Oui, j’adorais ça. Parce que ces petits jeux avaient le pouvoir de me sortir de ma zone de confort, et le confort me connaissait plutôt bien, j’étais né dedans. Ces défis me permettaient de laisser tomber le masque et les convenances. Je pouvais oublier les apparences, mon statut, tout le reste, et laisser s’exprimer librement le véritable moi…

 

Mon avis:

Cette histoire est, si je peux me le permettre, hors l’œuvre complète de la blackbird et les hot mustang, le meilleur roman de NM MASS. Il résume à lui seul tout son talent et cette plume si addictive.

Tout y est: des hommes, des vrais, pleins de testostérones avec des poils au torse, qui, face aux autres portent un masque, joue un rôle. Un masque qui les protège de leurs blessures passées, de leur talon d’Achille. L’auteure nous prouve par leur histoire que rien n’est figé dans la vie. L’Homme, de part sa nature, s’impose des barrières pour se protéger mais à un moment donné, elles vont indéniablement littéralement tombées. Quand la vérité éclate, quand les masques tombent et que l’on se montre corps et âme face à l’autre, il est parfois trop tard…

Toute la problématique de cette romance repose sur cette question: peut on accorder et s’accorder une seconde chance quand tout nous pointe du doigt et que l’on se pense incapable d’être pardonné?  Le chemin vers la rédemption est loin d’être un parcours de santé. L’auteure n’épargne pas ses hommes. Elle ne minimise pas les faits et les obligent à réfléchir et à adopter une attitude plus sincère. Une belle leçon de moralité sur les conséquences des faux semblants…

Par ces situations loufoques, ces quiproquos et des égos de mâles blessés, on retrouve la patte de NM Mass, cette empreinte qui nous conforte dans ce choix de lecture. Bien que le sujet soit grave, elle nous entraine dans cette folle aventure pleine de testostérones et vulgarité mais toujours entourée de sentiments profonds et sincères.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, bad boys, faux semblants, Le temps des choix, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Série Miami Torride par Jessie G.

Tome 1: Blessures passées

Abandonné par sa mère et élevé dans les rues impitoyables d’Overtown par un père homophobe et toujours prompt à critiquer, Davin Monroe en sait beaucoup sur la survie et peu sur l’amour.
En tant qu’héritier de l’entreprise familiale, la force innée d’Alaric Bennett fait de lui un pilier sur lequel reposent les problèmes familiaux, mais qui le laisse émotionnellement abandonné par ceux qui ont besoin de lui.
Une rencontre fortuite et cinq merveilleuses années ensemble ne les ont pas préparés à la jalousie sombre et dépravée qui menace leur bonheur durement gagné.
À présent, un tueur force le Détective Monroe à faire face à son passé et au seul homme que son cœur a toujours désiré. Avec une seule chance de rédemption, Alaric est déterminé à découvrir la vérité et ramener son homme à la maison.
Alaric et Davin survivront-ils aux révélations qui suivront la découverte du seul secret qui les a séparés pendant huit ans, faisant s’effondrer une vie entière de secrets.

 

Tome 2: Pour une bonne raison

Ancien marine et grand frère à plein temps, Bull Connor passe ses journées à aider ceux qui ont besoin d’une seconde chance et ses nuits à combattre ses démons intérieurs, qui ne lui laissent aucun répit. Durant un remorquage de routine, il tombe nez à nez avec la seule personne qui refuse son aide, le seul homme qu’il aimerait qu’il le fasse.
En tant qu’enfant abandonné, Ian Jones est habitué à être soit ignoré soit ridiculisé, mais il n’a jamais renoncé à l’idée qu’une seule chance pourrait tout changer. Secouru par la seule personne qui ne l’a jamais ignoré ni ridiculisé, il aspire à être perçu autrement que comme un homme dans le besoin.
Ian n’attache aucune importance à une famille qu’il n’a jamais connue, mais quand elle se montre, indésirable et indésirée, Bull doit prouver qu’il est l’homme qui protégera le cœur si longtemps négligé de Ian en partageant les démons qui tourmentent sa fierté.

 

Tome 3: Le protecteur – Coup de coeur de la série

Il fut un temps où Saul Alvarez remplissait ses jours de combats et ses nuits à enseigner à des soumis enthousiastes le plaisir de son fouet. Sa compréhension compatissante de l’esprit masochiste faisait de lui le Dominant professionnel le plus recherché de la communauté BDSM. Même si son rôle ne favorisait pas les relations à long terme, il était à l’aise dans son existence solitaire jusqu’à ce qu’il soit chargé de la sécurité de la pute prisée de Durango. Un seul regard à ces yeux emplis de terreur lui fit promettre de tout risquer pour protéger cet homme splendide.
Javier Escardo avait prié pour mourir, mais il ne s’était jamais attendu au tueur de sang-froid qu’il avait obtenu en réponse. Un seul regard lui avait révélé non seulement la promesse de représailles, mais aussi une raison de vivre. Huit ans plus tard, libre et surtout sain d’esprit, Javier est déterminé à prendre ce qui lui appartient. Le cœur de Saul. Après avoir vécu l’enfer, à travers les couches de douleur et les changements de réalité, seule cette vérité demeure ferme. Son protecteur a besoin d’être sauvé et il ne peut pas le faire seul.
Caché derrière un personnage public, Kyle Jansen meurt d’envie d’être invisible sans pour autant être insignifiant. Il aspire à trouver un Maître qui verra son besoin d’être pris en charge sans abuser de lui et un amant qui prendra soin de lui au-delà des jeux sexuels. Ce n’est que lorsqu’il rencontre une combinaison incandescente en les personnes de Saul et de Javier qu’il se rend compte que jamais c’était censé n’être qu’un seul partenaire.

Deux cœurs meurtris peuvent-ils être réparés par l’amour d’un troisième ? Kyle devient la lumière de leur obscurité et il est prêt à risquer son cœur pour le leur, mais, quand le passé menace Saul, Kyle pourra-t-il aider Javier à sauver leur protecteur sans les détruire tous les trois ?

 

Tome 4: Piéger Chase

Lieutenant du Devil’s Pride MC, la réputation sans pitié de Tyler « Trick » Malone fait de lui le membre du club le plus craint et le plus respecté. À l’insu du club, Trick se livre à son plus dangereux secret, quittant l’État deux fois par an pour troquer son gilet contre un fouet qu’il manie avec expertise dans un donjon gay. Sa vie bien organisée prend un tournant radical quand il sauve Chase Ward, barman et soumis terrifié, du donjon de Géorgie.
Depuis la mort de son maître et protecteur, Chase n’est plus en sécurité dans ce lieu qu’il appelait autrefois maison. Les nouveaux propriétaires du donjon l’encerclant comme des requins, il cherche désespérément refuge dans les bras de son sauveur.
Un an plus tard, le MC est toujours persuadé que Chase n’est rien d’autre qu’un domestique serviable. Chase sait que, si quiconque découvrait la vérité, il tuerait Trick, l’homme sur qui il en est venu à compter, de la nourriture qu’il mange au plaisir qu’il éprouve, en passant par la sécurité à laquelle il aspire. Alors même que la gratitude se transforme en amour, il ne s’attend pas à ce que son impitoyable maître lui retourne ses sentiments. Après tout, leur seul moyen de survie est que Trick reste le connard sans cœur que connaît le MC.
Trick est certain de tout avoir sous contrôle, et la présence de Chase lui rend la vie plus facile. Il ne semble y avoir aucun danger à laisser Chase occuper un emploi à temps partiel au Velvet Ropes, surtout après avoir rencontré les propriétaires. Ce n’est que lorsqu’une bombe explose dans le club, laissant Chase entre la vie et la mort, que Trick se voit obligé de faire face à ses sentiments depuis longtemps enfouis. Même si Chase survit, cette bombe a fait plus qu’ébranler les fondations du célèbre club cuir. Elle a fait voler en éclat le secret bien gardé de Chase et de Trick, mettant leurs vies en danger.
Trick n’a plus qu’une seule chose à faire avant que le club ait leur peau ; se venger de la personne qui a osé blesser son précieux garçon.

 

Mon avis:

Voici une série que je qualifie de complète, où chaque tome à un lien et une incidence sur l’intrigue générale de l’histoire. Chaque tome complète l’autre et prend ton son sens quant à la Grande Révélation, la résolution de cette énigme. Vous l’aurez compris, j’ai été conquise. Mais pourquoi me direz-vous? Pour trois raisons.

Dans un premier temps, l’énigme générale:

L’histoire débute sur une enquête liée à un tueur en série qui repère ses proies dans des clubs BDSM. Jusque là, rien d’original me direz-vous. Mais là où l’auteure titille la curiosité de son lecteur, pour, par la suite nous rendre addictif à la série, c’est que cette simple enquête n’est que la partie immergée de l’iceberg. En effet, on découvre que cette enquête fait écho à une affaire de plus grande importance qui touche, on le découvre au fur et à mesure de l’histoire, tous les personnages de la série. Tous sont liés de prêt ou de loin… Nous voilà donc, nous lecteurs, lancés dans une enquête qui prend de plus en plus d’ampleur où on découvre ses hommes au passé traumatisant … On se prend pour des enquêteurs, on réfléchit, mettons, mentalement, des stratégies en place pour atteindre Le responsable…

Dans un deuxième temps, les personnages:

Dans chaque tome, les personnages ont une relations quelque peu « atypique » vis-à-vis de leur passé, une relation BDSM. On se demande au départ pourquoi? On se dit que l’auteur veut faire monter la température sur certaines scènes. Hors il n’en est rien. Au contraire, cette relation Dominant/dominé prend tout son sens. Chaque tome nous présente des hommes avec un passé lourd et des traumatismes bien ancrés. L’auteur met en avant cette pratique comme une thérapie: le soumis recherche, dans son dominant son besoin d’être rassuré, de pouvoir faire confiance. C’est dans ce sens que cette série est en plein dans la thématique du la seconde chance. Rien dans les scènes n’est « gore », sale ou violant. L’auteur fait une belle référence à cette pratique qui d’apparence ne serait pas appropriée mais dans ce contexte bien particulier prend tout son sens.

Enfin pour les thèmes abordés:

L’auteur, de par les histoire de ces personnages met en avant différentes thématiques qui sont à chaque fois très bien traitées. Rien n’est survolé. On ne épargne pas. Les mots sont durs, les expériences cruelles, les traumatismes très bien présentés… On ne pas se dire que cette série est romancée, loin de là mais à l’image de ses personnages, une série sur des survivants.

 

Un grand merci à Lily KAREY, la personne qui a fait la traduction de cette série. Grâce à elle, j’ai découvert une auteure mais aussi une superbe histoire. Un grand bravo pour son travail car la traduction est fluide, il n’y a pas de contre sens et le lecteur n’est pas gêné par quelque soucis de traduction comme c’est parfois le cas dans d’autres séries.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, BDSM, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, handicap social, homophobie, policier, prostitution, seconde chance, série, survivants, traumatismes du passé, trouble
Série: Independently published |

Les mauvais garçons ont aussi besoin d’amour – Gage par Christa TOMLINSON

Mon synopsis:

Gage Mason Nous en avons tous fait l’expérience.

Le Bad Boy. Celui contre qui on nous met en garde. Celui avec des jeans troués et un sourire diabolique et paresseux sur les lèvres. Celui qui vous fait faire des mauvaises choses qui vous font vous sentir bien.

Pour moi, c’est Gage Mason.

Nous nous sommes rencontrés alors qu’il travaillait sur ma Ducati. J’ai tout de suite su qu’il était synonyme d’ennuis, mais quelque chose à propos de ce Bad Boy m’a attiré.

Peut-être est-ce ses yeux sombres qui m’étudient comme s’il voulait tout savoir sur moi. Peut-être est-ce ce qu’il me fait ressentir ; le contact rugueux de ses mains, sa prise possessive sur mes cheveux lorsque nous nous embrassons, ce que je ressens lorsqu’il est en moi. Ou peut-être est-ce la façon dont il a besoin de moi, même s’il ne l’admettra pas. Pour une fois dans ma vie, je prends un risque.

Malgré tout ce qui me dit que je ne devrais pas, je vais tenter ma chance avec Gage. Je ne sais pas si cela se terminera bien, mais je sais que je ne peux pas résister à ce Bad Boy.

Joseph Naderi – Avocat

 

Mon avis:

Que dire à part que je suis ultra fan! L’auteure nous entraîne dans cette histoire où les deux amants sont atypiques et complexes. On vit avec eux leur rencontres, leurs douleurs, leurs démons du passé, leurs doutes, leur amour fort mais tortueux et violent. Elle nous montre que les apparences sont plus que trompeuses, et que derrière ces comportements, il y a des dépendances psychologiques liées à des douleurs profondes.

A lire sans modération!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: bad boys
Série: Juno Publishing |

Les mauvais garçons ont aussi besoin d’amour – # 2 par Christa TOMLINSON

Mon synopsis:

Ce deuxième Tome se divise en deux parties. L’auteure nous présente les amis de Gage et leur histoire, celle de Nate et de Max.

  •  Nate

Kévin est un geek timide. Après s’être fait tatoué chez Max, il décide de se mettre à la musculation afin de mettre son tatouage en valeur. Sur les recommandations de Max, il va s’inscrire dans une des salles de sport de Nate.

Nate, lui désespère, car il souhaite une relation durable mais avec un homme différent de ses plans habituels.

Quand Kévin se présente, Nate ne peut rester indifférent face à ce jeune homme d’une timidité maladive. Nate fera tout pour le rassurer afin de pouvoir envisager cette relation qu’il désire tant.

 

  • Max

A l’aube de ses trente ans, Max est toujours célibataire. Ses amis, Gage et Nate sont en couples se qui amène un certain malaise au jeune homme. Lui aussi souhaite se poser mais … un lourd secret le retient.

Lors d’une conversation, il rencontre Patrick, le docteur Bishop, le père de la copine d’une de ses employées au salon de tatouage.  Max est attiré par le médecin, mais face à son entourage familiale, il refuse de sortir du placard et se fait passer aux yeux de tous pour un hétéro volage.

Mais aujourd’hui, il se remet en question sur ses choix de vie. Patrick a bien compris la situation du jeune homme, étant lui même passé par là par le passé … Mais cela ne l’arrêtera pas dans sa quête pour conquérir le jeune Max.

 

Mon avis:

Ce « bonus » est plus que plaisant à lire, car nous nous sommes attachés à ces deux personnages secondaire mais au combien important dans la vie de Gage. Quelles surprises de les découvrir. Ce deuxième tome complète parfaitement le premier et assouvit notre curiosité.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: bad boys
Série: Juno Publishing |