Vivre parmi eux par Sawaën K.

Prequel : Sous les doux flocons de neige

L’un est vampire, l’autre est faë. Dans un monde de sorciers, il n’est pas facile de s’assumer quand on est métissé… et adolescent. Pourtant, l’insouciance de Dyck parviendra petit à petit à percer la carapace d’Extan et, ensemble, ils apprendront à accepter leur vraie nature.

 

Tome 1: Vivre parmi eux

Cet hiver a marqué un tournant dans la vie amoureuse de Dyck et Extan. Bien que leurs débuts aient été difficiles, ils forment à présent officiellement un couple qui apprend à se connaître, à se faire confiance et, surtout, à s’aimer.

Pourtant, les secrets de famille pèsent sur leur quotidien et ils seront rapidement confrontés à un choix inévitable. Leur couple s’en sortira-t-il ou leur jeunesse leur fera-t-elle obstacle ?

 

Mon avis:

Dès le préquel, l’auteure nous immerge dans son histoire. Les descriptions de l’environnement sont détaillées et soignées. On ressent cette atmosphère lourde et apeurante. Les personnages sont entiers, incisifs. Les scènes s’enchaînent. Tout n’est que cruauté sans tomber dans le morbide. Cela peut laisser perplexe. Pour ma part, je trouve au contraire qu’on est confronté à l’essence même de ces créatures. Rien n’est enjolivé, qui rend histoire presque authentique.

Ce qui est le plus troublant, c’est qu’à contrario de cette atmosphère emplie de tourments et de danger, naît sous nos yeux de lecteurs les premiers émois d’un amour d’adolescents. C’est en cela que ce prequel marque : Sawaën se joue de nos sentiments, tantôt méfiant et empli d’appréhension, tantôt cette note de douceur entre ces deux jeunes hommes en pleine découverte de l autre.

Que dire de plus ? Oui il est dur de refermer ce prequel. Car oui, en seulement 13 jours, on s’attache à ces deux jeunes métisses.

 

Ce tome 1 est une continuité du prequel, mais pas que. Nous retrouvons Extan toujours aussi froid en apparence et Dyck et sa désinvolture légendaire. L’un et l’autre sont officiellement un couple. Dyck prend peu à peu de l’assurance essayant de comprendre ce que son compagnon lui cache.
Mais voilà il ya des secrets difficilement avouables. Extan se retrouve déchirer entre l’envie de lui avouer ses nombreux tourments de peur d’être rejeté et que Dyck voit sa véritable nature.

Clairement, ce premier opus est sous le signe de l’ambivalence. Ambivalence entre une nature qu’il rejette et des sentiments purs et puissants pour son petit ami. Extan va devoir faire des choix. Mais toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Comment être soi-même quand une malédiction risque de nous faire perdre ce qui est essentiel à nos yeux ? Voilà à quoi Extan et Dyck se retrouvent confrontés. Entre obscurité et lumière, y a-t-il une nuance envisageable ?

Cette romance est celle d’un premier amour, le vrai, le pure, celui que nous idéalisons comme tout jeune adulte. Sawaen nous partage cette romance naissante avec douceur, sensualiste, mais aussi avec ses complications. Être en couple veut dire s’ouvrir à l’autre, lui confier une partie de soi. Ce qui donne tant de profondeur à cette histoire est le contexte. On ne peut que féliciter l’auteure de son travail de description. Que cela soit de par la nature de ses personnages ou des décors, on ne lit plus. On s’immerge dans cet urban fantasie. Telle une éponge, on ressent les joies, les peines, les angoisses de ces deux jeunes amoureux. On ne peut que les aimer et leur souhaiter de surmonter les épreuves qui leur font face.

L’histoire tient à elle seule de par son titre : Vivre parmi eux. Comment trouver sa place alors qu’on n’accepte pas sa propre nature ? L’amour peut-il tout faire accepter ?

Vous l’aurez compris, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette histoire. Entre ombre et lumière, nous naviguons à vue jusqu’à la fin. On ne peut que souhaiter voir l’annonce du tome 2. Car oui, les quitter est douloureux. Voilà la force de la plume de Sawaen : nous faire aimer presque obsessionnellement ces personnages, à l’image de cet amour.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, Fantaisie, faux semblants, Le temps des choix, série
Série: Homoromance éditions |

La série Les contes de Verania par T.J KLUNE

Tome 1 : Le coeur de foudre

Il était une fois, dans une ruelle des quartiers pauvres de la Ville de Lockes, un jeune homme plutôt solitaire, du nom de Sam Haversford. Quand celui-ci transforme – tout à fait accidentellement – un groupe d’adolescents débiles en pierre, il attire bien malgré lui l’attention d’une puissance supérieure qui l’arrache au seul monde qu’il connaît pour devenir l’apprenti du plus important sorcier du royaume, Morgan of Shadows. À l’âge de quatorze ans, il pénètre dans la forêt de Dark Woods d’où il revient avec Gary, la licorne gay sans corne et un semi-géant du nom de Tiggy, ce qui lui vaut le surnom de Sam of Wilds. À l’âge de quinze ans, il comprend ce qu’est vraiment l’amour quand un nouveau chevalier arrive au château. Sir Ryan Foxheart l’incarnation du plus beau rêve qu’on puisse imaginer. Mais tout tombe à l’eau quand, au fil des ans, Ryan s’éprends du répréhensible prince Justin, que Sam ne peut pas contrôler sa magie, qu’un dragon sexuellement agressif kidnappe le prince, que le roi les envoie à son secours, et que Sam tombe de plus en plus amoureux de la seule personne qu’il ne pourra jamais avoir. Enfin, ça c’est ce qu’il croit.

Tome 2 : Les dragons de la destinée

Il était une fois Sam l’Indomptable, l’apprenti sorcier, qui a eu la fin heureuse dont il rêvait, auprès du chevalier commandant Ryan Foxheart, sa pierre angulaire. Une année s’est écoulée, et bien que Sam ait été capturé cinq ou six fois, les choses vont plutôt bien. Ses parents sont heureux ; Gary et Tiggy sont toujours aussi sarcastiques ; Randall est toujours vivant bien qu’il soit plus vieux que les dieux ; le roi règne d’une main de velours ; Kevin le dragon est toujours aussi dégoûtant ; Morgan soupire encore beaucoup ; Ryan est plus fringant et immaculé que jamais, et Sam est à deux doigts de convaincre le prince Justin qu’ils sont les meilleurs amis du monde.

La vie est belle.

Jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus… quand Vadoma, cheffe du clan tsigane et grand-mère de Sam, arrive dans la Cité de Lockes porteuse d’une terrible prophétie qui lui vient des étoiles : un homme de l’ombre va détruire le monde si Sam n’accepte pas son destin et ne rassemble pas les cinq dragons de Verania à ses côtés.

Et elle a amené son bras droit avec elle, un certain Ruv.

Ruv, qui d’après Vadoma, est la vraie pierre angulaire de Sam.

 

Tome 3 : Les dragons de la destinée

Sam l’Indomptable a affronté Myrin, le sorcier Obscur, et est encore en vie pour en parler. La bataille lui a certes laissé des cicatrices, mais en retrouvant Morgan des Ombres et Randall, il se rend compte que cela pourrait être bien pire.

Parce que ces cicatrices ne sont qu’un aperçu du véritable plan de Myrin pour Sam et le Royaume de Verania.

Sam et sa bande déjantée – la licorne Gary, le demi-géant Tiggy, le Chevalier Commandant Ryan Foxheart, et le dragon Kevin – n’ont plus de temps à perdre. Ils doivent partir dans les montagnes enneigées, et au cœur des Bois Obscurs, pour convaincre les dragons restants de s’élever contre Myrin.

Chemin faisant, Sam apprendra des secrets du passé qui changeront pour toujours le cours de l’avenir.

L’heure du jugement approche pour Sam l’Indomptable et il n’y a rien qu’il puisse faire pour y échapper.

 

Tome 4 : Les dragons de la destinée

Aveuglé par la colère et la trahison, Sam l’Indomptable a pris la décision désespérée de suivre le Grand Dragon Blanc dans les Bois Obscurs. Mais un an plus tard, le monde a bien changé : la Cité de Lockes est devenue une prison. Le Roi a été enfermé dans le donjon. Le Royaume de Verania s’est effondré et Myrin, le Sorcier Obscur, est assis sur le trône.

Fort heureusement, tout espoir n’est pas perdu, car Sam apprend l’existence d’un groupe de résistants qui se bat en son nom. Il est mené par un chevalier courageux, un prince rebelle, une licorne échauffée et un demi-géant qui veut tout casser. S’il souhaite avoir la moindre chance de vaincre ceux qui se sont emparés de son royaume, Sam devra faire face aux conséquences de ses actes, mais surtout aux amis qu’il a abandonnés.

 

Mon avis:

Voici une série à la TJ KLUNE dans toute sa splendeur, faite de folie, de fantaisie et d’amour… tragico-romantique.

Le premier tome commence comme un conte de fées. Rien que le contexte nous vend du rêve. Un pays imaginaire où l’époque médiévale se mêle à un pays fait de magie et de créatures extraordinaires. Des personnages délirants, qui n’ont pas leur langue dans leurs poches, tous extravagante et pourtant avec une personnalité qui leur est propre, avec leurs faiblesses et leurs forces. Il n’y a pas de héros, personnages principaux, mais plusieurs. Le tout fait que notre héros est en fait une famille unie avec des personnages secondaires qui les magnifient.

L’intrigue est tout sauf simple. On pourrait croire à une banale histoire de conte de fées, avec un prince à sauver du haut de son donjon, or, tout cela n’est que faux semblant. Tout comme les personnages, les rebondissements sont riches en successions et plus abracadabrantesques les uns que les autres. On retient on souffle, car la fin est indéterminée.

Une histoire épique, décadente et une suite plus qu’attendue. Nous voyons notre Sam l’indomptable grandir, sortir de l’adolescence pour devenir un homme…

Sam va comprendre qu’il est entouré de personnes de confiance, de personnes qui sont prêtes à donner leur vie pour lui. Et lui se rend compte qu’il a mûri et commence à réfléchir sur les conséquences de ses actes… Il comprend que ce sont les sentiments qui dirigent les hommes. La question est : altruiste ou égoïste ? Un choix et à faire et cela n’est en rien évident. Entre amour et destinée, les choix devront être faits et assumés. Être « génial » n’est pas aussi glorieux et magnificence quand cela nous oblige à voir que les autres ne sont que des mortels fragiles… Car le temps des remises en question est passé. Il est temps de se mettre en route pour contrer le mal. Sam accepté enfin sa destinée, mais plus encore il s accepte tel qu’il est et comprend qu’il peut la contrôler, car lui seul peut tracer son propre chemin…

Le langage est cru, cash, sarcastique, mais telle une symphonie, les dialogues sont très bien menés. On ne peut que pleurer de rire dès les premières pages… puis on passe par un melting pot d’émotions et les larmes de joies deviennent tristesse à certains moments. C’est en cela que TJ KLUNE montre tout son talent: il rend ces personnages humains. On ressent leurs émotions, plus encore on vit cette épopée avec eux. On s’attache à eux, on en vient à faire partie de cette « meute » de joyeux lurons… Une série qui nous marque, une série coup de cœur!

Amateurs et amatrices de folie, paillettes, licornes, dragons et de beau chevalier… amateurs et amatrices d’histoire épique vous seront servis.

 
Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, contes et légendes, fantasy, faux semblants
Série: MxM BOOKMARK Contes et légendes |

Série H.E.R.O par Victoria SUE

Tome 1: Unité d’élite

En devenant un humain augmenté, ces personnes savent que leur vie et leurs rêves sont terminés. Détestés, traités avec suspicion et souvent enfermés, les augmentés étaient perçus comme des monstres. Ils sont méprisés par le public et on ne leur faisait jamais confiance pour servir dans l’armée ou dans n’importe quel autre organisme des forces de l’ordre.

Alors, quand le FBI propose de former une équipe composée de moitié par des humains augmentés et des normaux, Talon n’y croit pas. Il ne fait pas confiance dans les normaux pour protéger son équipe d’augmentés. Ce sentiment va être encore plus être renforcé en voyant le coéquipier qu’on lui assigne.

Finn Mayer rêve de rejoindre le FBI depuis qu’il a quatorze ans. Il a fait tous les sacrifices possibles pour y arriver, y compris vivre avec sa mère égoïste et son frère homophobe et tyrannique, et renoncer à avoir un petit ami. Mais sa dyslexie non diagnostiquée a coupé court à ses aspirations. Sa dernière chance est de faire équipe avec Talon, un augmenté aux capacités létales qui ne fait pas confiance aux humains ordinaires pour garder les secrets de ses semblables et qui veut voir Finn échouer.

Finn dispose de quatre semaines pour se montrer à la hauteur aux yeux de ses coéquipiers. L’équipe a quatre semaines pour faire ses preuves auprès du public. Et quand un autre groupe menace leur succès – et que leurs vies sont mises en danger – ils ont quatre semaines pour survivre.

 

Tome 2: Hors de contrôle

Les capacités mortelles de Talon sont hors de contrôle. Désireux de garder Finn en sécurité, Talon se bat pour protéger l’homme qu’il aime de tout son coeur, et ne pas devenir le plus grand risque pour la vie de Finn.

Finn n’a pas d’autre choix que de s’offrir comme appât pour que les forces du mal kidnappent des enfants améliorés, face à un danger pour lequel il n’est ni entraîné ni préparé, et il doit le faire seul.

Est-ce que Talon a un dernier combat en lui ? Est-ce qu’il va tuer tous ceux qui veulent détruire Finn et l’équipe, ou va-t-il finalement découvrir que pour vaincre leur ennemi et la menace ultime, la plus grande bataille à laquelle il doit faire face est une avec lui-même ?

 

Tome 3: Derrières les masques

Même si Gael Peterson est un membre important et sûr de lui de l’équipe H.E.R.O. du FBI, il a passé des années à se cacher derrière les capacités augmentées qu’il porte comme un masque.
La blessure et la trahison causées par l’abandon de sa mère et les coups de poing de son père sont des secrets qu’il a profondément enfouis sous les horribles cicatrices de son visage et il n’a pas confiance en Jake, son nouveau partenaire humain ordinaire, pour les lui confier. Dans un monde où ceux qui possèdent des capacités spéciales comme celles de Gael sont considérés comme des bêtes curieuses et des monstres, il ne sera pas facile pour lui de compter sur Jake pour protéger ses arrières, en particulier lorsque les capacités d’un enfant amélioré vulnérable et muet font de cet enfant le suspect d’un meurtre.
Les esprits s’échauffent et les loyautés sont mises à l’épreuve, et lorsque le tueur en série visant les augmentés jette finalement son dévolu sur Gael, ce dernier devra non seulement faire confiance à Jake pour protéger ses secrets, mais il pourrait devoir lui faire confiance pour lui sauver la vie.

Protéger et servir: H.E.R.O, T4 par [Victoria Sue, Ingrid Lecouvez] Tome 4:Protéger et Servir

Vance Connelly a toujours voulu perpétuer la tradition familiale et rejoindre le département de Police de Tampa, mais ses rêves sont anéantis le jour où il se réveille avec la marque des augmentés sur le visage.
Après des années de lutte pour s’adapter à sa nouvelle vie, c’est par hasard qu’il rencontre Talon Valdez et devient un fier membre des H.E.R.O.

Samuel “Angel” Piper est impatient de quitter son travail d’infiltration à la DEA et devenir le partenaire – humain – de Vance. Mais son passé douloureux est toujours là, menaçant la vie qu’il s’est construite.

Alors que l’équipe enquête sur une nouvelle drogue utilisant le sang des augmentés, de mystérieuses connexions avec le passé de Sam menacent non seulement sa vie, mais aussi celle de Vance.

 

Tout le monde brûle: H.E.R.O, T5 par [Victoria Sue, Ingrid Lecouvez] Tome 5: Tout le monde brule

Eli n’avait que sept ans quand il fut donné en pâture à des monstres.

Seize ans plus tard, il a l’occasion de prendre sa revanche, et avec ses capacités qui changent, rien ni personne ne l’arrêtera, surtout pas ce nouveau partenaire qui semble lire directement dans les sombres tréfonds de son âme.

L’agent Daniel Connelly a quitté Washington afin de préserver sa santé mentale, mais les images de victimes innocentes continuent de le hanter, et il sait que les horreurs qu’il voit dans les yeux d’Eli sont exactement ce qu’il essaie d’oublier.

Tout le monde brûle est l’histoire de deux hommes qui tombent amoureux. Sauf que l’un ne pense pas être capable d’aimer…

Et l’autre ne pense pas mériter l’amour.

 

Mon avis:

Voici une série policière où des humanoïdes côtoient des humains. Plus qu’une histoire « imaginaire », si on pousse plus loin dans la réflexion, on parle d’un sujet qui est tout à fait d’actualité dans notre monde, notre société: celui de la peur de l’étranger, celui de la ségrégation. Parce qu’ils sont différents, ils sont rejetés, maltraités. Victoria Sue pointe du doigt cette différence qui amène à la pire des réactions chez l’Homme: le rejet. Elle nous montre, par ses différents personnages les conséquences de tels actes et la difficulté au quotidien pour ces hommes/robots de vivre parmi les gens « normaux ». Une très belle leçon de tolérance qui nous fait réfléchir sur notre propre comportement.

D’autre part, les enquêtes policières sont très bien menées. Les rebondissements s’enchaînent sans nous laisser le temps de souffler. On évolue auprès de cette unité. Cette se sent proche d’eux de part le fait que l’auteur nous met, nous lecteurs en totale immersion auprès d’eux. On joue les inspecteurs, on décortique les faits, on enquête. On se prend au jeu et on se voit dans l’impossibilité de fermer le livre en cours de route. Chaque membre de l’équipe a son histoire personnelle, un passé traumatisant même si ils le dissimulent derrière une apparence, mais cette faiblesse ressort à un moment ou à un autre durant l’enquête. C’est à ce moment là que l’on rend à l’hybride toute son humanité, ce qui fait que nous ne pouvons que nous attacher encore plus à eux.

En clair une série plus qu’attractive, passionnante… Seul petit « reproche peut être noté, mais cela n’engage que moi. Les histoires sont très biens menées, mais la romance est, de mon avis, quelque peu bâclée sur la fin… On attend un peu plus de développement sur le couple une fois formé. C’est ce qui me fait ronchonner, je l’avoue surtout pour le Tome 5 que j’attendais tant. Mais cela n’enlève rien à l’histoire en général. H.E.R.O reste une de mes séries coups de cœur que je vous recommande. On attend avec impatient le prochain tome!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, policier, roman d'anticipation, seconde chance, série, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

La série Le clan des Bennett par T.J KLUNE

  Tome 1: Le chant des loups

Après le départ de son père, Ox va devenir, à 12 ans l’homme de la famille. Il va devoir grandir avant l’heure pour aider sa mère.

Mais tout va changer lors de sa seizième année, le jour où un petit garçon va lui sauter dans les bras et lui offrir son amitié et son loup.

Joé n’a que dix ans mais il le sait. Ox est sien. En vue des ombres qui le poursuit, Ox est le seul à pouvoir l’apaiser.

De l’amitié, des sentiments plus fort vont apparaître. Mais face au danger, au Mal, leur relation va se fragiliser. Comment ce lien si particulier va t-il survivre face à la mort, l’abandon et la peur?

Comment une meute peut-elle survivre avec des personnes si différentes mais tout autant aimées?

 

 Tome 2 Le chant du corbeau

Gordo Livingstone n’a jamais oublié les leçons qu’il a difficilement apprises. Elles sont gravées dans sa peau. Durci par la trahison d’une meute qui l’avait laissé derrière lui, il avait juré de ne plus jamais s’impliquer dans les affaires des loups. C’était très bien comme ça. Mais c’était sans compter sur le retour des loups à Green Creek et avec eux, Mark Bennett. Ensemble, ils ont affronté la bête… et ont gagné, comme une meute.

Un an plus tard, la vie a repris son cours. Gordo se retrouve à nouveau le sorcier du clan Benett, et il a bien du mal à ignorer Mark et la chanson qui hurle entre eux.
Mais le temps est compté. Quelque chose arrive. Et cette fois, ça rampe de l’intérieur.

Certains liens, peu importe leur solidité, ont été conçues pour être brisés.

 

Tome 3: Le chant du coeur

Tout ce que Robbie Fontaine a toujours voulu, c’est un endroit où être à sa place. Après la mort de sa mère, il passe de meute en meute, tissant des liens temporaires afin de ne pas devenir sauvage. Cela lui suffit – jusqu’à ce qu’il reçoive une convocation du bastion des loups de Caswell dans le Maine. La vie en tant que fidèle second de Michelle Hughes – l’Alpha suprême – enseigne à Robbie – devenu l’ami proche d’un gentil vieux mage – ce que cela signifie de faire partie d’une meute, d’avoir une famille. Mais lorsque Michelle envoie Robbie en mission sur le terrain, il finit par remettre en question le lieu où il a trouvé sa place et tout ce qu’on lui a dit. Des rumeurs de loups traîtres et de magie sauvage abondent… mais qui sont les traîtres et qui sont les trahis ? Plus que tout, Robbie a faim de réponses et de vérité. Bientôt, tout volera en éclat.

 

Le chant des Bennett: Le clan Bennett, T4 par [T.J. Klune, Christine Gauzy-Svahn] Tome 4 le chant des Benett

Une vérité qu’il avait sous les yeux depuis le début.
Une vérité qui a disparu en emportant avec elle toutes les réponses à ses questions.

Désespéré, Carter prend la route, abandonnant sa famille et la sécurité de la meute, pour retrouver un homme qu’il ne connaît presque pas. Là réside le danger : les loups sont des animaux de meute, et plus Carter reste seul, plus son esprit dérive vers le vide insondable de la folie Oméga.

Mais il s’accroche, suivant la piste laissée par Gavin.
Gavin, le fils de Robert Livingstone, le demi-frère de Gordo Livingstone.

Au bout du chemin, les révélations faites à Carter changeront à jamais le destin des loups, car l’histoire de Gavin remonte à bien des années.
Un secret jalousement gardé par le père de Carter, Thomas Bennett.

Désormais, les péchés des pères reposent sur les épaules de leurs fils.

#Metamorphe #Famille #Meute #MM

 

Mon avis:

Une superbe histoire où les émotions sont mises à vive épreuve. Comme le dirait Joe, c’est de l’épique et du génial. Les tomes s’enchaînent et se complètent. Les chants s’enchainent pour devenir un tout. TJ KLUNE joue avec beaucoup d’habilité entre le passé, le présent et le futur de chaque protagonistes. Tel un puzzle, les pièces s’imbriquent à celles des autres membres de la meute et nous commençons à avoir un tableau complet de ce groupe si hétéroclite mais tellement homogène. Leurs fils s’entremêlent au point que tous sont liés quelque soit leur nature. Plus les tomes s’enchainent, plus nous apprenons à connaître cette famille si particulière. Nous devenons à notre tour attiré tel un aimant vers eux. On découvre leurs points forts mais aussi leurs faiblesses, leurs doutes. Nous intégrons ce clan si particulier. on les aimes non pas pour ce qu’ils représentent mais pour ce qu’ils sont, à part entier. Chaque personnage est travaillé, rien n’est laissé au hasard. Tous, qu’ils soient loups, humains, mages, chasseurs, tous sans exception à sa place et son rôle dans ce combat du bien et du mal. L’auteur ne nous épargne rien. On passe du rire au larmes en quelques pages, la violence est toujours présente, sous jacente, tangible… La tension est toujours là, nous n’avons pas le temps de dire ouf que de nouveaux épreuves s’enchaînent. Il n’y a pas de temps mort, c’est un vrai marathon pour nos émotions. Sans s’en rendre compte, nous devenons nous aussi membre de la meute…  Les secrets se dévoilent au fur et à mesure, on se prend à ressentir de la colère, de la peine, un sentiment de trahison aussi mais aussi et surtout de l’amour: amour pour un frère, un parent, un ami, un amoureux… C’est au final le fil conducteur de la série: cet amour de la « meutemeutemeute », celle de la famille au sens élargi. Car voilà la clé de cette saga: ce noyau, ce tout qui fait qu’ils ne font qu’un: ce fichu clan des Benett.

Une fin tant attendue, des secrets enfin dévoilés et notre meute qui s’accorde. Le chant n’est plus dissonant. Tous et toutes chantent pour une même cause: la paix. Une superbe série qui ne peut laisser indifférente, qui nous marque. Attention! si vous commencez cette lecture, vous deviendrez forcément addicts…

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, romance métamorphe, sexualité atypique, tatouage, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

Le sang-mêlé par Jay NORTHCOTE

Synopsis:

Un compagnon, une famille, une meute, un foyer… Quinn et Kellan peuvent-ils avoir tout cela ? Quinn a grandi avec l’impression de ne pas être à sa place dans la petite ville qu’il considère comme chez lui. Désirant quelque chose qu’il n’arrive pas à nommer, il s’est toujours senti différent sans savoir pourquoi. Kellan fait partie d’une meute de loups-garous nomades. Quand ils établissent leur campement dans les bois près de la ville de Quinn, les habitants se montrent peu accueillants et méfiants envers les nouveaux venus. Dès qu’il aperçoit – et sent – Quinn, il comprend que ce dernier est spécial. Mais pour la première fois de sa vie, Kellan ne peut se fier à son instinct. Quinn est humain, Kellan loup-garou ; comment pourraient-ils devenir âmes soeurs ? Leur rapprochement est instantané et exaltant. Savoir que leur relation ne peut être que temporaire brise le coeur de Quinn. L’amour ne suffit pas quand les lois de la meute interdisent à un loup de prendre un humain pour compagnon. La tension explose entre la meute et les humains, et lorsque Quinn découvre une vérité choquante sur lui-même, il craint de devoir choisir entre la seule vie qu’il ait jamais connue et l’homme qu’il aime.

Mon avis:

Voici de nouveau une très belle histoire que nous conte J. NORTHCOTE. Une histoire de deux âmes sœurs que tout sépare: l’un est humain, l’autre un lycae. Mais voilà, les humains rejettent les lycaes.

L’auteur nous met en avant cette peur de l’inconnu qui amène à des comportements extrêmes. Le travail d’écriture et les réactions des personnages renforcent cet adage: voir au delà des apparences. La différence n’est pas forcément néfaste. L’ignorance, la méconnaissance entraînent à des actes et des paroles qui dépassent l’entendement.

En bref, une très belle histoire sur la tolérance.

Le seul point négatif à cette pépite est les quelques coquilles tout au long de l’histoire.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures
Série: Reines-Beaux |

L’Équilibre par Marion DE SOUSA

Synopsis:

Dans un monde où la moralité populaire entend opposer le bien et le mal, l’Équilibre universel est menacé. Cela a pour conséquences de détruire peu à peu toutes formes de vie. Gaël, un jeune survivant de dix-huit ans va apprendre, à ses dépens, que l’univers est composé d’une palette infinie de couleurs, mais que le blanc et le noir, le bien et le mal ne sont que les facettes d’une même entité…Homme ou femme, faune ou flore, rien ni personne n’est épargné par la Mort. Elle revêtit le visage d’un innocent, le regard d’un prude qui se croyait prêt à se battre. Violente est sa chute quand il découvre la mesure de ses actes. Accompagné d’un individu mystérieux, Gaël devra faire face à ses responsabilités et choisir son combat. Qu’est-il prêt à abandonner ? L’amour des siens, les beaux yeux de Raphaël ? Ou cette force indomptable et glacée ?

Mon avis:

Voici un livre dont on ne se ressort pas indemne, qui nous fait réfléchir, un post apocalypse dans toute sa splendeur. Un titre qui résume à lui seul ce formidable roman.

La couverture et son résumé m’avaient fait de l’œil alors je n’ai pas réfléchi, j’ai plongé dedans. Car oui, c’est une immersion totale.

On découvre Néos, une des villes survivantes de la Grande Guerre… Une description hyper réaliste de survivants… D’hommes, de femmes, d’enfants qui survivent plus qu’ils ne vivent. On ressent ce poids qui pèse sur chaque personnage : celui d’être privé de cette liberté, cette peur qui est omniprésente dans leur quotidien. Dès le départ, on ressent cette hostilité, ce sentiment de désolation, cette mélancolie qui les suit telle une ombre. Et puis il y a ces jeunes, ces rebelles qui ne sont plus des enfants, mais pas encore des adultes. Ces jeunes gens en quête de liberté, cette volonté de sortir de ce carcan qui les étouffe, vivre… Gaël est l’un d’eux. Mais l’ennemi n’est jamais loin. Alors qu’il se pense perdu, Gaël va découvrir sa véritable nature et sa mission. Dans sa quête, Gaël va devoir apprendre à grandir, devoir faire face à des choix et des responsabilités d’adultes. Il va apprendre que certains sacrifices peuvent se justifier. Mais comme tout équilibre, chaque acte à des conséquences… On ressent cet élan d’espoir, un certain réconfort qui est contre balancé par les regrets et la peur de l’inconnu. En effet, les apparences sont trompeuses. Un don peut être porteur d’espoir ou de désespoir et devenir une malédiction.

Tout dans les interactions entre les personnages, les rebondissements, l’histoire en elle-même en fait, est en quête de cet Équilibre…  Ce roman est véhiculé tout du long par ce lien fragile parfois et pourtant essentiel: celui de l’amour.

L’auteure ne nous épargne rien : la peur, l’angoisse, la tristesse, l’amour et le don de soi… On grandit en même temps que Gaël, on devient mature, on s’affranchit. L’on comprend que la vanité de l’Homme est le fléau qui entraîne le monde et sa beauté vers le néant.

En clair, un énorme merci à l’auteure de ce cadeau et un livre que je vous recommande ! Un coup de cœur !

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, contes et légendes, Le temps des choix, romance young adult, survivants, voyage
Série: Homoromance éditions |

Chacun son combat – Spin off de K9 par Eva Justine

Synopsis:

Quand Skyler entre dans la salle de boxe, il ne s’attend pas à retomber sur celui qui a fait voler sa vie en éclats et le hante depuis des mois. Visiblement, leur attirance est une nouvelle fois immédiate et réciproque. Alors qu’il pensait avoir enfin trouvé l’apaisement, le destin le met face à un choix. Fuir à nouveau ou céder à l’insolence de la jeunesse en leur donnant une seconde chance ?
Skyler Baxter est l’un des personnages croisé dans Unité K9. Voici son histoire…

 

Mon avis:

Ce spin off on ne pouvait que le savourer. Avouons-le-nous, le doc tripote-couille dixit Skyler Baxter nous avait marqué dans le tome 2 et 3. Alors quand Éva a annoncé ce spin off, je n’ai pas hésité.

Nous découvrons Skyler, un médecin dévoué à ses patients. L’homme baroudeur aux allures de motards s’est découvert sur le tard. Il profite des occasions qui se présentent pour soulager ses besoins physiologiques dans l’espoir illusoire de retrouver cet étranger qui le temps d’un baiser à changer sa vie.

Alors qu’il rend service à Tiago dans une salle de boxe de Chinatown, il ne s’attend pas à voir son monde se désaxer une seconde fois. Il va se retrouver devant celui qui a bouleversé sa vie le temps d’un baiser. Un baiser foudroyant, un coup de foudre éclair, mais… car oui, il y a toujours un, mais. Voilà comment Éva capture ses lecteurs et nous rend addicts.

Préparez-vous à des étincelles, car les deux hommes sont en apparence aux antipodes. Non je ne donnerais pas l’identité de cet homme. À vous de le découvrir au cours de votre lecture, car son identité n’est pas immédiatement révélée. J

Bien que cela soit un spin off, on retrouve Tiago et d’autres personnages secondaires de K9 pour notre plus grand plaisir. Éva nous offre une histoire pleine de rebondissements, mais avec son happy end.

Car oui, cette lecture est sportive ! Nous n’avons pas une, mais plusieurs intrigues qui s’entremêlent. L’auteure aborde des thèmes universels, mais qui prennent encore plus de valeur de cette immersion dans ce sport qu’est la boxe, où testostérone et clans ne voient pas forcément d’un bon œil l’homosexualité. On aborde la d’acceptation, et de famille au sens large.

En clair, un spin off qu’on chérit et qui donne envie de replonger une fois de plus dans la série K9 ! ( vous ne l’avez pas lu? Voici mon retour de lecture sur cette série : http://www.regard-sur-un-livre.com/book-review/unite-k9/)

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, romance, sport
Série: Auto édition |

Les dix-sept couleurs de la liberté par Joyce C.

Synopsis:

Ulysse, jeune écuyer au charme désarmant, fait partie de la grande famille du Cirque Finderly. Alors que la troupe s’installe pour quelque temps aux abords de la capitale, il n’a qu’une idée en tête : découvrir la fameuse Tour Eiffel, qui vient tout juste d’être inaugurée. Suite à un incident sur les berges de la Seine, il rencontre Pâris, un lycéen en dernière année à l’Institut Jauffret, qui lui propose de partager avec lui les joies de la grande ville. Entre eux, l’alchimie est immédiate. La séduction s’installe, les étreintes s’enflamment. Paris devient le théâtre de leurs secrets. Jusqu’où l’ivresse les mènera-t-elle, avant que les jeux du cœur ne s’en mêlent ?

Mon avis:

Nous voici plonger dans l’époque de la Révolution industrielle française, auprès d’une troupe du cirque Finderly. À cette époque, c’est un nouveau genre de spectacle pour une population en majorité analphabète qui attire la curiosité de par ces animaux et ces hommes égotiques, différents, étranges… Imaginez un Paris qui est en pleine effervescence de par cette exposition universelle et cette tour Eiffel qui fait grand bruit… Pourtant l’arrivée de ces « monstres de foire » attire autant qu’ils font peur.

Les descriptions présentées nous immergent dans cette époque, nous fait redécouvrir le Paris du siècle dernier, mais aussi les cirques d’antan. Le rôle de chacun, celui des animaux est très bien décrit. On ne lit plus, on assiste à leurs représentations. C’est cette touche en arrière-fond qui nous sort des sentiers battus.

L’auteure nous fait de superbes descriptions de ces environnements, mais aussi de ses personnages. Elle pointe du doigt ce fossé entre la jeune bourgeoisie parisienne et cette troupe de saltimbanques. Derrière cette animosité apparente, ce cache aussi de l’envie : la liberté pour les uns, le confort et la luxure pour les autres. Voilà le point fort de cette folle histoire. Nous immerger dans l’histoire.

Concernant la romance à proprement parlé, j’ai, je l’avoue, un bémol ce qui explique mon 4/5 en notation. Les personnages sont les parfaits représentants de ce fossé qu’il y a entre les classes. D’un côté, nous avons Ulysse, jeune homme de dix-huit ans libre et passionné. Il est passionnant et passionné dans tout ce qu’il fait, mais aussi manipulateur. À l’image de ses yeux, d’une couleur vert absinthe, il est hypnotique. Il dégage une force et un charme désarmant. Ajoutez à cela un esprit vif, une langue acérée et vous aurez la définition même de ce jeune homme entier et passionné. Il est en totale opposition à Pâris, ce jeune lycéen issu de la bourgeoisie parisienne. Lui est effacé, essaie de ne pas se faire remarquer de par son albinisme et ses préférences en matière de compagnie. Comme l’auteure aime à nous le rappeler, à cette époque, les mentalités parisiennes se relèvent très complexes. Le crime de sodomie avait été aboli au début du siècle, mais pourtant la loi passée après la religion. Cette partie de la population doit sans cesse se cacher de la police des mœurs et des juges conservateurs qui n’hésite pas à les traiter comme des déviants, ayant une maladie mentale.

C’est une rencontre de deux mondes qui va faire des étincelles, car il est clair que l’attirance est réciproque… mais est-elle seulement physique ou peut-elle amener à quelque chose de plus profond ? La réponse est dans le livre… à vous de le découvrir.

Ce qui m’a dérangé, mais cela n’engage que moi, ce sont les trop nombreuses scènes de sexe. Cela a quelque peu gâché ma lecture surtout pour une romance Young Adult tout publique, mais j’insiste pour dire que cela n’enlève rien à la plume de Joyce. Une plume fine, directe, franche… Une plume qui nous transporte dans son univers.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, dépaysement, romance young adult
Série: Homoromance éditions |

Colt et plume par Eva Justine

Synopsis:

À peine descendu sur le quai de la gare de Sunset Town, ville texane écrasée de chaleur située près de la frontière avec l’Arkansas, Jessy Jones songea qu’il ne manquait que la petite musique stridente et inquiétante d’un harmonica pour compléter le tableau. Accompagné du martèlement régulier des sabots de son cheval, il avança jusqu’au bureau du shérif pour y prendre ses fonctions de shérif adjoint. Une étoile piquée sur le revers de sa chemise, un colt glissé dans l’étui de son ceinturon et une Winchester en main, il était prêt à rencontrer son partenaire, un chasseur de serpents au caractère bien trempé.

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Jessy, ancien GI revenu plutôt de mission, suite à une blessure physique et sentimentale… Lorsqu’on lui propose un emploi de bureau, il préfère démissionner et revenir aux sources… Les grands espaces, la nature, l’authentique. Le voici donc embauché en tant que shérif adjoint dans cette ville du bout du monde : Sunset Town. Il ne le sait pas encore, mais sa vie va prendre un virage inattendu fait de rencontres et plus si affinités. Voilà comment résumer cette folle histoire sans spolier.

Parlons maintenant de ce qui se cache derrière cette apparente romance. Éva m’a littéralement bluffée. Oui, nous retrouvons sa plume, son amour pour les animaux, pour des hommes au caractère bien trempé qui ont leurs ombres passées. Mais, ce roman sort du lot par la thématique qu’elle porte : voir au-delà des apparences. Elle met en avant un événement passé et pourtant souvent mis sous silence : le génocide des Amérindiens lors de la ruée vers l’or. Incroyable, mais vrai, cette romance contemporaine nous amène dans une immersion de deux cultures que tout oppose : celle des Amérindiens d’Amérique et celles des Blancs, de ses cow-boys. Voilà la raison de ce coup de cœur. La romance entre deux hommes que tout oppose porte ce choc des cultures, nous imprégnant de l’une et de l’autre. Tout dans cette histoire est un devoir de mémoire, un respect de l’autre, une communion entre l’homme et sa nature environnante.

Une lecture qui nous fait voyager, nous fait rêver de grands espaces, de contes anciens… une lecture doudou à savourer.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, contes et légendes, cow-boys
Série: Auto édition |

Le miracle de Corbin Wale par Roan Parrish

Synopsis:

Il y a un mois, la vie d’Alex Barrow a implosé ; partenaire, maison, boulot, tout a disparu en quarante-huit heures. Mais parfois, quand tout s’écroule, il suffit d’y croire. Aujourd’hui, Alex est de retour dans sa ville natale du Michigan, ouvrant enfin la boulangerie dont il a toujours rêvé.

Corbin Wale est un mec bizarre. Du moins, c’est ce qu’il a entendu dire toute sa vie. Il sait qu’il est à part, dans son monde imaginaire, mais les choses qu’il ressent sont très réelles. Tout comme la raison pour laquelle il ne pourra jamais être avec Alex Barrow. Même si Alex est tout ce qui l’a toujours fait rêver. Même si, peut-être, Corbin est aussi ce qui fait rêver Alex.

Quand Corbin commence à travailler dans la boulangerie, Alex et lui ne peuvent nier plus longtemps leur attirance. Tandis que la saison des vacances exerce sa magie, Corbin va devoir ses peurs pour qu’enfin ils puissent obtenir ce qu’ils ont toujours désiré.

 

Mon avis:

Lorsque nous faisons sa rencontre, Alex est un homme qui vient de perdre tout ce qui faisait de lui un homme à New York : amis, petit ami, travail.
Lui, le créatif le rêveur se voit une opportunité de redémarrer à zéro là où ses rêves se sont vus s’éteindre dans la ville des lumières. Il décide donc sur une impulsion de revenir dans sa ville natale et de reprendre le café de ses parents pour en faire une boulangerie.
Lors de sa réouverture il va faire la connaissance d’un étrange homme, Corbin. Toujours dans un coin à griffonner, il se comporte comme un animal sauvage gardant ses distances et pourtant, Alex est comme hypnotisé par cet homme et essaie de l’apprivoiser. Car corbin ne lui est pas inconnu… Au lycée, corbin était le gosse qui se faisait montrer du doigt au vu de son apparence, harcelé car homosexuel et au comportement bizarre…

Voilà comment commence cette folle histoire.

Alex est un chevalier blanc qui cherche à aider ce qui sont mis sur le bas-côté… Le genre d’homme qui attire l’attention et la bienveillance
Corbin lui est un jeune homme solitaire et mystérieux. Il a tendance à faire fuir les gens de par ses bizarreries… On l évite, le traitant comme un pestiféré, car il porte la poisse… l’un est lumière, l’autre obscurité. Mais tout cela n’est qu’apparence. Chacun a ses nuances…
Il n’ y a que Corbin qui arrive à décrypter Alex. Pas celui à qui tout réussit, mais celui qui doute, celui qui est incomplet. Tout comme Alex est le seul à voir le talent et la bonté que recèle Corbin là où les autres le traitent comme un maudit qu’il faut absolument éviter. C’est ce qui se dégage des descriptions faites l’un sur l’autre. Tout n’est que poésie des sens … C’est doux, sucré, naturel… On visualise les scènes, mais aussi ces métaphores que peuple ce roman.

Un mot pour la résumer ? Le mot atypique, et c’est en ça que cette romance aux apparences trompeuses prend une telle proportion. Nous pourrions penser que Corbin est à part, que Alex lui est normal, mais qui sommes-nous pour juger ? Qu’est-ce que la normalité ? Voilà le point névralgique de cette histoire. Les points de vue s’alternent et prennent un sens. Tout dans les descriptions que cela soit les personnages ou les décors prend une dimension presque féérique… On s’immerge dans l’univers de chacun, on voit le monde à leur façon et tout devient poésie et enchantement.

Un roman doudou à lire, à apprécier, à déguster telle une pâtisserie… un coup de cœur assuré.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, romance
Série: MxM BOOKMARK Romance |