Âmes sœurs en escale par Mathieu Bonneau

Synopsis:

C’est par la mort d’une personne, qui leur est chère, qu’Antoine et Laurent seront forcés de découvrir ce qu’ils ont dans le ventre, qui ils sont réellement à travers cette épreuve difficile de la vie. Le deuil qu’ils entameront, chacun à leur manière, les mènera à la croisée des chemins ; Pour Antoine qui est voué à un brillant avenir en journalisme, tout semble tracé d’avance, pourtant, il voit son univers chamboulé par l’arrivée d’un inconnu dans sa vie. Laurent, lui, se lance dans l’autodestruction, tête première jusqu’au fond du gouffre. Antoine devra faire face à de nombreux changements tout en soutenant son meilleur ami, son frère, dans ses souffrances. Chaque être humain vit son passage à l’âge adulte différemment, pour Antoine et Laurent aucun retour en arrière ne sera possible.

Mon avis:

Le synopsis résume très bien cette histoire… je n’en rajouterai pas afin de ne pas spolier. Je vais plutôt vous donner mon ressenti à chaud.

Que dire ? L’auteur nous propose un drame bouleversant et pourtant qui fait écho à un quotidien qu’on a tendance à taire… Comment réagir face à la perte d’un proche abruptement ? Voici la problématique de cette histoire. Et je peux vous dire que cela secoue !

Mathieu Bonneau met en avant cette jeunesse à l’aube de l’âge adulte, ces jeunes hommes et femmes qui profitent de leur vie, se pensant invisibles, se moquant ouvertement des dangers et de ces conséquences…

Antoine et Laurent, dix-neuf ans vont subir cette perte incommensurable et se perdre. Nous allons les suivre dans cette reconstruction. Leurs chemins seront semés d’embuches, chacun réagissant à sa façon à leur deuil. L’un et l’autre vont naviguer entre passé et regrets et ce futur qui leur tend les bras, mais qui s’accompagne aussi d’angoisses.

Cet évènement leur enlèvera leur innocence certes, mais leur permettra aussi de se remettre en question, se reconstruire, évoluer et façonner des adultes qui s’assument. Ils vont devenir les acteurs de leurs propres vies en faisant des choix.

En clair, Mathieu nous offre une leçon de vie, un roman bouleversant sur des âmes sœurs en escales… un coup de cœur pour ces protagonistes aux combien attachants et un coup de foudre pour cette plume.

Petit bonus : le langage parlé… Nous avons affaire à un auteur canadien qui nous offre un vrai voyage linguistique. Je me suis régalée de découvrir ces expressions typiquement canadiennes, mais aussi ces us et coutumes… Nous partons en escale au Québec avec ce roman et ça aussi, c’est du pur bonheur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 


Genre: amitié / amour, deuil, drame psychologique, Le temps des choix, romance young adult, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |

Son Omega de Substitution : Une Histoire Omegaverse par Kelex

Synopsis:

Gray Tomlinson est un omega. Il est convaincu qu’il restera toute sa vie non accouplé. Dans la trentaine, il n’a encore été revendiqué par personne et, sans perspectives, il vit confiné le quartier Omega, où il est certain de finir par mourir seul.

Lorsque son frère aîné, Silver, et son alpha perdent la vie dans un tragique accident, les neveux de Gray intègrent son petit monde isolé. Sans alpha, il sait qu’il a peu de moyens pour subvenir aux besoins des garçons. Le seul choix qu’il peut tolérer est d’offrir ses services en tant qu’omega de substitution.

À l’instant où il rencontre Jamie, un omega stérile désespéré à l’idée d’avoir un enfant, il ressent un lien comme jamais il n’en a ressenti auparavant. C’est le coup de foudre fraternel au premier regard, et Gray décide que Jamie est le bon, acceptant de porter son enfant, conçu avec son alpha, Rohan.

Lorsque les circonstances changent, Gray doit faire face à de nouveaux défis, une nouvelle amitié et une bataille pour la vie qui grandit en lui. Après tout, peut-être qu’il y a un alpha pour lui quelque part…

 

Mon avis:

Voici une omégaverse quelque peu différente de celles que j’ai eu l’opportunité de lire jusqu’alors. Ici, rien n’est rose, bien au contraire. L’auteur met en avant un tout autre sujet : le deuil, la perte d’un être cher, en l’occurrence un parent. Le sujet est sublimement bien traité. On découvre le parcours de Gray, cet oncle complètement dépassé par la situation qui décide de faire tout ce qui en est son pouvoir pour mettre à l’abri ses neveux du besoin. C’est, dans ce contexte, un réel don de soi, mais aussi une remise en question sur ses choix.

Y est aussi abordée la question d’un « porteur d’enfant », pour un couple qui ne peut enfanter. Certes c’est une omégaverse, mais on peut très bien transposer cette histoire à notre quotidien : celui d’un couple dont la femme est stérile ou pour un couple homosexuel en recherche d’une mère porteuse. L’auteur met en avant toutes les questions, tous les cheminements amenant à une telle décision.

On s’aperçoit que cela soit pour un couple ou pour le « porteur » ce choix n’est en rien évident et a quelque soit les choix, une incidence sur ces personnes. Que le lien entre le couple et le « porteur d’enfant » n’est pas qu’une transaction mais quelque chose de plus intime et tendre. Que la société les juge trop facilement pour une décision qui ne regarde que les protagonistes. En clair, une sublime histoire de seconde chance, celle de faire un choix, l’opportunité de réaliser un souhait. Faire acte d’un don de soi et célébré la vie. Un sujet d’actualité.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, deuil, homoparentalité, Le temps des choix, omegaverse, seconde chance
Série: Auto édition |

Without You par KAYA C.

Synopsis:

Amaury est un jeune homme timide, gentil, entouré par une famille aimante, dont certains membres sont un peu loufoques. Sa rencontre avec Eden va tout bouleverser, ils vont vivre un amour au-delà de tout ce qu’il aurait pu espérer. Mais le destin est capricieux et Amaury va en payer les frais. Qu’est-il prêt à supporter pour grapiller des morceaux de bonheur fou ? Combien de batailles devra t’il mener pour enfin être heureux ? Pourra t’il se reconstruire une fois qu’il aura tout perdu ? Qui sera celui qui l’aidera à continuer ?

Mon avis: 

Lorsque nous débutons cette histoire, nous faisons la connaissance d’Amaury alors âgé de 32 ans, architecte reconnu dans son loft New Yorkais. En apparence, tout lui réussit, mais cela n’est qu’une apparence… Car Amaury est seul dans ce lieu qui pourtant représente tant de beaux projets passés et à venir… Car il manque l’homme de sa vie, Eden.

Eden, qui deux ans et demi plus tôt va se voir faucher par une voiture et ainsi le condamner. Kaya va alors nous retranscrire cet instant où tout bascule, cet instant où la vie s’arrête et n’est plus. On suit ce couple dans cette lente descente aux enfers. Du choc de l’annonce à ce destin funeste qui les attendait. On ressent ce tiraillement entre espoir et résilience, ce combat auquel chacun doit faire face, pour au final accepter l’inacceptable et profiter de chaque instant offert.

Ce qui est « difficile » c’est cette date, celle où tout s’arrête. Kaya trait avec beaucoup d’humilité l’euthanasie du point de vue de celui qui choisit de partir dignement, mais aussi de l’entourage. Lors de la première partie du roman, nous suivons notre couple et ce travail de deuil par lequel l’un et l’autre va passer tout en ayant en tête cette date ultime. Tout comme eux, on passe par choc déni, colère, tristesse, cette quête de sens illusoire, mais vitale, cette résilience tout en restant dans le déni pour le « après », car sans l’amour de sa vie, il n’y a plus que le néant.

Dans la deuxième partie, nous faisons face à ce que tout le monde appréhende : le déni, la colère, la tristesse aussi. On subit autant qu’Amaury cette descente aux enfers qui commence. Oui, nous revivons une deuxième fois le deuil et cela prend une tout autre dimension à notre lecture.

Troisième partie marque la quête d’un nouveau sens à donner à sa vie, ces essais pour arriver à cette acceptation que oui, la vie continue malgré tout.

Quatrième partie est ce que je nommerais « ce nouveau départ », cette sérénité qui nous transperce. Cette absolue vérité que la vie continue malgré son absence, mais que l’être aimé est toujours là dans un coin de son cœur et veille sur nous.

En finissant cette lecture, on réalise l’importance de ces 4 parties, car à l’image d’Amaury, nous avons, le temps de cette lecture, nous aussi lecteur, vécu, ressenti éprouvé cette perte et tout le travail de deuil qui s’en suit.

Préparez-vous, car s’il y a bien une chose que vous devez savoir en débutant cette lecture, c’est que plus que lire, on vit chaque instant, chaque joie chaque peine. On pleure, on espère. Voilà la magie de cette plume: transcender son lecteur. Faire partie de cette histoire, devenir en quelque sorte cet(te) ami(e), ce confident, spectateur impuissant, mais présent à chaque instant. Voilà dans quoi vous vous embarquez. Vous êtes prévenus. Vous ne ressortirez pas indemne.

Beaucoup, moi-même d’ailleurs avons eu le plaisir de lire la première version de Without you. Kaya a bien insisté en précisant qu’elle l’avait retravaillé. Ce que je peux dire, c’est que c’est réussi. J’avais été marqué, mais cette réédition retravaillée est encore plus bouleversante. Tout est amplifié et cela tout au long de ce premier opus. Comme je l’ai dit à Kaya, j’ai été transcendée. Oui c’est un mot fort, mais c’est mon ressenti et c’est assez rare pour le noter.  Bravo à elle pour ce travail faramineux.
Alors évidemment pour conclure, que dire hors mis que oui! On attend le deuxième opus! Vu le premier, on sait d’or et déjà que oui, on va se reprendre une claque magistrale. Donc wait and see comme dirait Mac!

Plus qu’un coup de coeur, un coup de foudre!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 


Genre: au delà des apparences, deuil, drame psychologique, faux semblants, handicap, Le temps des choix, romance, seconde chance, tatouage, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |

La folie de ton amour par Eva TERELLON

Synopsis:

« L’amour tue. » C’est ainsi que s’ouvre ce récit en forme de chronique d’un amour fou. Un amour qui éclot sur les cendres d’un autre, face au deuil, à la dépression et aux drames de la vie. Un amour pour lequel on est prêt à tout, même à se perdre. Lorsqu’Alban, jeune diplômé, s’installe sur la côte normande, louant un petit pavillon qui surplombe la falaise, il s’attend à tout sauf au rire de Cédric. Ce rire l’envoûte, le transporte et le fait basculer en un clin d’oeil, l’enchaînant irrémédiablement à la piquante insolence de son beau voisin. Cédric, lui, a déjà construit sa vie avec l’énigmatique et richissime Dimitri, son ami d’enfance. Un homme perspicace s’il en est et qui ne manque pas de remarquer l’ardente admiration que nourrit Alban. De là naît une bien étrange amitié entre Dimitri et Alban, qui peu à peu trouve sa place aux côtés du couple. Il apprend à connaître Cédric son rire autant que ses failles et ne désire plus que le protéger, quitte à s’effacer pour garantir le bonheur de l’homme qu’il aime. Quand survient le pire, c’est tout naturellement sur lui que s’appuie Cédric. Mais enivré par la confiance que lui témoigne son bel ami, Alban demeure aveugle à la détresse profonde dans laquelle se noie ce dernier. Aveugle à Cédric… et aux dauphins.

 

Mon avis:

La préface résume parfaitement cette histoire. La difficulté d’être celui qui passe après la perte du grand amour, celui qui n’est qu’un substitut. Comme nous le montre l’auteure, l’amour tue. On peut essayer de toutes ses forces, si la personne endeuillée est trop prise dans les abysses de la perte, on ne peut rien faire. On a toujours l’espoir de « guérir » l’être que l’on aime, à tel point qu’on est aveuglé et on ne se rend compte que trop tard de nos songes éveillés. Malgré les apparences, certaines personnes ne sortent jamais de ce deuil…

Cette histoire est renforcée par l’utilisation du « Je » et une narration qui se fait au passé. L’histoire nous est contée alors que les faits se sont déjà produits. L’auteure nous met devant un fait accompli, on ne peut que subir, tout comme son personnage principal, Alban. On ressent ce melting pot d’émotion qu’il vit tout du long de sa relation: le désir, la gêne, l’envie, la détresse, ce sentiment de ne pas être à sa place, d’être un usurpateur. De plus, par sa plume, elle renforce ce sentiment de détresse et d’incompréhension par cette atmosphère sombre et pesante.

Malgré toute cette détresse, l’épilogue est juste sublime. Cette relation avec les dauphins nous apporte une sorte de réconfort et au final, une acceptation des faits. On ne peut pas sauver tout le monde. C’est un fait, une réalité mais l’Homme se relève toujours.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, deuil
Série: Mix Editions |

Louis veut partir par David FORTEMS

Synopsis:

Pascal, ouvrier dans une petite ville des Ardennes françaises, a toujours été fier de son fils Louis, un garçon calme et bon élève qui passe son temps dans les livres. Une passion presque obsessionnelle pour la littérature qui surprend dans leur entourage modeste. Tous deux mènent une vie tranquille, faite de silences complices. C’est du moins ce que pense Pascal jusqu’à ce que Louis soit retrouvé mort à la confluence de la Meuse et de la Semoy, où il a décidé de mettre fin à ses jours. Pourquoi un tel geste ? Que s’est-il passé ? Abasourdi et accablé, Pascal va peu à peu découvrir la vérité. Et bientôt, une évidence : son fils était pour lui un parfait inconnu.
Premier roman incisif et sensible, Louis veut partir dissèque une relation manquée entre un père et son fils. Il fait saillir l’absence tragique de communication au sein d’une famille et le caractère implacable du déterminisme social.

 

Mon avis:

Dès le départ, tout n’est qu’interrogations. Qui est Louis, ce gamin d’à peine 18 ans qui aimait lire, qui était discret, qui était la fierté de son père ? Pourquoi partir si jeune ? Quels secrets emporte-t-il avec lui ?

C’est ce que son père se demande. Le temps passe pour les sentiments de tristesse, de perte, de regrets l’assaille. Comment a-t-il pu être aussi aveugle ?

On ne peut que ressentir la détresse de ce père qui n’a jamais réussi à comprendre son enfant si différent de lui. Même en l’aimant de tout son cœur, un fossé se creuse insidieusement jusqu’au point où on n’interagit plus. Et ce n’est que trop tard que l’on se rend compte qu’on a raté tout un pan de la vie de son enfant.

Nous découvrons un jeune homme qui se cherche, cherche sa place dans cette réalité. À écouter les autres, on ressent ce jeune homme qui ressent ce syndrome de l’imposteur. Trop bon élève pour sa classe sociale, trop pauvre pour son lycée huppé, trop facile et ingénu pour d’autres… Mais Louis n’est rien de tout cela. Les apparences sont trompeuses. La réalité est toute autre. Il ne souhaite qu’une chose, partir, fuir…

C’est à travers ce père en plein deuil, qui cherche à comprendre que nous découvrons peu à peu à quel point nous étions, nous aussi lecteur, dans le noir. On souffre en même temps que ce père qui découvre que son enfant lui est totalement étranger. Il y a un vrai travail d’introspection de ce père qui remet toute une éducation, mais aussi les dictâtes de cette société et son influence sur l’individu. Cette non-communication qui impose le silence.

Ce livre est une de ces histoires qui vous marque au fer rouge, qui vous poursuit pendant longtemps. C’est un bijou brut. Un tsunami d’émotions. Une claque magistrale. 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, deuil, drame psychologique, faux semblants
Série: Robert Laffont |

Série Nouveau départ par Tere Michaels

Tome 1: Nouveau départ

Evan, 34 ans est un père de famille de quatre enfants, tout juste veuf après vingt ans de vie commune avec sa femme, Sherry qu’il aimait tant. Flic dans les mœurs, il se plonge dans son travail et délaisse ses enfants à sa belle famille dont il est proche pour oublier.

Au fil des mois, il va faire la connaissance de Matt. Un quarantenaire caractériel, ancien flic qui maintenant est un ermite alcoolique. De cette rencontre va naître une forte amitié. L’un et l’autre  se confient sans être jugé.

Alors quand deux mecs hétéros se voient attirés l’un par l’autre … un problème survient. Ils ne peuvent l’expliquer mais ce désir les terrifies et les bouleverses.

Comment garder cette amitié si forte alors que l’on désir l’autre d’une manière plus sentimentale?

 

Tome 2: Amour et Loyauté

Jim Shea, inspecteur à la criminelle de Seattle, a toujours réussi à séparer vie professionnelle et vie privée, du moins jusqu’à maintenant. Un juge a déclaré l’accusé non coupable. Une famille est dévastée. Les retombées émotionnelles de ce procès rendent Jim vulnérable et redevable envers le père mourant de la victime.

C’est l’histoire de cet homme que Griffin Drake, scénariste, et sa meilleure amie Daisy Baylor, actrice, veulent porter sur grand écran pour en faire un blockbuster. Cependant, pour obtenir les détails croustillants, Griffin doit convaincre l’inspecteur Jim Shea de les lui donner. Leur attirance est immédiate et Daisy encourage alors son ami à en tirer profit. Si tu gagnes le cœur de l’homme, tu gagneras son histoire.

Pour ce qui est de l’amour, aucun des deux hommes n’a eu de chance jusqu’ici et, lorsque leur première nuit ensemble se transforme en un long week-end où les sentiments s’installent rapidement, la loyauté de Griffin envers Daisy et sa carrière sont mises à rude épreuve.

Plus Griffin s’implique dans sa relation avec Jim, plus sa carrière à Hollywood bat de l’aile. Les secrets, la confiance brisée menacent de lui faire tout perdre.

Griffin va devoir choisir entre dire la vérité… ou écrire une fin hollywoodienne.

 

 

Tome 3: Devoir et Dévotions

Après un dénouement heureux dans Nouveau départ, Matt et Evan entament un nouveau chapitre de leur vie, autant dans leur chambre qu’en dehors. Mais de nouveaux rebondissements les attendent…
Evan a du mal avec les étiquettes et n’arrive pas à exprimer ses sentiments.

De son côté, Matt, devenu le parfait homme au foyer du Queens, fait face à ses propres interrogations: qui est-il désormais ? Que désire-t-il, de quoi a-t-il besoin ?
Quand son ami et coup d’un soir Jim Shea leur rend visite, la jalousie d’Evan menace leur nouvelle vie.

« Les étiquettes n’ont aucune importance. Mais la honte, si. »

 

Mon avis:

Le tome 1 traite d’une sublime histoire sur le deuil d’un être cher et la reconstruction. Comment reprendre goût à la vie quand le bonheur vous a été enlevé brutalement? L’histoire est forte en émotions car on sait que ce veuf n’est pas seul, il a un héritage de cet amour sous les yeux. Comment gérer sa propre peine, sa douleur avec ses proches qui vous sur protège. Et quand on voit enfin le bout du tunnel, comment accepter ce nouveau changement? et comment gérer les « qu’en dira t-on »? Faut il renoncer à ce désir de vivre quelque chose d’aussi fort que l’amour pour sauver les apparences? Peut on tout remettre en question pour … Lui ?

Dans le tome 2, nous retrouvons Jim, celui qui aura un rôle primordial auprès de Matt dans sa prise de conscience. Prenez un commissaire qui en a trop vu, désabusé  un travail qui lui pèse de plus en plus et une vie qui se rythme par des heures de travail acharnés est vous avez Jim. Ça dernière affaire le marque au point qu’il pense que la justice n’est plus ce qu’elle devrait être. Alors qu’il essaie d aller de l avant, rongé par la culpabilité … Il se voit confronter à un auteur scénariste à son opposé.
Griffin est un homme d Hollywood, qui est extraverti, n ayant aucune retenue. Il ne rêve que de ce projet scénario, celui pour le quel il serait fier de faire ce travail qui est devenu une routine ennuyante. Deux hommes désabusés, une affaire sordide, l envie de faire honneur à cette famille qui a tout perdu…
Leur rencontre va être explosive. Les apparences sont trompeuses… L un n est pas aussi coincé et froid qu’il n en paraît. L autre n’est pas qu un autre qui n’est intéressé par la gloire et la célébrité. Une rencontre qui va faire des étincelles et deux hommes qui vont découvrir sur le tard qu’ on a tous le droit à un nouveau départ, que l amour existe, que cela n arrive pas que dans les films.

Enfin le tome 3, si attendu arrive… Nous retrouvons notre couple fard: Matt et Evan ainsi que les enfants, un an après avoir décidé d’officialiser leur relation… En apparence, ils sont heureux et amoureux mais cela n’est qu’une apparence…  Car si Matt, lui, accepte totalement son attirance pour Evan , Evan lui n’arrive pas à assumer lui-même. Il est perdu face à sa sexualité et n’ose pas faire le premier pas pour aller plus loin dans la relation. Ce tome est une réelle une introspection: comment se qualifier par rapport à la société mais surtout par rapport à soi-même. La réponse est simple: s’assumer tel que nous sommes pas là par nos sentiments se dicté par les apparences de cette société.
De son côté Matt Julie se remet en question par rapport à son couple il est l’impression de reprendre la place de la descente femme de Evan il a pris sa place occupe les enfants et de la maison. Or ce n’est pas ce qu’il souhaite. Il veut être reconnu pour lui et non pas le remplaçant d’un fantôme.

La conclusion est simple au final : Entre devoirs et dévotions, il faut réussir à trouver un équilibre où on est soi même et heureux, voir au delà des apparences.

Un très beau travail de remise en question que l’auteur nous permet de suivre. Une écriture fluide et très intime. Une histoire qui prend son temps, tout comme la réflexion qu’elle amène, le tout avec beaucoup de pudeur; pour avoir un final explosif!  Alors oui, le tome un avait été un véritable coup de cœur mais les deux tomes suivants son un réel plaisir à lire!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, deuil, faux semblants, homoparentalité, Le temps des choix, romance, seconde chance, série
Série: Milady slash |

Ani’ Mots – Volume 3 – 100% MM par Alexis Dumais, Audrey Bnd, B.G. Decamp, L. Gautier Ma., Marion DE SOUSA, Merida Reinhart, Sawaën K., Selena A. M, Sophie Tallaire, Steff S.

Synopsis:

5 ans déjà !
Dans ce collectif de nouvelles 100% gay, 10 auteurs se mobilisent pour la cause animale afin de vous offrir une sélection de textes et plus particulièrement un choix de romances entre hommes. Tous les fonds seront intégralement reversés à la protection animale et s’ajouteront aux dons annuels effectués par notre maison d’édition chaque année aux associations locales québécoises.

Mon avis:

Que dire? Je l’avoue, je ne suis pas trop nouvelle ou novella en général. Je les apprécie généralement quand je connais la plume de l’auteure. Pourtant je me suis lancée dans cette lecture, heureuse de savoir que je participais à mon petit niveau pour une belle cause: aider aux bien-être des animaux (la totalité des fonds est reversée à une association pour animaux).

Alors que dire? Un coup de foudre lu en à peine deux heures (je lis très vite). J’ai pris plaisir à découvrir des histoires totalement différentes et pourtant chaque auteur a touché une corde sensible…

Ce recueil c’est comme une pinata : en apparence c’est un recueil de nouvelles d’auteurs. Mais une fois dedans, c’est un feu d’artifice de sensations ! On ne lit plus, on vit ces instants volés. On s’émeut pour ces histoires qu’elles soient contemporaines, historiques, ces remises en question, ces premiers émois. On s’immerge dans ces contes parfois féeriques, parfois cruels, au détour d’une fable poétique… On a des coups de chaud à certains moments… on touche du bout des doigts à une certaine poésie… Voilà ce qui ressort de ce recueil, un voyage des sens… Un coup de coeur, un grand merci à ces auteurs de nous transmettre ce melting-pot de sentiments… On a qu’une envie leur crier « encore! »

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, contes et légendes, deuil, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, recueil, romance, romance young adult
Série: Homoromance éditions |

Série Quand c’est le moment par ARIA GRACE

Tome 1: Ciel haut amour

Quand Shane Greenly a quitté sa maison à Casper Mountain dans le Wyoming, il quittait plus que le placard. Il avait besoin d’un nouveau départ pour poursuivre son rêve de gérer un ranch d’entraînement pour chiens, sans avoir à nier la personne qu’il est vraiment. Rencontrer Alex était l’une des plus belles choses qui puisse arriver à Shane. Ils étaient aux débuts d’une merveilleuse relation lorsque l’impensable arriva, et Shane dut partir. Les conséquences de ses erreurs passées ne pouvaient rester cachées plus longtemps.

 

Tome 2: Quand je suis faible

Jamie a une attitude extravagante et dévergondée, parce qu’il a été blessé dans le passé. Bien que ce soit principalement une façade, il se cache derrière son personnage pour mettre les gens à distance. Avec seulement un petit groupe d’amis de confiance, il s’est juré de ne jamais laisser un homme avoir à nouveau du pouvoir sur lui. Le pouvoir de le blesser. Le pouvoir de lui voler sa liberté. Le pouvoir de l’étiqueter comme prédateur pour le restant de ses jours.
Reed et sa soeur dirigent une petite section de maternelle à la maison. Son objectif est d’obtenir son diplôme pour pouvoir soulager Lucy. Il n’a pas le temps d’avoir des amis, et encore moins un amant, mais lorsqu’il rencontre Jamie, il voit quelque chose en cet homme qui lui donne envie de s’en approcher.
Malheureusement, le passé de Jamie l’empêche de vraiment faire partie du futur de Reed. Ce n’est pas son coeur qui l’en empêche. C’est la loi.

 

Tome 3: Quand je suis perdu


Mike a blessé de nombreuses personnes par le passé. Sans autre moyen d’arranger les choses, il prend la route pour s’excuser auprès de ceux à qu’il a fait le plus de tord. Lorsqu’il atteint la fin de sa liste et arrive à Denver, il décide de rester pour tenter un nouveau départ.
Seb n’est pas sûr de pouvoir faire confiance à Mike, mais propose de l’aider pour certains projets dans son nouvel appartement. Ils tentent de nier l’alchimie qui existe entre eux, mais elle est trop forte pour être ignorée. Seb veut trouver quelqu’un qui puisse lui convenir physiquement, pour ne jamais refaire l’erreur qu’il a commise avec Kyle.
Mike veut juste être trouvé.

 

Tome 4: Quand tu es mien

Kyle est resté dans une relation abusive parce qu’il ne croyait pas mériter quelque chose de mieux. Il cède son salaire et sa dignité pour avoir la paix.
Jonathan a une vie ordonnée faite de routine et de contrôle. Quand Seb lui demande d’étudier un dossier contre son ex, il hésite. Non pas parce qu’il ne veut pas l’aider, mais parce qu’il a peur que cet homme doux et brisé puisse bouleverser le monde bien rangé dont il a besoin.

Tome 5: Quand je tombe amoureux

Jeff tombe amoureux rapidement et profondément. Sa tête lui dit d’y aller doucement, mais son coeur ne le laisse pas faire. Après un plan d’un soir impersonnel avec un homme masqué le soir d’Halloween, il se rend compte qu’il doit changer. Et losqu’il est invité à travailler sur un projet spécial avec un co-fondateur sublime, il sait qu’il doit rester professionnel. Il risque son travail, et ne peut pas laisser une amourette détruire sa carrière.
Drake n’est pas à l’aise avec sa sexualité et se donne beaucoup de mal pour dissimuler cette part de lui-même à tout le monde. Quand sa récente aventure d’un soir entre dans sa salle de conférence, il est déterminé à le garder à distance.
Mais un employé mécontent a d’autres projets, et Drake est obligé de prendre une décision à laquelle il n’aurait jamais pensé arriver.

 

Tome 6: Quand le wisky ne fait plus effet

Cooper a été soumis à un stress phénoménal au travail. Non seulement sa compagnie était au bord de la faillite, mais il a aussi appris que son premier amour avait été tué dans un accident de voiture après leur séparation. Le fardeau de sa culpabilité est presque trop lourd à porter.
Le whisky mettait les démons à distance. Mais lorsqu’il rencontre un jeune homme sensible dans une boîte de nuit, l’échappatoire qu’il trouvait au fond de son verre devient de plus en plus difficile à atteindre.

 

Tome 7: Quand le tonnerre gronde

Josh est heureux et amoureux de l’homme le plus sexy avec qui il soit jamais sorti. Sa vie semble parfaite jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il ne connaissait pas du tout l’homme avec qui il projetait de se marier.
Tyler est un dragueur à la réputation de coureur. Et cela ne le dérange pas. Mais lorsque Josh entre dans le librairie que tient la mère de Tyler, ses priorités changent rapidement. Il commence à vouloir des choses qu’il n’avait jamais voulues avant.
Et bien que cela prenne du temps à Josh d’en arriver là, il commence à se demander s’il ne veut pas les même choses lui aussi.

Tome 8: Quand les branches se brisent

Chad a toujours eu une tendresse particulière pour les enfants dans le besoin. Lorsqu’il rencontre Britney et sa fille de deux ans et demi, il se plie en quatre pour lui apporter toute l’aide qu’elle acceptera. Malgré l’historique de mauvaises décisions de Britney, lorsque cela compte vraiment, elle prend les meilleures possibles.
Chad ne connaît rien au fait de prendre soin d’enfants, mais lorsqu’il est obligé de se comporter en homme, une aide lui arrive des deux hommes dont il l’attendait le moins.

 

Tome 9: Quand les mots échouent

Troy s’est vu offrir l’opportunité de sa vie. Non seulement il est désormais le co-propriétaire de la sandwicherie qu’il a aidé à construire, mais il vit aussi dans un magnifique appartement très bon marché. Sa vie pourrait être parfaite s’il avait quelqu’un avec qui la partager.
Isaac a déjà pris quelques mauvaises décisions dans sa courte vie. À seulement 21 ans, sa plus notable a été de signer un contrat de servitude sexuelle d’un an dans une maison close, dans le fin fond du désert du Nevada. Lorsqu’il est témoin d’un accident tragique au ranch, il est contraint de fuir pour sa vie.
Isaac se retrouve à Salt Lake City, fauché et incapable de faire confiance à qui que ce soit. Il ne faut que quelques jours avant que la chance tourne et qu’une opportunité se présente à lui, qui pourrait apaiser un peu sa culpabilité tout en lui remplissant le ventre.
Ils ne sont pas très bien assortis, mais l’alchimie entre eux est forte dès le moment de leur rencontre.

Tome 10: Quand ton cœur meurt

Simon travaille à la pension pour aider Alex et Shane à traverser un moment difficile. Mais lorsqu’une tragédie frappe la famille, la reconstruction qui vient après l’obscurité permet presque à une autre tragédie d’arriver.
Conclusion de la série Romance à Mile High

 

Mon avis: 

Le tome 1 met en avant toutes les difficultés de s’assumer pleinement, d’arrêter d’avoir peur du regard des autres, d’accorder sa confiance auprès de quelqu’un d’autre. On ne peut que s’attacher à Shane qui se cache de lui même. L’auteure met le doigt sur l’emprise qu’ont les parents sur leurs enfants. Avec des mots cruels mais réaliste, elle nous révèle le poids des mots, l’impact qu’il peuvent avoir.

Le tome 2 met, une fois encore cette peur viscérale de s’ouvrir aux autres. Une simple erreur de jeunesse peut avoir des conséquences dévastatrices sur notre futur… C’est ce qu’a vécu Jamie. On a tous, un jour ou l’autre eut ce genre de mésaventures mais les apparences amènent souvent à des jugements infondés. Aria Grace nous met, une fois encore, en avant toutes les difficultés de se reconstruire quand on a tout perdu, cette difficulté de faire de nouveau confiance à quelqu’un.

Le tome 3 aborde cette fois le statut de victime, celui d’un être dont on a abusé de son innocence… Comment peut on accorder sa confiance à un homme qui a détruit des vies? Peut on s’autoriser à entrevoir une seconde chance d’être heureux? Toute la problématique de ce tome réside dans cette question.

Le tome 4 aborde des hommes que tout oppose et pourtant… Un passé traumatisant, des handicaps au quotiden, de la méfiance envers ceux qui les entoure… Quand deux êtres abîmés se trouvent et s’entraident…

Le tome 5 se focalise sur les priorités de la vie et les remises en questions qu’entraînent certaines situations… Que fuir ces problèmes au lieu des les affronter nous empêche de vivre, on ne fait que survivre… Que s’ouvrir à quelqu’un d’autre, s’engager amène forcément à se montrer tel que nous sommes, arrêter de se cacher et prendre des décisions…

Le tome 6 nous met en avant les conséquences d’un épisode passé traumatisant sur une personne: la culpabilité, la honte qui la ronge. Mais l’optimisme de l’auteure nous montre, une fois de plus que s’ouvrir aux autres, s’accorder une seconde chance peut nous aider à panser nos plaies et de nouveau avoir l’espoir d’un avenir.

Le tome 7 aborde ces apparences… ces apparences trompeuses qui détruisent tous nos rêves nos espoirs quand la vérité éclate… Il aborde la reconstruction après une trahison…

Le tome 8 aborde les priorités de chacun… Certains rêve de réussite professionnelles, d’autres sur le plan personnel d’autres encore qui ne se posent pas de questions et qui survivent en se laissant porter… Mais quand un élément extérieur surgit et que tout est remis en question, on doit de nouveau se poser les bonnes questions, sur nos priorités. Car le but final est l’accomplissement de soi. Mon coup de cœur de la série car l’auteure aborde un trouble mais de façon tendre avec leurs doutes, leurs appréhensions, leurs ajustements…

Le tome 9 aborde de nouveau les conséquences de nos actes passés. Quand mentir devient une obligation pour survivre mais qu’une porte s’ouvre vers l’amour… comment réagir? Doit on prendre le risque?

Le tome 10 est le tome qui conclue la série et quel final! Sortez les mouchoirs! On retrouve notre couple du tome 1, huit années sont passées. Alors que tout du long de la série on s’attache aux personnages, voilà que Aria Grace nous met devant un thème on ne peut plus délicat à traiter: celui du deuil et du « après ». Un tome juste sublime qui conclue parfaitement cette série.

 

Voici une série que le peut qualifier de complète, qui aborde, sur la thématique de la seconde chance, différents profils, avec des passés traumatisants et un avenir flou… Faire table rase du passé, s’octroyer une nouvelle chance, apprendre de ses erreurs, se pardonner… tel est le fil conducteur de cette série.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, deuil, drame psychologique, faux semblants, handicap, homoparentalité, homophobie, Le temps des choix, seconde chance, série, traumatismes du passé
Série: Independently published |

Petite annonce, téléfilms & toi par Fanny André

Synopsis:

« Cherche partenaire pour marathon de films de Noël ! De Miracle sur la 34e rue à Love Actually, venez passer 24h dans le monde des rom-coms à flocons !
Je fournis des cookies, du chocolat chaud, mais tu peux amener des chamallows à mettre dedans.
Marathon prévu pour le 23 !
Si ça t’intéresse, merci de répondre par PM. »

En passant cette annonce, Red ne s’attend à aucune réponse. Pourtant, quelqu’un semble intéressé. Pour Red, Vyi23 ou une autre, c’est pareil. Il ne veut juste pas être seul pour ce jour particulier. Alors quand il tombe nez à nez avec Ivy, son crush sur le campus, hétéro et donc totalement out of zone, il sait que cette journée va être compliquée. Surtout que tout se ligue contre lui, de la neige aux Oreo, en passant par Hugh Grant dansant dans les couloirs… ce marathon s’annonce exceptionnel.

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Red, un jeune homme de 22 ans timide, voire introverti. Il frise le cliché du geek, bosseur et effacé qu’ont parfois les gens de la communauté asiatique. Yvi, lui est le type à choper du campus sur lequel Red a un cruch.

Chacun de ces deux hommes est un stéréotype sur pattes : l’un est le cliché du mec solitaire qui rêve devant ce type solaire, populaire, qui vit sa vie à fond. En effet, tout porte à croire que rien ne pourrait les rapprocher et pourtant, les apparences sont trompeuses.

Yvi n’est pas ce mec qui paraît si accessible à tous, ce mec facile auquel Red pense avoir à faire. Et Red lui, n’est pas si asocial que cela. Ces distances qu’il s’impose sont liées à des pertes et désillusions…

L’un et l’autre vont s’apprivoiser, se découvrir à travers ce marathon télévisuel. Le choc des cultures est aussi bien présent et renforce la définition même de cette fête. L’histoire prend son temps, on rit, on a mal face à certaines révélations, mais on ne peut que sortir de cette lecture avec le sourire… Car la magie de Noël est bien présente, telle une marraine la bonne fée qui serait là pour les accompagner. Un roman chocolat chaud et magie de Noël garanti.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, deuil, faux semblants, Le temps des choix, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Feel Good |

Série The original motorcycle Death Angels par Manhon TUTIN

La fondation du MC (Death Angels t. 0)

Au commencement, nous n’étions que de simples amateurs de motos.Nous adorions la bouffée d’adrénaline que nous procurait une longue chevauchée sur la Route 66 à dos de nos grosses cylindrées lancées à vive allure. Tous nos après-midi mécaniques entre potes à bidouiller nos engins, les doigts pleins de cambouis. Ainsi que ces nombreuses soirées passées dans le bar de Joey avec toute la bande, où l’on prenait un malin plaisir à deviser sur nos trois sujets de prédilection : les motos, nos femmes, et l’alcool. Les motos d’abord, puisque comme pour tout baroudeur qui se respectait, elles étaient comme des maîtresses insaisissables et indomptables.Les choses étaient simples en ce temps-là. Puis elles ont dérapé violemment…Nous faisant basculer avec force et cruauté dans l’illégalité.Nous sommes alors devenus les Death Angels.Voilà comment notre MC a été contraint de voir le jour. »

 

Hunter (Death Angels t. 1) 

Je n’ai pas choisi de devenir celui que je suis. On ne m’a pas laissé d’autre choix que celui d’embrasser ce destin funeste qui est le mien. Je suis né dans un monde de noirceur, de violence, de vengeance et de rage, parsemé d’illégalité. La faiblesse et l’amour n’avaient pas leur place entre les murs du MC qui m’a vu grandir. Seule comptait la loyauté. Johnny m’a façonné à son image. Ce n’était pas un mauvais père, pas vraiment, pourtant je ne me sens pas proche de lui. On cohabite tacitement, du moment que j’obéis et que j’emprunte le chemin qu’il m’a tracé. Je suis Hunter Stryker. On m’a destiné à devenir un leader, le futur président de notre club. Ainsi soit-il. Cependant, au fond de moi, je tremble à l’idée que la vérité à mon sujet soit découverte par mes frères. Parce que dans notre monde, il existe des règles, et celle que j’enfreins depuis des années est passible de la peine capitale…

 

Mon avis:

Houston nous avons un problème.

Quel plaisir de découvrir les fondations d un MC. L histoire est posée et les règles du MC nous donnent une multitude de rebondissements à venir. C est machiavélique de nous mettre l eau à la bouche donc je vous conseille d’enchainer avec le tome 1 de ce pas !

Manhon nous plonge dans le monde brutal d un MC 1% et quel MC…. Par son introduction avec le père de Hunter et la création des fondations du MC on attendait avec impatience la relève. Comme Hunter aime à le dire, on ne lui a pas laisser de choix. La vie s est imposée à lui. Il ne vit pas mais survit dans un milieu où être soi même signifie la peine de mort. Il pense pouvoir se cacher, faire semblant jusqu’à lui. Connor, un homme à part entière qui lui ne se cache pas. Par la force des choses Hunter va devoir faire des choix. Cela va lui coûter mais entre devoir et bon sens, il N y a qu un pas. Tout au long de ce roman un mot ressort: la frustration. Manhon joue parfaitement avec les sentiments et ressentiments de ses personnages sans pour autant enlevé ce caractère de bad boy et c est ça qui nous rend addict. Ces hommes sont entiers. Pas de mélo pas de pleurnicheries. C est dur, C est violent, C est de la testostérone et on en redemandé. À quand la suite ? Il me tarde de découvrir le Vice près… Bravo.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: bad boys, choc des cultures, deuil, faux semblants, homophobie, Le temps des choix, série, tatouage, traumatismes du passé
Série: Auto édition |