Vivre parmi eux par Sawaën K.

Prequel : Sous les doux flocons de neige

L’un est vampire, l’autre est faë. Dans un monde de sorciers, il n’est pas facile de s’assumer quand on est métissé… et adolescent. Pourtant, l’insouciance de Dyck parviendra petit à petit à percer la carapace d’Extan et, ensemble, ils apprendront à accepter leur vraie nature.

 

Tome 1: Vivre parmi eux

Cet hiver a marqué un tournant dans la vie amoureuse de Dyck et Extan. Bien que leurs débuts aient été difficiles, ils forment à présent officiellement un couple qui apprend à se connaître, à se faire confiance et, surtout, à s’aimer.

Pourtant, les secrets de famille pèsent sur leur quotidien et ils seront rapidement confrontés à un choix inévitable. Leur couple s’en sortira-t-il ou leur jeunesse leur fera-t-elle obstacle ?

 

Mon avis:

Dès le préquel, l’auteure nous immerge dans son histoire. Les descriptions de l’environnement sont détaillées et soignées. On ressent cette atmosphère lourde et apeurante. Les personnages sont entiers, incisifs. Les scènes s’enchaînent. Tout n’est que cruauté sans tomber dans le morbide. Cela peut laisser perplexe. Pour ma part, je trouve au contraire qu’on est confronté à l’essence même de ces créatures. Rien n’est enjolivé, qui rend histoire presque authentique.

Ce qui est le plus troublant, c’est qu’à contrario de cette atmosphère emplie de tourments et de danger, naît sous nos yeux de lecteurs les premiers émois d’un amour d’adolescents. C’est en cela que ce prequel marque : Sawaën se joue de nos sentiments, tantôt méfiant et empli d’appréhension, tantôt cette note de douceur entre ces deux jeunes hommes en pleine découverte de l autre.

Que dire de plus ? Oui il est dur de refermer ce prequel. Car oui, en seulement 13 jours, on s’attache à ces deux jeunes métisses.

 

Ce tome 1 est une continuité du prequel, mais pas que. Nous retrouvons Extan toujours aussi froid en apparence et Dyck et sa désinvolture légendaire. L’un et l’autre sont officiellement un couple. Dyck prend peu à peu de l’assurance essayant de comprendre ce que son compagnon lui cache.
Mais voilà il ya des secrets difficilement avouables. Extan se retrouve déchirer entre l’envie de lui avouer ses nombreux tourments de peur d’être rejeté et que Dyck voit sa véritable nature.

Clairement, ce premier opus est sous le signe de l’ambivalence. Ambivalence entre une nature qu’il rejette et des sentiments purs et puissants pour son petit ami. Extan va devoir faire des choix. Mais toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Comment être soi-même quand une malédiction risque de nous faire perdre ce qui est essentiel à nos yeux ? Voilà à quoi Extan et Dyck se retrouvent confrontés. Entre obscurité et lumière, y a-t-il une nuance envisageable ?

Cette romance est celle d’un premier amour, le vrai, le pure, celui que nous idéalisons comme tout jeune adulte. Sawaen nous partage cette romance naissante avec douceur, sensualiste, mais aussi avec ses complications. Être en couple veut dire s’ouvrir à l’autre, lui confier une partie de soi. Ce qui donne tant de profondeur à cette histoire est le contexte. On ne peut que féliciter l’auteure de son travail de description. Que cela soit de par la nature de ses personnages ou des décors, on ne lit plus. On s’immerge dans cet urban fantasie. Telle une éponge, on ressent les joies, les peines, les angoisses de ces deux jeunes amoureux. On ne peut que les aimer et leur souhaiter de surmonter les épreuves qui leur font face.

L’histoire tient à elle seule de par son titre : Vivre parmi eux. Comment trouver sa place alors qu’on n’accepte pas sa propre nature ? L’amour peut-il tout faire accepter ?

Vous l’aurez compris, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette histoire. Entre ombre et lumière, nous naviguons à vue jusqu’à la fin. On ne peut que souhaiter voir l’annonce du tome 2. Car oui, les quitter est douloureux. Voilà la force de la plume de Sawaen : nous faire aimer presque obsessionnellement ces personnages, à l’image de cet amour.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, Fantaisie, faux semblants, Le temps des choix, série
Série: Homoromance éditions |

Mensonges de famille: Sebastian par Sam Argent

Synopsis:

Sebastian Orwell fait la seule chose que ferait un magicien intelligent quand il tombe sur le Prince Héritier blessé : il le guérit et l’abandonne dans une taverne où il ne sera pas son problème. Malheureusement, le prince ne se contente pas de rester en vie, il le pourchasse pour le remercier personnellement. Non seulement Sebastian est coincé avec l’affection indésirable du prince, mais il est aussi confronté à la preuve grandissante que la tentative d’assassinat a été orchestrée par quelqu’un appartenant au passé de son père.

Lord Orwell est beaucoup de choses : voleur, menteur, ivrogne et un père horrible, mais Sebastian sait qu’il n’est pas un meurtrier. Afin de le prouver, il devra garder le prince en vie assez longtemps pour découvrir la vérité – une tâche rendue considérablement plus ardue, car le prince préfère le courtiser au lieu de veiller à sa propre survie. Par-dessus tout, Sebastian doit sauver la situation sans révéler ses pouvoirs magiques ni la véritable raison pour laquelle il dissimule son apparence.

Sebastian n’a aucune intention de jouer au héros, mais celui qui sème la zizanie dans son pays, va devoir payer pour avoir détruit sa petite vie tranquille.

 

Mon avis:

Sebastian est le cadet de Lord Caspian et Lady Cynthia Orwell. Il paraît être le plus saint d’esprit dans cette famille de bons à rien. Pourtant il leur est loyal. Aux yeux de tous, il paraît arrogant, n’étant pas patient, râleur la plupart du temps. Très honnête quand il commet une erreur, il cache pourtant ses pouvoirs de magicien. Voilà ce qui le rend aussi irritant, cette aura de mystère qu’il dissimule.

Alors quand il sauve par deux fois la vie de son prince, ledit prince Turren qu’il déteste suite à un épisode malencontreux survenu lors de leurs enfances, cela ne peut engendrer que des problèmes. Encore plus quand ledit prince survit à une tentative de mort.
Face aux accusations faites à l’encontre du père de Sébastian, il va se voir obliger de trouver qui est le commanditaire. Pour cela il va devoir garder en vie ce prince qui lui a des desseins romantiques pour Sebastian.

Vous l’aurez compris, ce pauvre Sebastian est loin d’acquérir sa tranquillité et son souhait tant désiré d’ouvrir sa librairie. Les péripéties s’enchaînent, les situations sont cocasses et drôles. Ce pauvre Sebastian ne sera pas ménagé dans ses sentiments.

Le langage est soutenu. Sebastian utilise autant ses pouvoirs que son sarcasme pour se protéger. Mais notre « héros » malgré lui va apprendre qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Lui qui se pensait solitaire va se retrouver au milieu d’un secret de famille qui a des conséquences qui les dépassent.

Lui qui se cache derrière ses apparats se laissera-t-il approché ? Car dans sa quête il va devoir apprendre à conjuguer avec le mot confiance. Et faire face à des choix cornéliens entre responsabilités et sentiments.


Bien que ce soit un roman fantaisie, bien que nous parlions d’un puissant magicien, les sentiments eux restent universels. L’amour devient pluriel : filiale, amical ou amoureux. Accorder sa confiance est synonyme d’inconnu. La peur d’admettre ses sentiments nous est tous commune. Car c’est une partie de nous que nous laissons aux autres avec le risque de se faire manipuler. Il y a toujours cette possibilité d’échec, mais l’auteur met en avant que sans cette prise de risque, on ne vit pas, on ne fait que se cacher et au final on passe à côté d’une belle aventure.
La thématique de la famille est aussi forte. Le poids de la servitude, de cette loyauté envers ses aînés est parfois un poids sur nos épaules. Il y a toujours cette idée de rechercher de la reconnaissance, mais aussi ce sentiment de trahison quand on sait que nous ne sommes que des pions.

Une lecture aux apparences complexes vu le nombre de protagonistes secondaires, mais qui prennent au fur et à mesure, une place prépondérante dans cette folle péripétie que devient la vie de Sébastian. À l’image d’un puzzle, tout prend forme au fur et à mesure de l’avancement de notre lecture.

Vous l’aurez compris, que cela soit dans le fond ou la forme, l’auteur joue sur les apparences. Une lecture qui ne connait pas de temps mort. Aussi entêtante que son héros. Une lecture qu’on savoure malgré sa complexité apparente.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, Fantaisie, fantasy, faux semblants, Le temps des choix
Série: Dreamspinner Press |

Magik, T1 : Double jeu par H.V GAVRIEL

Synopsis:

San Diego, 2020. Humains, Magiks et Modifiés cohabitent dans une paix relative, cherchant à oublier les blessures du passé. Richard rêvait de servir son pays mais lorsque ses dons Magik ont été révélés, ses espoirs ont pris fin. Sa jumelle Kathleen, bien qu’humaine, peine aussi à trouver sa place dans ce monde qu’elle étudie sans toujours le comprendre. À vingt-neuf ans, les jumeaux sont prêts à changer de vie pour intégrer l’AFPM, l’agence fédérale de police mutante. Leur première enquête sur la mort mystérieuse d’un voyant et d’une sorcière risque de les mener loin de leurs certitudes, et de les toucher d’une manière qu’ils n’auraient pu imaginer.

Mon avis:

Après les métamorphes, HV nous lance dans un nouvel univers fait de Magik. Et devinez quoi ? On plonge et on devient addict.

Dans ce premier tome, nous découvrons Kit et Kat, jumeaux, mais pas que. En effet, Kat est une humaine, qui malgré son trouble du spectre a réussi à devenir profileur au sein du FBI. Elle va quitter son poste pour suivre son frère Kit dans une nouvelle unité faite d’humains et de Magik.

Kit, lui, est un homme qui en a déjà trop vu. Traumatisé suite à son passage dans l’armée, où son don se révèle dans les pires circonstances, il essaie de se reconstruire. Ce nouveau poste est pour lui un point de départ.

Dès leur arrivée, ils vont être confrontés à une enquête somme toute banale, mais qui va prendre une tournure intime et personnelle…

La force de cette romance repose sur cette relation de jumeaux. Ils sont à la fois jumelés, mais aussi en conflit à cause de non-dits sur leurs traumatismes passés et leur différence. Tout au long de cette lecture, on subissons en même temps qu’eux ce grand huit émotionnel.

HV nous propose de la fantasy, mais elle aborde des thématiques d’actualité qui font référence à notre quotidien : le racisme, la ségrégation, mais aussi cette volonté de ne pas vouloir avoir des enfants quand on est une femme. À la fin de cette lecture, on ne peut que se remettre en question. L’auteure nous nous impose pas un choix, mais nous donne son avis, via la voix de ses personnages, en toute simplicité, sans jugement. Et c’est à ça qu’on apprécie encore plus sa plume. On nous laisse libres de nous faire notre propre opinion.

Que dire hors mi que c’est une réussite et que nous sommes impatients de lire la suite.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: choc des cultures, Fantaisie, handicap, handicap social, Le temps des choix, policier, série, traumatismes du passé
Série: Mix Editions Romans |

Toon’s King – Tome 1: L’éveil par le rêve par Nadeim M.G.H

Synopsis:

« Il était une fois », ainsi commencent les belles histoires qui nous transportent loin, dans un imaginaire sans limites. Mais l’une d’entre elles est en réalité un souvenir, un précieux souvenir resté secret jusqu’à ce jour. Aimeriez-vous en savoir davantage ? Oui ? Alors, lisez la curieuse aventure de Damien, adolescent de dix-sept ans. Un matin, sa vie bascule : un jeune homme en armure fait irruption dans son salon et lui annonce qu’il est promis à un grand avenir. Il se retrouve alors au beau milieu d’une lutte opposant depuis toujours les forces du mal à la lumière. Dans un royaume enchanteur et loufoque connu sous le nom de Rêvilia, il fait la rencontre des Toons, les personnages des dessins animés de notre enfance, plus explosifs que jamais, qui deviendront ses meilleurs alliés ! Trouvera-t-il la force et le courage d’affronter son destin ? Cependant, le dénouement ne sera pas si Enchanteur et Lumineux que vous le souhaitiez, puisque c’est au plus profond de la Noirceur véritable que dort, caché, notre plus grand pouvoir… celui de choisir d’aimer ou de haïr.

Entrez avec Damien dans un univers fabuleux et surprenant, peuplé de personnages de dessins animés, avec le premier tome de cette saga fantastique et magique !

 

Mon avis:

Cela commence comme un conte. Dès le prologue, on titille notre curiosité, on se voit tel un enfant à qui l’on raconte une histoire promettant plein d’aventures… L’auteur nous fait découvrir l’histoire où la Fantasy rejoint la réalité ou l’inverse… On plonge dans cette lecture, avide de découvrir ce pays imaginaire et ses personnages tous aussi épiques. L’histoire nous est contée par un narrateur, mais qui partage avec nous une réflexion, un commentaire sur une action ou sur le comportement d’un personnage. Cette petite attention nous donne cette impression de participer à cette aventure… C’est un véritable partage entre le conteur et le lecteur et c’est apprécié.

L’histoire en elle-même est un melting pot de nos références télévisuelles et livresques de notre enfance. C’est un mélange d’Indiana Jones, de Fantasy médiévale et de tooneries. Car oui, l’auteur lui-même avoue que c’est un récit toonesque. On ne peut que s’immerger dans ce monde fantastique. Les descriptions des lieux sont précises et enchanteresses. On ne lit plus, on imagine ces contrées, châteaux et forêts enchantées. On arrive presque à toucher, à travers les pages, cette magie qui nous entoure.

L’histoire en elle-même est une course d’endurance. Le rythme est soutenu. L’auteur ne nous laisse pas reprendre notre souffle. Comme Damien, on ne nous laisse pas le temps de faire une pause. Les péripéties s’enchaînent, à l’image d’une folle épopée. Comme Damien, notre humain terrestre, on a l’impression de tomber dans le terrier du lapin blanc… L’histoire prend vie. On en vient à envier les habitants de ce monde… Les personnages sont très bien travaillés. Chacun à son caractère, sa personnalité et sa fonction. Il n’y a pas de redondance d’un personnage à l’autre. Chacun est unique, à ses qualités et ses défauts, mais deviennent, même pour les plus extravagants très attachants.

Le gros point positif de cette histoire, de mon avis de lectrice, ce sont les personnages. D’un côté on a un humain « ordinaire » dans notre monde qui est aux antipodes de ceux du royaume Rêvilia. Face à des chevaliers, des toons, des sorciers, l’auteur nous confient tout ce qui caractérise un humain : ses doutes ses faiblesses, cette peur d’être jugé… le poids des apparences et les faux semblants. Sans s’en rendre compte, Damien va passer du stade de l’enfance à celui d’un adulte qui doit faire des choix. Car la bataille que Damien se voit confier pour sauver le royaume est avant tout une bataille contre lui-même, contre ses doutes et ses peurs.

Pour conclure, je dirai que la morale est d’une parfaite justesse : le passé est déjà écrit, mais l’avenir n’est pas défini. Ce duel entre la Lumière et les Ténèbres dans ce monde fantasy s’applique à nous même. On a toujours le choix, mais cela implique d’être responsable de ses propres actes.

Vous l’aurez compris, amateurs des contes et de la fantasy, foncez ! On rit, on souffre avec nos héros, on doute avec eux… Et on attend la suite avec impatience… Les deux autres tomes de la série sont en réédition. Ils sont disponible en version papier et le seront bientôt en version e-book.

  

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, contes et légendes, Fantaisie, faux semblants, Médiéval fantasy
Série: Le Lys Bleu Éditions |

Brute par Kim Fielding

Synopsis:

Brute mène une vie solitaire dans un monde où la magie est omniprésente. Ce qui le définit le mieux serait sans doute ses deux mètres trente de laideur, et son ascendance honteuse. Personne, pas même Brute, ne s’attend donc à ce qu’il puisse être autre chose qu’une main-d’œuvre corvéable. Mais les héros sont de toutes sortes et de toutes tailles, et quand il se retrouve handicapé pour avoir sauvé un prince, la vie de Brute change brusquement. Il est invité à venir travailler au palais de Tellomer afin de devenir le gardien d’un seul et unique prisonnier. La tâche semble facile, mais elle s’avérera être le défi de sa vie.

Les rumeurs prétendent que le prisonnier, Gray Leynham, est un sorcier et un traître. Ce qui est certain, c’est qu’il a passé les dernières années dans une misère à peine imaginable : aveugle, enchaîné, et rendu presque incompréhensible par un bégaiement extrême. Et comme si cela ne suffisait pas, il est assailli par des cauchemars durant lesquels il assiste à la mort de gens vivant à proximité – pire, ses rêves se réalisent.

Tandis que Brute s’habitue à la vie au palais et apprend à connaître Gray, il découvre sa propre valeur, d’abord en tant qu’ami et en tant qu’homme, puis en qualité d’amant. Mais Brute apprend aussi que les héros sont parfois confrontés à des choix difficiles et que faire ce qui lui semble juste peut aussi l’exposer à de grands dangers.

 

Mon avis:

Cette romance qui se déroule au 18 ème siècle est un conte qui pourrait tout à fait être remis dans notre contexte actuel. L’auteure met en avant les jugements sur les apparences. Voir au-delà des apparences, voir la beauté derrière la façade, c’est le vrai message de cette histoire.

L’altruisme et le don de soi sont la moralité de cette romance, une sorte de conte de la Belle et la Bête remodelé et au combien touchant. 

Une vraie leçon de vie qui nous est offerte, un condensé d’émotions qui nous touche et qui ne peut nous laisser indifférents.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, Fantaisie, handicap, Médiéval fantasy
Série: Dreamspinner Press |

La série La meute des Sixlunes par S.C ROSE

Mon synopsis:

 Tome 1: Elijah

La meute des Sixlunes est l’une des meutes les plus puissantes et respectées. Son Alpha Elijah est un Ancien parmi les Anciens, craint et respecté de tous.

Alors quand son frère ramène avec lui cet enfant au sein de sa meute, il le rejette et ne souhaite que sa mort. Pourquoi? Car Mathias est un Transformé. Les Transformés sont considérés comme une abomination, un danger pour les lycaes et les humains.

Son frère réussit à convaincre son Alfa de « sauver » Mathias jusqu’au jour de sa transformation, à sa majorité. Mathias va donc vivre une vie avec une échéance, il sait qu’il ne vivra pas vieux, profite donc de sa vie, tout en vouant une haine farouche pour Elijah.

Mais se que non pas prévu Mathias et Elijah s’est que au moment de sa transformation, le destin va s’en mêler et rien ne va se déroulé comme prévu…

 

 Recueil

Par ce recueil, l’auteure nous permets de suivre l’évolution des personnages principaux et secondaires du Tome 1. Elle partage avec nous leurs faiblesses et leurs secrets. Sous forme de confession entre le narrateur et le lecteur, beaucoup de tendresse y est partagé.

 

Tome 2: Gaidon

Gaidon Montgomery est né à l’époque féodale, où les suzerains faisaient la pluie et le beau temps sur leurs vassaux. Il est donc habitué à donner des ordres et à être obéi au doigt et à l’œil, ce qui fait de lui un seigneur de guerre redoutable. Fidèle lieutenant de la meute des SixLunes, il n’est guère surprenant que ce soit lui qu’on envoie lorsque des remous inquiétants secouent leurs ennemis ancestraux, les LoupsNoirs. Dahriel, le Bêta de la meute des LoupsNoirs, ne voit pas l’arrivée de ce dernier d’un bon œil, bien au contraire. Mais au vu de la situation, il ne peut se permettre de repousser cette aide impromptue et de se mettre à dos les terribles SixLunes. Leurs regards se croisent… et c’est un tout autre problème qui surgit alors. Dahriel, qui a été soumis à la tyrannie de son défunt Alpha toute sa vie durant, saura-t-il se plier à ce que le Destin lui réserve… ou rompra-t-il sous son poids ?

 

Mon avis:

L’auteure nous met dès les premières pages dans l’ambiance. Nous ressentons cette crainte de cette meute et de son Alfa. Mais, elle nous montre aussi que le Dominant est aussi un colosse aux pieds d’argile, et que chacun a une faiblesse, qui ne peut que nous attendrir. Une lecture addictive, que nous avons du mal à lâcher. Le recueil est un plus non négligeable car elle nous présente les autres personnages de façon plus intime.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous découvrons Gaidon… où l’auteure joue habillement de sa plume.  Toujours avec autant de testostérone, de caractères têtus et de sentiments à l’état brut, Gaidon est une réelle réussite. On découvre l’homme derrière l’énigmatique Mon Seigneur. Un homme qui a lui aussi des failles, de la fragilité qu’on ne pourrait deviner derrière cette armure qu’il porte. Il y a un réel travail d’écriture sur ce personnage très complexe, beaucoup de remise en question et au final, une mise en avant de l’humanité de cet homme et de ces loups.  Car si le tome 2 est un focus sur Gaidon, l’auteure n’en n’oublie pas le reste de la meute. Elle nous propose des scènes de vie où nous retrouvons chaque membre, ceux en couples, ceux encore célibataire, avoir de leurs nouvelles, les voir évoluer.

Ce livre, c’est un peu comme si nous prenions un café avec un ami de cette meute. Une pause où on est heureux d’avoir de leur nouvelles. On sort de cette lecture avec le sourire et une belle intrigue sur le tome 3 à venir… 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: Fantaisie, romance métamorphe

Le Roi Alpha: Le Royaume d’Askara #1 par Victoria SUE

Synopsis:

A l’heure de notre histoire, le royaume d’Askara est gouverné par des loups garous. Les humains sont concidérés comme des esclaves.

Lucas, héritier Alpha,Le royaume d’Askara a été déchiré par un conflit pendant des siècles, où les humains existent comme êtres subordonnés à leurs maîtres loups-garous. La légende dit que le royaume ne pourra guérir que si un Roi Alpha et un Oméga Pur s’accouplent et sont couronnés ensemble, mais un Oméga Pur n’est pas né depuis plus de mille ans.

Luca est un Héritier Alpha, attendant impatiemment la cérémonie du Choix, lors de son vingt-cinquième anniversaire et les cadeaux qui lui seront accordés par l’Oméga avec qui il s’accouplera. Sa petite meute est démunie à cause des décisions du Conseil dirigeant, mais étant seulement un Héritier Alpha, il n’a aucune autorité pour les défier. Pas jusqu’à présent – ce moment qu’il a attendu depuis si longtemps.

Kit a grandi comme un moins que rien, un humain non répertorié qui ne sera jamais plus qu’un esclave pour n’importe quel maître qui le possède. Puis un jour, il rencontre un jeune Héritier Alpha, blessé et mourant par empoisonnement, et découvre que leur destin est soudainement entrelacé. Luca doit prendre la direction de sa meute et sauver son peuple. Il ne peut pas se permettre d’être distrait. Mais lorsqu’il rencontre Kit, il développe des aptitudes lui démontrant qu’il n’est pas un simple Alpha, mais bien le Roi dont son monde a besoin depuis mille ans.

Kit est-il vraiment la cause du nouveau pouvoir de Luca, le véritable compagnon dont il a besoin ? Comment est-ce possible alors que le jeune homme n’est même pas un loup-garou, et en tant qu’humain, un accouplement est non seulement interdit, mais devient pour Kit, une condamnation à mort ? a du, lors de son 25ème anniversaire choisir son oméga afin d’aquérir ses pouvoirs.

 

Mon avis:

Victoria SUE nous propose une histoire palpitante où nous n’avons pas le temps de reprendre notre souffle. Chaque rebondissement est rondement mené pour arriver à cette prise de conscience tant attendue. Par ce livre, elle nous offre aussi un magnifique message de tolérance et une touche d’humanité plus qu’appréciée dans un monde où « la bête » a pris le dessus sur l’homme.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: Fantaisie, romance métamorphe
Série: Juno Publishing |

La série « Les Ronces » par Faith KEAN

Tome 1: Le maître des Ronces

Rohan a 24 ans. A cet âge, une ronce doit savoir maîtriser son pouvoir. Hors, Rohan n’a pas encore atteint sa pleine puissance. Suite à un tragique accident, il est exilé en Ecosse, auprès du cousin de l’alpha de la meute, Kieran Mc Reave, un puissant guerrier solitaire.

Mais apprendre à maîtriser son don avec un loup garou signifie que Rohan va devoir devenir intime avec Kieran et son loup. Hors le maître des lieux n’est pas quelqu’un de forcément social. Accueilli de façon hostile, Kieran et Rohan vont devoir apprendre à se connaître, à se faire confiance mutuellement.

Rohan est traumatisé par l’accident qu’il a commis, il ne se fait pas confiance, et a peur de blesser Kieran. Mais il va aussi devoir apprendre à vivre avec Kieran et son loup qui sont deux personnalités totalement différentes dans un même corps.

Face à la menace du Dijan, ils vont devoir réunir leurs forces et leurs pouvoirs afin de combattre cet ennemi tant redouté et éviter une condamnation à mort certaine.

 

Tome 2: Le miracle des ronces

Dire que Riley O’Neill est la personne la plus malchanceuse au monde est un doux euphémisme. Poursuivi par le mauvais œil qui lui empoisonne l’existence, il s’est isolé de tous afin de préserver ses proches de la suite de mésaventures et accidents qui le poursuit.

C’était sans compter sur Aodhen, le roi des lycaes, qui décide de faire de Riley la ronce de l’instable et non moins intense ; Adam Farrell. Alors, nouveau coup du sort ou chance salutaire ? Riley devra composer avec ce Prima du clan assoiffé de vengeance, qui va le mener sur les traces d’une série de meurtre sanglant sur lesquels il enquête depuis de nombreux mois, et qui pourraient bien mettre toute la meute en danger…

Riley choisira-t-il de respecter les lois du clan, ou placera-t-il sa confiance en Adam Farrell, au risque de tout perdre ? ».

 

Mon avis:

De par sa plume, elle nous fait voyager dans des contrées lointaines, nous fait vivre l’action en même temps que son personnage tellement les sentiments nous sont dévoilés. Rien n’est laissé au hasard et on ne peut que s’attacher à ces ronces mis à l’écart tout comme ces loups que se sont perdus…

Une histoire haletante, qui ne nous laisse pas le temps de respirer tant les épreuves s’enchaînent.  Des faiblesses qui deviennent des forces, des pouvoirs inattendus qui ont une incidence sur la vie de nos protagonistes, celui de l’amour. Voila ce que Faith KEAN nous propose avec cette série au combien addictive.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: Fantaisie, romance métamorphe, série
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

Calices par Victoriane VADI

Mon synopsis:

Alcuin, jeune esclave est donné en guise d’offrande au Seigneur Sang-Verse pour devenir son Calice.

Alors qu’il s’attendait à être malmené par le Maître vampire, il va être initié aux plaisir et jeux sexuel d’une façon plus qu’inattendue.

Son initiation va être quelque peu bouleversée en vue du contexte politique tendu et la tentative d’assassinat de son ancien maître par une secte mystérieuse…

 

Mon avis:

Je vous avoue être mitigée sur ce roman. Les scènes de sexe et d’ humiliations sont trop présentent. Je trouve que l’histoire s’étouffe un peu. Alors oui, on sort des métamorphes et histoires « classiques » mais l’intrigue est étouffée par ces scènes. C’est dommage.

En revanche, c’est un combo gagnant si on recherche des scènes BDSM dans le monde Fantasy.


Genre: BDSM, Fantaisie
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

Mords- moi si tu peux par M.R Stevens

Mon synopsis:

Cody Latimer, fils du vampire le plus puissant du sud des USA est devenu maître vampire de son nid auprès de l’université où il étudie.

Cody est considéré comme un gentil garçon mais face aux blagues de plus en plus douteuses de la part de son ennemi, Mike Hollister, fils de l’alpha Hollister et sa meute de loups garous, il devient un vampire redoutable.

Cette guerre des blagues va dégénérer et va avoir des conséquences aussi loufoques qu’inattendues.

 

Mon avis:

Un récit plein d’humour, on ne peut que sourire à chaque page. Une vraie parenthèse où l’humour et les situations ne peuvent que vous mettre de bonne humeur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

NB: un bonus est proposé gratuitement sur amazon : Prends-moi si tu peux!

 


Genre: Fantaisie, romance métamorphe
Série: Mix Editions |