Vingt mille lieues dans tes yeux par Manon Seguin

Synopsis:

Gabriel, jeune étudiant de 22 ans, quitte sa famille et sa ville natale pour poursuivre ses études tout près d’un petit village où il espère prendre un nouveau départ… C’est ici qu’il retrouve sa grand-mère, propriétaire d’une petite boutique de fleurs, qu’il n’a plus vu depuis sa tendre enfance. Dans cette boutique au parfum bien particulier, Gabriel rencontre Basile, un jeune homme aveugle, mystérieusement hébergé par sa grand-mère. De remarques acerbes à de l’humour vache, chacun va apprendre à s’apprivoiser au fil des jours. Et alors que les fleurs éclosent chaque matin, voilà que bourgeonne lentement, un étrange sentiment dans le cœur de Gabriel.

 

 Mon avis:

Toute cette histoire se rapporte à une seule idée: voir au delà des apparences.

Tous les opposent. L’un est citadin, l’autre vit à la campagne dans un tout petit village. L’un est imbu de sa personne, sarcastique et est toujours sur la défensive, l’autre est aveugle, un handicapé, un imposteur en puissance selon certains qui pourtant est apprécié de tous et autonome… Et pourtant, ils se ressemblent plus qu’ils ne le pense.

Ces deux hommes portent un masque en apparence pour se protéger de leurs failles, leurs fêlures, leurs faiblesses… L’auteure nous laisse le temps de les connaître plus intiment. On découvre que chacun porte le poids d’un passé lourd et traumatisant. Que chacun pense avoir un chemin tout tracé, que cela est le suel moyen de se protéger des autres, que personne ne pourrait les faire déviés et pourtant… Les péripéties s’enchaînent… on passe du rire au larmes en un clin d’œil, on souffre avec eux, on ressent cette tension qui ne fait que grandir entre Gabriel et Basile, avec ces incertitudes sur le moment présent et l’avenir…

Beaucoup de thèmes sont abordés dans cette romance mais ce panel représente à lui seul la réalité de la vie, avec ces hauts et ces bas. La seule chose que je pourrais reprocher à l’auteur est que les sujets ne sont pas assez développés mais on comprend que ce n’est pas là l’essentiel de l’histoire.

Toutes ces péripéties donne un sens à cette histoire d’amour « hors norme » dans une société faite d’apparence. Car c’est bien là le message de l’auteure: voir au delà des apparences, ressentir avec ses autres sens.

En clair une belle leçon de tolérance.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, handicap, romance young adult, traumatismes du passé
Série: Editions Lollipop |

Détour mortel – un homme parfait par K.A. Merikan

Synopsis:

Colin : Suit les règles. Futur médecin. Témoin d’un meurtre. Captif
Taron : Survivaliste. Muet. Meurtrier. Ravisseur.

Comme chaque week-end, Colin est sur le point de rentrer à la maison, après la semaine passée à l’université, mais il est hanté par la prise de conscience qu’il ne prend jamais de risques dans la vie et qu’il suit toujours le même chemin. Sur une impulsion, il décide d’emprunter une route différente. Juste une fois. Ce qu’il ne réalise pas, c’est que ce sera la dernière fois où il aura un choix à faire.

Il finit par suivre un détour vers l’horreur absolue et se retrouve kidnappé par un homme imposant et silencieux avec une hache tachée de sang. Pourtant, ce qui ressemble à son pire cauchemar pourrait s’avérer être un chemin vers la liberté que Colin n’avait même pas envisagé.

Taron vit seul depuis des années. Ses terres, ses règles. Il a abandonné toute idée d’avoir de la compagnie depuis une éternité. Après tout, toute forme d’attachement entraîne des responsabilités. Il a bien assez à gérer avec ses propres problèmes, et la nuit où il se débarrasse d’un ennemi, il finit avec un témoin de son crime.

La dernière chose dont il a besoin, c’est d’un captif geignard. Colin ne mérite pas la mort pour avoir posé le pied sur les terres de Taron, et le retenir prisonnier n’est pas non plus ce qu’il y a de mieux à faire. C’est seulement lorsqu’il découvre que ce citadin est gay, que de toutes nouvelles options voient le jour. Dont une qui n’est pas juste, et qui pourtant le tente davantage, chaque fois que les beaux yeux de Colin l’accusent depuis le fond de sa cage.

 

Mon avis:

La présentation des personnages est à elle seule le résumé de ce livre.

Colin est un jeune homme emprisonné dans les attentes des autres: celles de ses parents, celles des étudiants qui l’entoure, celles liées à son futur métier … Il étouffe et s’ennuie dans cette vie si prévisible. Alors il décide pour la première fois de sa vie de faire un détour … Un détour qui le changera à jamais.

Dès les premiers chapitres, les auteures ( deux plumes féminines) nous mettent immédiatement en immersion. On ne lit pas mais on vit à travers les mots tout le traumatisme psychologique d’un captif, celui d’un homme qui en un instant perd toute liberté. Par les mots, par un vocabulaire très ciblé, on suit l’emprise d’un ravisseur sur son prisonnier. On ne nous épargne rien. Tous les sentiments et ressentiments sont exposés allant crescendo.

On commence par le choc : l’incompréhension, la peur, l’abandon puis on monte en intensité en voyant l’évolution d’un homme lambda à celui d’un captif: peur, angoisse, désespoir, auto-apitoiement pour arriver à ce sentiment ambiguë, celui de la dépendance entre le ravisseur et le captif.

Mais les auteures jouent sur les deux tableaux. Si dans un premier temps on se met dans la peau d’un captif, on apprend aussi à connaitre le ravisseur, à le découvrir, non pas sur l’apparence et la peur qu’il induit, mais l’homme qui se cache derrière. Car même captif, un homme n’est pas un animal qui peut être domestiqué. C’est là toute l’ambiguïté de cette relation hors norme entre ces deux hommes. Il n’y a pas de gentil et de méchant. C’est plus subtile que cela.

On découvre que le ravisseur n’est pas cette bête sauvage mais un homme avec un lourd passif, une personnalité, des idéaux et des conditions de vie à l’opposé d’une personne lambda vivant en société. C’est là le coup de maître de cette histoire. Le mode de vie d’un survivaliste augmente encore plus ce sentiment d’étouffement, de captivité que l’on ressent tout au long de cette lecture. Et cela fait parfaitement le lien avec cette relation, loin d’être ordinaire.

Cette relation qui est ambiguë, dérangeante, sur laquelle on émet beaucoup de réserve mais que l’on finit par comprendre… Le syndrome de Stockholm est un thème très difficile à aborder. Les auteures nous mettent en garde dès le départ et elles ont raison. De prime abord, on n’y adhère pas et cela est normal, humain. Mais en lisant l’histoire de Taron et Colin, on ne pas dire que l’on y adhère après coup, mais on comprend les rouages, l’évolution des sentiments. L’épilogue est d’ailleurs très réaliste. Les auteures ne donnent pas un avis positif ou négatif sur leurs sentiments et leur relation. Elles nous font comprendre que tout est une question de choix. Mais cette conclusion n’est pas généraliste, seulement liée à cette histoire. C’est pour moi le gros point positif de cette lecture. Ne pas faire une généralité d’un sujet aussi sensible.

 

En clair, une vraie dark romance. Âmes sensibles s’abstenir! Mais le combo survivalisme et syndrome de Stockholm donne juste ce résultat explosif.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, handicap, handicap social, survivants
Série: Auto édition |

Coeurs aux abois par S.M GERHARD

Synopsis:

Parfois, il faut être acculé pour admettre ce que l’on est vraiment et laisser parler son cœur. C’est la dure leçon qu’apprendra William en faisant connaissance avec ses nouveaux voisins. Il devra mettre fin à ses manières d’ours mal léché afin d’aider ce charmant duo.

Dans ce nouvel appartement, Timothée va devoir retrouver ses marques et surtout, s’ouvrir aux autres et aller au-delà de son handicap s’il veut être heureux.

Et l’ami de Timothée, son complice de toujours, les regardera se débattre alors qu’il suffirait simplement de profiter du bonheur qu’offre la vie.

 

Mon avis:

S’aimer est une chose difficile en temps normal. Alors rajoutez nos peurs les plus profondes et intimes à cette formule et vous aurez la définition du couple Timothée et William. L’un est un homme détruit par son ex-femme, qui lui a enlevé toute sa confiance en lui, et a renforcé cette peur de l’abandon. L’autre est un jeune homme qui se cache derrière son handicap pour fuir le monde et sa cruauté. Leur rencontre va être explosive et rapide. « Trop » est le mot clé… Cette romance nous offre un sublime message sur notre société et ses préjugés. Les attentes de chacun, la pression des uns et des autres au point de se perdre soi-même. Voir au-delà des apparences, s’assumer tel que l’on est pour au final être heureux, est un chemin semé d’embuche. Mais quand l’amour se mêle, alors ces obstacles en valent largement la peine. Voilà le message de cette histoire.

Là où le texte est encore plus parlant, c’est qu’elle met en rôle non pas deux hommes mais deux hommes et un chien. Cet animal, telle la voix d’une conscience nous fait ressortir l’absurdité de l’homme et ses actes bancales face à leurs préjugés et leurs peurs. Ce chien du silence a réellement sa place dans cette histoire d’amour entre deux êtres écorchés. Il est le lien manquant, ce lien qui communique des sentiments en silence.

 

 L’auteure, par ces histoires, met toujours en valeur ces apparences trompeuses qui nous aveuglent sur ce que l’on est, ce que l’on vaut, sur ce que l’on souhaite réellement. Par sa plume, douce et chaleureuse elle nous propose des romans doudous, agréables à lire et toujours avec un sublime happy end. C’est comme un chocolat chaud, quelque chose de rassurant, doux amer à certains moments mais toujours avec un message fort. Cœurs aux abois en est la preuve.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: faux semblants, handicap, romance
Série: KDP |

Brute par Kim Fielding

Synopsis:

Brute mène une vie solitaire dans un monde où la magie est omniprésente. Ce qui le définit le mieux serait sans doute ses deux mètres trente de laideur, et son ascendance honteuse. Personne, pas même Brute, ne s’attend donc à ce qu’il puisse être autre chose qu’une main-d’œuvre corvéable. Mais les héros sont de toutes sortes et de toutes tailles, et quand il se retrouve handicapé pour avoir sauvé un prince, la vie de Brute change brusquement. Il est invité à venir travailler au palais de Tellomer afin de devenir le gardien d’un seul et unique prisonnier. La tâche semble facile, mais elle s’avérera être le défi de sa vie.

Les rumeurs prétendent que le prisonnier, Gray Leynham, est un sorcier et un traître. Ce qui est certain, c’est qu’il a passé les dernières années dans une misère à peine imaginable : aveugle, enchaîné, et rendu presque incompréhensible par un bégaiement extrême. Et comme si cela ne suffisait pas, il est assailli par des cauchemars durant lesquels il assiste à la mort de gens vivant à proximité – pire, ses rêves se réalisent.

Tandis que Brute s’habitue à la vie au palais et apprend à connaître Gray, il découvre sa propre valeur, d’abord en tant qu’ami et en tant qu’homme, puis en qualité d’amant. Mais Brute apprend aussi que les héros sont parfois confrontés à des choix difficiles et que faire ce qui lui semble juste peut aussi l’exposer à de grands dangers.

 

Mon avis:

Cette romance qui se déroule au 18 ème siècle est un conte qui pourrait tout à fait être remis dans notre contexte actuel. L’auteure met en avant les jugements sur les apparences. Voir au-delà des apparences, voir la beauté derrière la façade, c’est le vrai message de cette histoire.

L’altruisme et le don de soi sont la moralité de cette romance, une sorte de conte de la Belle et la Bête remodelé et au combien touchant. 

Une vraie leçon de vie qui nous est offerte, un condensé d’émotions qui nous touche et qui ne peut nous laisser indifférents.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, Fantaisie, handicap, Médiéval fantasy
Série: Dreamspinner Press |

Clair Obscur par Lily HAIME

Mon synopsis:

C’est l’histoire de Gwenn, un jeune homme de 17 ans, qui a deux rêves: rentrer dans une grande école de danse et Sevan; Sevan, cet homme qui meilleur ami de son frère aîné, hétérosexuel, dont il est ouvertement amoureux depuis son adolescence.

Mais en une nuit, il va tout perdre. L’annonce du départ de Sevan et un conducteur alcoolique croisé en chemin vont briser les rêves et la vie de Gwen et le changer à jamais.

7 ans plus tard, Sevan, dont le service militaire est terminé et son mariage raté, se voit être muté à Portland, un retour aux sources, pour travailler en binôme avec le frère de Gwenn. Celà implique forcément de revoir Gwenn dont il ne sait plus rien depuis son départ.

Comment assumer ses sentiments face à un Gwenn qui ne veut plus entendre parler de lui?

Sevan va se battre contre ses démons liés aux horreurs de la guerre, mais aussi contre lui même, pour récupérer l’amour de sa vie. Y arrivera t-il? Surmontera -t-il les fantômes du passé? Assumera t-il être vu tel qu’il est réellement à la vue de tous?

Gwenn surmontera t-il ses propres démons? Acceptera t-il de nouveau Sevan dans sa vie? Déteste t-il autant cet homme qui par le passé, a tellement aimé? Se donneront-ils une seconde chance?

 

Mon avis:

Une fois de plus, Lily HAIME met l’accent sur l’acceptation de soi. Ce long chemin tortueux où l’on choisi d’être celui que nous sommes face à soi même et face au regard des autres. Où les traumatismes se définissent au pluriel, où un SSTP sont les conséquences d’un passé militaire comme celui d’un accidenté de la vie… On a tous dans notre passé un élément traumatisant qui influe sur notre façon d’être, de se voir et ‘être vue. Peut-on se donner une seconde chance? à soi même? à notre entourage? à celui qu’on aime?

Ouvrir ses sentiments à l’autre n’est pas toujours simple. Il peut être bien plus douloureux que de rester dans le mensonge.

Comme à chaque lecture de cette auteure, l’histoire est douloureuse, poignante, prenante, happante… Mais tellement juste, claire, et lucide…

Un coup de coeur pour l’histoire et l’auteure, car on ne lis pas ses livres, on les vit!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: armée, au delà des apparences, handicap, seconde chance
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Je t’aime à ma façon par Chris VERHOEST

Mon synopsis:

À 25 ans, Lew s’épanouit dans son salon de tatouage d’Ocean Crests, Californie.

Un soir, dans un bar où ses amis l’ont entraîné, il remarque Jessie, qui chante sur scène et qui est plus jeune que lui. Jessie a seulement 21 ans, il est hypersensible et beaucoup le jugent pour ses troubles envahissants.

Lew s’en moque. Il trouve Jessie magnifique, talentueux, et il rêve de l’emmener à l’arrière de sa moto. Il sait aussi que Jessie ne pourra l’aimer qu’à sa façon, si particulière. L’attirance monte, les problèmes aussi.

Jessie est en réalité venu à Ocean Crests pour se faire connaître de son père, Ben, qui ignore son existence, et qui est le propriétaire du bar. Ben acceptera-t-il ce fils si spécial quand il saura la vérité ? Pendant ce temps, le douloureux passé de Lew ressurgit, alors qu’il avait su s’extraire d’un océan de problèmes au prix fort. Tous ces secrets et soucis pourraient-ils détruire la relation de Lew et Jessie ?

 

Mon avis:

Cette lecture ne peut pas nous laisser indifférente. L’auteure met en avant l’Homme et non pas cette étiquette que la « normalité » met en avant. Il ne s’agit pas d’un autiste et d’un homme brisé par son passé, il ne s’agit pas de deux hommes gay. Il s’agit simplement de deux êtres qui se complètent, s’aiment.  Elle nous raconte leur histoire, elle partage leurs sentiments et nous fait rentrer dans leur bulle à eux, leur monde.

Que dire de plus qu’à la fin de cette histoire, je fus retournée, à fleur de peu … tellement ce texte crie l’amour et la tolérance.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap, handicap mentaux, romance
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Ethan qui aimait Carter par Ryan Loveless

Mon synopsis: 

Carter, 24 ans,atteint du syndrome de Gilles de la Tourette (STG), compositeur musical pour des pièces de théâtre, part de L.A une petite ville tranquille de Californie. Suite à son emménagement, il fait la connaissance de son voisin, qui ne peut le laisser indifférent. Ethan est un magnifique jeune homme de 27 ans.

Mais Ethan a, lui aussi, des « bizarreries ». En effet, suite à un accident, Ethan a eu des lésions cérébrales causées par un traumatisme crânien. Mais Carter ne voit pas cet handicap. Pour lui, Ethan est un homme, magnifique, solaire qui étend la musique dans les étoiles.

Petit à petit, Ethan va s’immiscer dans la bulle de solitude où Carter se cache du monde et le forcera à sortir de chez lui pour vivre sa vie, s’accepter.

 

Mon avis:

J’ai noté que beaucoup de personnes, d’après les avis lus, étaient gênées par cette lecture en vue du vocabulaire utilisé par l’auteure pour ces deux personnages. Je pense au contraire que ce n’est pas un manque de respect, mais une volonté de les présenter tels qu’ils sont. Malgré leurs handicaps, ils restent avant tout des êtres humains fait de sentiments, de ressentis. Ils ne veulent pas être jugés pour ce qu’ils paraissent mais pour ce qu’ils sont, Ethan et Carter.

Ce roman est un réel témoignage de deux maladies peu abordées. Mais le plus important, l’auteure leur rend honneur en faisant passé le message qu’ils ne sont pas des monstres de foire, et que si on regarde au delà de l’handicap, il peut y avoir un trésor qui se cache.

Un excellent moment de lecture qui nous remet en question sur l’être et le paraître et le plus important, l’acceptation de soi.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap, handicap mentaux
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Écorchés Vifs par Mathias P. SAGAN

Mon synopsis:

Benoit, 19 ans a une vie casanière. Depuis son indépendance acquise, il ne souhaite qu’une chose, la stabilité et un vraie relation de couple.

En se rendant sur son nouveau lieu de travail, il rencontre un jeune homme atypique. Il n’a aucune expression faciale, seul ses yeux parlent pour lui. Car Bruno a un syndrome d’Asperger. Mais Benoit le voit au delà de s apparences, il le regarde, lui Bruno.

Bruno vit avec son handicape du mieux qu’il peut. Hors mis Valentin, son chat, il vit reclus entre son travail et son domicile, essayant au mieux de gérer ses tocs et ses angoisses. Pourtant très peu empathique, il se surprend à ne pas pouvoir s’enlever de la tête cette rencontre avec ce jeune homme.

 

Avant même de pouvoir se revoir, Benoit va devoir, suite à un accident, apprendre à vivre différemment. Handicapé du jour au lendemain, il va devoir réapprendre à vivre en acceptant la situation. Le seul qui pourra l’aider, c’est Bruno. Car Bruno va l’accepter tel qu’il est.

Ces deux écorchés vifs vont s’entraider, apprendre à s’accepter, faire un deuil sur le passé pour envisager un futur.

 

Mon avis:

Mathais P.Sagan nous prouve que l’amour ne se juge pas sur les apparences sans chercher à comprendre ce que tu es réellement. On peut être atypique, handicapé, hors norme et aimer. Une très belle romance, remplie de douceur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap, handicap mentaux
Série: Auto édition |

Brisé par Nicola HAKEN

Mon synopsis:

Théodore Davenport face à un boulot sans intérêt décide de changer de travail et rentre chez Holden House Publishing.

Tout serait parfait si son nouveau patron ne serait pas James, l’homme avec qui il s’est envoyé en l’air dans des toilettes d’une discothèque le week end avant de débuter dans l’entreprise. Le malaise est grand lorsqu’ils se découvrent le lundi matin. Surtout quand Théo découvre la réputation sulfureuse de son nouveau patron.

James Holden, qui a repris l’entreprise familiale au décès de son père, est un travailleur acharné, considéré comme quelqu’un de froid. Il est aussi connu pour s’envoyer tous les assistants de la société, ne cherchant qu’à s’amuser. Car derrière cette image sulfureuse, se cache un lourd secret. Un secret qui le ronge et qui va le détruire. Qui l’empêche de croire qu’il puisse prétendre à une relation amoureuse.

Face à une attirance réciproque, les deux hommes vont voir naître des sentiments et décident de se mettre en couple.

Mais face au mal qui ronge James, Théodore pourra t-il faire face? Leur relation pourra t-elle survivre à la maladie? L’esprit est-il plus fort que les sentiments?

Un maniacho dépressif à tendance suicidaire ne pense pas pouvoir être aimer … Car comment pouvoir avoir des sentiments pour une personne vide de vie?

Mon avis:

Nicola HAKEN propose un une histoire captivante, sur ces personnes attachants et sensibles qui derrière les apparences cachent des blessures profondes. Les maladies mentales ne sont toujours pas bien vues. Les gens jugent sans connaître. L’auteure nous fait une description de ses maux et de l’évolution de la maladie qui nous provoque une multitude de sentiments, allant de la crainte à l’espoir.

L’amour n’est pas toujours suffisant. Quand les choses vont mal, que la vie devient trop compliquée, c’est la foi et le soutien qui nous permettent de la traverser.

Ce livre est tout simplement un bijou, qui n’est pas facile à lire. On lit mais aussi on vit cette lecture corps et âme… une vrai remise en question.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap, handicap mentaux
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Rencontre virtuelle – Amour en ligne par Megan ERICKSON et Santiano HASSEL

Mon synopsis:

Garett, sergent chef dans l’armée américaine, ne souhaite qu’une chose: terminer au plus vite sa mission qui le coupe du monde. Son seul exutoire: des jeux vidéos et une chaîne de Streaming d’un certain Kai, « gaymer » réputer.

Leur rencontre virtuelle va se faire lors d’une de ces parties. L’Orc mage de Kai va abattre l’archet de Garett. Par orgueil, celui-ci va vouloir se venger.

Mais quand il va découvrir la personne derrière le personnage, il va avoir un choc! Il va ressentir des choses pour ce jeune homme qui s’expose, un peu trop selon Garett, de nature surprotecteur.

Une amitié, puis une relation « virtuelle » va naître entre les deux hommes. Ils vont se livrer, plus facilement par écrans interposés. Mais quand la réalité les rattrape, les secrets de chacun vont apparaître.

Passé d’une relation virtuelle à une vraie relation en chair et en os n’est pas chose aisée. Ils vont devoir se montrer leur vrai visage, et leur vraie vie, se mettre à nu.

Pour avoir un présent et envisager un futur ensemble, Garett et Kay vont devoir se remettre en question, revoir leurs priorités. L’amour est-il aussi fort dans le monde virtuel que dans la réalité?

 

Mon avis:

Tourné dans le monde des gamers, l’histoire de ses deux hommes met en avant ces relations virtuelles qui font partie du quotidien de beaucoup de personnes dans notre société actuelle.

Cette histoire nous montre aussi leurs faiblesses: elles se protègent de cette société, préférant vivre avec ce rempart plutôt que de vivre dans la vie réelle. Une fuite comme protection.

Une belle histoire, plus qu’explicite par moment mais sincère.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: armée, handicap
Série: MxM BOOKMARK Romance |