Hors jeu par Amélie C. ASTIER, Mary MATTEWS

Mon synopsis:

Wade PERKINS est connu comme le loup blanc en Angleterre. En effet, il est le capitaine de l’équipe foot de Manchester, l’image du club depuis ses 15 ans.
Oui c’est le sex symbole, le fantasme des femmes, avec une réputation de coureur de jupon. Sauf que Wade est homo, il n’est pas sorti du placard, tenant trop à son image. Seul sa sœur est au courant, car d’une famille de catholique pratiquante, ce n’est pas envisageable d’être autre chose que cette image d’homme à femme. L’homosexualité est une maladie, un péché, une erreur de la nature.

Dans un monde sportif très machiste, l’homosexualité est tabou. Derrière sa réputation de coureur, Wade enchaîne les coups d’un soir avec des inconnus, incapable de vivre une vraie histoire d’amour, jusqu’à l’arrivée de cette nouvelle recrue: Nikki JONES.

Nikki vient d’être transféré de l’équipe de Milan, hors mercato mais ni l’équipe ni son capitaine n’en connaissent la raison, et s’intègre facilement à l’équipe.

Wade est très attiré par cette nouvelle recrue, mais il le dissimule pensant Nikky est hétérosexuel. Mais suite à une fête un peu trop arrosé, Wade va découvrir que Nikky partage ses penchants sexuels et s’avouer leur attirances.

Pourront-ils être un couple, avec une relation durable? Auront-ils assez confiance en l’autre pour envisager cette relation sans détruire leur carrière?

 

Mon avis:

Une magnifique histoire, écrite à 4 mains sur un sujet très sensible: l’homophobie dans le milieu sportif. La difficile réalité qu’on des sportifs face à l’image qu’ils doivent véhiculer, même en privé. Surtout dans un sport plus que populaire, celui du football. On nous met en avant un métier qui, de base est une passion pour le ballon rond. Mais non, ce métier inflige le joueur professionnel une ligne de conduite à tenir où peu de choses lui sont autorisées. Il n’est plus un homme mais un produit de marchandising qui doit rapporter. Alors sa vie personnelle ne peut différée de l’image qu’il doit donner. Nos deux auteures mettent le doigt sur une discrimination notoire que tout le monde tait pour une question d’argent, d’image. Mais de quel droit peut on juger la vie privée d’une personne? Savoir avec qui couche qui n’a jamais interféré avec le talent de cette personne.

Bref, une fois de plus, on nous prouve la bêtise de l’Homme et l’utilisation qu’il fait de ses semblables.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: métier, sport
Série: M Slash |

Changer Les Limites (Harrisburg Railers ) par R.J SCOTT, V.L LOCEY

Mon synopsis :

Tennant, est le cadet des frères Raw. Tous hockeyeurs professionnels, Tennant est téméraire bien qu’il ne puisse plus vivre dans l’ombre de ses aînés.

Il décide alors de partir, sans prendre compte des conseils des autres, pour l’équipe des Harrisburg Railers. Là, il retrouve Mads, un des entraîneurs qu’il connait bien, pour être un ami de son frère aîné Brady.

Jarred Madsen a eu un parcours difficile avant d’arriver là où il en est aujourd’hui. Devenu père à 15 ans, il voit sa carrière professionnel s’arrêter au sommet de sa gloire pour un problème au cœur.

De 9 ans son cadet, il sait que Tennant n’est pas sorti du placard. Bien que lui ne cache pas sa bisexualité, cette hypothétique relation reste hors limites. Mais le cœur a ses raisons que la raison ne peut comprendre…

 

Mon avis:

Ce roman nous fait vivre ce sport. On se voit sur la glace, on ressent les émotions de ces joueurs … Mais bien plus encore, ce roman nous montre le long chemin d’un coming out et ses difficultés. Celles liées à ses proches, à son équipe, à l’image que l’on véhicule auprès de son public; mais surtout face à soi même. Elles nous montrent qu’assumer ce que nous sommes, nos sentiments c’est avant tout dépasser nos propres limites.

Encore une belle démonstration des difficultés de pouvoir complètement s’assumer dans un monde sportif où les préjugés homophobes font loi.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: métier, sport
Série: Love Lane Books Limited |

Fierté par Elle KENNEDY, Sarina BROWEN

Cette romance est composée de 2 tomes portant sur le thème des sportifs et plus particulièrement sur le sport du hockey sur glace.

 Tome 1: En Mâle de toi 

Mon synopsis :

Jamie n’a jamais compris pourquoi Wes, son meilleur ami à l’adolescence, n’a plus donné signes de vie depuis ce fameux été de leur 17 ans. Cinq ans plus tard, alors tous les deux professionnels, ils se retrouvent lors d’un match qui oppose leurs équipes.

Jamie lui reproche ce silence. Alors Wes va se révéler à lui. Il va lui expliqué son secret inavouable.

Cet aveu risque de les faire vaciller, autant sur la glace que dans leur vie privée.

 

 Tome 2: Coming out 

Mon synopsis :

Jamie et Wes sont à présent un couple. Mais pour préserver sa carrière, Wes décide de ne faire son coming out qu’à la fin de sa première année en NLH, pour faire ses preuves sur la glace en tant que hockeyeur et non en tant que « star’homo ».

Malgré la pression, le couple tient, coûte que coûte, mais Jamie a de plus en plus de mal à  supporter de se cacher. Mais un événement imprévu va obliger Wes à faire son coming out précipitamment.

Le couple va t-il enfin sortir du placard aux yeux de tous ou va t-il imploser face à cette pression?

 

Mon avis:

Elle Kennedy est une auteure américaine reconnue pour sa passion du Hockey dans ses romances. Une fois de plus, elle nous fait ressentir cette passion pour ce sport au combien intense. On se croirait réellement dans les tribunes à assister aux matchs et entraînements. C’est le premier MM que je lis de cette auteure.

Ecrit à quatre mains, elles nous montrent que les difficultés d’être simplement soi même dans un milieu machiste et homophobe qu’est le sport, et particulièrement le hockey sur glace.

Exercer ce métier, n’est déjà pas facile. Entre la pression des résultats et l’image que l’on vend au public, le sportif ne peut être lui même. Rajoutez le fait qu’il est « différent » des autres dans ses relations intimes, et voyez la pression que ces hommes doivent porter.

Il est anormal, de mon avis, qu’aujourd’hui encore, on juge une personne sur sa vie privée plus tôt que sur ses compétences, ses résultats. En quoi un homme avec un homme va t-il le rendre moins performant?

Le texte est un vrai pamphlet sur l’homophobie et le sport mais qui permet aussi aux lecteurs de remettre en questions leurs préjugés.

Bravo Mesdames! Mission accomplie!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: métier, sport
Série: J'AI LU pour elle # EXCLUSIF |

Têtes brulées par DAMON SUEDE

Mon synopsis :

Le 11 septembre 2001 a été un choc pour le monde entier. Les pompiers de New York ont été traumatisés par ce paysage de désolation et les pertes humaines, collègues, amis, famille.

Griffin, après une sévère dépression qui va lui coûter son mariage, va tout doucement remonter la pente, grâce à son ami de toujours, Dante, lui aussi pompier. Mais voilà, que faire quand des sentiments d’amitié évoluent et que l’on se retrouve, 10 ans après à avoir des pensées inavouables pour son meilleur ami, coureur de jupons et surtout 100% hétéro?

Mais pour Dante, Griffin ferait n’importe quoi. Alors quand celui-ci risque de perdre sa maison, il lui donne son aide sans restriction, au nom de leur amitié. Au point d’accepter de se donner en spectacle, ensemble, pour un site porno … gay.

 

Mon avis:

Dans toutes les têtes, nous avons tout(e)s une image très virile des pompiers, avec leurs uniformes, leur testostérones et leur calendrier sexy. Oui, on l’avoue.

Comme beaucoup de métier où l’image est mise en avant, celle des pompiers n’est pas épargnée. Il est difficile de pouvoir être soi même, dans le cadre du travail mais aussi familiale qui a d’eux une image de virilité et donc « forcément » hétéro sauveurs de chatons. Mais comme tout le monde, ces hommes (et femmes, ne les oublions pas) on le droit d’avoir une vie où leur partenaire est du même sexe qu’eux. Cela changera t-il leur travail, de sauver des gens, d’aider son prochain? Non, évidement. Mais comme le prouve l’auteur, l’homophobie et les préjugés ont la dent dure.

La vraie question que soulève le texte est: Vaut-il mieux se cacher et refouler ses sentiments ou les accepter et vivre pleinement?

Quand on s’intéresse à la vie de l’auteur, qui a grandi en assumant fièrement son homosexualité au fin fond de l’Amérique d’extrême droite, je trouve que c’est un acte politique! Oui, il montre aux yeux de ceux qui ont un esprit encore trop étroit que les pompiers peuvent être « homo » et pompier, cela ne changera rien à leur façon de travailler, d’être avec son entourage. C’est une question d’acceptation, tout simplement.

NB Oui, il a des scènes de sexe explicites, deux pompiers … forcément, c’est brûlant! Mais l’auteur ne fait pas de cette relation en quelque chose de trash, non il nous présente des scènes d’amour.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, métier
Série: Dreamspinner Press |

Fucking Love – For play par Amheliie

Mon synopsis :

Dans sa vie privée, Jax est hétéro; est un père de famille brisé par son passé et terrorisé par l engagement. Il ne vit que pour sa fille.

Dans sa vie professionnelle, Jason est un adepte du gay for play, un acteur dans du porno gay Arty célebre. Alors, quand son partenaire le quitte, il se retrouve une nouvelle fois à devoir en trouver un nouveau. Mais alors qu’il fait les « essais », sa rencontre avec Derek va être son imprévu…

Derek, cet homme mystérieux, avec un lourd passif et des fantômes qui le suivent encore aujourd’hui …

Car un coup de cœur professionnel amène forcément des complications, en privé.

 

Mon avis:

Il n’y avait qu’Amheliie pour nous proposer un roman sur du porno gay sans que cela relève du BDSM ou quelque chose de trash.

Quand on pense au porno, on pense à du sexe sale, rapide, sans âme, à la chaîne. La force du roman est de nous faire découvrir que le porno n’est pas forcément l’image que l’on peut en avoir. Il peut devenir érotique!

Amheliie nous présente une autre facette du porno, celui du porno Arty, où l’acte n’est plus sale mais devient intime et sentimental bien que cela reste pornographique. Elle nous prouve aussi que ces hommes le considère comme un métier à part entière et que oui, on peut aimer se que l’on fait. Elle nous permet de reconsidérer l’image d’acteur porno, l’on comprend que ce métier n’est pas si éloigné de celui des acteurs de cinéma, tout n’est que jeu de rôle.

Mais elle met aussi en lumières les déviances et excès extrêmes de ce milieu. Par son écriture, elle nous fait ressentir les sentiments, le ressenti de ces hommes et non pas la comédie que joue l’acteur porno. Elle arrive à nous mettre dans les conditions du « travail » et celui du personnel. On ressent la tension, l’évolution des sentiments des protagonistes qui dévient du professionnel au sentiment plus intime.

 

En bref, Amhéliie réussit le tour de force de nous présenter un métier qui, de prime à bord est considéré comme sale et facile à un métier où on se prend à respecter le travail des acteurs, et la beauté de cet art.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: métier
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Patriotes par Amheliie

Mon synopsis:

C’est l’histoire de trois amis d’enfance, qui ont été élevés dans le patriotisme de la nation. Ils vont réaliser leur rêve ensemble, celui de devenir soldat de l’armée des Etats Unis.

Ils vont découvrir la réalité de la guerre, loin de l’image idéalisée qu’on leur a inculqué, où la mort d’un homme est normalisée, car il est mort pour la patrie. Ces soldats vont perdre l’ innocence du jeune américain fier et sur de lui.

Ils vont découvrir que le pire n’est pas de mourir mais de survivre à cette horreur.

Ils vont devoir faire face à cette réalité, tout en gérant d’autres conflits, plus personnels. Car dans l’armée, un homme est qualifié de soldat que si il répond à trois critères: ne pas être trouillard, ne pas être homosexuel et ne pas revenir traumatisé.

L’armée américaine est homophobe, la preuve par cette doctrine discriminatoire sur les orientations sexuelles, le  » Don’t ask, don’t tell », abolie qu’en 2010.

Peut-on défendre son pays, envers et contre tout, alors qu’ils ne sont que des hommes?

Comment se construire un avenir, avoir une relation quand un soldat est amoureux … d’un de ses frères d’armes, qu’il est son meilleur ami? Comment vivre avec les traumatismes de la guerre? Avoir un semblant de normalité, après?

 

Mon avis:

Amheliie nous présente un témoignage plus que poignant sur la réalité de la guerre, le fonctionnement d’une armée qui utilise des jeunes comme des pions. Elle nous présente aussi la réalité de cette Amérique, et de ses stéréotypes où l’homme n’a pas le droit d’être une personne qui pense et ressent. Il doit être un soldat.

De ces rencontres entre hommes où le contexte fait naître des sentiments plus fort que si ils étaient de simple civiles: ils deviennent des frères d’arme, celui sur qui on peut reposé sa vie. Mais quand on s’aperçoit que l’un de ses frères et plus que cela comment le gérer?

Dans cette armée où la doctrine du Don’t ask, don’t tell vous force à garder le silence, faire profil bas, devoir se cacher, car bien plus que de simples remarques, c’est de leur vie que dépend ce silence… Amheliie met parfaitement le doigt dessus et fait une critique ouverte de cette discrimination plus que grotesque sur ces hommes, ces héros qui doivent garder une image inébranlable.

Un bijou dur, difficile à lire mais qui témoigne de la dure réalité et des conséquences de cet engagement.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: armée, métier
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Après l’effort par abigail ROUX, madeleine URBAN

Mon synopsis :

Entre Brandon, le prof de science, l’image typique de l’intello et Jake est prof de sport, le coach aux gros muscles, rien ne pouvait les rapprochés. Mais une demande d’aide pour assister le coach va permettre à Jack et Brandon de se connaître. De faire tomber les stéréotypes et les masques.

D’une amitié, face aux craintes de chacun, une forte attirance vont les amener vers quelque chose de plus … intime. Mais cela suffira t-il?

 

 

Mon avis:

Cette romance nous sort des sentiers battus d’amourettes lycéennes vu que nous nous retrouvons du côté des professeurs. Malgré leurs statuts et leur âge, on retrouve les codes d’un rapprochement entre deux adolescents ce qui les rends très touchants.

Mais les auteures nous mettent en avant les difficultés liées à ce lieu: le cadre scolaire où que l’on soit profs ou élèves, les qu’en dira t-on, les jugements sont impitoyables. Elle nous confronte a la réalité

Une douce comédie romantique, où on se laisse embarquer. J’ai trouvé vraiment intéressant le fait que malgré leur âge, malgré leur situation, les deux hommes réagissent comme lorsqu’ils étaient ados. Que l’on soit d’un coté ou de l’autre de la barrière, le monde du lycée est impitoyable et du coup, Jake et Brandon ont beaucoup de mal à assumer ce qu’ils ressentent, au fond d’eux même et au grand jour.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: métier, romance
Série: SLASH |

Noah par Jesse CHRISTEN

Mon synopsis :

Noah, 17 ans, a été diagnostiqué asocial, à la limite de l’autisme à l’âge de 13 ans. Son exutoire, son refuge, c’est le skate.

Car en cour c’est une autre histoire…. il se fait discret dans sa nouvelle école, après son renvoi mouvementé de la précédente. Sa dernière année de lycée, il la passe majoritairement à fuir les autres élèves.

Les jours se suivent et se ressemblent tous, jusqu’à l’arrivée dans son paysage du nouveau prof de littérature, Ethan, qui paraît capable de voir au-delà de sa réputation difficile.

Bientôt, Noah sent vaciller les barrières qu’il a érigé entre le monde et lui, mais est-ce une bonne idée pour l’élève comme pour le professeur de se laisser prendre à ce jeu risqué… ?

 

Mon avis:

Noah fait parti de ces romances coup de poing. Elle aborde des sujets très délicats comme le harcèlement et l’isolement scolaire ou des sentiments interdits dans un contexte tel que celui de l’enseignant/élève. Il n’y a a rien de superflu dans cette histoire. Les mots et les actions sont durs mais nous touchent, nous font réagir.

Certes, il n’y a pas de romantisme à l’état pure mais cela aurait, de mon avis, dénigré l’histoire. Les personnages sont forts, entiers, mais aussi fragiles sous leurs apparences torturés.

Bref, une vraie lecture coup de poing.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap social, harcelement, métier
Série: Milady Emma |

Désirs défendus par F.V ESTYER

Mon synopsis:

James peine à se remettre de sa récente rupture. Il ne croit plus en l’amour suite à la trahison de l’homme qu’il aimait. La seule chose qui l’oblige à avancer, c’est son travail dans l’enseignement supérieur.

Mais alors qu’il fait connaissance avec ses premières années, il ne s’attend pas à ce regard, ce garçon discret et brillant, Yanis. Au fur et à mesure, James se rapproche de son étudiant. Il voit en lui de la détresse, ces bleus qu’il passe sous silence. Il va tout pour l’aider, mais en restant dans le cadre Enseignant/étudiant.

Mais l’un et l’autre s’attirent, se cherchent … mais dans leur situations, ils ne peuvent pas se permettre de se mettre ensemble. Enseignant/étudiant n’est pas une relation tolérable!

Les sentiments seront-ils plus fort que ce que cette morale et ce monde de paraître qui leur dicte leurs conduites?

 

Mon avis:

Un roman poignant sur la naissance d’un couple qui n’aurait pas du être. Celui de relations « interdites » dans une société où certains métiers ne peuvent donner le droit à une relation amoureuse.

Un Enseignant et son élève ne peuvent ils pas se rapprocher? Le rôle d’un enseignant n’est il pas de venir en aide à son élève si il voit une détresse chez celui-ci? N’est ce pas son rôle de lui d’être à l’écoute? Si la situation parait grave, n’y a t-il pas non assistance à personne en danger? Car, dans le cas de nos deux protagonistes, l’Enseignant ne fait que son rôle: porter assistance à son élève. C’est histoire touchante où tendresse et sujets graves se mêlent: celles des violences domestiques que l’on préfère taire.

Alors si cette relation s’avère plus profonde qu’une simple relation Professeur/ élève , que des sentiments naissent, de quel droit pourrions nous les juger? Quand les deux personnes sont majeures, leur histoire est-elle forcément interdite? L’on brandit haut et fort « conflit d’intérêt » à cause de nos préjugés et mœurs archaïques.

La preuve qu’il puisse avoir des relations interdites, qui pourtant passent au dessus de ces préjugés nous sont exposés tous les jours, en la personne de notre président de la République et son ancienne professeur, aujourd’hui sa femme. Allons nous les juger pour autant?

 

Pour résumé, une critique ouverte sur les didactiques de cette société et son esprit étroit. Un texte qui ne peut que nous faire réagir.

Bref, une fois de plus, FV Estyer nous propose un bijou de tolérance.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: drame psychologique, métier
Série: La Condamine |

Par-delà les illusions / Nolan et Touzani – T.3 par Nathalie MARIE

Mon synopsis:

Ce dernier tome fait un focus sur Ismaël et son histoire.

Alors que Nolan fait la paix avec son passé, apprend à se reconstruire auprès de sa famille, Ismael va devoir lui refaire face à sa famille.

Cette famille qu’il a fuit suite à l’annonce de son homosexualité, mais Ismael souhaite plus que tout reprendre contact avec elle et renouer des liens perdus.

Le couple va devoir concilier leur travail et leur vie privée. Car si Nolan est sorti du placard aux yeux de tous, Ismael n’arrive pas encore à faire ce pas.

Son passé familial est un lourd poids dont Ismael. Pour sortir du placard, il va devoir d’abord faire face à sa famille et leur préjugés. Il veut se faire accepter tel qu’il est, par delà les illusions, il souhaite vivre pleinement son couple avec Nolan et envisager son futur.

 

Mon avis:

Ce dernier tome est une très belle conclusion à cette histoire. L’enquête sur le suicide de cet adolescent renforce encore plus le souhait d’acceptation que désir tant Isamel.

Nathalie MARIE pousse le lecteur dans son questionnement, met à jour ces stéréotypes encore trop ancrés. Car oui, ce n’est pas parce qu »on est arabe et homo que ne peut pas forcément être un homme.

Une très belle conclusion pour une très belle romance sur un fond d’enquêtes policière. A lire!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

et en version intégrale :


Genre: métier, policier
Série: Mix Editions Romans |