Deuxième chance: On a tous besoin d’une main tendue par Marie-Paule Dunant

Synopsis:

Dans la vie il y a deux types de personnes – les forts et les faibles. Les premiers dominent les deuxièmes, les exploitant jusqu’à ce que mort s’ensuive.
C’est ainsi que Dan voit le monde, lui qui a dû fuir les atrocités de sa famille pour descendre aux enfers de la rue. Pourtant dans ce monde obscur, il a des amis sur qui compter. Jusqu’au jour où sa vie bascule à nouveau et cette fois à cause de Luc, un éducateur d’un centre de réinsertion.
Entre haine, folie et regret, un sentiment étrange apparaît dans la vie de Dan.

 

 Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Dan un jeune homme de 17 ans enfant des rues qui après une fugue se retrouve dans l’enfer de la rue prostitution et drogue, ce quotidien des enfants des rues.
Des le départ l’auteure nous plonge immédiatement dans cet enfer. Rien n est mis sous silence ou enjolivé. On s immerge dans cet environnement hostile , on ressent ce danger qui poursuit Dan et ses amis en permanence.
Il faudra que Dan se face arrêté pour qu’il se voit avoir le choix d une seconde chance. Mais face aux traumatismes du passé qu il traînent depuis tant d années, comment faire confiance à des étrangers ? On comprend qu’il y a cette peur viscéral d être de nouveau abandonné.
Marie Paule nous décrit ce jeune homme en perdition, à l’enfance brisée par des maltraitances insoutenables. C est un animal sauvage. Il craint tout ce qui l entoure. Toute la difficulté est de l apprivoiser, de le mettre en confiance. Rien ne est acquis. Tout est en suspens. On se retrouve à être pris en haleine. Va t il pouvoir être sauvé ? Les appels de la rue sont fortes. Car oui, l auteure met en avant l appel de ces sirènes dévastatrices. Bien que cela soit l enfer, cette misère est rassurante pour ces délaissés. Leur vision de la vie et de son fonctionnement sont totalement faussés. On comprend alors tout le travail à accomplir pour se reconstruire et sortir de cette spirale infernale pour Luc responsable d un ranch et de ses encadrants. Mais le risque pour eux est de prendre les choses trop à cœur … Trouver sa place n est en rien évident.

Une nouvelle fois, on s’immerge dans l histoire, on vit au plus près cette réadaptation, cette reconstruction qui n est en rien une partie de plaisir. Apprivoiser un animal sauvage demande du tact, de la patience… Hors Dan joue son rôle à merveille ! Marie Paule nous montre toutes ces difficultés auxquelles il va devoir faire face: le sevrage, les règles, la vie en communauté, apprendre à faire confiance…

Tout dans son comportement reflète cet animal apeuré. On comprend que le seul moyen de se défendre c’est cette provocation. Là on voit le talent de l auteure, c’est ce dosage savant… Un juste dosage des réactions de chacun. On ressent au fur et à mesure de l empathie pour Dan, on s’y attache. On souffre avec lui, on espère un happy-end malgré ses réticences. Voir au delà des apparences, comprendre au lieu de juger… Toute la difficulté est là. Peu à peu on découvre ce petit garçon fragile sous ses airs durs et provocateur. Les révélations s enchainent en même temps que sa reconstruction et nous marque. C est savamment orchestré, avec beaucoup de justesse. On ne tombe pas dans les clichés. Chacun à son histoire et celle de Dan est loin d être un conte de fée mais une réalité qu on a tendance à occulter parce qu elle dérange cette société si lisse…

Pour finir, je dirai que cette romance n en est pas une. À l’image de son personnage principal, c’est une dark romance. Une lecture qui dérange, une lecture insoutenable par moments mais une lecture à lire jusqu’au bout. C est une lecture qui nous marque, une lecture qui montre l étendue du talent de Marie Paule. Un mot pour résumer ce bijou? Merci.

Notons que ce livre fait parti des livres retenus pour le prix du concours de la romance gay de l année 2020.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, prostitution, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Escort par F.V ESTYER

Synopsis:

Loin des ruelles sombres de Jacksonville où tout a commencé, c’est à présent à Miami que Lukas mène une existence hors des sentiers battus. Entre ses amis, son groupe de rock amateur, le surf et son métier d’escort, il n’a pas le temps de s’ennuyer. Et cela lui convient tout à fait.
Mais lorsque son regard croise pour la première fois celui d’Andréa, son quotidien dans lequel il se complait depuis si longtemps va imploser.
Entre doute, douleur, et confrontation, la vie que Lukas avait appris à aimer va être remise en question.
L’espoir d’une relation sincère sera-t-il suffisant pour tout abandonner?
Lukas osera-t-il affronter ses sentiments et ouvrir son cœur à Andréa au risque de souffrir à nouveau?
Une chose est sûre, Lukas va devoir faire un choix.
Reste à savoir s’il fera le bon.

Mon avis:

Quand la seule façon de ressentir se fait dans la violence et la souffrance, comment faire face à l’espoir ? Quand on ne connait que l’abandon, il est plus facile de se perdre dans les abîmes.

L’auteure nous présente l’histoire d’un homme dont la vie est hors norme. Etre Escort n’est pas un métier que l’on peut afficher au grand jour, dont on peut être fier. Toute la difficulté de cette histoire est de ne pas tomber dans le pathos. Et FV Estyer relève le défi haut la main.

Rien ne nous est épargné. Elle nous présente Lukas, cet homme qui n’a plus aucun espoir dans la vie. Celle d’un homme perdu dans un engrenage où il ne peut en ressortir sans causer plus de dégâts qu’il ne vit déjà. On voit la difficulté pour celui qui l’aime de voir son amour se détruire, tomber dans les abysses et ne pas vouloir se relever.

On ne parle plus de lecture, mais de ressentiment, de douleur pour ce jeune homme. On devient spectateur de son auto-destruction, ce refus d’aller vers cette main tendue de peur de… Cette histoire n’a rien d’évident, je la qualifierai même de dark romance. Par sa plume, l’auteure véhicule beaucoup de sentiments, on tombe dans l’extrême et nous ressentons cette impuissance et ce désarroi. On ne sait pas comment cette histoire va se terminer et on se retrouve à ne pas lâcher notre lecture avant la dernière page. Mais cela en vaut le coup. La morale de cette histoire est juste époustouflante. Un conseil, lisez-le, ne lâchait pas.

De nos choix dépendra notre bonheur venir…

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, Le temps des choix, métier, prostitution, seconde chance, traumatismes du passé
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Moi, j’embrasse par Clément G.

Synopsis:

Un ancien escort témoigne

 » J’ouvre les yeux. Je suis allongé et le plafond blanc, immaculé – inconnu – m’éblouit un peu. J’ai du mal à bouger, mes bras et mes jambes sont entravés. Je veux parler ; je ne peux pas. J’ai ce tube dans la gorge qui m’empêche d’émettre le moindre son.  »

À son réveil sur un lit d’hôpital, la sentence tombe : overdose. La drogue fait partie des risques du métier, Clément le sait.

Clément est escort. Il vend son temps, monétise sa compagnie, loue son corps. Ses clients sont des hommes aisés qu’il rejoint dans des lieux cossus de la capitale. Mais le sexe n’est qu’un ingrédient de ces soirées : l’alcool coule à flots, la drogue accompagne la prostitution. Il devient vite impossible de s’en passer, comme de cet argent rapidement gagné, qui paie les études, le loyer, les vacances, les loisirs.

Ce livre est un témoignage inédit sur un phénomène de société qui se déroule à l’abri des regards. Il raconte un engrenage pernicieux et lève le voile sur une réalité sombre, derrière les illusions de la fête et du luxe.

 

Mon avis:

Il est vrai que mon blog est destiné à la présentation de romans. Mais je ne pouvais pas ne pas vous présenter ce livre. Oui, c’est un témoignage, mais qui traite d’un sujet que l’on retrouve dans nos romances, un sujet qui fait écho à chacun aussi…

Clément nous livre une période de sa vie, sans ombrage, sans enjoliver ce métier dont on ne parle pas… l’escorting. Il nous livre les raisons pour lesquelles il est tombé dans cet engrenage et par la suite dans la drogue.

Tout, dans les descriptions, est criant de sincérité.  On découvre un jeune homme qui fuit. Clément est un jeune en quête d’identité. Il se cherche jouant un rôle afin d’être remarqué, apprécié. Il est clair qu’il a souffert d’une peur du rejet.

Mais plus encore, c’est l’histoire d’un homme comme tant d’autres qui a de grands projets, mais qui va se rendre compte que la vie n’est pas un conte de fées. Tout le monde a des rêves de grandeurs, mais peu y accèdent. La réalité prend alors une tout autre réalité : des factures à payer, des boulots où on ne s’épanouit pas…

C’est un homme résigné, qui fuit cette routine sans avenir qui va tomber dans l’escorting. Ce qui en apparence n’est que faste et luxe est en fait qu’un milieu où se retrouvent des âmes perdues en recherche de choses qui leur sont inaccessibles dans leur quotidien. Comme nous l’explique Clément, ce qui au départ est un amusement, un passe-temps devient au fur et à mesure une escroquerie. Lui-même nous explique qu’il profitait du malheur de ces clients de façon intéressée et cruelle. La réalité prend le dessus et on cherche le moyen d’oublier, pendant un temps la vérité. L’engrenage dans la drogue apparaît presque naturellement. C’est là l’autre atout de ce témoignage. Clément nous expose son expérience avec ces drogues, les « bienfaits » qu’elles lui procurent, mais aussi le revers de la médaille : l’addiction, la dépression, la perdition.

Vous l’aurez compris, cette lecture est une véritable claque ! Un témoignage à lire, un témoignage pour avertir aussi. Il faut un sacré courage pour se remettre en question et se livrer ainsi. Merci à lui pour ça.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, prostitution, témoignage, traumatismes du passé
Série: Récit Plon |

Série Lawson par Norah R. CLAUER

Tome 1 : casting

Et si l’agence parfaite pour trouver l’amour existait ? Si vous pouviez choisir les critères les plus fous pour parvenir à être aimé de la personne idéale ? Garanti ou remboursé !

Tyler Grant ne peut qu’avoir envie de tenter sa chance. Après des années de déboires sentimentaux qui font rire à pleurer sa mère, ses soeurs et tous ses potes, Ty en a ras-le-bol ! Si cette agence ne lui trouve pas la perle rare, il se fait prêtre !

Remis entre les mains du plus parfait employé de la boite, Tyler va pourtant vite déchanté car, en vérité, sait-il vraiment ce qu’il souhaite ?

 

Tome 2 : un trésor à Lawson

Owen Taggart est un cow-boy. Sûr de lui, séduisant et épanoui dans bien des domaines, mais solitaire. Son travail est la seule chose qui ait du sens dans sa vie et il ne s’en serait jamais plaint si le hasard n’avait pas mis sur sa route un barman acariâtre. Cet homme là le déteste depuis leur première rencontre et Owen a bien envie de le faire changer d’avis sur son compte. Mais rien n’est simple avec le bel homme sauvage qui le fuit comme la peste. Le cow-boy n’est pas au bout de ses surprises car son coeur est bien décidé à séduire l’ennemi à tout prix. Mais pour obtenir un tel trésor, il va falloir se montrer patient et creuser plus profond qu’il ne l’aurait imaginé…

 

Tome 3 : à croquer

Dante Sorensen a quitté Lawson et une vie paisible pour étudier les sciences à New-York, mais au bout de quelques années à Columbia, il se rend compte qu’il souhaite tout autre chose : devenir cuisinier. Pour financer son projet de food-truck, Dante va accepter un job des plus attrayants auprès d’un riche homme d’affaires, sur une île paradisiaque. Mais le paradis va vite se transformer en cauchemar. Entre son patron, qui attend de lui plus que de la cuisine, et le premier secrétaire, rigide et conscient que Dante n’est pas le beau jeune homme innocent qu’il semble être, le jeune Sorensen va devoir lutter pour prouver que les erreurs qu’on commet ne sont pas le reflet de l’avenir qu’on peut obtenir.

 

Tome 4 : danser avec toi

Cody O’Connell s’est toujours senti différent des autres. Dans son petit village du Texas, il n’est pas heureux. Fils d’un éleveur de bovins et d’une femme au foyer qui ne jure qu’en son église, il n’a jamais pu avouer son homosexualité. Lorsqu’il décide de partir à New-York pour devenir un VRAI danseur, comme il l’a toujours rêvé, il se retrouve obligé de travailler dans un club un peu spécial pour survivre. Le patron, Daryl Cartwright, est loin d’être un homme ordinaire. Il va mettre en péril bien des choses dans la vie de Cody, de son coeur à son avenir. Mais jusqu’à quel point le jeune Texan se laissera-t-il emporter dans la danse du terrible patron qui est le sien ?

Tome 5 : le meilleur et le pire

Hellon Chamberlain va se marier. Ce qui pourrait faire son bonheur est en réalité le pire moment de sa vie. Contraint d’épouser une femme alors qu’il est résolument gay, celle-ci est également enceinte. Devenir mari et père n’a jamais été dans ses projets mais son père a veillé à ce qu’il ne puisse pas refuser cet arrangement. Alors quand il fait la rencontre du plus bel homme du monde, le jour même de son mariage, Hellon comprend qu’il est pris au piège et que le meilleur n’est pas prêt d’arriver. Car comment pourrait-il trouver le bonheur dans cette situation ?

Mon avis:

Voici une série comme on les aime. Toutes les histoires se ressemblent et pourtant, elle n’est en rien redondante. Pourquoi? Parce qu’elle est composée de fêlures et pourtant remplie d’amour et de douceur et ça c’est le combo gagnant ! Chaque tome nous conte l’histoire d’hommes brisés qui pourtant vont se voir offrir une seconde chance: celle d’être heureux.

Le premier tome nous présente deux êtres que tout oppose, deux êtres que rien ne destinait à se rapprocher et pourtant… En apprenant à passer aux delà des apparences, des faux semblants, on remet en question nos certitudes.
L’auteure met en avant cette industrie des sites de rentres qui promet la recherche de l’être parfait, idéalisation de l’amour comme dans les contes d’enfant. Elle nous prouve que ce processus n’est que de la poudre aux yeux. Que la recherche de sa moitié ne doit pas se faire sur des stéréotypes mais sur la personne dans son entièreté.
Une très belle romance qui remet en question notre société et ses pratiques, celle de la consommation rapide et facile, la facilité de peur d’être rejeté.

Dans le deuxième tome, on découvre, « enfin » Owen, le frère de Lemon du tome 1.
Owen, l’homme, en apparence, parfait pour son entourage. Une image de la perfection qui lui pèse. Car en vrai, Owen est loin d’être aussi parfait que ce que l’on prétend. Derrière les apparences se cache un homme plein de secrets. Le jour, c’est le cowboy irréprochable, mais la nuit, il redevient un simple homme qui laisse parler ses besoins et ses envies, loin des regards… Il n’a pas honte de cette double vie, de ce secret honteux jusqu’à l’arrivée d’Hadès… Hadès qui va remettre en question tout sur quoi pèse l’équilibre fragile de sa vie. Hadès est un homme en apparence taciturne, un hétéro coincé et arrogant… Oui, mais tout cela n’est qu’apparence… En réalité, Hadès cache de lourds traumatismes et des responsabilités qui régissent toute sa vie…
Tous les opposent en apparence et pourtant ils ont tous les deux un point commun : le poids de la solitude. L’auteur prend son temps pour poser cette relation quelque peu déséquilibrée. On apprend à connaitre Owen et Hadès, leurs points forts, leurs points faibles, leurs peurs et leurs espoirs pour l’avenir… C’est là que l’auteur joue son atout. La relation se construit lentement, mais quand on connait le passif des protagonistes ont ne peut que l’apprécier. Tout prend plus d’ampleur à chaque étape passée. Elle prend le temps de poser des mots sur leurs maux, leurs peurs et les sentiments qui en découlent.

Le tome 3 peut se résumer cette histoire par un savant mélange de Pretty Woman avec pour fond sonore The Scientist de Coldplay.
Il nous permet de découvrir Dante, celui qui nous a été l’élément déclencheur de la relation d’Owen et Hadès.  Cet être qui à l’image d’un fruit mûr et juteux: attractif. Sous cette apparence sexy et rebelle et son visage angélique se cache un homme névrosé. Toute sa vie se résume à cela: l’apparence. Mais un ange va passer par là et tout va être remis en question. Et oui, encore une fois, l’auteure se joue de ses personnages et de ses lecteurs.
Dante, pourtant prometteur, ne se résume qu’à son activité d’escort qui lui permet de financer ses études. L’histoire débute sur des apparences trompeuses et des quiproquos. Mais au fur et à mesure, on découvre que Cruz et Dante ont un point commun: tous les deux ont vécu un traumatisme.
L’auteure nous conte une belle histoire où la morale est saisissante de vérité: accepter son passé pour s’offrir cette seconde chance, celle d’être enfin heureux. Je rajouterai qu’il y a un superbe travail sur un métier quelque peu délicat: la prostitution. L’auteure nous montre différents point de vue: celui du prostitué, celui du client, celui de la famille. Tous ont pour point commun cette culpabilité et cela ressort à travers les mots employés.

Dans le quatrième tome, on fait la connaissance de deux personnages secondaire du tome 3: Daryl et Texas et on se dit « oula, ça promet! » Il faut dire que Dante nous a mis l’eau à la bouche concernant la relation quelque peu bancale des deux hommes…
Daryl est un maquereau et propriétaire d’un club libertin. Malgré ses apparences d’homme d’affaire intraitable se cache un homme soucieux de ses employés, une sorte de figure paternelle pour eux, Dante en est l’exemple flagrant.
Texas sur scène, Cody en privé est le genre d’homme qui fait tâche dans cet environnement luxurieux et libertin.  Lui, le jeune homme Texan, sous son apparence androgyne et candide, est un homme qui sait ce qu’il veut. Malgré une éducation rigide et son inexpérience, il va réussir à se fondre dans ce décor à l’opposé de son éducation sans pour autant vendre son âme au diable. C’est un jeune homme intègre qui malgré son désir pour Daryl ne succombera pas à ses mœurs légères. On découvre que les apparences sont trompeuses, que Daryl lui aussi à ses propres démons à combattre et que derrière l’homme froid se cache un homme vulnérable.
Cette fois-ci, l’auteure met en avant le poids de l’endoctrinement de la religion sur un enfant devenu jeune adulte. Cette différence qui fait que cette personne n’a plus de repère, de confiance de peur des jugements des autres. On parle de cas de conscience religieuse. L’auteure réussit à mettre des mots sur ces maux, donner la voix à différent personnages de tout bord, de différent âges et nous permettre de faire notre propre avis en même temps que Cody. C’est une vraie remise en question qu’elle nous propose, une remise en question sur nos actes, nos paroles face à la différence, face à nos croyances. Une réussite.

Et enfin le cinquième et dernier tome qui, comme le dirait le principal intéressé est: la cerise sur la pièce montée. Oui, nous allons enfin faire connaissance avec sulfureux Hellon… Hellon est l’ami d’Angel mais pas que… Un personnage  dont nous avons fait connaissance dans le tome 3. On peut dire que Norah nous avait laissés sur notre faim concernant Hellon à la fin du tome.

Il faut dire que Hellon n’est pas un ange. Loin, très loin de cela. Mais qui est-il ? Que savons-nous de lui? C’est un riche héritier, directeur de son agence de pub. Un homme qui aime le pouvoir, le contrôle, qui pense que tout lui est dû. Il est bel homme et il en joue avec ses multiples conquêtes. C’est un manipulateur hors pair, égoïste et superficiel. Oui, on peut le dire, Hellon n’est pas le genre de personnage que l’on porte dans notre cœur. Et pourtant… Tout cela ne définit pas le vrai Hellon. Norah se joue de ses personnages et de ses lecteurs. Elle réussit l’exploit de faire aimer un personnage que nous avions appris à détester. Toute référence à Hellon amenait à de la méfiance, le genre de personnage qui, là où il se trouve, attire des drames. Quel retournement de situation pour lui !

Dans ce tome, c’est l’arroseur arrosé. On découvre que l’Hellon que nous connaissions n’est en fait qu’un jeu de rôle. Cet homme n’est en fait qu’une victime. Depuis sa naissance on lui impose un monde de protocole et de bienséance qui ne lui correspond pas. Il refuse de rentrer dans ce jeu de dupe ce qui va lui valoir tous ces déboires à venir, dont le plus important : ce mariage de raison avec une parfaite inconnue,  d’un autre de surcroit. On découvre la vraie personnalité d’Hellon, bien camouflée sous ses airs arrogants : ce chevalier en armure prêt à se sacrifier pour le bonheur des autres. Quand on prend conscience de cela, notre point de vue change. On réfléchit autrement. On comprend enfin cette relation si ambiguë qu’il a avec Angel (tome 3), on comprend aussi son comportement par rapport à ses partenaires de jeu. On découvre l’homme passionné et passionnant, magnanime, attentionné. Comme beaucoup, nous l’avons jugé sur des apparences sans prendre le temps de le connaitre réellement. Et à la fin, on peut le dire, oui Norah a réussi à nous le faire aimer.

 

En clair, Norah se joue des apparences et de nos jugements trop hâtifs. Elle nous fait comprendre que l’habit de fait pas le moine. Que certains paraissent inaccessibles pour une seule raison : ils se protègent. Il est difficile de casser cette carapace, mais cela vaut le coup. Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette série. Certains pourraient dire que l’on peut lire les tomes séparément. Je vous dirais que c’est réellement dommage, car chaque couple refait son apparition à un moment ou à un autre de sorte que nous ne parlons plus d’individus ou de couple, mais d’une famille élargie, mais unie.

 

 Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, cow-boys, drame psychologique, homoparentalité, homophobie, métier, prostitution, religion, romance, seconde chance, série
Série: Auto édition |

Sous couverture par Hayley B. James

Synopsis:

L’officier de police Gabriel Carter refuse de se retirer de sa mission sans être parvenu à ses fins. Donc, lorsqu’il part, sous couverture de plusieurs mois, en tant que prostitué masculin nommé Ty, il a bien l’intention de faire tout ce qui est en son pouvoir pour régler son dossier par des arrestations. Il séduit sa cible, Démétrius Pardo, le deuxième homme le plus puissant de Las Vegas et trafiquant d’êtres humains, mais l’homme ne correspond pas du tout à ce à quoi il s’attendait.

Plus Gabriel en apprend sur Démétrius, plus il doit faire face à des rebondissements qui jonchent son chemin dans une affaire qui se complique et le mène au rival de Démétrius, Arden, et au-delà. Il s’agit d’un dossier plein de fausses identités et de quiproquos. Couche après couche, il doit démêler des histoires forgées de toutes pièces. Gabriel est certain qu’il n’y a aucune chance pour qu’il puisse faire un jour confiance à Démétrius en lui confiant sa vie… et encore moins son cœur.

 

Mon avis:

Ce roman policier est une vraie réussite. Le lecteur est pris dès les premières pages dans cette folle enquête. L’auteur nous met dans la peau de l’inspecteur Carter et nous fait vivre cette vie de flic sous couverture. Il nous montre toutes les implications qu’amène ce genre de métier où la vie professionnelle a un impact sur la vie prive. De rebondissements en rebondissements, de secrets en révélations, aucun temps mort nous est permis. Une intrigue palpitante. Et en fond une réelle dénonciation sur ces organisations mafieuses qui utilise des hommes comme des animaux. L’esclavage des être humains n’est pas un sujet qu’on retrouve souvent au JT. Il est bien que les auteurs prennent se risque de dénoncer ces mis sous silences.

Un livre, une romance haletante, qui une fois commencé ne pas être refermé avant la dernière ligne du dernier chapitre.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: faux semblants, métier, policier, prostitution
Série: Dreamspinner Press |

Série Miami Torride par Jessie G.

Tome 1: Blessures passées

Abandonné par sa mère et élevé dans les rues impitoyables d’Overtown par un père homophobe et toujours prompt à critiquer, Davin Monroe en sait beaucoup sur la survie et peu sur l’amour.
En tant qu’héritier de l’entreprise familiale, la force innée d’Alaric Bennett fait de lui un pilier sur lequel reposent les problèmes familiaux, mais qui le laisse émotionnellement abandonné par ceux qui ont besoin de lui.
Une rencontre fortuite et cinq merveilleuses années ensemble ne les ont pas préparés à la jalousie sombre et dépravée qui menace leur bonheur durement gagné.
À présent, un tueur force le Détective Monroe à faire face à son passé et au seul homme que son cœur a toujours désiré. Avec une seule chance de rédemption, Alaric est déterminé à découvrir la vérité et ramener son homme à la maison.
Alaric et Davin survivront-ils aux révélations qui suivront la découverte du seul secret qui les a séparés pendant huit ans, faisant s’effondrer une vie entière de secrets.

 

Tome 2: Pour une bonne raison

Ancien marine et grand frère à plein temps, Bull Connor passe ses journées à aider ceux qui ont besoin d’une seconde chance et ses nuits à combattre ses démons intérieurs, qui ne lui laissent aucun répit. Durant un remorquage de routine, il tombe nez à nez avec la seule personne qui refuse son aide, le seul homme qu’il aimerait qu’il le fasse.
En tant qu’enfant abandonné, Ian Jones est habitué à être soit ignoré soit ridiculisé, mais il n’a jamais renoncé à l’idée qu’une seule chance pourrait tout changer. Secouru par la seule personne qui ne l’a jamais ignoré ni ridiculisé, il aspire à être perçu autrement que comme un homme dans le besoin.
Ian n’attache aucune importance à une famille qu’il n’a jamais connue, mais quand elle se montre, indésirable et indésirée, Bull doit prouver qu’il est l’homme qui protégera le cœur si longtemps négligé de Ian en partageant les démons qui tourmentent sa fierté.

 

Tome 3: Le protecteur – Coup de coeur de la série

Il fut un temps où Saul Alvarez remplissait ses jours de combats et ses nuits à enseigner à des soumis enthousiastes le plaisir de son fouet. Sa compréhension compatissante de l’esprit masochiste faisait de lui le Dominant professionnel le plus recherché de la communauté BDSM. Même si son rôle ne favorisait pas les relations à long terme, il était à l’aise dans son existence solitaire jusqu’à ce qu’il soit chargé de la sécurité de la pute prisée de Durango. Un seul regard à ces yeux emplis de terreur lui fit promettre de tout risquer pour protéger cet homme splendide.
Javier Escardo avait prié pour mourir, mais il ne s’était jamais attendu au tueur de sang-froid qu’il avait obtenu en réponse. Un seul regard lui avait révélé non seulement la promesse de représailles, mais aussi une raison de vivre. Huit ans plus tard, libre et surtout sain d’esprit, Javier est déterminé à prendre ce qui lui appartient. Le cœur de Saul. Après avoir vécu l’enfer, à travers les couches de douleur et les changements de réalité, seule cette vérité demeure ferme. Son protecteur a besoin d’être sauvé et il ne peut pas le faire seul.
Caché derrière un personnage public, Kyle Jansen meurt d’envie d’être invisible sans pour autant être insignifiant. Il aspire à trouver un Maître qui verra son besoin d’être pris en charge sans abuser de lui et un amant qui prendra soin de lui au-delà des jeux sexuels. Ce n’est que lorsqu’il rencontre une combinaison incandescente en les personnes de Saul et de Javier qu’il se rend compte que jamais c’était censé n’être qu’un seul partenaire.

Deux cœurs meurtris peuvent-ils être réparés par l’amour d’un troisième ? Kyle devient la lumière de leur obscurité et il est prêt à risquer son cœur pour le leur, mais, quand le passé menace Saul, Kyle pourra-t-il aider Javier à sauver leur protecteur sans les détruire tous les trois ?

 

Tome 4: Piéger Chase

Lieutenant du Devil’s Pride MC, la réputation sans pitié de Tyler « Trick » Malone fait de lui le membre du club le plus craint et le plus respecté. À l’insu du club, Trick se livre à son plus dangereux secret, quittant l’État deux fois par an pour troquer son gilet contre un fouet qu’il manie avec expertise dans un donjon gay. Sa vie bien organisée prend un tournant radical quand il sauve Chase Ward, barman et soumis terrifié, du donjon de Géorgie.
Depuis la mort de son maître et protecteur, Chase n’est plus en sécurité dans ce lieu qu’il appelait autrefois maison. Les nouveaux propriétaires du donjon l’encerclant comme des requins, il cherche désespérément refuge dans les bras de son sauveur.
Un an plus tard, le MC est toujours persuadé que Chase n’est rien d’autre qu’un domestique serviable. Chase sait que, si quiconque découvrait la vérité, il tuerait Trick, l’homme sur qui il en est venu à compter, de la nourriture qu’il mange au plaisir qu’il éprouve, en passant par la sécurité à laquelle il aspire. Alors même que la gratitude se transforme en amour, il ne s’attend pas à ce que son impitoyable maître lui retourne ses sentiments. Après tout, leur seul moyen de survie est que Trick reste le connard sans cœur que connaît le MC.
Trick est certain de tout avoir sous contrôle, et la présence de Chase lui rend la vie plus facile. Il ne semble y avoir aucun danger à laisser Chase occuper un emploi à temps partiel au Velvet Ropes, surtout après avoir rencontré les propriétaires. Ce n’est que lorsqu’une bombe explose dans le club, laissant Chase entre la vie et la mort, que Trick se voit obligé de faire face à ses sentiments depuis longtemps enfouis. Même si Chase survit, cette bombe a fait plus qu’ébranler les fondations du célèbre club cuir. Elle a fait voler en éclat le secret bien gardé de Chase et de Trick, mettant leurs vies en danger.
Trick n’a plus qu’une seule chose à faire avant que le club ait leur peau ; se venger de la personne qui a osé blesser son précieux garçon.

 

Mon avis:

Voici une série que je qualifie de complète, où chaque tome à un lien et une incidence sur l’intrigue générale de l’histoire. Chaque tome complète l’autre et prend ton son sens quant à la Grande Révélation, la résolution de cette énigme. Vous l’aurez compris, j’ai été conquise. Mais pourquoi me direz-vous? Pour trois raisons.

Dans un premier temps, l’énigme générale:

L’histoire débute sur une enquête liée à un tueur en série qui repère ses proies dans des clubs BDSM. Jusque là, rien d’original me direz-vous. Mais là où l’auteure titille la curiosité de son lecteur, pour, par la suite nous rendre addictif à la série, c’est que cette simple enquête n’est que la partie immergée de l’iceberg. En effet, on découvre que cette enquête fait écho à une affaire de plus grande importance qui touche, on le découvre au fur et à mesure de l’histoire, tous les personnages de la série. Tous sont liés de prêt ou de loin… Nous voilà donc, nous lecteurs, lancés dans une enquête qui prend de plus en plus d’ampleur où on découvre ses hommes au passé traumatisant … On se prend pour des enquêteurs, on réfléchit, mettons, mentalement, des stratégies en place pour atteindre Le responsable…

Dans un deuxième temps, les personnages:

Dans chaque tome, les personnages ont une relations quelque peu « atypique » vis-à-vis de leur passé, une relation BDSM. On se demande au départ pourquoi? On se dit que l’auteur veut faire monter la température sur certaines scènes. Hors il n’en est rien. Au contraire, cette relation Dominant/dominé prend tout son sens. Chaque tome nous présente des hommes avec un passé lourd et des traumatismes bien ancrés. L’auteur met en avant cette pratique comme une thérapie: le soumis recherche, dans son dominant son besoin d’être rassuré, de pouvoir faire confiance. C’est dans ce sens que cette série est en plein dans la thématique du la seconde chance. Rien dans les scènes n’est « gore », sale ou violant. L’auteur fait une belle référence à cette pratique qui d’apparence ne serait pas appropriée mais dans ce contexte bien particulier prend tout son sens.

Enfin pour les thèmes abordés:

L’auteur, de par les histoire de ces personnages met en avant différentes thématiques qui sont à chaque fois très bien traitées. Rien n’est survolé. On ne épargne pas. Les mots sont durs, les expériences cruelles, les traumatismes très bien présentés… On ne pas se dire que cette série est romancée, loin de là mais à l’image de ses personnages, une série sur des survivants.

 

Un grand merci à Lily KAREY, la personne qui a fait la traduction de cette série. Grâce à elle, j’ai découvert une auteure mais aussi une superbe histoire. Un grand bravo pour son travail car la traduction est fluide, il n’y a pas de contre sens et le lecteur n’est pas gêné par quelque soucis de traduction comme c’est parfois le cas dans d’autres séries.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, bad boys, BDSM, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, handicap social, homophobie, policier, prostitution, seconde chance, série, survivants, traumatismes du passé, trouble
Série: Independently published |

Les chroniques de Ferin – Spin off des Chroniques de Ren par Faith KEAN

Tome 1: Ensorcelé

Rydënhad, souverain du royaume d’Infeijin, est à l’aube de son règne. Il a l’ambition d’être un bon roi, malheureusement l’avidité de la cour de Ferin cache de sombres desseins. À l’approche des Rites des Lunes, les incidents se multiplient, plongeant le palais au coeur des intrigues et des trahisons ; s’il veut survivre à ses nombreux prétendants, Rydënhad va devoir redoubler de vigilance. Et pour protéger son trône et sa lignée, il pourra compter sur la loyauté infaillible du Duc des Contées, ainsi que sur un allié venu tout droit des Terres Blanches ; un homme qui pourrait changer toutes ses certitudes et bouleverser son existence à jamais.

 

Tome 2: l’apprenti

« La meilleure arme que nous possédons, ce n’est pas notre corps, mais notre tête. »

Ferin.

La cité aux milles flambeaux abrite le siège du royaume d’Infeijin. C’est aussi entre ses murs que prospèrent les maisons de plaisir sous l’égide émérite du Meneur.

Rïsel du D’Jed n’est qu’un enfant lorsqu’il franchit pour la première fois les portes de la capitale. Démuni et meurtri par la vie, il est loin de se douter de ce que le destin lui réserve le jour où son chemin croise celui de l’homme à la tête de tous les hôtes de Ferin. Cette rencontre salvatrice le mènera des plus sombres ruelles aux somptueux couloirs du palais royal.

Pour gagner sa place dans cet univers tortueux, empli de dangers et de secrets, Rïsel devra plonger au cœur d’un monde fait de faux-semblants et d’illusions.

 

Mon avis:

Ce spin off est un réel complément des Chroniques de Ren. Le premier tome nous permet de découvrir Rydënhad sous un tout autre visage que ce roi froid et peu accommodant. On le découvre une âme de père prêt à tout pour le bonheur et le bien-être de son fils, mais aussi, un homme qui découvre l’amour. On nous relate sa rencontre avec son futur consort et on a enfin les réponses à nos questions concernant ce couple atypique.
On y découvre Ryhad enfant, impétueux. On découvre des personnages secondaires qui entourent Ren lors de ses périples… et leurs influences sur le futur du Prince.
On comprend surtout cette ressemblance entre le père et le fils, leur manière d’être, leur bravoure, et la façon d’aimer l’être chéri. On retrouve énormément de similitudes sur la naissance de leur couple respectif, et que les épreuves du fils sont bien plus comprises par le père qu’on nous le laisse entendre par la suite. On comprend alors tous ces sous-entendus lors du tome 1 des chroniques de Ren.

Le second tome est toujours au temps où Rydënhad est roi. Faith KEAN nous dévoile un peu plus l’entourage du roi et son aide précieuse contre les complots de la cour.
Par Risel, on découvre l’un des pouvoirs de l’ombre du roi: son Meneur et sa maison des plasirs. On suit l’evolue de cet orphelin innoncent et effrayé à cet homme qui découvre que certains plaisirs peuvent amener à un grand pouvoir. Bien que l’histoire se déroule autours des plaisirs de la chair et d’une maison close, nous ne sommes pas dans une « orgie » ou des scenes de sexes à outrances comme cela pourrait amener à être pensé. Chaque scene sexuelle est contée à un moment précis pour une raison précise. Il n’y a rien de dégradant ou sale.
Ce qui au départ, nous est présenté comme un apprentissage du plaisir se transforme en apprentissage du pouvoir et des manigances politiques, où tout n’est que faux semblant.

Dans ce monde fait que d’illusions, l’auteure nous entraine dans une partie d’échec où toute erreur se paie de sa vie. Vous l’aurez compris, le lecteur est prit dans cette histoire, l’auteure nous tient en haleine du début à la fin et le pire? On en redemande.


Genre: fantasy, faux semblants, Médiéval fantasy, prostitution, série
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

Playback is bitch par Isabel LUCIA

Mon synopsis:

Au lycée Emerson, Aidan Webster était le souffre-douleur de Wade O’Neill, le capitaine de l’équipe de hockey. Un jour, dans les vestiaires déserts, la rivalité entre deux adolescents va échapper à tout contrôle… pour se terminer par une agression et un traumatisme profond.

Dix ans plus tard, Aidan reçoit un carton d’invitation à la soirée des anciens élèves. Toujours soumis à l’envie dévorante de se venger, il prend une décision qui ne va pas simplement changer sa vie… mais aussi celle de Wade.

Le pardon est-il encore possible entre les deux hommes qu’ils sont devenus ?

 

Mon avis: 

Avant tout, je tiens à préciser que ce livre contient des scènes violentes susceptibles de heurter la sensibilité des lecteurs.

Dès le prologue, Isabel LUCIA nous confronte à une rivalité qui bascule en agression. En tant que spectateur impuissant de cette scène on ressent un malaise pour cette victime… On peut se poser la question vais-je pouvoir continuer à lire ça?

Mais la force de ce roman est le développement, la construction de l’histoire par la suite. L’auteure pose des mots sur les maux du passé et leurs conséquences sur le présent des deux hommes.

On passe par différents sentiments de la compassion à la colère puis de la vengeance à des sentiments plus profonds. L’on suit tout le long de cette histoire le ressenti de chacun via cette narration à deux voix…

Une histoire qui ne peut nous laisser insensibles, où l’on en vient à souhaiter que nos deux protagonistes se donnent une seconde chance. Mais cela est-il possible quand on a en face de soi la personne qui nous aura traumatisés à jamais? De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas… faut-il encore pourvoir pardonner.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 


Genre: prostitution, seconde chance
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Tough love par Aurélie CHÂTEAUX-MARTIN

Mon synopsis:

Tout oppose Vlad et Ethan. Pourtant, il y a cette alchimie entre eux. Ils ont autant à perdre l’un que l’autre par cette situation qu’ils n’avaient pas prévue, et pourtant …

Vlad est un homme emprisonné dans son passé. Par amour, Ethan va tout faire pour le sortir de son milieu. Mais Vlad a du mal à accepter tout l’amour de cet ange, car cela le renvoit à ses propres faiblesses, ses fragilités qui n’ont jamais cicatrisées.

Quant à Ethan, il va devoir faire des choix. Face à cet amour pour cet homme, il va devoir faire tomber le masque pour être enfin lui même.

Mais Vlad, cet écorché vif en vaut-il réellement la peine? Et Vlad, acceptera t-il de prendre le risque de s’ouvrir à quelqu’un d’autre, à ressentir de nouveau?

 

Mon avis:

Un sublime roman qui ne peut que nous émouvoir, préparez les mouchoirs… L’auteure nous décrit l’horreur d’une réalité encore bien trop présente dans ce monde, celle des enfants, esclaves sexuels dans des pays pauvres. Plus qu’un roman, un témoignage qui ne peut pas nous laisser de marbre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: drame psychologique, prostitution
Série: Auto édition |

Abysses par Lily HAIME

Mon synopsis:

A la mort de sa mère, Raphael se retrouve orphelin et enfant des rues. Pour survivre dans cette grande ville de Boston, il va faire la rencontre de Charles. Charles, qu’il va prendre pour un bon samaritain mais qui va devenir son pire cauchemar. Il va tomber dans des abysses d’où ne peut s’échapper.

Dix ans plus tard, il va faire la rencontre de Caleb. Caleb, jeune étudiant surdoué de MIT.

En vue de l’insistance de Caleb, Rapfael va se laisser approcher, lui livrer ses secrets. Ils vont commencer à s’aimer. Mais Charles n’est jamais très loin…

Mais comment Rafael va t-il pouvoir gérer ses sentiments pour Caleb avec son « métier »?

En vue de la situation de Rafael, Caleb va devoir accepter, au nom des sentiment qu’il porte pour Rafael, de le voir replonger dans ses abysses qui le détruise. Reussira t-il à sortir Rafael de cet enfer? Rafael va t-il accepter l’amour de Caleb?

Peut on sortir des abysses qui nous entoure pour entrevoir un futur dans la lumière, accompagnée d’un réel amour?

 

Mon avis:

Une histoire plus que difficile à lire. Lily Haime nous montre la sombre vérité sur les enfants des rues et ses conséquences: devenir l’esclave sexuel d’un détraqué qui a du pouvoir. On ne peut pas sortir indemne d’une lecture comme celle-ci. Car, comme à chaque lecture de cette auteure, on ne lit pas mais on vit cette histoire. De plus, elle fait échos à la réalité de ce monde et de ses enfants trop souvent oubliés.

Lecture plus que poignante, où la colère et l’injustice se confronte à l’espoir et l’amour. Un véritable chef d’oeuvre que je recommande.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: drame psychologique, prostitution
Série: MxM BOOKMARK Romance |