Série Without you par KAYA C.

Tome 1: Without you

Amaury jeune trentenaire est seul à New York. Il se souvient des années qui viennent de s’écouler et de celui qui a marqué sa vie à jamais. Il avait tout, l’amour, l’argent, le succès, et un jour tout a basculé. Les portes de l’enfer se sont ouvertes et l’ont laissé brisé. Quel sera son futur ? Comment surmonter l’insurmontable ? Pourra t’il se relever après une telle épreuve ?
La vie va t’elle mettre sur sa route la solution à ses tourments, et lui donner la famille dont il rêve et l’amour qui pansera ses blessures ? A travers sa fuite pour se reconstruire, cette promesse de futur qu’il ne peut trahir. Cette envie de recommencer et de peut être ouvrir à nouveau son cœur, il nous montre le chemin vers un autre futur. L’amour est toujours plus fort et triomphe de toutes les épreuves que le destin avait envoyé.

Tome 2: Fight to survive

APRES L’HISTOIRE D’ AMAURY DANS WITHOUT YOU, FIGHT TO SURVIVE VA VOUS ENTRAINER DANS CELLE DE SULLIVAN…
Je m’appelle Sullivan, je suis le photographe le plus poissard de New York. Après avoir été trompé par mon ex, j’ai été foudroyé par des yeux bleu lagon qui m’obsèdent. Je suis irrésistiblement attiré par Amaury, mais il est marié à un type adorable, alors que lui est un abruti fini. Aussi beau qu’imbuvable, à chaque fois que je le croise on se saute à la gorge. Pourtant il est là qui me hante, je suis perdu, je l’ai dans la peau, je dois quitter New York, m’éloigner pour l’oublier. Je vais reprendre mon ancien métier de reporter de guerre, partir au bout du monde, et essayer de reconstruire ma vie ailleurs. Je n’imaginais pas que j’allais mettre directement les pieds en enfer. Comment supporter l’indicible, quand il n’y a plus d’espoir ? Quand l’horreur se déchaine, quand les ténèbres menacent de m’engloutir, il ne me reste que ses yeux pour seul espoir.

 

 

Mon avis:

Le thème du deuil et du « après » n’est jamais facile à aborder. Pourtant, par ces mots, par sa douceur, Kaya C. réussit à traiter ce sujet avec brio.

Le premier tome se compose en quatre parties.

La première partie nous parle d’un thème d’actualité, celui de l’euthanasie. Un sujet au combien délicat à aborder, pourtant on se retrouve dans l’intimité du couple. On devient spectateur de ce drame où nous nous sentons aussi impuissant que le couple. L’auteure aborde la question de l’acceptation. La dure acception de laisser l’autre partir selon sa propre volonté, celle de se retrouver seul.  Le deuxième partie traite le « Après », celui du deuil, du manque. L’auteure par la voix d’Amaury nous fait traverser toutes les étapes du deuil d’un amour perdu, de cette injustice, de cette chute dans les abysses pour oublier… Jusqu’à l’acceptation, qui nous amène à la troisième partie, celle de la renaissance. Une fois la douleur primale passée, que l’on peut enfin se remémorer de doux souvenirs avec nostalgie. Arrêter cette culpabilité qui nous ronge: celle d’être en vie et pas l’autre. On recommence à s’ouvrir au monde, pour enfin arriver à la dernière étape du deuil, celui de la rédemption. On recommence à vivre, à faire des projets, à ouvrir son cœur à quelqu’un d’autre.

Alors oui, ne nous mentons pas, on sort les mouchoirs, on souffre autant que nos personnages mais c’est, de mon avis, la preuve que l’auteure a réussi son travail d’écriture. Elle nous faire ressentir, vivre le deuil avec son personnage principal. De ce fait nous ressentons, nous aussi, cette lueur d’espoir, cette renaissance. Oui, cette romance est une réelle réussite. Par sa plume, Kaya nous accompagne tout du long dans cette épreuve avec beaucoup de sensibilité sans tomber dans la mièvrerie. Oui, Without you fait partit de ces lectures qui vous marque au fer rouge. Merci pour cette merveille.

 

C’est bien une série sombre qui aborde des sujets sensibles difficiles à manier sans tomber dans le cliché. Et pourtant Kaya C-auteur a réussi haut la main ce pari.

Ce deuxième opus se construit comme le premier. On découvre (enfin le beau et tendre) Sullivan. Tout comme le premier il y a un avant et un après. Cet instant où tout bascule, ce terrible traumatisme où on N est plus, on devient un autre plus fort.
Dans un premier temps on découvre la difficulté d être « l autre » celui qui tombe amoureux d un homme marié puis veuf et enfin d un fantôme. Alors qu’il se résigne, la vie va lui faire affronter le pire côté de l être humain. Sullivan N est plus. Il devient victime puis l ombre de lui même.
La deuxième partie est une double reconstruction : celui de la victime qui doit reprendre à vivre et celui de cet « autre ». Apprendre à vivre avec une personne veuf N a rien d évident ni pour l un ni pour l. Autre.
C est la la puissance des mots sur des maux. Trouver sa place dans la vie et dans celle que l on se construit avec L être aimé.

Kaya par sa plume nous fait traverser un melting pot d émotions qui s amplifie suite à la lecture du premier. On ne parle pas de couple, d un trouble ou d un polyamour. On parle de famille, d êtres aimés. Elle cible ses mots, de telle façon qu ils ne peuvent que nous percuter. Simple mais tellement commun à chacun. En clair un superbe coup d artifice dans mon cœur et la chair de poule qui ne m a pas quitté tout au long de ma lecture. C est un combo gagnant à mes yeux.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: deuil, faux semblants, Le temps des choix, seconde chance, série, survivants, traumatismes du passé
Série: format kindle |

Le chemin de l’acceptation par KC Burn

Synopsis:

L’inspecteur Kurt O’Donnell a l’habitude de déterrer les secrets des autres, mais quand il découvre que son partenaire décédé était marié à un autre homme, il est secoué. Déterminé à faire les choses comme il se doit, Kurt offre son soutien à Davy, en deuil. Aider Davy à surmonter son chagrin aide Kurt à faire face à la culpabilité dévorante de savoir que son partenaire ne lui faisait pas assez confiance pour lui dire la vérité à son sujet. Mais quelque part en chemin, Davy cesse d’ètre une obligation et devient un ami, l’ami le plus proche que Kurt ait jamais eu.

Son attirance grandissante pour Davy complique les choses, laissant Kurt face à la difficulté de reconsidérer sa sexualité. Puis, un échange sensuel auquel ni l’un ni l’autre ne s’attendait vient les perturber davantage. Pour ètre avec Davy, Kurt doit se résoudre à révéler son homosexualité, mais son travail et ses relations avec sa famille catholique le retiennent. Peut-il risquer de tout perdre pour la possibilité de vivre une relation avec un homme récemment devenu veuf ?

 

Mon avis:

Le titre à lui seul résume cette romance : apprendre à se reconstruire suite à la perte d’un proche est une épreuve en soi.

Mais quand des vérités en ressortes, et que l’on se rend compte que la personne perdue n’était pas celle que nous pensions, comment l’accepter?

L’auteure fait un très beau travail sur une forme de violence conjugale peu abordée mais qui prend tout son sens dans une relation homosexuelle. Certains préfèrent garder leur relations secrètes, au point d’isoler complètement leur conjoint. On peut voir la souffrance et les conséquences de ce « secret » sur le conjoint. L’auteure pose des mots sur des maux: la peur, la honte, l’isolement que l’on peut ressentir… Accepter de reconnaitre que nous sommes victime est loin d’être évident, le conjoint étant pris dans cet engrenage.

On nous montre toute le chemin à faire, les difficultés rencontrées par l’entourage pour que notre victime accepte et puisse enfin se reconstruire.

D’un autre côté, on voit aussi toute la remise en question d’un homme, qui en voulant aider cette victime endeuillée, se découvre attiré par des hommes. Face à une victime qui devait rester cachée aux yeux de tous, lui aussi va devoir passer par le chemin de l’acception, pour vivre au grand jour sans avoir honte de lui ou de ses sentiments. Rien n’est évident dans ce genre de situation, quel que soit l’âge, la peur d’être rejetée est toujours présente.

 

Un livre plein de rebondissements où on ressent ce sentiment de malaise face à une situation délicate et inattendue. On se remet en question en même temps que nos protagonistes en se disant: et si c’était moi? C’est à cela que l’on sait que ce livre vaut le coup d’être lu et on l’apprécie à sa juste valeur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, seconde chance, survivants, traumatismes du passé
Série: Dreamspinner Press |

Soumets-nous à la tentation par L.A Witt

Mon synopsis :

La seule façon de résister à la tentation est bien d’y succomber !

Seth, tatoueur, tombe sous le charme de son nouveau voisin Darren. Mais voilà, Darren qui parait trop parfait aux yeux de Seth, et pour cause, il est Pasteur. Or, depuis que sa famille très croyante l’a rejeté, Seth ne supporte plus la religion. Mais Darren est obstiné et parvient à gagner sa confiance. Cependant, Seth ne peut pas oublier la vocation du jeune pasteur. Il doit alors faire la lumière sur ses véritables peurs sinon il risque de le perdre pour toujours.

 

Mon avis:

Cette romance est une réelle accusation sur les conséquences d’un dogme envers un être humain. Sans nous faire une leçon théologique, elle nous apporte des réponses sur des questionnements que beaucoup se posent. La Religion n’est pas homophones. Ce sont ceux des pratiques extrémistes qui font d’elle quelque chose de néfaste, de destructeur.

Cette romance est un appel à la tolérance, au libre arbitre. Un réel travail d’écriture est fait sur la psychologie des personnages. On a un réel réquisitoire sur deux personnes qui ont des avis opposés sur un thème peu évident à aborder, la théologie. Tout est très finement mené pour que le lecteur puisse, lui aussi, se faire sa propre opinion. Un roman à lire.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, religion, seconde chance
Série: Milady slash |

Entre les draps par Devon McCormack

Synopsis:

« J’ai combattu sur le champ de bataille. Maintenant, je combats dans mon esprit. »

Jay passe son temps à fuir, cherchant perpétuellement un nouvel endroit où démarrer une nouvelle vie. Pourtant, même s’il court encore et toujours, il ne peut échapper aux souvenirs douloureux qui le hantent. À peine arrivé dans un nouvel emploi, il est pris en grippe par ses collègues et, en leur tenant tête, provoque une bagarre qui oblige son patron à intervenir. L’homme est un vétéran nommé Reese que Jay fait accidentellement tomber par terre, révélant sa jambe artificielle. Le jeune homme est alors persuadé de perdre son travail et il est abasourdi de se voir offrir une seconde chance.

Le nouvel employé contrarie Reese, qui le trouve irréfléchi et colérique. Peut-être n’aurait-il pas dû se montrer clément, mais Jay lui rappelle son frère d’arme, un homme auquel il tenait énormément et qu’il a perdu dans des circonstances tragiques. Il espère juste ne pas le regretter.

Quand un accident au travail déclenche une crise liée au SSPT de Reese, Jay paie sa dette en étant là pour lui, puis refuse de lâcher son patron lorsque celui-ci décide d’oublier ce qu’il s’est passé. Reese a beau essayer de garder ses distances, il y a une flamme – une passion – entre eux à laquelle il ne peut pas résister. Une passion qui les mène constamment dans la chambre à coucher. Pourtant, il se rend rapidement compte qu’ils ont allumé plus que les étincelles qu’ils créent entre les draps et que sous l’apparente dureté de Jay se cache une âme tout aussi torturée et blessée que la sienne.

Les deux hommes s’attachent, les liens se tissent, mais Reese sait bien que la tempête menace au fond de son esprit.

 

Mon avis:

Reese est un ancien militaire qui est ressorti de sa dernière mission traumatisée et handicapé. Il joue de cette apparence d’ancien militaire intimidante, mais avec cette droiture pour ne pas montrer sa vulnérabilité auprès de ses employés. Quand Jay rejoint son équipe, Reese le traite comme les autres, souhaitant lui offrir une seconde chance : celle de trouver sa place. Sauf que Jay traîne une réputation de fauteur de trouble qui ne fait qu’aggraver son apparence auprès des autres de par sa méfiance. Il parait frustré, aigri, inapprochable, voire agressif.

Mais voilà, les apparences sont trompeuses. Derrière leurs images de dur se cachent deux hommes traumatisés. Leurs attitudes froides s’expliquent par des syndromes de stress post-traumatiques pour l’un, de mauvais traitements pour l’autre. C’est le point commun qui va les rapprocher : ce handicap social qu’ils traînent derrière eux.

L’auteur a parfaitement traité dans cette histoire toute la difficulté de vivre « normalement » malgré ce handicap invisible et pourtant bien présent dans leur quotidien. On comprend que c’est un combat quotidien auquel ils doivent faire face pour ne pas retomber dans ce cauchemar, une conduite de chaque instant où ils doivent être en alerte par rapport à leur environnement tout en essayant de juguler leurs réactions. Le moindre bruit, la moindre interaction peut être un élément déclencheur. On comprend le poids de ce traumatisme sur leur quotidien, en notant le manque d’aide cruel pour l’accompagnement dans leur reconstruction.

Ces deux hommes vont se retrouver dans l’autre. Endeuillés, traumatisés, vivant dans cette insécurité constante, ils vont voir au-delà des apparences et s’apprivoiser. D’une relation de convenance, ils vont approfondir leur relation de confiance pour laisser à l’autre le voir tel qu’ils sont : des hommes vulnérables. Une fois de plus, l’auteur nous offre une histoire forte en émotions.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, armée, au delà des apparences, faux semblants, handicap social, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

J’apprivoiserai ton mal: aiMe B, T1 par Sonia MIOT

Synopsis:

La vie de Bastien est une succession de galères : entre un père aux abonnés absents, une mère alcoolique et un beau-père détestable, il n’aurait pas pu faire pire. S’il suit encore les cours, c’est pour ne pas étouffer chez lui.
Sa directrice décide alors de l’aider en lui proposant un stage dans le cabinet d’avocats de Maître Elios. Pour Bastien, Morgan a tout ce qu’il aurait voulu avoir : une vie de rêve, une belle voiture, une villa de luxe, tout ce qu’il n’aura jamais.
Mais les apparences sont parfois trompeuses. Un gamin perdu et un homme aux multiples secrets. Bastien est en colère contre le monde, Morgan sera-t-il assez fort pour le sauver ?

Au-delà des préjugés, arriveront-ils à accepter leurs différences ?

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Bastien, un jeune homme en perdition. Sa vie se résume à un mot: erreur. Pour s’évader, il se drogue et boit jusqu’à l’oubli. Il N’a personne sur qui compter hors mis son ami Donovan. Jusqu’à ce que sa principale lui tende une main, lui propose de sortir de cette spirale par le biais d’un stage chez un avocat. Morgan, le trentenaire est à l’opposé de Bastien. Il est l’archétype même de l’avocat, fils de bonne famille, marié et père d’un petit garçon. Rien N’aurait dû les rapprocher et pourtant… Morgan va être le premier aux yeux de Bastien à avoir un réel intérêt pour lui et ne pas le juger sur son apparence. Mais voilà, les apparences sont trompeuses. Parfois une main tendue, un espoir d’une nouvelle vie n’est qu’une illusion. Affronter la réalité n’a rien d’évident. Quand tout s’écroule, comment savoir à qui faire confiance ?

Je l’avoue ce livre m’a troublé. C’était une lecture pesante, mais c’est, je pense, le souhait de Sonia. Tout N’est qu’incertitudes, colère, suspicion. Que cela soit par la voix de Bastien, les personnages qui interagissent avec lui et les rebondissements on ne peut se détacher de cette lecture. Cette histoire est déchirante, criante d’un mal-être profond. On attend avec impatience la suite qui nous promet encore de beaux bouleversements.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, métier, romance young adult, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Reines-Beaux |

Lumineuse obscurité par Nathalie Daumas

Synopsis:

Anthony se réveille à l’hôpital, aveugle. L’angoisse, la peur et les changements pèsent lourd sur lui. Ainsi que la solitude. Il ne sort de la maison que pour aller chez son psychiatre, où il rencontre invariablement le même jeune homme : Alaix. Alaix est fils de bonne famille, enfant de médecins, il a le physique et l’intelligence qui pourraient le mener loin. Mais, étouffé par son père, il se meurt à petit feu. À force de toujours se croiser dans cette routine, Anthony se met à apprécier ces moments. Jusqu’à ce qu’Alaix lui vienne en aide et lui propose de passer plus de temps avec lui…

Mon avis:

Nathalie DUMAS nous plonge dans ce quotidien fait de terreur et de détresse suite à un traumatisme. Par les voix Anthony et Alaixandre, elle nous décrit leurs difficultés d’acclimatation face à cette société hostile, où frustrations, peur et solitude deviennent leur quotidien.

L’un est affaibli physiquement. L’autre l’est psychiquement. Deux âmes perdues, deux hommes solitaires qui se rencontrent dans un lieu peu commun : un psychiatre.  De fil en aiguille, ils vont instaurer de nouvelles routines, des instants de « normalité » dans leurs vies brisées. Ils ne vont pas se juger sur leur apparence, ne vont pas s’apitoyer sur le sort de l’autre comme leur entourage. Au contraire, ils vont écouter, s’adapter. Peu à peu, ils découvrent que derrière l’apparence « forte » que l’un ressent de l’autre, se cachent des fêlures. Que leurs parcours, bien que différents, sont pourtant communs : ils n’étaient pas heureux. Ils subissaient plus qu’ils ne vivaient leurs vies.

Sans s’en rendre, compte, leur rapprochement va être le point de départ de leurs reconstructions. Ils vont apprendre à faire face à eux-mêmes et leurs handicaps respectifs. Plus encore, ils vont les accepter et s’assumer tels qu’ils sont devenus dans leur entièreté.

 

En clair, une nouvelle pleine de bon sens que l’on prend plaisir à lire et à relire. Et, au final, un superbe message d’espoir : rien n’est figé. Au contraire, tout est à faire.  Il suffit parfois de se laisser la chance de faire un pas vers l’autre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, handicap, Le temps des choix, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |

À chacun de nos souffles par Lily HAIME

Synopsis:

« Il est 08 h 46. Le premier impact. Les contours de mon passé s’effacent. Ils se perdent au bord d’un monde qui part en cendres… »

Kalli n’était qu’un adolescent lors des attentats du 11 septembre. Quatorze ans plus tard, c’est un secouriste qui parcourt le monde, d’une mission humanitaire à une autre.
Profondément traumatisé, souffrant depuis ce jour d’un syndrome de stress post-traumatique, Kalli se débat avec un passé qui n’existe pas vraiment.
Il ne fait plus confiance qu’à l’urgence dans laquelle il excelle. Et à ces courses de motos, qu’il écoute, casque sur les oreilles, comme des rengaines dont il ne se lasse jamais.
Les grondements des moteurs sont comme les filaments de ses souvenirs qui lui échappent.

Lorsqu’il accepte de revenir à Chicago, pour rendre service à son mentor, il ne s’attendait pas se retrouver devant Yaël Dazi, l’un des meilleurs pilotes de moto GP.
Mais surtout, devant un visage que Kalli croit reconnaître. Il a toujours eu l’impression de croiser dans ce regard, celui d’un garçon qu’il a perdu dans les dédales de sa mémoire.
Et, pourtant, Kalli sait que c’est faux. Cette folie qui brouille ses pensées a-t-elle seulement existé ?

Des urgences de Chicago aux circuits moto de par le monde, Kalli sillonnera de nouveau son existence, réinventera son univers et déterrera les secrets d’un passé troublé.
Yaël deviendra chacun de ces souffles, que la haine lui a volé…

« La vie, c’était ça, non ? Et l’amour ? Une lumière qui vacillait dans le monde. »

 

Mon avis:

Voici une nouvelle lecture bouleversante que Lily HAIME nous propose. Tout au long de cette histoire, on est littéralement en apnée. Car plus qu’une histoire, c’est un témoignage d’un homme parmi d’autres. Un homme qui a connu l’horreur, un homme victime collatérale de la folie humaine.

Cette fois-ci, Lily HAIME s’attaque à un handicap invisible et pourtant omni présent dans la vie de celui qui le subit : un SSPT lié à un deuil. C’est là toute la particularité de cette lecture. On a plus eu l’occasion de lire des SSPT liés à des métiers à risque. C’est extrêmement rare d’aborder en lecture ce type de traumatisme suite à la perte d’une personne proche. Encore plus quand cette perte fait écho à notre propre histoire. Tout le monde se souvient du Nine Eleven et du « Après ».

Ici l’auteure met en avant ces victimes, prisent dans la masse, essayant tant bien que mal de survivre après un tel acte. Comment retrouver un semblant de normalité quand on perd tout, quand notre vie n’est que peur, crainte, réminiscences, délires…

Voilà l’histoire de Kalli… Un homme perdu dans les méandres d’un traumatisme passé. Un homme qui fuit de peur de s’attacher… Jusqu’à Lui. Lui et ce sentiment de déjà vu, Lui et cette attirance, Lui, le seul qui l’ancre à la réalité.

Un bijou, un de plus, à lire… Mais vous êtes prévenus, préparez-vous car rien ne nous est épargné.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, drame psychologique, handicap social, seconde chance, sport, traumatismes du passé, voyage
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Retour à la case départ par L.A Witt

Synopsis:

Trop longtemps, Holden Russell a laissé son travail consumer sa vie, et il a fallu que sa femme le quitte pour qu’il réalise qu’il était temps de changer. Son mariage est foutu, mais il est déterminé à faire les choses bien pour ses enfants, à commencer par moins d’heures au travail et plus avec eux. Sauf que ses enfants ne rivalisent plus avec son travail afin d’obtenir son attention. C’est Holden qui va devoir se battre pour obtenir la leur… ainsi que celle du baby-sitter à demeure. Leur très sexy baby-sitter à demeure.

Porter Black n’avait jamais envisagé d’être nounou, mais pourquoi pas ? Après qu’un burn-out et stress post-traumatique lui ont fait perdre son emploi d’ambulancier, il se lance à la recherche de quelque chose de nouveau, et il s’avère que ce contrat de baby-sitter n’est pas si mal. Le salaire est décent, le stress est gérable, les enfants sont géniaux et leur mère est cool. C’est au sujet de l’ex-mari qu’il a des doutes.

La situation était déjà suffisamment délicate quand Holden et Porter se prenaient la tête. Quand ils trouvent un terrain d’entente et que leur attraction mutuelle devint trop dure à ignorer, les choses se compliquent.

À moins de souhaiter que Porter perde son travail, ils vont devoir se la jouer discret et voler sous le radar de l’ex-femme. Sauf que les secrets tels que celui-ci ne restent jamais secrets bien longtemps…

 

Mon avis:

Toute la problématique de l’histoire est d’être attiré par une personne qui vous est interdite. Surtout quand c’est une tierce personne qui a un rôle dans l’éducation de nos enfants. LA WITT se joue de ses lecteurs. A chaque roman, elle réussit à aborder un sujet d’actualité avec beaucoup de subtilité.

Elle met en avant ces nouveaux couples de notre société : ils sont divorcés, assument leur sexualité et leurs devoirs vis-à-vis des enfants. Cela peut paraitre idyllique mais dans le quotidien rien ne l’est. Il faut déjà accepter cette étiquette : celle de parent divorcé. Cela a des incidences sur sa vie de famille : le travail toujours trop prenant, les factures à payer, les absences à répétition et le résultat : devenir un inconnu pour ses propres enfants. On devient l’intru, on se rend compte que la nounou fait plus référence de figure paternelle que vous-même. L’auteure dénonce ce triste constat : à vouloir améliorer son quotidien, on en oublie sa propre famille.

Alors quand une troisième personne rentre dans l’équation et qu’on envisage une relation, cela ajoute des complications. LA WITT nous montre toutes les difficultés pour ces parents solos de conjuguer vie de famille et relation sentimentale. Par ces mots, elle nous montre que les adultes ne sont pas aussi libres qu’un couple lambda. En plus de toutes les difficultés pour un couple en devenir, ils doivent prendre en compte que des enfants jouent un rôle important dans l’équation.

D’autre part, l’auteure aborde en second plan un sujet tout aussi important et qui dans cette histoire a des conséquences directes sur cette famille : les SSPT et ses conséquences sur le quotidien d’un homme traumatisé. Elle nous montre que cet handicap est certes invisible mais pesante dans chaque décision.

En clair, une romance comme on les aime, où on souffre, rit, se rebelle comme les personnages, qui nous font réfléchir, nous remet en question. Car en vérité, qui ne rêverait pas d’un retour à la case départ ? S’offrir une seconde chance d’être aimé, quand notre vie part à vau-l’eau? En clair une réussite.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, homoparentalité, romance, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Nouveau départ par Tere Michaels

Mon synopsis: 

Evan, 34 ans est un père de famille de quatre enfants, tout juste veuf après vingt ans de vie commune avec sa femme, Sherry qu’il aimait tant. Flic dans les mœurs, il se plonge dans son travail et délaisse ses enfants à sa belle famille dont il est proche pour oublier.

Au fil des mois, il va faire la connaissance de Matt. Un quarantenaire caractériel, ancien flic qui maintenant est un ermite alcoolique. De cette rencontre va naître une forte amitié. L’un et l’autre  se confient sans être jugé.

Alors quand deux mecs hétéros se voient attirés l’un par l’autre … un problème survient. Ils ne peuvent l’expliquer mais ce désir les terrifies et les bouleverses.

Comment garder cette amitié si forte alors que l’on désir l’autre d’une manière plus sentimentale?

 

 

Mon avis:

Une sublime histoire sur le deuil d’un être cher et la reconstruction. Comment reprendre goût à la vie quand le bonheur vous a été enlevé brutalement? L’histoire est forte en émotions car on sait que ce veuf n’est pas seul, il a un héritage de cet amour sous les yeux. Comment gérer sa propre peine, sa douleur avec ses proches qui vous sur protège.

Et quand on voit enfin le bout du tunnel, comment accepter ce nouveau changement? et comment gérer les « qu’en dira t-on »? Faut il renoncer à ce désir de vivre quelque chose d’aussi fort que l’amour pour sauver les apparences? Peut on tout remettre en question pour … Lui ?

Un très beau travail de remise en question que l’auteur nous permet de suivre. Une écriture fluide et très intime. Une histoire qui prend son temps, tout comme la réflexion qu’elle amène, le tout avec beaucoup de pudeur; pour avoir un final explosif!  Un véritable coup de coeur!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, deuil, homoparentalité, seconde chance
Série: Milady slash |

La série Rêves par Alex C Clarke

 # 1 Un nouveau rêve

Trois ans après la mort de sa femme dans un accident de voiture, David décide de prendre un nouveau départ et laisse son costume trois pièces d’avocat d’affaires pour embrasser sa nouvelle carrière de gérant d’un bar à Boston. Dans l’avion qui l’emmène aux Etats-Unis, il rencontre James, qui s’avère être l’un de ses nouveaux patrons. Une attirance inattendue naît immédiatement, ce qui va compliquer d’autant la réalisation de son nouveau rêve.

 # 2 Terre de rêve

Chris Flanagan a tellement essayé de trouver l’amour qu’il en est dégoûté. Le jour de Noël, il fait un vœu d’abstinence. Pendant un an, il tentera de ne pas croquer la noix… C’est sans compter l’arrivée de son mystérieux voisin, Adam. Adam Patinson est un motard tatoué, aux allures de loubard, qui vient d’emménager dans l’immeuble adjacent le bar. Il est la tentation faite homme, tout ce que Chris devrait détester. Et pourtant… Chris saura-t-il résister à l’appel du Serpent dans son Jardin d’Eden ? Surtout quand ce serpent s’avère ne pas être du tout le loubard macho qu’il donnait l’impression d’être ?

 # 3 Rêves interdits

Paul Flanagan, jeune gay victime d’une éducation faite de brimades et d’interdits, conditionné par des parents ultrareligieux, rejoint son frère Chris à Boston. Après quelques mois d’adaptation parfois difficile, son cœur et son corps palpitent pour Ethan. Mais l’objet de ses désirs a disparu, et Paul décide de se lancer à sa recherche. Ce qu’il va découvrir est bien au-delà de ce qu’il imaginait… Il devra faire appel à des ressources insoupçonnées pour qu’enfin ses rêves interdits prennent vie.

 

Mon avis:

Une série comme on les aime, où l’on s’attache à ces personnages, qui telle une toile d’araignée s’agrandie.Les personnages secondaires se dévoilent dans le tome suivant, les liens entre eux sont suivis. On ne peut que s’attacher à eux, trouver un petit quelque chose dans chaque personnalité qui nous renvoie à notre propre expérience.  On voit au fur et à mesure de notre lecture l’évolution de chacun. L’auteur nous fait partager leurs peurs, leurs interrogations. On voit naître cette renaissance que l’on attend comme un soulagement. Tout cela grâce au style fluide et agréable, d’Alex C.C.

Une série à lire et à déguster comme du bon vin … un vrai plaisir

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: deuil, drame psychologique, homoparentalité, homophobie, religion, seconde chance, série
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |