Série Without you par KAYA C.

Tome 1: Without you

Amaury jeune trentenaire est seul à New York. Il se souvient des années qui viennent de s’écouler et de celui qui a marqué sa vie à jamais. Il avait tout, l’amour, l’argent, le succès, et un jour tout a basculé. Les portes de l’enfer se sont ouvertes et l’ont laissé brisé. Quel sera son futur ? Comment surmonter l’insurmontable ? Pourra t’il se relever après une telle épreuve ?
La vie va t’elle mettre sur sa route la solution à ses tourments, et lui donner la famille dont il rêve et l’amour qui pansera ses blessures ? A travers sa fuite pour se reconstruire, cette promesse de futur qu’il ne peut trahir. Cette envie de recommencer et de peut être ouvrir à nouveau son cœur, il nous montre le chemin vers un autre futur. L’amour est toujours plus fort et triomphe de toutes les épreuves que le destin avait envoyé.

Tome 2: Fight to survive

APRES L’HISTOIRE D’ AMAURY DANS WITHOUT YOU, FIGHT TO SURVIVE VA VOUS ENTRAINER DANS CELLE DE SULLIVAN…
Je m’appelle Sullivan, je suis le photographe le plus poissard de New York. Après avoir été trompé par mon ex, j’ai été foudroyé par des yeux bleu lagon qui m’obsèdent. Je suis irrésistiblement attiré par Amaury, mais il est marié à un type adorable, alors que lui est un abruti fini. Aussi beau qu’imbuvable, à chaque fois que je le croise on se saute à la gorge. Pourtant il est là qui me hante, je suis perdu, je l’ai dans la peau, je dois quitter New York, m’éloigner pour l’oublier. Je vais reprendre mon ancien métier de reporter de guerre, partir au bout du monde, et essayer de reconstruire ma vie ailleurs. Je n’imaginais pas que j’allais mettre directement les pieds en enfer. Comment supporter l’indicible, quand il n’y a plus d’espoir ? Quand l’horreur se déchaine, quand les ténèbres menacent de m’engloutir, il ne me reste que ses yeux pour seul espoir.

 

 

Mon avis:

Le thème du deuil et du « après » n’est jamais facile à aborder. Pourtant, par ces mots, par sa douceur, Kaya C. réussit à traiter ce sujet avec brio.

Le premier tome se compose en quatre parties.

La première partie nous parle d’un thème d’actualité, celui de l’euthanasie. Un sujet au combien délicat à aborder, pourtant on se retrouve dans l’intimité du couple. On devient spectateur de ce drame où nous nous sentons aussi impuissant que le couple. L’auteure aborde la question de l’acceptation. La dure acception de laisser l’autre partir selon sa propre volonté, celle de se retrouver seul.  Le deuxième partie traite le « Après », celui du deuil, du manque. L’auteure par la voix d’Amaury nous fait traverser toutes les étapes du deuil d’un amour perdu, de cette injustice, de cette chute dans les abysses pour oublier… Jusqu’à l’acceptation, qui nous amène à la troisième partie, celle de la renaissance. Une fois la douleur primale passée, que l’on peut enfin se remémorer de doux souvenirs avec nostalgie. Arrêter cette culpabilité qui nous ronge: celle d’être en vie et pas l’autre. On recommence à s’ouvrir au monde, pour enfin arriver à la dernière étape du deuil, celui de la rédemption. On recommence à vivre, à faire des projets, à ouvrir son cœur à quelqu’un d’autre.

Alors oui, ne nous mentons pas, on sort les mouchoirs, on souffre autant que nos personnages mais c’est, de mon avis, la preuve que l’auteure a réussi son travail d’écriture. Elle nous faire ressentir, vivre le deuil avec son personnage principal. De ce fait nous ressentons, nous aussi, cette lueur d’espoir, cette renaissance. Oui, cette romance est une réelle réussite. Par sa plume, Kaya nous accompagne tout du long dans cette épreuve avec beaucoup de sensibilité sans tomber dans la mièvrerie. Oui, Without you fait partit de ces lectures qui vous marque au fer rouge. Merci pour cette merveille.

 

C’est bien une série sombre qui aborde des sujets sensibles difficiles à manier sans tomber dans le cliché. Et pourtant Kaya C-auteur a réussi haut la main ce pari.

Ce deuxième opus se construit comme le premier. On découvre (enfin le beau et tendre) Sullivan. Tout comme le premier il y a un avant et un après. Cet instant où tout bascule, ce terrible traumatisme où on N est plus, on devient un autre plus fort.
Dans un premier temps on découvre la difficulté d être « l autre » celui qui tombe amoureux d un homme marié puis veuf et enfin d un fantôme. Alors qu’il se résigne, la vie va lui faire affronter le pire côté de l être humain. Sullivan N est plus. Il devient victime puis l ombre de lui même.
La deuxième partie est une double reconstruction : celui de la victime qui doit reprendre à vivre et celui de cet « autre ». Apprendre à vivre avec une personne veuf N a rien d évident ni pour l un ni pour l. Autre.
C est la la puissance des mots sur des maux. Trouver sa place dans la vie et dans celle que l on se construit avec L être aimé.

Kaya par sa plume nous fait traverser un melting pot d émotions qui s amplifie suite à la lecture du premier. On ne parle pas de couple, d un trouble ou d un polyamour. On parle de famille, d êtres aimés. Elle cible ses mots, de telle façon qu ils ne peuvent que nous percuter. Simple mais tellement commun à chacun. En clair un superbe coup d artifice dans mon cœur et la chair de poule qui ne m a pas quitté tout au long de ma lecture. C est un combo gagnant à mes yeux.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: deuil, faux semblants, Le temps des choix, seconde chance, série, survivants, traumatismes du passé
Série: format kindle |

Série Chemins de traverse par Emy BLOOM

Tome 1: L’éveil de l’être

Alors qu’il vient de finir ses études, Laurent décide, avec sa meilleure amie Lola, de quitter la capitale pour le sud de la France où ils vont débuter leur vie active. Son objectif avec ce déménagement : prendre son indépendance et devenir maître de sa vie. À son arrivée, il fera la connaissance de Dominique, le frère de Lola et de Gabriel, son meilleur ami. Gabriel, ce géant aux yeux saphir, avec cet air de bad boy, cet homme qui assume pleinement ses choix de vie. Mais derrière ces apparences se cachent de profondes blessures. Alors quand les deux hommes se rendent compte qu’ils sont attirés l’un par l’autre, des choix vont devoir se faire. Entre Gabriel qui refuse toute idée d’une relation sentimentale autre qu’éphémère et Laurent qui se pense hétéro, mais qui est incapable de se sortir cet homme de ses pensées ; assumeront-ils leurs sentiments naissants ? Pourront-ils remettre en question leur perception de leur vie et se projeter sur un avenir commun ? C’est une histoire d’acceptation de soi, qui pose la question de l’être et du paraître. Un long parcours sur ce chemin, que l’on appelle la Vie, composée de chemins de traverse.

 

 Tome 2: À l’aube de la vie

En un an, Laurent a découvert que l’amour avait plusieurs facettes : fraternelle, amicale, bienveillante. Qu’une famille ne se définit pas par les liens du sang mais par les actes et l’acception de ceux qui l’aiment. Mais surtout, Laurent a découvert que l’amour peut se jouer sur un simple regard. Que l’amour avec un grand A, ne se définit pas par les apparences mais par les sentiments.

Alors qu’il s’accepte enfin, il est décidé de ne plus laisser sur le bord de la route toutes ces personnes qui l’aiment. Il arrête de fuir et vit, tel qu’il est, sans faux semblants.

À l’aube de la vie, Laurent aura besoin de tout cet amour pour le guider à travers les ténèbres qui l’attendent. Car une chose est sure, rien n’est jamais acquis.

 

Avis de Rose TAYLOR, chroniqueue du blog M/Meninbooks:

Etant l’auteure de cette série, j’ai, avec l’accord de Rose que je remercie une fois de plus, souhaité vous donner un avis professionnel et impartial.

Service Presse TOME 1:
Premier essai d’Emy Bloom réussi, transformé, avec succès. J’ai de suite accroché au couple amical, fusionnel de Lola et Laurent. Eux qui se sont rencontrés en faisant leurs études ensemble ne se sont jamais quittés depuis. C’est donc tout naturellement qu’ils décident de quitter Paris pour s’installer dans le sud, auprès de la famille de Lola, d’aménager ensemble et de travailler ensemble.

Kiné de formation, l’une orientée vers les personnes âgées, l’autre vers les sportifs, ils débutent tous les deux avec enthousiasme dans le même établissement. Très vite, ils vont créer de nouveaux liens, tant par leur travail que grâce au frère de Lola qui les intègre au sein de ses amis. Parmi eux, il y a Gabriel, au physique de rugbyman, à la gentillesse débordante et qui lance des regards de braise à Laurent. Mais le hic, c’est que Laurent est hétéro, et pendant un bon moment, il ne se rend compte de rien si ce n’est sa présence apaisante, amicale et réconfortante…. jusqu’au jour où ça dérape !!

Et là commence pour Laurent une véritable introspection car il s’est vite rendu compte qu’il n’était pas aussi insensible que ça au charme de Gabe, mais comment appréhender son attirance pour un homme et surtout un homme qui semble ne pas vouloir d’attaches.
Si quelques fois, je mets plusieurs pages pour rentrer dans une histoire, là ce ne fut pas le coup, je suis tombée immédiatement sous le charme de ce couple amical qui change complètement de vie. J’ai retrouvé tout ce que j’aime dans les romans, les liens amicaux, filiaux, amoureux, passionnels qui font que la vie est plus belle et qu’on a toutes les raisons de rester optimiste. On entend presque le chant des cigales, le douceur du soleil, les odeurs de cuisine du sud, les embruns de la Méditerranée, qui m’ont dépaysé ce qui est vraiment un plus surtout en ce moment. On a presque envie d’aller faire un tour dans le midi pour toucher à cette douceur de vivre.
Même si le roman traite d’un bouleversement total de vie, de pensées , de confiance en soi mais aussi d’acceptation, tout se fait sans heurts, sans déferlement ni de haine, ni de larmes. Laurent se retrouve face à ses interrogations sans tomber dans les excès ou les caricatures, c’est ce que j’ai trouvé top dans ce livre, il se pose beaucoup de questions mais se rend vite compte que l’amour est ce qu’il veut vraiment dans la vie quelque soit sa forme, de plus comment résister à des yeux doux de couleur saphir !!
Autant dire qu’il faut le découvrir, le dévorer même si l’attente du second volet devient inévitable et que mon impatience est à son comble.
Service Presse TOME 2:

Laurent a enfin réussi à accepter son virage sentimental, il a beaucoup réfléchi, discuté avec ses proches et son cercle d’amis, il est serein et maintenant en phase avec lui-même. Il rentre donc dans le sud pour retrouver Gabriel et vivre au grand jour son amour pour lui. Tout semble se déroulait comme il le désirait même au boulot où son patron est un modèle de tolérance  et de soutien.

Mais voilà, c’est à ce moment que Gabriel décide de fuir, sans savoir tous les pas que Laurent a fait vers lui. Et ce dernier en pâtit, il veut tout faire pour montrer sa détermination à Gabe mais la route pour se retrouver sera semer d’embûches.

J’ai retrouvé avec grand plaisir cette petite tribu d’amis, d’amoureux, de copains, de parents interagissant tous ensemble autour de Laurent. Laurent qui reste au centre de ce volume avec un virage complet dans sa sexualité, qui découvre la tolérance chez les autres ou pas. Emy Bloom raconte leur histoire à Laurent et Gabe avec une grande tendresse, et un amour infini comme on aimerait bien tous partager. On n’a moins la découverte de leur univers mais plus l’approfondissement de leurs liens. Les amis sont encore plus proches et doucement le cercle s’élargit, la famille est mieux comprise et plus apte à elle-aussi tolérer les différences. Le roman s’oriente sur l’acceptation des différences quelles qu’elles soient.

Dans la seconde partie du livre, une fois que l’amour est installé, le quotidien paisible et tranquille bien ancré, une  nouvelle tourmente va bouleverser leur vie. Ils vont devoir puiser dans toutes leurs ressources pour affronter une des plus dures épreuves de leur vie. On part donc dans un tout autre domaine de peines et de tristesse: la maladie. L’auteure aborde encore un sujet très douloureux qui n’arrive pas qu’aux autres et qui peut débouler dans une existence sans préavis.

Au fil des pages, on ressent tout le chagrin qui en découle, à la simple pensée de l’issue possible, de l’espoir qu’on essaie de ressentir malgré la tourmente. Cette seconde partie est bien moins légère que le premier volet, elle creuse plus dans les méandres des facéties qu’apportent la vie.

Malgré tous les sentiments qu’apportent la lecture aux vues des détresses des différents personnages, le roman reste une ode à l’amour, à la compréhension, à la tolérance qui boucle l’histoire de cœur de Laurent et Gabriel.  On passe un très bon moment avec eux, donc n’hésitez pas à aller à leur rencontre. Rose Taylor

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, faux semblants, homophobie, Le temps des choix, métier, série
Série: Homoromance éditions |

la série Nuages et pluie par Zarah OWENS

Tome 1: Sous les nuages du ranch

Flynn Tomlinson s’est laissé pousser par le vent pendant des années, faisant des petits boulots quand il a besoin d’argent avant de reprendre la route. Son style de vie libre, sans attaches ni responsabilités envers quelqu’un d’autre lui convient parfaitement. Puis il tombe sur une affiche d’offre d’emploi dans un bureau de poste dans l’Idaho et rencontre Gabe Sutton. Gabe ne pourra payer Flynn qu’après avoir vendu ses chevaux, mais les séquelles d’un grave accident l’empêchent de faire tourner le ranch tout seul.
Travailler avec des chevaux l’intéresse plus que de remplir des rayons dans un supermarché, aussi Flynn accepte-t-il les termes de Gabe. Il ne s’attendait pas à être captivé par cet homme doux et solitaire qui capture son coeur et le pousse à s’atteler à une très lourde tâche : sauver le ranch de Gabe.

 

Tome 2: Entre ciel et terre

Hunter Krause sait mieux que personne que gérer un ranch demande beaucoup de travail. Les bons employés sont difficiles à trouver. Hunter a beau avoir un régisseur efficace et une grande famille prête à l’épauler, le ranch est constamment à court de main-d’ouvre. De plus, des poulains se mettent à disparaître mystérieusement et son beau-frère décide d’embaucher un homme que Hunter aurait préféré ne jamais revoir : Grant. Hunter ne peut pas lui pardonner d’avoir abandonné meilleur ami, Gabe, le propriétaire du ranch voisin, après un grave accident qui l’a laissé handicapé. Grant Jarreau s’adapte rapidement à la vie du ranch, il se rend indispensable et s’entend bien avec Izzie, la soeur de Hunter. Quant à Hunter, malgré ses idées préconçues, il ne peut contrôler ses réactions physiques en présence du beau cowboy. Quand celui-ci sauve son jeune neveu de la noyade, les deux hommes échangent un baiser qui ouvre pour Hunter un monde nouveau et des perspectives dont il ignorait l’existence. Pendant que Hunter et Grant entament une relation secrète, la famille se déchire et le ranch est en difficulté, parce que personne n’arrive à comprendre ce qui arrive aux chevaux. Pour couronner le tout, Grant cache un lourd secret. Hunter apprendra-t-il à faire confiance à Grant ou bien l’orage familial fera-t-il une autre victime ?

 

Tome 3: Entre déluge et sécheresse

Tim Conroy a de la patience. Depuis trois ans, il attend que son ami Rory McCown sorte de prison, après une condamnation pour un vol de chevaux commis au ranch Blue River. Rory serait susceptible de bénéficier d’une libération anticipée, mais à condition d’avoir un poste stable et un endroit où loger. Aussitôt, Tim se donne pour objectif de convaincre son ami et patron, le rancher Hunter Krause, d’offrir à Rory une deuxième chance.

Quand Hunter accepte, Tim le regrette presque : Rory a changé. À certains moments, il se montre morose et renfermé, à d’autres, arrogant et trop présomptueux. Pourtant, l’attraction est toujours aussi forte entre eux. Malheureusement, dès qu’ils commencent à se rapprocher, un ennemi acharné œuvre dans l’ombre, prêt aux plus sombres machinations pour les séparer…

Leur relation encore fragile sera-t-elle assez forte pour résister aux tempêtes à venir ?

 

Tome 4: Avec la lune et les étoiles

Après une calamiteuse liaison avec un district attorney, un homme marié, Cooper Nelson a été radié du barreau. Ayant dû renoncer à sa brillante carrière d’avocat, il a modestement refait sa vie aux écuries du ranch Blue River. Huit ans après le scandale, il retrouve Kelly Freed, son amant d’autrefois, à l’école de droit. Malheureusement, la situation est délicate : d’abord, Kelly est en campagne pour devenir le prochain shérif de St Anthony, petite ville conservatrice, ensuite, il est marié et son épouse est en phase terminale. Cooper ne supporte pas l’idée d’une liaison secrète. D’expérience, il sait que mensonges et dissimulations se paient très cher.

Dans le voisinage, la vie continue, avec ses drames incontournables : au Blackwater, Gabe est désespéré d’apprendre que sa meilleure amie souffre d’un cancer du sein. Lui et Flynn, son partenaire, aimeraient avoir la garde des enfants de Calley, mais pour ce faire, ils ont besoin d’assistance. Cooper et Kelly unissent leurs compétences, policières et juridiques, pour aider Gabe à rétablir ses droits parentaux et Calley à mettre ses affaires en ordre, au cas où…

Maintenant que tous deux font cause commune, Cooper trouve de plus en plus difficile de résister à Kelly. Mais, après le drame qu’il a déjà vécu, est-il prêt à mettre en danger celui qu’il n’a jamais pu oublier ?

 

Mon avis:

Le premier tome est tourné vers le deuil, celui de la perte, celui d’être handicapé. Zarah OWENS fait un magnifique travail sur la personne « handicapée », celle qui s’est perdue, qui est dans la frustration, la culpabilité, l’incertitude face à ce corps qui n’est plus celui qu’il était « avant ». Elle nous explique le mal-être de Gabe, d’ordre physique, mais aussi psychologique. C’est dans sa globalité qu’on apprend à connaitre cet être dépossédé de sa vitalité, de sa confiance. Mais ce qui aussi, très intéressant, c’est qu’elle fait le même travail d’écriture sur l' »autre », celui qui partage le quotidien de cette personne diminuée. La difficulté pour le conjoint d’aider, d’aimer sans culpabiliser. Réapprendre à vivre autrement. Prouver que l’amour ne se résume pas à un physique, à du sexe, à des apparences. Accepter et aimer, tout simplement.

En conclusion, montrer la différence entre être dépendant, subit ou aider l’autre par envie, par amour. 

 

Dans ce second tome, on retrouve Gabe et on découvre le sombre Grant. Sombre? Pas tant que cela. On en apprend plus sur ce personnage que l’on pense, comme tous, quelqu’un d’égoïste, de froids. Il n’en est rien. Une belle leçon sur les aprioris et les faux semblants.

Face à l’attirance mutuelle, qu’ont Hunter et Grant, on aborde le douloureux sujet du coming out, accepter ce désir que les deux hommes n’assument pas. Cette douloureuse révélation s’amplifie par l’environnement où travaillent les deux hommes: un ranch, où la place de l’homme est stéréotypée. De plus, la relation Employeur employé rajoute ce sentiment de malaise que l’auteure nous fait ressentir tout au long de leur histoire. C’est une découverte de l’autre, se mettre à nu, au sens propre comme au figuré. Assumer son passé pour aller de l’avant, s’autoriser une seconde chance, être heureux. Leur relation prend son temps, l’auteure nous fait rentrer dans leur intimité, la découverte de l’autre, la différence entre baiser et faire l’amour, à se faire confiance, se soutenir pour enfin vivre au grand jour.

 

Le troisième opus se passe trois ans après cette histoire de vol de chevaux. On retrouve Tim et ses sentiments inchangés pour Rory. Malgré les préjugés, malgré le passif de Rory, Tim va tout faire pour lui offrir une seconde chance, une main tendue pour repartir sur de nouvelles bases et enfin, lui faire découvrir la signification du mot Amour. Lui apprendre à croire en lui et en ses qualités. L’aider à sortir de cet engrenage où il sombre jour après jour. Un sublime roman, de loin, mon préféré de la série.

 

Enfin, le dernier opus se tourne vers Cooper, ce mystérieux rancher et Kelly, le nouveau shérif de la ville. On découvre que les deux hommes ont un passé en commun, qui date d’il y a quinze ans. Mais en quinze ans, ils ont beaucoup changé et toutes les vérités ne sont pas bonnes à révéler. Dans cet opus, l’auteure nous fait un pamphlet de cette société (américaine et rurale) et de leurs mentalités bigotes et homophobes, où le fait d’aimer la mauvaise personne nous vaut d’être traités comme un pestiféré, où l’on considère cette personne comme une personne perverse et dans l’incapacité de travailler.

Qu’il s’agisse d’un travail ou d’une situation plus personnelle, comme celui des enfants, tout acte que l’on considère comme « normal » pour un hétérosexuel devient interdit pour un homosexuel.

 

En clair, une série, qui vous l’aurez compris, j’ai adoré. Zarah OWENS aborde des sujets sensibles, d’actualité, qui nous remet en question. On s’insurge face à certains comportements, on ressent de la compassion, de l’amour… Par sa plume, on s’attache à ces hommes, à cette famille élargie, à cette terre qui est le point commun à tous. On ressent cette idée de famille, d’acceptation.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, cow-boys, drame psychologique, faux semblants, handicap, homoparentalité, homophobie, Le temps des choix, série
Série: Dreamspinner Press |

La série Rêves par Alex C Clarke

 # 1 Un nouveau rêve

Trois ans après la mort de sa femme dans un accident de voiture, David décide de prendre un nouveau départ et laisse son costume trois pièces d’avocat d’affaires pour embrasser sa nouvelle carrière de gérant d’un bar à Boston. Dans l’avion qui l’emmène aux Etats-Unis, il rencontre James, qui s’avère être l’un de ses nouveaux patrons. Une attirance inattendue naît immédiatement, ce qui va compliquer d’autant la réalisation de son nouveau rêve.

 # 2 Terre de rêve

Chris Flanagan a tellement essayé de trouver l’amour qu’il en est dégoûté. Le jour de Noël, il fait un vœu d’abstinence. Pendant un an, il tentera de ne pas croquer la noix… C’est sans compter l’arrivée de son mystérieux voisin, Adam. Adam Patinson est un motard tatoué, aux allures de loubard, qui vient d’emménager dans l’immeuble adjacent le bar. Il est la tentation faite homme, tout ce que Chris devrait détester. Et pourtant… Chris saura-t-il résister à l’appel du Serpent dans son Jardin d’Eden ? Surtout quand ce serpent s’avère ne pas être du tout le loubard macho qu’il donnait l’impression d’être ?

 # 3 Rêves interdits

Paul Flanagan, jeune gay victime d’une éducation faite de brimades et d’interdits, conditionné par des parents ultrareligieux, rejoint son frère Chris à Boston. Après quelques mois d’adaptation parfois difficile, son cœur et son corps palpitent pour Ethan. Mais l’objet de ses désirs a disparu, et Paul décide de se lancer à sa recherche. Ce qu’il va découvrir est bien au-delà de ce qu’il imaginait… Il devra faire appel à des ressources insoupçonnées pour qu’enfin ses rêves interdits prennent vie.

 

Mon avis:

Une série comme on les aime, où l’on s’attache à ces personnages, qui telle une toile d’araignée s’agrandie.Les personnages secondaires se dévoilent dans le tome suivant, les liens entre eux sont suivis. On ne peut que s’attacher à eux, trouver un petit quelque chose dans chaque personnalité qui nous renvoie à notre propre expérience.  On voit au fur et à mesure de notre lecture l’évolution de chacun. L’auteur nous fait partager leurs peurs, leurs interrogations. On voit naître cette renaissance que l’on attend comme un soulagement. Tout cela grâce au style fluide et agréable, d’Alex C.C.

Une série à lire et à déguster comme du bon vin … un vrai plaisir

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: deuil, drame psychologique, homoparentalité, homophobie, religion, seconde chance, série
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Série Lawson par Norah R. CLAUER

Tome 1 : casting

Et si l’agence parfaite pour trouver l’amour existait ? Si vous pouviez choisir les critères les plus fous pour parvenir à être aimé de la personne idéale ? Garanti ou remboursé !

Tyler Grant ne peut qu’avoir envie de tenter sa chance. Après des années de déboires sentimentaux qui font rire à pleurer sa mère, ses soeurs et tous ses potes, Ty en a ras-le-bol ! Si cette agence ne lui trouve pas la perle rare, il se fait prêtre !

Remis entre les mains du plus parfait employé de la boite, Tyler va pourtant vite déchanté car, en vérité, sait-il vraiment ce qu’il souhaite ?

 

Tome 2 : un trésor à Lawson

Owen Taggart est un cow-boy. Sûr de lui, séduisant et épanoui dans bien des domaines, mais solitaire. Son travail est la seule chose qui ait du sens dans sa vie et il ne s’en serait jamais plaint si le hasard n’avait pas mis sur sa route un barman acariâtre. Cet homme là le déteste depuis leur première rencontre et Owen a bien envie de le faire changer d’avis sur son compte. Mais rien n’est simple avec le bel homme sauvage qui le fuit comme la peste. Le cow-boy n’est pas au bout de ses surprises car son coeur est bien décidé à séduire l’ennemi à tout prix. Mais pour obtenir un tel trésor, il va falloir se montrer patient et creuser plus profond qu’il ne l’aurait imaginé…

 

Tome 3 : à croquer

Dante Sorensen a quitté Lawson et une vie paisible pour étudier les sciences à New-York, mais au bout de quelques années à Columbia, il se rend compte qu’il souhaite tout autre chose : devenir cuisinier. Pour financer son projet de food-truck, Dante va accepter un job des plus attrayants auprès d’un riche homme d’affaires, sur une île paradisiaque. Mais le paradis va vite se transformer en cauchemar. Entre son patron, qui attend de lui plus que de la cuisine, et le premier secrétaire, rigide et conscient que Dante n’est pas le beau jeune homme innocent qu’il semble être, le jeune Sorensen va devoir lutter pour prouver que les erreurs qu’on commet ne sont pas le reflet de l’avenir qu’on peut obtenir.

 

Tome 4 : danser avec toi

Cody O’Connell s’est toujours senti différent des autres. Dans son petit village du Texas, il n’est pas heureux. Fils d’un éleveur de bovins et d’une femme au foyer qui ne jure qu’en son église, il n’a jamais pu avouer son homosexualité. Lorsqu’il décide de partir à New-York pour devenir un VRAI danseur, comme il l’a toujours rêvé, il se retrouve obligé de travailler dans un club un peu spécial pour survivre. Le patron, Daryl Cartwright, est loin d’être un homme ordinaire. Il va mettre en péril bien des choses dans la vie de Cody, de son coeur à son avenir. Mais jusqu’à quel point le jeune Texan se laissera-t-il emporter dans la danse du terrible patron qui est le sien ?

Tome 5 : le meilleur et le pire

Hellon Chamberlain va se marier. Ce qui pourrait faire son bonheur est en réalité le pire moment de sa vie. Contraint d’épouser une femme alors qu’il est résolument gay, celle-ci est également enceinte. Devenir mari et père n’a jamais été dans ses projets mais son père a veillé à ce qu’il ne puisse pas refuser cet arrangement. Alors quand il fait la rencontre du plus bel homme du monde, le jour même de son mariage, Hellon comprend qu’il est pris au piège et que le meilleur n’est pas prêt d’arriver. Car comment pourrait-il trouver le bonheur dans cette situation ?

Mon avis:

Voici une série comme on les aime. Toutes les histoires se ressemblent et pourtant, elle n’est en rien redondante. Pourquoi? Parce qu’elle est composée de fêlures et pourtant remplie d’amour et de douceur et ça c’est le combo gagnant ! Chaque tome nous conte l’histoire d’hommes brisés qui pourtant vont se voir offrir une seconde chance: celle d’être heureux.

Le premier tome nous présente deux êtres que tout oppose, deux êtres que rien ne destinait à se rapprocher et pourtant… En apprenant à passer aux delà des apparences, des faux semblants, on remet en question nos certitudes.
L’auteure met en avant cette industrie des sites de rentres qui promet la recherche de l’être parfait, idéalisation de l’amour comme dans les contes d’enfant. Elle nous prouve que ce processus n’est que de la poudre aux yeux. Que la recherche de sa moitié ne doit pas se faire sur des stéréotypes mais sur la personne dans son entièreté.
Une très belle romance qui remet en question notre société et ses pratiques, celle de la consommation rapide et facile, la facilité de peur d’être rejeté.

Dans le deuxième tome, on découvre, « enfin » Owen, le frère de Lemon du tome 1.
Owen, l’homme, en apparence, parfait pour son entourage. Une image de la perfection qui lui pèse. Car en vrai, Owen est loin d’être aussi parfait que ce que l’on prétend. Derrière les apparences se cache un homme plein de secrets. Le jour, c’est le cowboy irréprochable, mais la nuit, il redevient un simple homme qui laisse parler ses besoins et ses envies, loin des regards… Il n’a pas honte de cette double vie, de ce secret honteux jusqu’à l’arrivée d’Hadès… Hadès qui va remettre en question tout sur quoi pèse l’équilibre fragile de sa vie. Hadès est un homme en apparence taciturne, un hétéro coincé et arrogant… Oui, mais tout cela n’est qu’apparence… En réalité, Hadès cache de lourds traumatismes et des responsabilités qui régissent toute sa vie…
Tous les opposent en apparence et pourtant ils ont tous les deux un point commun : le poids de la solitude. L’auteur prend son temps pour poser cette relation quelque peu déséquilibrée. On apprend à connaitre Owen et Hadès, leurs points forts, leurs points faibles, leurs peurs et leurs espoirs pour l’avenir… C’est là que l’auteur joue son atout. La relation se construit lentement, mais quand on connait le passif des protagonistes ont ne peut que l’apprécier. Tout prend plus d’ampleur à chaque étape passée. Elle prend le temps de poser des mots sur leurs maux, leurs peurs et les sentiments qui en découlent.

Le tome 3 peut se résumer cette histoire par un savant mélange de Pretty Woman avec pour fond sonore The Scientist de Coldplay.
Il nous permet de découvrir Dante, celui qui nous a été l’élément déclencheur de la relation d’Owen et Hadès.  Cet être qui à l’image d’un fruit mûr et juteux: attractif. Sous cette apparence sexy et rebelle et son visage angélique se cache un homme névrosé. Toute sa vie se résume à cela: l’apparence. Mais un ange va passer par là et tout va être remis en question. Et oui, encore une fois, l’auteure se joue de ses personnages et de ses lecteurs.
Dante, pourtant prometteur, ne se résume qu’à son activité d’escort qui lui permet de financer ses études. L’histoire débute sur des apparences trompeuses et des quiproquos. Mais au fur et à mesure, on découvre que Cruz et Dante ont un point commun: tous les deux ont vécu un traumatisme.
L’auteure nous conte une belle histoire où la morale est saisissante de vérité: accepter son passé pour s’offrir cette seconde chance, celle d’être enfin heureux. Je rajouterai qu’il y a un superbe travail sur un métier quelque peu délicat: la prostitution. L’auteure nous montre différents point de vue: celui du prostitué, celui du client, celui de la famille. Tous ont pour point commun cette culpabilité et cela ressort à travers les mots employés.

Dans le quatrième tome, on fait la connaissance de deux personnages secondaire du tome 3: Daryl et Texas et on se dit « oula, ça promet! » Il faut dire que Dante nous a mis l’eau à la bouche concernant la relation quelque peu bancale des deux hommes…
Daryl est un maquereau et propriétaire d’un club libertin. Malgré ses apparences d’homme d’affaire intraitable se cache un homme soucieux de ses employés, une sorte de figure paternelle pour eux, Dante en est l’exemple flagrant.
Texas sur scène, Cody en privé est le genre d’homme qui fait tâche dans cet environnement luxurieux et libertin.  Lui, le jeune homme Texan, sous son apparence androgyne et candide, est un homme qui sait ce qu’il veut. Malgré une éducation rigide et son inexpérience, il va réussir à se fondre dans ce décor à l’opposé de son éducation sans pour autant vendre son âme au diable. C’est un jeune homme intègre qui malgré son désir pour Daryl ne succombera pas à ses mœurs légères. On découvre que les apparences sont trompeuses, que Daryl lui aussi à ses propres démons à combattre et que derrière l’homme froid se cache un homme vulnérable.
Cette fois-ci, l’auteure met en avant le poids de l’endoctrinement de la religion sur un enfant devenu jeune adulte. Cette différence qui fait que cette personne n’a plus de repère, de confiance de peur des jugements des autres. On parle de cas de conscience religieuse. L’auteure réussit à mettre des mots sur ces maux, donner la voix à différent personnages de tout bord, de différent âges et nous permettre de faire notre propre avis en même temps que Cody. C’est une vraie remise en question qu’elle nous propose, une remise en question sur nos actes, nos paroles face à la différence, face à nos croyances. Une réussite.

Et enfin le cinquième et dernier tome qui, comme le dirait le principal intéressé est: la cerise sur la pièce montée. Oui, nous allons enfin faire connaissance avec sulfureux Hellon… Hellon est l’ami d’Angel mais pas que… Un personnage  dont nous avons fait connaissance dans le tome 3. On peut dire que Norah nous avait laissés sur notre faim concernant Hellon à la fin du tome.

Il faut dire que Hellon n’est pas un ange. Loin, très loin de cela. Mais qui est-il ? Que savons-nous de lui? C’est un riche héritier, directeur de son agence de pub. Un homme qui aime le pouvoir, le contrôle, qui pense que tout lui est dû. Il est bel homme et il en joue avec ses multiples conquêtes. C’est un manipulateur hors pair, égoïste et superficiel. Oui, on peut le dire, Hellon n’est pas le genre de personnage que l’on porte dans notre cœur. Et pourtant… Tout cela ne définit pas le vrai Hellon. Norah se joue de ses personnages et de ses lecteurs. Elle réussit l’exploit de faire aimer un personnage que nous avions appris à détester. Toute référence à Hellon amenait à de la méfiance, le genre de personnage qui, là où il se trouve, attire des drames. Quel retournement de situation pour lui !

Dans ce tome, c’est l’arroseur arrosé. On découvre que l’Hellon que nous connaissions n’est en fait qu’un jeu de rôle. Cet homme n’est en fait qu’une victime. Depuis sa naissance on lui impose un monde de protocole et de bienséance qui ne lui correspond pas. Il refuse de rentrer dans ce jeu de dupe ce qui va lui valoir tous ces déboires à venir, dont le plus important : ce mariage de raison avec une parfaite inconnue,  d’un autre de surcroit. On découvre la vraie personnalité d’Hellon, bien camouflée sous ses airs arrogants : ce chevalier en armure prêt à se sacrifier pour le bonheur des autres. Quand on prend conscience de cela, notre point de vue change. On réfléchit autrement. On comprend enfin cette relation si ambiguë qu’il a avec Angel (tome 3), on comprend aussi son comportement par rapport à ses partenaires de jeu. On découvre l’homme passionné et passionnant, magnanime, attentionné. Comme beaucoup, nous l’avons jugé sur des apparences sans prendre le temps de le connaitre réellement. Et à la fin, on peut le dire, oui Norah a réussi à nous le faire aimer.

 

En clair, Norah se joue des apparences et de nos jugements trop hâtifs. Elle nous fait comprendre que l’habit de fait pas le moine. Que certains paraissent inaccessibles pour une seule raison : ils se protègent. Il est difficile de casser cette carapace, mais cela vaut le coup. Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette série. Certains pourraient dire que l’on peut lire les tomes séparément. Je vous dirais que c’est réellement dommage, car chaque couple refait son apparition à un moment ou à un autre de sorte que nous ne parlons plus d’individus ou de couple, mais d’une famille élargie, mais unie.

 

 Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, cow-boys, drame psychologique, homoparentalité, homophobie, métier, prostitution, religion, romance, seconde chance, série
Série: Auto édition |

Série Men of Lancaster par Eli EASTON

T1 Une nouvelle moisson

David Fisher a observé les règles toute sa vie durant. Issu d’une famille mennonite, il a obéi à son père et a repris la ferme familiale, s’est marié et a eu deux enfants. Aujourd’hui, alors qu’ils sont tous deux à l’université et que sa femme est décédée, il gère sa ferme seul, par automatisme, sans rêves pour sa vie qu’il pense déjà finie.

Christie Landon, graphiste de Manhattan et fervent adepte des soirées gay, a besoin de changer de vie. À trente ans, il pense qu’il est plus que temps de grandir un peu et de songer à l’avenir. Lorsque son meilleur ami fait une overdose, Christie décide de faire un break et de quitter la ville. Il s’isole alors dans une petite maison du comté de Lancaster en Pennsylvanie pour y faire le point et souffler.

Mais la vie en pleine campagne est bien ennuyeuse et pouvoir apercevoir ici et là le type séduisant qui vit à côté ne lui suffit pas vraiment. Alors lorsqu’il se découvre une passion dévorante pour la cuisine, il décide de tenter une approche avec son veuf de voisin en lui proposant de partager leurs repas ainsi que les frais des courses. David accepte et très vite, les deux moitiés de ce drôle de couple se rendent compte qu’ils apprécient réellement passer du temps ensemble.

Christie exhume des sentiments que David avait enterrés voici bien longtemps et défie les limites de son monde étriqué. S’il réussit à s’affranchir du passé, peut-être David aura-t-il, lui aussi, une seconde chance d’être heureux…

 

T2 Le sanctuaire

Eddie Graber rêvait de bâtir un sanctuaire pour animaux de ferme rescapé, et celui-ci était sur le point de se réaliser avant que son partenaire se retire à la dernière minute. Désormais, Eddie risque de perdre la propriété de dix hectares dans le comté de Lancaster – et tous les espoirs qu’il y avait mis – avant même que le projet ne démarre. Il a besoin d’aide, il a besoin d’argent, mais surtout, il a besoin de retrouver la croyance en un but supérieur qui l’a amené jusque-là avant tout ça.

Samuel Miller a travaillé dur pour s’intégrer dans sa communauté amish malgré son pied bot. Mais quand son père apprend que Samuel est gay, il est fouetté et rejeté. Avec à peine quelques centaines de dollars en poche, il répond à une annonce pour un ouvrier agricole et se retrouve employé par un citadin qui se fait des idées étranges sur les animaux, qui n’a pas la moindre idée de comment diriger sa petite ferme, mais qui a le cœur sur la main.

Samuel n’est pas la seule âme en perdition à avoir trouvé par hasard son chemin jusqu’à Meadow Lake Farm. Il y a aussi Fred et Ginger, deux vaches qui vivaient dans un garage, une bande de moutons et un petit cochon noir nommé Benedict qui pourrait être la clé de la vie, de l’amour, de l’argent et même d’un avenir heureux pour deux reclus de la société.

N.B. : Ce livre se déroule dans la même région que le premier mais parle d’un nouveau couple. Il peut être lu individuellement.

 

Mon avis:
Des hommes en totales oppositions : rats des villes et rats des champs, le tout dans une bourgade américaine puritaine. Le décor est planté.
Deux histoires différentes et pourtant, des points communs à chacune qui dénoncent cette Amérique à deux vitesses. Eli Easton met en avant le poids de la religion dans ces contrées reculées. La vie de ces hommes et de ces femmes qui sont dirigés selon des croyances divines dans des communautés fermées telles que les mennonites ou amish. Alors quand on se trouve face à quelqu’un qui vient de la ville, de ces métrosexuels libéraux, il y a un réel choc des cultures.
Et pourtant, on se rend compte qu’il y a des traumatismes qui sont universels. Que le rejet peut être perçu par tous, quelles que soient les origines, qu’être différent (quelle que soit cette différence) amène cette même douleur. L’auteure fait un énorme travail d’écriture pour mettre des mots sur ces maux et nous prouver qu’être différent n’est pas quelque chose de négatif. Au contraire, aller au-delà des apparences, des soit disant « bien-pensant », être soi-même tout simplement peut nous apporter ce que tout être humain, croyant ou non recherche : être heureux et épanoui.
Elle nous montre le combat que cela demande au quotidien, des sacrifices que cela peut entrainer, mais qu’au bout du compte, cela en vaut largement la peine. Voilà la morale de cette superbe série. Une lecture qui nous ouvre à de nouveaux horizons.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, religion, seconde chance, série
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Série Sexe à Seattle par Eli EASTON

Tome 1 : Les ennuis riment avec Tony

Pour mener à bien son enquête sur le meurtre d’une jeune femme, Tony DeMarco, détective privé à Seattle, se fait passer pour un patient du docteur Jack Halloran, le thérapeute ayant traité la victime dans une clinique de sexe de la même ville. Ce n’est pas la première fois que Tony passe sous couverture, mais c’est la première fois qu’il veut passer sous les couvertures de l’un de ses suspects. Il ne peut pas s’en empêcher : Jack Halloran est exactement le genre de héros au regard d’acier pour qui Tony craque. Mais avant de pouvoir jouer les Roméo, il devra prouver l’innocence de Halloran et faire en sorte que le médecin ne découvre pas sa ruse.

Le docteur a ses propres problèmes, y compris un bras droit endommagé dans l’exercice de son devoir en tant que chirurgien de guerre en Irak et le stress post-traumatique qui en découle. Il ne comprend pas pourquoi il se sent attiré par son nouveau patient, cet Italien grand et drôle au regard de chien battu, dont l’humour s’infiltre à travers ses défenses pour lui faire ressentir des choses qu’il pensait depuis longtemps enfouies. Mais le médecin et le détective pourront-ils trouver un chemin vers leur amour en dépit des secrets qui existent entre eux ?

 

Tome 2 : Crise existentielle rime avec Daniel

Daniel Derenzo, magnat des affaires, ne se consacre qu’à son travail jusqu’au jour où son père mourant lui rappelle que la vie est courte. Lorsque Daniel commence à réévaluer ses choix, il réalise qu’il est attiré par Nick, son collègue et meilleur ami, alors qu’il s’est toujours cru hétéro. Fidèle à lui-même, Daniel étudie ce désir qu’il vient de découvrir avec l’aide des experts de chez Nouveaux Horizons, et décide de poursuivre Nick avec cette même détermination farouche qui lui a permis de réussir en affaires.

Lorsqu’ils étaient colocataires à l’université, Nick Ross, qui n’a jamais caché sa bisexualité, en pinçait pour Daniel. Mais celui-ci était hétéro, et Nick a fini par panser son cœur meurtri en épousant Marcia, qui a toujours su pour sa bisexualité. Deux enfants et quatorze ans plus tard, leur mariage est devenu une routine des plus banales, mais les enfants de Nick sont tout pour lui, et il craint de ne jamais obtenir la garde alternée en cas de divorce. S’il parvient à confier son cœur à un Daniel qui s’éveille à de nouvelles pulsions, chacun pourrait trouver son bonheur, comme dans un conte de fées.

 

Tome 3 : Amour éternel rime avec Michael

Tout le monde adore Michael Lamont en tant qu’infirmier, mais son second boulot en tant qu’assistant sexuel à mi-temps en fait sourciller plus d’un, et lui a fait perdre plus d’un conjoint. Michael est petit, très beau, et dévoué à aider ceux qui ont besoin de lui. Mais ce qu’il veut par-dessus tout, c’est une histoire d’amour bien à lui. Il passe le plus clair de son temps dans des romans de science-fiction, plus particulièrement ceux de son auteur préféré et celui pour qui il en pince depuis longtemps : le très mystérieux J.C. Guise.

La vie de James Gallway tourne au ralenti, mais elle fonce inexorablement vers le chaos. Lui qui a écrit un best-seller à dix-huit à peine alors qu’il était alité de force à cause de la polio, dix ans plus tard il a non seulement perdu son inspiration mais son envie de vivre. Ses ventes sont en chute libre depuis des lustres, et coincé dans sa chaise roulante il s’est isolé du monde, convaincu qu’il n’est pas digne d’amour.

Mais quand il se voit obligé de se rendre à une séance de dédicaces et y rencontre Michael, il n’arrive pas à croire qu’un homme tel que ce dernier pourrait être intéressé par quelqu’un comme lui…

 

Mon avis:

Voici une série à laquelle on ne s’attend pas. Rien qu’au titre, on se dit que notre lecture va nous donner chaud. Et bien, il n’en est rien. Eli EASTON nous fait découvrir des métiers méconnus et pourtant importants : les travailleurs du sexe dans des cliniques spécialisées. C’est ce qui rend cette série juste sublime.

On découvre des hommes et des femmes, diplômés de médecines qui aident d’autres personnes ayant des problèmes d’ordre sexuel. L’auteure joue sur les stéréotypes avec un humour sarcastique. Un réel miroir de notre société.

Les références médicales sont multiples et très bien expliquées, telles que l’échelle de Kinsey ou encore « la personnalité du type A » pour appuyer l’histoire de ces pathologies. Elle pose des mots sur ces hommes et ces femmes qui vivent mal leurs problèmes de sexualité : cette tension, cette gêne sur un sujet trop tabou de nos jours. Tout est fait pour dédramatiser le sujet de fond.

Elle joue sur cette gêne commune à tous par des euphémismes et des métaphores qui ne peuvent que nous faire rire de nous-même. Elle dédramatise ce sujet tabou. Elle nous explique les tenants et aboutissants qui entraînent de tels problèmes. Une remise en question qu’une telle prise de conscience peut entraîner sur un individu, mais aussi sur son entourage… Mais aussi la difficulté d’avouer son métier quand on est dans cette branche si particulière… Un vrai coup de pied aux idées reçues.

Elle aborde non pas un, mais plusieurs aspects de ces patients qui vont dans ces cliniques du sexe : de l’homme impuissant, à celui qui se découvre bisexuel ou encore les personnes avec un handicap. C’est ce panel qui apporte une réelle profondeur à notre lecture. On en ressort différent.

En clair un vrai coup de cœur pour cette auteure et cette série. À lire absolument, on ne peut que ressortir enrichi par une telle lecture.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, handicap, homoparentalité, Le temps des choix, métier, seconde chance, série, sexualité différente
Série: Reines-Beaux |

Série Agents et associés par Layla REYNE

Tome 1 : Premier contact

A San Francisco, après une longue absence combinée à la perte de son équipier et mari, Aidan reprend du service au FBI. Très vite, il découvre qu’il va devoir faire équipe avec le jeune Jameson Walker. Une tâche compliquée par l’attirance – considérée comme malvenue entre collègues – qu’Aidan ressent pour ce bel apollon. Tous deux doivent enquêter sur un accident qui a coûté, des mois plus tôt, la vie à plusieurs personnes. Petit à petit, les deux hommes apprennent à se connaître et, malgré les doutes et les obstacles, finissent par céder à leurs sentiments…

 

Tome 2 : Etroite collaboration

Aidan et Jamie sont agents du FBI, et accessoirement amants. Pris pour cibles par un terroriste, ils sont envoyés en mission en Caroline du Nord. Opération illégale de paris et usurpation d’identité au sein d’une équipe universitaire de basket-ball ? Voilà une enquête de taille ! L’occasion pour Jamie de plonger dans le passé, retrouver le monde qu’il a autrefois connu… et croiser le chemin de son ex. Mais ne risque-t-il pas de voir ses secrets dévoilés au grand jour ? Les deux experts parviendront-ils à démanteler le réseau tout en assurant un équilibre essentiel à leur relation ? Enquête au sein a une équipe universitaire de basket.

 

 Tome 3 : Profonde connexion

Agents du FBI et amants, Aidan et Jamie partent pour Cuba avant de revenir en Californie. Les deux associés doivent à tout prix joindre leurs forces pour venir à bout de l’enquête qu’ils mènent de front depuis plusieurs mois : identifier un redoutable terroriste. Complot, crise financière, danger… un cocktail explosif qui pourrait anéantir les deux hommes, tout comme leur amour. Parviendront-ils à préserver leur passion tout en mettant un point final à leur périlleuse mission ?

 

Tome 4 : Double objectif – NB MF en lien avec les trois premiers tomes

Ancien agent gradé du FBI, Melissa Cruz a passé des années à flirter avec la mort, chacune de ses enquêtes pouvant être la dernière. Aujourd’hui déterminée à profiter de la vie, elle rêve d’offrir à Daniel Talley, l’amour de sa vie, un Noël inoubliable. Mais ses plans tombent à l’eau lorsque le vaisseau amiral de sa belle-famille est attaqué durant un cocktail… auquel Daniel participe ! Une véritable course contre la montre s’engage, et les deux amants sont prêts à tout pour sauver leur avenir…

 

Mon avis:

Voici une série comme je les aime. Tous les ingrédients sont présents pour la rendre addictive : un traumatisme passé, un deuil, une rencontre et des enquêtes qui prennent de plus en plus d’ampleur.

Nous faisons la connaissance d’Aidan, agent du FBI qui a perdu son coéquipier et son mari dans un tragique accident huit mois auparavant. Il reprend le travail avec ce syndrome de culpabilité du survivant et cette certitude qu’il s’agit d’un acte volontaire. Alors qu’il doit gérer son deuil, il apprend que, non seulement, il est réaffecté, mais qu’en plus on lui a attribué un nouveau coéquipier en la personne de Walker.

Walker, la trentaine, ex basketteur professionnel qui suite à une blessure s’est vu intégré le FBI pour ses compétences en informatique. Walker est tout à fait conscient de cette étiquette de « basketteur sans cervelle » qu’on lui attribue au premier regard, avec cette attitude, très, voir trop décontractée, à l’opposée de Aidan. Or, il va démontrer qu’il a toutes les compétences requises pour ce poste et pour l’enquête.

Leurs débuts vont être chaotiques, chacun campant sur l’apparence de l’autre. Mais au fur et à mesure, ils vont se découvrir, apprendre à connaitre leurs forces mais aussi leurs failles et vont devoir faire face à quelque chose d’inattendu : une attirance réciproque.

Au fil des enquêtes, on suit leur rapprochement, dans un premier temps professionnel qui va s’étendre à leur vie privée. Leur complémentarité va être leur force face à ce qui les attend.

En effet, chaque enquête est menée d’une main de maitre par l’auteure qui nous fait découvrir les menants et aboutissements de la cybercriminalité dans différents contextes. En parallèle, nous enquêtons aussi sur le drame qu’a vécu Aidan. Les révélations s’enchaînent, les mensonges et trahisons aussi. On commence à avoir une vue d’ensemble sur cette enquête qui prend des proportions impensables de prime abord lors du tome 1. On devient à notre tour addict, restant en alerte, dans l’attente du dénouement final, et quel final !

Le tome 4 est un peu à part, dans le sens où l’auteure fait un focus sur des personnages secondaires qui pourtant ont une importance capitale dans l’évolution de nos deux inspecteurs : Mélissa, l’ex-belle-sœur et responsable de nos agents et Danny, le frère de Aidan. Le temps d’une soirée, on découvre enfin l’évolution de leur couple. Ce tome nous permet de remplir les blancs des trois premiers tomes concernant leurs implications.

En clair, une romance policière qui tient toutes ses promesses.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, Le temps des choix, métier, policier, série, traumatismes du passé
Série: J'AI LU pour elle # EXCLUSIF |

Magik, T1 : Double jeu par H.V GAVRIEL

Synopsis:

San Diego, 2020. Humains, Magiks et Modifiés cohabitent dans une paix relative, cherchant à oublier les blessures du passé. Richard rêvait de servir son pays mais lorsque ses dons Magik ont été révélés, ses espoirs ont pris fin. Sa jumelle Kathleen, bien qu’humaine, peine aussi à trouver sa place dans ce monde qu’elle étudie sans toujours le comprendre. À vingt-neuf ans, les jumeaux sont prêts à changer de vie pour intégrer l’AFPM, l’agence fédérale de police mutante. Leur première enquête sur la mort mystérieuse d’un voyant et d’une sorcière risque de les mener loin de leurs certitudes, et de les toucher d’une manière qu’ils n’auraient pu imaginer.

Mon avis:

Après les métamorphes, HV nous lance dans un nouvel univers fait de Magik. Et devinez quoi ? On plonge et on devient addict.

Dans ce premier tome, nous découvrons Kit et Kat, jumeaux, mais pas que. En effet, Kat est une humaine, qui malgré son trouble du spectre a réussi à devenir profileur au sein du FBI. Elle va quitter son poste pour suivre son frère Kit dans une nouvelle unité faite d’humains et de Magik.

Kit, lui, est un homme qui en a déjà trop vu. Traumatisé suite à son passage dans l’armée, où son don se révèle dans les pires circonstances, il essaie de se reconstruire. Ce nouveau poste est pour lui un point de départ.

Dès leur arrivée, ils vont être confrontés à une enquête somme toute banale, mais qui va prendre une tournure intime et personnelle…

La force de cette romance repose sur cette relation de jumeaux. Ils sont à la fois jumelés, mais aussi en conflit à cause de non-dits sur leurs traumatismes passés et leur différence. Tout au long de cette lecture, on subissons en même temps qu’eux ce grand huit émotionnel.

HV nous propose de la fantasy, mais elle aborde des thématiques d’actualité qui font référence à notre quotidien : le racisme, la ségrégation, mais aussi cette volonté de ne pas vouloir avoir des enfants quand on est une femme. À la fin de cette lecture, on ne peut que se remettre en question. L’auteure nous nous impose pas un choix, mais nous donne son avis, via la voix de ses personnages, en toute simplicité, sans jugement. Et c’est à ça qu’on apprécie encore plus sa plume. On nous laisse libres de nous faire notre propre opinion.

Que dire hors mi que c’est une réussite et que nous sommes impatients de lire la suite.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: choc des cultures, Fantaisie, handicap, handicap social, Le temps des choix, policier, série, traumatismes du passé
Série: Mix Editions Romans |

Série Ghost par Chris VERHOEST

Tome 1: Une si jolie petite ville

Ghost est une unité d’élite un peu spéciale … les identités et les actions de ses membres ne sont pas reconnues officiellement. Il est composé d’hommes et de femmes ayant des aptitudes particulières. Ils sont chargés d’accomplir illégalement ce qui ne peut être fait légalement.

Alden, suite à la fin de sa carrière de danseur va devenir un Ghost.

Lors d’une mission sur le meurtres de cinq personnes et d’un psychopathe lâché dans la nature , il va faire la rencontre de Finn et ses beaux yeux varions. Il sera la parfaite couverture pour sa mission.

Mais quand les sentiments s’en mêlent … Alden va se rendre compte que Finn a plus de point commun avec cette enquête qu’il ne veut le dire.

Ils vont devoir affronter leurs peurs et leurs passés, se faire confiance et s’ouvrir aux confidences sous l’œil avisé de cette tête de cerf.

Mais ce partenariat réussira t-il à survivre à cette mission et à leurs carcans respectifs?

 

Tome 2: La danse de la sorcière

Ghost vie une période difficile. La Sorcière, leur ennemie fait tout pour fragiliser le pays en paralysant les systèmes informatique.

Hunter, le frère de Alden se retrouve à être son partenaire sur le terrain pour combattre cette Sorcière et son organisation.

En vue de leur passé commun mais belliqueux, Alden prend mal ce partenariat. Ils vont devoir se faire confiance pour retrouver une relation fraternelle tellement désirée par Hunter.

Mais Hunter à, tout comme Alden, un sombre passé et des ombres qui l’affaiblit. Il se sent perdu face à un frère qui le rejette, une Sorcière qui les narguent et ses sentiments inavoués pour son collègue Evan.

Evan est paraplégique et chef de la logistique. Face à cet handicape, Hunter frêne ses sentiments pour le jeune homme qui pourtant a des sentiments partagés.

Afin de reprendre sa vie en main, Hunter va devoir apprivoiser ses peurs intimes.

 

Mon avis: 

L’auteur nous met face à une vérité: l’Homme ne naît pas mauvais, il le devient. Face à une expérience traumatisante, nous avons le choix: la vengeance et la perdition ou se servir de cette expérience pour se rendre plus fort.

Dans un contexte palpitant, les intrigues policière sont rondement menées, le suspense reste entier, autant sur le plan professionnel que personnel. Le tout avec beaucoup d’humour et de sentiments. Un sentiment d’attente, une envie de savoir le pourquoi du comment nous tient jusqu’à la délivrance, les vérités. Deux tomes, deux hommes, deux frères et pourtant deux intrigues différentes, des personnages entiers, de la romance aussi mais qui prend son temps, qui se construit en même temps que l’enquête.

Une série polar très bien menée toujours avec autant d’humour.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: policier, série
Série: Alexan Edition |