Sous le même ciel par Erika BOYER

Synopsis:

 

Mon avis:

Alejandro à 11 ans quand il se voit dans l’obligation de partir de son Espagne natale pour déménager à Arcachon. Enfant considéré comme « à part », il vit mal la situation. Mais cela va changer quand il va rencontrer son voisin, Hugo, ce magicien qui va lui faire retrouver le sourire.

Les deux hommes vont grandir et devenir amis. A 14 ans, Alejandro va se découvrir, comprendre son attirance pour les hommes et en particulier pour Hugo. Mais désireux de ne pas gâcher cette amitié, il va se taire. Mais la vie réserve de belles surprises … Hugo n’est pas insensible à son voisin.

Ils vont se découvrir des sentiments commun et ensemble, vont traverser bien des épreuves pour que leur couple persiste. Ils envisagent un futur, avec son lot de souhaits et d’amour éternel. Mais la vie peut aussi se montrer cruelle. Alejandro et Hugo vont devoir y faire face. Un amour aussi fort peut-il survivre à tout?

Un livre qui fait parti de ces livres où on ne voit rien arriver; mais une fois l’intrigue mis au grand jour, ne pouvons que ressentir ce sentiment d’impuissance qui nous bouleverse. L’auteure, par sa plume, nous décrit cette histoire d’amour avec une justesse infinie.

L’amour n’a pas forcément de Happy End. Mais l’on doit tout de même vivre, même dans la douleur et le souvenir pour chérir se qu’elle nous apporte.

Un livre qui vous fait pleurer, vous remet en question mais un petit bijou à chérir et à relire pour le savourer encore et encore.

Sans vous donner plus d’informations sur l’intrigue d’ Alejandro et Hugo, je tiens à vous prévenir, si vous acheter le livre, vous faite un don pour une association. Je ne vous dirais pas laquelle, tout est dans le livre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: drame psychologique, maladie, romance young adult, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Talk par Ophélie Pemmarty

Synopsis:

Un banc face à l’océan à Santa Monica, en Californie. Sur ce banc, tous les matins, un jeune homme admire l’horizon. Et tous les matins, Randy le voit et se demande pourquoi il est si seul. Lui a passé son enfance à Los Angeles et est revenu s’y installer, après avoir voyagé pendant presque dix ans pour devenir l’interprète de renom qu’il est aujourd’hui.
Alors, un jour, Randy va rejoindre l’inconnu sur le banc. En quelques mots, il parvient à le faire sourire. Ils font connaissance, ils se parlent. Ou plutôt, Randy parle, parce que Jonathan, lui, est muet…
Malgré leurs premières difficultés à communiquer, les deux hommes développent une complicité insoupçonnée. Le rendez-vous sur le banc devient pour eux une habitude ; le tout premier pas vers leur histoire. Mais il en faut beaucoup d’autres pour réussir à tracer un chemin ensemble, et parfois les faux pas sont inévitables.
Sous ses traits angéliques, Jonathan est un homme torturé, brisé par un passé qu’il s’efforce d’oublier et que son silence protège farouchement. Mais Randy est prêt à briser le silence et à affronter le passé. À force de patience, d’amour et de parole, il parviendra peut-être à libérer Jonathan des secrets qui l’emprisonnent…

Mon avis:

Ophélie Pemmarty nous offre une histoire bouleversante. On découvre en même temps que Randy, cet homme étrange, seul, effrayé. Tel un animal sauvage, elle nous permet d’accompagner Randy à apprivoiser cet être traumatisé. Grâce à la douceur de sa plume, elle nous enveloppe dans ce cocon que forme ce couple d’apparence atypique mais tellement fragile et attachant.

On ne peut ressortir indifférent de cette lecture. La chair de poule m’est restée un long moment suite à cette lecture. Par ces mots, on ressent toutes les émotions par lesquels passent nos deux protagonistes. On peut presque goûter ses moments de malaises, de peurs; toutes liées à un traumatisme passé.

Chers lecteurs, accrochez vous. Cette lecture sublime est un renversement émotionnel assuré.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: drame psychologique, handicap social, survivants, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Nouveau départ par Tere Michaels

Mon synopsis: 

Evan, 34 ans est un père de famille de quatre enfants, tout juste veuf après vingt ans de vie commune avec sa femme, Sherry qu’il aimait tant. Flic dans les mœurs, il se plonge dans son travail et délaisse ses enfants à sa belle famille dont il est proche pour oublier.

Au fil des mois, il va faire la connaissance de Matt. Un quarantenaire caractériel, ancien flic qui maintenant est un ermite alcoolique. De cette rencontre va naître une forte amitié. L’un et l’autre  se confient sans être jugé.

Alors quand deux mecs hétéros se voient attirés l’un par l’autre … un problème survient. Ils ne peuvent l’expliquer mais ce désir les terrifies et les bouleverses.

Comment garder cette amitié si forte alors que l’on désir l’autre d’une manière plus sentimentale?

 

 

Mon avis:

Une sublime histoire sur le deuil d’un être cher et la reconstruction. Comment reprendre goût à la vie quand le bonheur vous a été enlevé brutalement? L’histoire est forte en émotions car on sait que ce veuf n’est pas seul, il a un héritage de cet amour sous les yeux. Comment gérer sa propre peine, sa douleur avec ses proches qui vous sur protège.

Et quand on voit enfin le bout du tunnel, comment accepter ce nouveau changement? et comment gérer les « qu’en dira t-on »? Faut il renoncer à ce désir de vivre quelque chose d’aussi fort que l’amour pour sauver les apparences? Peut on tout remettre en question pour … Lui ?

Un très beau travail de remise en question que l’auteur nous permet de suivre. Une écriture fluide et très intime. Une histoire qui prend son temps, tout comme la réflexion qu’elle amène, le tout avec beaucoup de pudeur; pour avoir un final explosif!  Un véritable coup de coeur!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, deuil, homoparentalité, seconde chance
Série: Milady slash |

La série Rêves par Alex C Clarke

 # 1 Un nouveau rêve

Trois ans après la mort de sa femme dans un accident de voiture, David décide de prendre un nouveau départ et laisse son costume trois pièces d’avocat d’affaires pour embrasser sa nouvelle carrière de gérant d’un bar à Boston. Dans l’avion qui l’emmène aux Etats-Unis, il rencontre James, qui s’avère être l’un de ses nouveaux patrons. Une attirance inattendue naît immédiatement, ce qui va compliquer d’autant la réalisation de son nouveau rêve.

 # 2 Terre de rêve

Chris Flanagan a tellement essayé de trouver l’amour qu’il en est dégoûté. Le jour de Noël, il fait un vœu d’abstinence. Pendant un an, il tentera de ne pas croquer la noix… C’est sans compter l’arrivée de son mystérieux voisin, Adam. Adam Patinson est un motard tatoué, aux allures de loubard, qui vient d’emménager dans l’immeuble adjacent le bar. Il est la tentation faite homme, tout ce que Chris devrait détester. Et pourtant… Chris saura-t-il résister à l’appel du Serpent dans son Jardin d’Eden ? Surtout quand ce serpent s’avère ne pas être du tout le loubard macho qu’il donnait l’impression d’être ?

 # 3 Rêves interdits

Paul Flanagan, jeune gay victime d’une éducation faite de brimades et d’interdits, conditionné par des parents ultrareligieux, rejoint son frère Chris à Boston. Après quelques mois d’adaptation parfois difficile, son cœur et son corps palpitent pour Ethan. Mais l’objet de ses désirs a disparu, et Paul décide de se lancer à sa recherche. Ce qu’il va découvrir est bien au-delà de ce qu’il imaginait… Il devra faire appel à des ressources insoupçonnées pour qu’enfin ses rêves interdits prennent vie.

 

Mon avis:

Une série comme on les aime, où l’on s’attache à ces personnages, qui telle une toile d’araignée s’agrandie.Les personnages secondaires se dévoilent dans le tome suivant, les liens entre eux sont suivis. On ne peut que s’attacher à eux, trouver un petit quelque chose dans chaque personnalité qui nous renvoie à notre propre expérience.  On voit au fur et à mesure de notre lecture l’évolution de chacun. L’auteur nous fait partager leurs peurs, leurs interrogations. On voit naître cette renaissance que l’on attend comme un soulagement. Tout cela grâce au style fluide et agréable, d’Alex C.C.

Une série à lire et à déguster comme du bon vin … un vrai plaisir

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: deuil, drame psychologique, homoparentalité, homophobie, religion, seconde chance, série
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Série Médium et plombier par JL MERROW

Tome 1: Meurtre au village

Aux yeux du reste du monde, Tom Paretski n’est qu’un simple plombier impertinent qui traîne une hanche boiteuse, souvenir d’un accident scolaire. Mais ce n’est pas pour ses talents de plombier que la police locale garde son numéro téléphone mais pour son don pour retrouver des objets perdus.

Alors qu’on lui demande son aide pour localiser le corps d’une femme disparue dans le Nomansland Common, Tom fait une rencontre boulversante : Phil Morrison. Son béguin de jeunesse est devenu détective privé et bosse sur la même enquête.

Mais Phil est aussi responsable de sa blessure (du moins, en partie). Bon gré, mal gré, les deux hommes vont devoir apprendre à travailler ensemble.

Faites connaissance d’un plombier séducteur doté de pouvoirs cachés, d’un détective privé vêtu de cachemire et qui cache (un peu trop bien) un bon fond et passez un moment dans un village anglais rempli de secret !

 

Tome 2: Mariage et tentative de meurtre

La partie n’a pas toujours été facile depuis que Tom Paretski, plombier, et Phil Morrison, détective privé, ont lié leurs cœurs. Leurs familles respectives ne se gênent pas pour énoncer leur désapprobation, ce qui n’a pas aidé Tom dans sa relation avec son irritable sœur aînée, Cherry.

Mais lorsque celle-ci se fait empoisonner pendant sa fête de fiançailles, l’horreur d’avoir failli la perdre envoie Tom sur la piste des coupables potentiels. S’agit-il de son fiancé Gregory, un chanoine de cathédral avec des manières déplorables et un goût alarmant pour la taxidermie ? Quelqu’un de son ancien groupe d’écriture, qu’elle a quitté après une dispute ? Ou l’attaque serait-elle plutôt liée à son travail d’avocate ?

Phil est tout aussi désespéré de résoudre l’enquête avant que quelqu’un ne meurt réellement et que ce quelqu’un ne s’avère être Tom. Au moins l’un de leur suspect cache un terrible secret, ce qui fait du sixième de Tom, qui lui permet de trouver des choses dissimulées, une cible dans son dos…

Attention : contient un détective macho, silencieux et fort ; un plombier insolent et gai, maître d’un chat ; et un cadeau amusant de l’au-delà qui fera grimper le matou au plafond.

 

Tome 3: un secret… mortel

De terribles secrets pourraient bien noyer leur amour dans une canalisation.

Cela fait six mois depuis que le plombier Tom Paretski a fait une terrible découverte à propos de sa famille.
Son amant, le détective privé Phil Morrison, voit ça comme l’opportunité pour Tom de développer le talent psychique qui lui permet de retrouver des objets.
Mais Tom préfére éviter le sujet et alors qu’il décide de souffrir en silence, des nouveaux problèmes font leurs apparitions :

L’ex-compagnon de Marianne, une jeune barmaid du Devil’s Dyke Pub, ne veut pas accepter que les choses soient finies entre eux. Grant Carey gère à sa manière les personnes susceptibles de se mettre entre lui et Marianne.
Et celà inclus un vieil ami de Tom et Phil. Quand ils se décident à intervenir, celà fait d’eux des cibles idéales.

Prenez les incertitudes de Tom, une famille faisant de son mieux semer la discorde et une troublante révélation lié au passé de Phil, et voilà que soudainement Tom n’est plus sûr de savoir en qui placer sa confiance.

Qu’on se le dise, le corps retrouvé dans la cave du Dyke n’est pas la seule chose qui sent mauvais.

 

Mon avis:

Le premier tome nous met immédiatement dans le bain. Avouons nous tout de suite, il s’agit plus d’un polar que d’une romance policière. Dans un décor très british, l’auteur joue sur les mots tout au long de l’intrigue. Les rebondissements se succèdent, l’intrigue elle est haletante et notre duo d’enquêteurs sont à l’image du roman: quelque peu décalés. Et c’est ce « décalage » qui rend cette histoire cohérente et très addictive. La relation passe dans un deuxième temps ce qui renforce le côté polar. Et surtout, elle prend son temps. On assiste à la naissance d’un couple, sans précipitation, ce qui est apprécié quand on connait le passé commun de chacun.

Deux mois se sont écoulés et Tom apprend doucement à vivre sa relation. Mais c’est sans compter sur les jugements de la famille et en particulier sa sœur. Le tome deux débute sur un fait banal, une histoire d’héritage d’une tante éloignée, permettant des rapprochements avec la famille. Alors oui, ce deuxième tome n’est pas aussi fringant que le premier. Il est tourné sur l’homme et ses faiblesses, ses peurs. On apprend à découvrir notre plombier dans l’intimité, et les liens fragiles avec ses proches, le tout dans une atmosphère tendue, suite à une tentative de meurtre, qui plus est, sur sa soeur.

L’enquête, car oui, il y a une enquête elle aussi est dans la continuité de cette atmosphère intimiste. L’utilisation de « je » nous permet de nous immerger dans l’histoire. On se prend, nous lecteur, à devenir enquêteur à travers Tom. On s’interroge, on essaie de recoller les pièces pour savoir qui est le coupable. Les rebondissements et révélations s’enchaînent et nous mettent l’eau à la bouche. Avec cette touche de cynisme et de comique de situation, l’auteure joue à fond l’humour typique des Anglais. Petit bémol tout de même, il est dommage que la traduction ne les retranscrive pas aussi bien. À part ce petit détail, ce deuxième tome est clairement un entre-deux qui pose les fondations pour le troisième tome.

Dans le troisième opus, nous voilà cette fois-ci confrontés à de lourds secrets. L’auteure se joue de ce pauvre Tom. On parle de secrets via son entourage et en particulier sur le Devil’s bar, sa propriétaire Harry et la nouvelle protégée de ladite propriétaire, Marianne. Mais aussi sur Tom lui-même et LA révélation qui remet en question toute la vie de notre plombier. Ce troisième tome nous plonge dans une atmosphère emplie de doutes, de craintes, d’incertitudes. On ne peut décrocher de notre lecture tant le suspens est à son comble.

En clair, oui j’ai adoré cette série. Pourquoi ? Parce qu’on ne parle pas d’un flic, médium ou autre super gentil qui sauve le monde. Non. On parle d’un type ordinaire, un plombier, mais qui a une particularité : des spiders-sens. C’est là l’atout de cette série. On parle non pas d’un super héros, mais d’une personnalité complexe, et pourtant tellement attachante. Clairement, nous pouvons dire que le tome un joue sur les apparences et que le deuxième et troisième tome nous le prouve.

Concernant les personnages secondaires, ce qui est plaisant c’est qu’on les voit évolués tout au long de la série. Personne n’est oublié. Chacun à son lot de péripéties. Ils ne font qu’un avec Tom. Au fur et à mesure de notre lecture, de simples personnages secondaires deviennent des piliers dans la vie de notre personnage principal. On comprend que l’unité fait la force. On apprend à les découvrir et les aimer comme une famille élargie.

Une série addictive à laquelle on ne peut que dire : à quand la suite ?

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, policier, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Mystère |

Sous couverture par Hayley B. James

Synopsis:

L’officier de police Gabriel Carter refuse de se retirer de sa mission sans être parvenu à ses fins. Donc, lorsqu’il part, sous couverture de plusieurs mois, en tant que prostitué masculin nommé Ty, il a bien l’intention de faire tout ce qui est en son pouvoir pour régler son dossier par des arrestations. Il séduit sa cible, Démétrius Pardo, le deuxième homme le plus puissant de Las Vegas et trafiquant d’êtres humains, mais l’homme ne correspond pas du tout à ce à quoi il s’attendait.

Plus Gabriel en apprend sur Démétrius, plus il doit faire face à des rebondissements qui jonchent son chemin dans une affaire qui se complique et le mène au rival de Démétrius, Arden, et au-delà. Il s’agit d’un dossier plein de fausses identités et de quiproquos. Couche après couche, il doit démêler des histoires forgées de toutes pièces. Gabriel est certain qu’il n’y a aucune chance pour qu’il puisse faire un jour confiance à Démétrius en lui confiant sa vie… et encore moins son cœur.

 

Mon avis:

Ce roman policier est une vraie réussite. Le lecteur est pris dès les premières pages dans cette folle enquête. L’auteur nous met dans la peau de l’inspecteur Carter et nous fait vivre cette vie de flic sous couverture. Il nous montre toutes les implications qu’amène ce genre de métier où la vie professionnelle a un impact sur la vie prive. De rebondissements en rebondissements, de secrets en révélations, aucun temps mort nous est permis. Une intrigue palpitante. Et en fond une réelle dénonciation sur ces organisations mafieuses qui utilise des hommes comme des animaux. L’esclavage des être humains n’est pas un sujet qu’on retrouve souvent au JT. Il est bien que les auteurs prennent se risque de dénoncer ces mis sous silences.

Un livre, une romance haletante, qui une fois commencé ne pas être refermé avant la dernière ligne du dernier chapitre.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: faux semblants, métier, policier, prostitution
Série: Dreamspinner Press |

Série H.E.R.O par Victoria SUE

Tome 1: Unité d’élite

En devenant un humain augmenté, ces personnes savent que leur vie et leurs rêves sont terminés. Détestés, traités avec suspicion et souvent enfermés, les augmentés étaient perçus comme des monstres. Ils sont méprisés par le public et on ne leur faisait jamais confiance pour servir dans l’armée ou dans n’importe quel autre organisme des forces de l’ordre.

Alors, quand le FBI propose de former une équipe composée de moitié par des humains augmentés et des normaux, Talon n’y croit pas. Il ne fait pas confiance dans les normaux pour protéger son équipe d’augmentés. Ce sentiment va être encore plus être renforcé en voyant le coéquipier qu’on lui assigne.

Finn Mayer rêve de rejoindre le FBI depuis qu’il a quatorze ans. Il a fait tous les sacrifices possibles pour y arriver, y compris vivre avec sa mère égoïste et son frère homophobe et tyrannique, et renoncer à avoir un petit ami. Mais sa dyslexie non diagnostiquée a coupé court à ses aspirations. Sa dernière chance est de faire équipe avec Talon, un augmenté aux capacités létales qui ne fait pas confiance aux humains ordinaires pour garder les secrets de ses semblables et qui veut voir Finn échouer.

Finn dispose de quatre semaines pour se montrer à la hauteur aux yeux de ses coéquipiers. L’équipe a quatre semaines pour faire ses preuves auprès du public. Et quand un autre groupe menace leur succès – et que leurs vies sont mises en danger – ils ont quatre semaines pour survivre.

 

Tome 2: Hors de contrôle

Les capacités mortelles de Talon sont hors de contrôle. Désireux de garder Finn en sécurité, Talon se bat pour protéger l’homme qu’il aime de tout son coeur, et ne pas devenir le plus grand risque pour la vie de Finn.

Finn n’a pas d’autre choix que de s’offrir comme appât pour que les forces du mal kidnappent des enfants améliorés, face à un danger pour lequel il n’est ni entraîné ni préparé, et il doit le faire seul.

Est-ce que Talon a un dernier combat en lui ? Est-ce qu’il va tuer tous ceux qui veulent détruire Finn et l’équipe, ou va-t-il finalement découvrir que pour vaincre leur ennemi et la menace ultime, la plus grande bataille à laquelle il doit faire face est une avec lui-même ?

 

Tome 3: Derrières les masques

Même si Gael Peterson est un membre important et sûr de lui de l’équipe H.E.R.O. du FBI, il a passé des années à se cacher derrière les capacités augmentées qu’il porte comme un masque.
La blessure et la trahison causées par l’abandon de sa mère et les coups de poing de son père sont des secrets qu’il a profondément enfouis sous les horribles cicatrices de son visage et il n’a pas confiance en Jake, son nouveau partenaire humain ordinaire, pour les lui confier. Dans un monde où ceux qui possèdent des capacités spéciales comme celles de Gael sont considérés comme des bêtes curieuses et des monstres, il ne sera pas facile pour lui de compter sur Jake pour protéger ses arrières, en particulier lorsque les capacités d’un enfant amélioré vulnérable et muet font de cet enfant le suspect d’un meurtre.
Les esprits s’échauffent et les loyautés sont mises à l’épreuve, et lorsque le tueur en série visant les augmentés jette finalement son dévolu sur Gael, ce dernier devra non seulement faire confiance à Jake pour protéger ses secrets, mais il pourrait devoir lui faire confiance pour lui sauver la vie.

 

Mon avis:

Voici une série policière où des humanoïdes côtoient des humains. Plus qu’une histoire « imaginaire », si on pousse plus loin dans la réflexion, on parle d’un sujet qui est tout à fait d’actualité dans notre monde, notre société: celui de la peur de l’étranger, celui de la ségrégation. Parce qu’ils sont différents, ils sont rejetés, maltraités. Victoria Sue pointe du doigt cette différence qui amène à la pire des réactions chez l’Homme: le rejet. Elle nous montre, par ses différents personnages les conséquences de tels actes et la difficulté au quotidien pour ces hommes/robots de vivre parmi les gens « normaux ». Une très belle leçon de tolérance qui nous fait réfléchir sur notre propre comportement.

D’autre part, les enquêtes policières sont très bien menées. Les rebondissements s’enchaînent sans nous laisser le temps de souffler. On évolue auprès de cette unité. Cette se sent proche d’eux de part le fait que l’auteur nous met, nous lecteurs en totale immersion auprès d’eux. On joue les inspecteurs, on décortique les faits, on enquête. On se prend au jeu et on se voit dans l’impossibilité de fermer le livre en cours de route.

En clair une série plus qu’attractive, passionnante… Notons que le tome 4 est prévu prochainement…

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, faux semblants, policier, roman d'anticipation
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |

Musher par Eva Justine

Synopsis:

Tome 1: Musher: Jusqu’à toi

Envoyé au pied levé par sa société dans le Yukon, Anthony doit retrouver un dénommé Adam Larivière pour l’informer de son héritage. Afin de contrer sa poisse habituelle, son meilleur ami Mikado décide de l’accompagner, et ce n’est pas un luxe, car dès l’aéroport, les ennuis commencent. De Montréal à Whitehorse, les deux amis croiseront plusieurs fois sans le reconnaître celui pour lequel ils parcourent des milliers de kilomètres. Une fois arrivés à Teslin, bourgade isolée au milieu des immenses espaces enneigés où le musher vit avec sa meute, l’un d’eux tombera sous le charme de ce pays à la beauté sauvage où la nature est reine et de cet homme hors du commun qui vient d’être élu le sportif le plus sexy de l’année.

 

 Tome 2: Musher: jusqu’à moi

Le temps est venu pour Adam Larivière de connaître la teneur du testament de son grand-oncle. Heureux de retrouver Anthony, il s’envole pour Paris. Mikado traîne comme une âme en peine. Triste d’être séparé de Lédonias, il croit rêver le soir où il entend sa voix dans l’interphone. Après d’intenses retrouvailles et un séjour à Nice, tous prendront d’importantes décisions qui bouleverseront leur avenir.

 

 Tome 3: Musher: jusqu’à vous

Au tour de Violette et Charlotte de s’envoler pour le Yukon, afin d’y passer les fêtes de fin d’année en famille. Accompagnées de Markus, leur sexy bodyguard, elles survoleront l’océan et les vastes étendues enneigées de ce territoire encore sauvage et vivront de merveilleux moments de bonheur saupoudrés de neige et surtout de fantaisie.

 

Spin off: Musher forever

Ah, Noël ! Son ambiance chaleureuse. Ses lumières clignotantes. Ses odeurs de pain d’épices, de cannelle et de vin chaud. Ses chants de Noël repris en chœur. L’excitation de découvrir ce qui se cache à l’intérieur des paquets-cadeaux. Tout cela nous plonge chaque année dans une véritable magie féérique. Et quand on a la chance de passer les fêtes dans le Yukon, comment dire… cela devient inoubliable.

 

Mon avis:

Voilà une vraie romance version conte de fées moderne. Comment ne pas tomber amoureux de ces hommes, tous si différents et pourtant si attachants? Le gros point fort de cette histoire est ses différentes personnalités qui regroupent un panel et non pas un stéréotype unique d’un homme. Sans parler de leur entourage, tous aussi « frapadingue » excusez-moi l’expression. Chacun s’assume, avec ses qualités et ses défauts. Ils ont tous un passé différent, des peurs, des choix de vie différente et c’est ce melting pot qui fait que cette romance nous est si agréable à lire. On peut facilement s’identifier à l’un d’eux, et c’est la force de la plume d’Éva. Chacun aura des choix à faire, car accepter l’amour est une chose, mais quand on se retrouve sur deux continents différents, avec des conditions de vie à l’opposé du nôtre… prendront-ils le risque de tout remettre en question pour un homme?

Tel un doudou, on prend plaisir à se poser et s’imaginer voyager entre la France et le Canada. Un voyage des sentiments et des sens. Une romance à déguster comme un chocolat chaud au coin d’une cheminée…

 

Et cette nouvelle qui vient clore cette série… Parlons-en.

Cinq ans plus tard, nous revoilà dans le Yucon pour Noël. On retrouve, avec un plaisir non dissimulé, à la hauteur de Mikado Antony et Adam et leurs jumeaux, mais aussi Charlotte, Violette et tous les autres. Les années sont passées, chacun a évolué, grandi dans leur nouvelle vie avec leurs compagnons. Le temps d’une soirée, chacun nous fait partager leurs souvenirs, leurs souhaits et envies pour le futur.

Eva nous offre avec cette nouvelle un véritable épilogue de cette superbe série. Celle qui a débuté en France, entourée de solitude, trouve son happy end dans ce petit coin de paradis canadien. Comme aime à dire Eva, là où le vent les a menés et où leurs cœurs ont su où étaient leurs places.

Vous l’aurez compris, c’est une confirmation de mon coup de cœur. Une fin qui au fond ne l’est pas. Juste une parenthèse, où nous prenons des nouvelles de personnes auxquelles on s’est attaché, avec qui nous avons vécu une folle aventure… À l’image de ces hommes et femmes, une série dans sa globalité haute en couleur et en sentiments.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: homoparentalité, Le temps des choix, road trip, romance, série, voyage
Série: format kindle |

Dublin Lovers par Aurore Kopec

Synopsis:

Rowan débarque à Dublin pour jouer dans une comédie musicale sur fond de légende celte. Il espère que ce changement d’horizon l’aidera à refaire sa vie après une période difficile. Si se faire de nouveaux amis l’angoisse, il est néanmoins décidé à aller de l’avant. En tombant amoureux de la jolie Maureen, il pense avoir définitivement tourné la page, mais l’Irlande a bien des charmes… Un homme aux envoûtants yeux noirs pourrait bien remettre en cause ce fragile équilibre.

 

Mon avis:

Aurore nous entraîne dans ce beau pays qu’est l’Irlande… Elle nous immerge dans ce pays et plus particulièrement dans la ville de Dublin… De splendides descriptions des paysages, mais aussi des us et coutumes des Irlandais et de leur accueil … On fait la connaissance de Rowan, un artiste anglais (c’est important de le préciser, car notre héros se retrouve face au racisme anti britannique) qui suite à une dépression décide de s’offrir une seconde chance en acceptant de travailler dans une comédie musicale.

Aurore nous présente, de façon remarquable, tous les aspects d’une dépression. Elle nous décrit, tout au long de son aventure, les handicaps que cela occasionne sur le quotidien d’un dépressif. Des handicaps certes invisibles, mais aux conséquences dramatiques : l’anxiété sociale, la solitude, l’hypersensibilité, manque flagrant de confiance en soi et la fragilité d’un équilibre précaire… Par Rowan, elle nous montre que cette maladie conditionne l’apparence, mais aussi les décisions que cela soit dans le cadre privé ou celui du travail. Elle nous montre qu’il est facile de cacher ces symptômes à son entourage tout en soufflant quotidiennement. Concernant Rowan, la cause de cette dépression est une succession de déceptions, qui a, pour Rowan démarrage avec sa rupture avec Aisling dix ans auparavant. Elle nous montre qu’une dépression part d’un choc émotionnel qui entraîne une perte de confiance, la confusion, une source de stress permanente… La dépression est une maladie que l’on ne peut pas combattre seul, que la médication a des conséquences physiologiques qui elles aussi renforce ce sentiment de doute, de peur, que s’ouvrir aux autres est une épreuve… C’est un combat de longue haleine qui ne se soigne pas comme un simple rhume. C’est une guerre avec soi-même.

L’histoire débute donc sur cette envie d’aller de l’avant, repartir à zéro et s’offrir la possibilité d’une seconde chance d’être heureux. Là où l’auteure corse l’histoire de Rowan, est sur le fait qu’il est ouvertement bisexuel. La bisexualité est un sujet peu abordé dans les romans. Les stéréotypes sur ce type de sexualité sont bien ancrés dans les consciences. En effet, un bisexuel est doublement jugé : trop hétéro pour être considéré comme homosexuel, mais indécis et donc « anormal » pour les hétéros… Ils sont pour beaucoup indécis. Aurore fait un gros travail pour nous expliquer que la bisexualité n’est pas une tare, mais que leurs choix entraînent aussi des rejets quotidiens. Pour le coup, cette « particularité » renforce le mal-être de Rowan face à sa dépression. Devoir se justifier, assumer ses choix, ses envies, ses désirs n’est pas chose évidente quand on doute de soi-même.

 

En clair, une histoire d’un homme, mais qui nous parle nous interpelle. On ne peut que souffrir, douter ou encore soutenir cet homme qui souffre et qui n’a qu’une envie, se sortir de ce marasme… Une très belle histoire à savourer.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, dépaysement, handicap social, Le temps des choix, maladie, seconde chance, sexualité différente

Escale surprise par Eva Justine

Synopsis:

Flash spécial :

En direct de Miami où notre correspondant nous informe de la disparition des écrans radars d’un avion-taxi reliant Les Bahamas/Miami, avec à son bord Jefferson Morison, héritier de la chaîne des boulangeries Morison. Les secours ont été dépêchés sur la zone où le dernier signal de l’avion a été transmis. Aucun appel de détresse n’ayant été lancé, les autorités maritimes et aéronautiques ne font actuellement aucun commentaire. La malédiction des triangles des Bermudes a-t-elle encore frappé ? Nous ne manquerons pas de vous tenir informés lors de notre prochain bulletin d’information.
En se réveillant sur une plage déserte, Jeff et Daniel réalisent à quel point ils sont chanceux d’avoir survécu à l’atterrissage forcé de leur avion. En attendant les secours, le pilote utilisera une bonne dose d’inventivité pour assurer leur survie, alors que son passager déploiera toute une série de stratagèmes pour séduire celui qui semble malheureusement hermétique à toutes ses tentatives.
Et si, finalement, le phénomène étrange qui recouvrait cette île…s’appelait tout simplement l’amour.

 

Mon avis:

Envie d’évasion? Escale surprise nous transporte sur une île paradisiaque.

Une belle romance comme on les aime avec un happy end qui nous laisse un sourire aux lèvres, à la fin. Avec ces notes d’humour qui sont les caractéristiques de la plume de l’auteure , on devient spectateur d’une idylle loin d’être évidente et pourtant… Quand les stéréotypes et les faux semblants font placent aux vraies personnes , on découvre des merveilles et leur beauté intérieure… voilà la morale de cette histoire, voir plus loin que les apparences.

Alors amateurs de romantisme et d’écales sous les tropiques… sortez les cocktails, le transat et plongez dans cette folle aventure, pour un moment de lecture sans prise de tête, un réel moment de détente à savourer.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: dépaysement, faux semblants, romance, voyage
Série: format kindle |