Et plane la mort par David Lange

Synopsis:

Cole et Steve n’auraient jamais dû se rencontrer. Après tout, qu’ont en commun un juriste au chômage, contraint au porte-à-porte, et un détective privé à la dérive ? Pas grand-chose. Le destin les réunit pourtant lorsque Benjamin Everett demande à Steve d’enquêter sur la mort de son meilleur ami, Dan Halden, ex-star montante du show-biz.

Luttant contre cette attraction aussi soudaine qu’inattendue, les deux hommes devront se frotter au passé sulfureux de Dan. Drogue, porno, chantage, ce dernier ne semblait pas près de s’acheter une conduite. S’agit-il alors d’un suicide, ainsi qu’en a conclu l’enquête de police, ou Dan cachait-il d’autres secrets ? De mortels secrets ?

 

 

Mon avis:

Une enquête qui nous plonge dans le show bizz et l’envers du décor des starlettes des TV show. Telle une pelote de laine, l’auteur nous entraîne dans cette enquête. Les découvertes et rebondissements s’enchainent et le lecteur se prend au jeu de l’enquêteur. On se retrouve en immersion totale. On découvre la personnalité de la victime et ses activités … sulfureuses et son entourage. On devient impatient de découvrir le fin mot de cette histoire tellement on est pris dans nos recherches.

Ce que j’apprécie c’est que le couple ne prend pas le pas sur l’enquête ou inversement. On découvre que l’un complète l’autre. Je m’explique, quand on fait la connaissance de Steve, on découvre un homme brisé, en pleine dépression suite à la disparition de sa sœur. Quand l’affaire lui est proposé, il se voit à travers son client. Il se dit qu’il peut l’aider, qu’il connait cette détresse. Au fil et à mesure que la lecture se fait, on voit Steve sortir de cette torpeur. On retrouve cette envie d’aller de l’avant, tout comme son client.

D’un côté une enquête. De l’autre, un couple en devenir… Le point commun ? cette même expérience traumatisante de la perte d’un proche. Faire son deuil et s’offrir une seconde chance, celle d’être heureux malgré tout. C’est ce qui fait de cette histoire une vraie romance policière.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, policier
Série: Mix Editions |

Brute par Kim Fielding

Synopsis:

Brute mène une vie solitaire dans un monde où la magie est omniprésente. Ce qui le définit le mieux serait sans doute ses deux mètres trente de laideur, et son ascendance honteuse. Personne, pas même Brute, ne s’attend donc à ce qu’il puisse être autre chose qu’une main-d’œuvre corvéable. Mais les héros sont de toutes sortes et de toutes tailles, et quand il se retrouve handicapé pour avoir sauvé un prince, la vie de Brute change brusquement. Il est invité à venir travailler au palais de Tellomer afin de devenir le gardien d’un seul et unique prisonnier. La tâche semble facile, mais elle s’avérera être le défi de sa vie.

Les rumeurs prétendent que le prisonnier, Gray Leynham, est un sorcier et un traître. Ce qui est certain, c’est qu’il a passé les dernières années dans une misère à peine imaginable : aveugle, enchaîné, et rendu presque incompréhensible par un bégaiement extrême. Et comme si cela ne suffisait pas, il est assailli par des cauchemars durant lesquels il assiste à la mort de gens vivant à proximité – pire, ses rêves se réalisent.

Tandis que Brute s’habitue à la vie au palais et apprend à connaître Gray, il découvre sa propre valeur, d’abord en tant qu’ami et en tant qu’homme, puis en qualité d’amant. Mais Brute apprend aussi que les héros sont parfois confrontés à des choix difficiles et que faire ce qui lui semble juste peut aussi l’exposer à de grands dangers.

 

Mon avis:

Cette romance qui se déroule au 18 ème siècle est un conte qui pourrait tout à fait être remis dans notre contexte actuel. L’auteure met en avant les jugements sur les apparences. Voir au-delà des apparences, voir la beauté derrière la façade, c’est le vrai message de cette histoire.

L’altruisme et le don de soi sont la moralité de cette romance, une sorte de conte de la Belle et la Bête remodelé et au combien touchant. 

Une vraie leçon de vie qui nous est offerte, un condensé d’émotions qui nous touche et qui ne peut nous laisser indifférents.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, Fantaisie, handicap, Médiéval fantasy
Série: Dreamspinner Press |

Bad things par Varian Krylov

Synopsis:

Xavier rend beaucoup de gens nerveux. Aux autres, il déclenche leurs alarmes. Plus que son corps massif et tatoué, c’est son regard de prédateur qui fait que les gens se sentent vulnérables, comme s’il avait le pouvoir de lire dans leurs esprits et de voir leur âme. Pour ses amants, c’est l’appétit vorace de Xavier pour toutes les choses charnelles – pour le goût de la chair sous sa langue et la sensation d’un corps tremblant sous son contrôle, pour les cris chuchotés et les larmes étouffées – qui le rend dangereux. Mais récemment, entraîné par une rage purulente contre les hommes qui ont attaqué sa sœur il y a une dizaine d’années, Xavier a développé un goût pour un autre type de chasses et de conquêtes : la traque des hommes qui font vraiment de mauvaises choses et punir les prédateurs qu’il repère. Le problème avec cette justice individuelle cependant, c’est que parfois, l’homme dans votre piège est innocent. Carson soupçonne qu’il joue à un jeu risqué avec des hommes dangereux. Mais les mensonges sont convaincants, surtout quand ils lui sont glissés parmi des billets de cent dollars. Il n’aurait jamais pu deviner à quel point les secrets sombres et cachés sous tous les mensonges et l’argent peuvent être énormes. Et il n’a pas idée qu’il n’est pas le prédateur, mais la proie, jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Et vous ne pouvez pas demander grâce quand il y a un bâillon dans votre bouche. Mais quand Carson échappe au piège de Xavier, il est forcé d’accepter que celui-ci est, de loin, son ennemi le plus dangereux. Xavier peut même détenir la clef pour surmonter le passé douloureux qui garde Carson prisonnier depuis plus de vingt ans.

 

Mon avis:

Carson va devoir se mettre à nu face à Xavier. Ce qui , au premier abord paraît être cruel est en fait une acceptation de ce qu’il est, ce qu’il se refuse jusqu’alors. Tout part d’un simple fichier sur l’ordinateur de la sœur de Xavier, concernant un trafic d’être humain, d’enfants volés, par une mafia ukrainienne. Xavier décide de jouer « les agents infiltrés » pour aider sa sœur et le FBI. Il se rend donc dans leur repère, un club, il va faire la connaissance de Carson, le barman qui détonne dans ce monde de la nuit. Mais Xavier ne passe pas inaperçu. Sous les menaces du chef de l’organisation, il va forcé Carson à piéger Xavier en le séduisant, pour qu’il trouve des preuves qu’il est une taupe. Mais le piégeur va se retrouver démasqué et piéger à son tour. Séquestré dans la cave de Xavier, Carson va se retrouver aux mains de soin geôlier.

Deux âmes abimées, deux hommes, qui pour vivre vont devoir se mettre à nu, au sens propre comme au figuré. Les traumatismes passés forgent le caractère des hommes d’aujourd’hui. C’est une réalité mais à quel prix?

Cette histoire est pour un public averti, je préfère le préciser. Rien dans les mots utilisés n’est tendre. Dans un contexte éprouvant, celui de la traite humaine de mineurs et le monde du BDSM, l’auteur nous met en face de cette violence, de cette souffrance mis sous silence. Le travail d’écriture sur les personnages et leurs états psychologique est détaillée. Rien n’est laissé au hasard. Tout ce travail renforce ces deux personnalités, la rage de Xavier et la peur de Carson, le Dominant et le soumis.

Une dark romance éprouvante, qui ne pourra pas nous laisser indifférente. On est scotché par la véracité des faits et des mots écrits pour nous décrire ce cadre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: BDSM, drame psychologique, Le temps des choix, policier
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Les Somnambules par Ophélie Pemmarty

Tome 1

Quentin a dix-sept ans. C’est un ado comme les autres, qui aime écouter de la musique, aller au cinéma, ou envoyer plein de textos… mais qui préfère les garçons aux filles. Même si ce n’est pas toujours facile, il assume et fait face au quotidien.
Depuis le début de l’année scolaire, un nouvel élève, Enzo, le trouble beaucoup. Pourtant, celui-ci semble le détester. Et quand ils se retrouvent partenaires pour un atelier très spécial, la situation devient encore plus tendue. Pourquoi Enzo est-il si distant avec lui, et à la fois si changeant ? Quels secrets cache-t-il derrière son attitude arrogante, son regard triste ? Quentin voudrait le comprendre, l’aider, mais Enzo lui accordera t-il sa confiance ?
Tome 2
Dix ans après Les Somnambules, plus d’atelier spécial, de chassé-croisé amoureux, ni de confidences au bord de la piscine… Quentin et Enzo ont grandi et construisent pas à pas leur vie d’adulte. Mais à tous les âges viennent les doutes, les questions, les épreuves de la vie auxquelles il faut faire face, tôt ou tard.
Enzo et Quentin savent qu’à deux, il est plus facile de les surmonter, même s’ils se déchirent parfois de trop s’aimer. Oui, à deux, ils sont plus forts, unis contre le pire… et pour le meilleur.

Mon avis:

Tout commence au lycée, lorsque Quentin et Enzo se retrouvent partenaires pour un atelier très spécial. Le premier est un adolescent rêveur mais confiant, qui assume son homosexualité même si cela ne lui a pas toujours facilité la vie. Le second est à la fois renfermé, changeant et solitaire, et il semble cacher bien des secrets derrière son air arrogant et son regard triste… Autant dire que leur travail en commun ne débute pas dans les meilleures conditions.
Quentin, déjà troublé par l’attitude mystérieuse d’Enzo, va cependant tout faire pour gagner sa confiance et tenter de découvrir qui se cache réellement derrière cette carapace. Un long chemin parfois douloureux, rempli de révélations et de surprises ; mais qui les emmènera peut-être à marcher ensemble vers une belle histoire…

De quel droit se permettons de juger une personne parce qu’elle aime une autre personne du même sexe?

Tout le long du récit, l’auteure nous montre la réalité endurée par ces couples. Rien n’est enjolivé, rien ne nous est épargné. Encore aujourd’hui, des actes homophobes se passent tous les jours sous silence des médias.

Là où elle met son atout, c’est dans la personnalité de Quentin. Son héro assume ce qu’il ait. Il refuse de se cacher. Il montre à tous ceux qui portent des préjugés qu’il est un homme, qu’il a des forces et des faiblesses, du savoir et du professionnalisme, comme tout le monde. Etre gay ne le rend pas différent d’un autre homme.

Les personnages secondaires sont tout aussi important. Que se soit ceux qui acceptent l’homosexualité de Quentin ou ceux qui la rejettent avec force. Ce texte est une réelle young romance mais aussi et surtout, un témoignage, un exemple pour ces jeunes qui sont perdus et se cachent.

Certaines scènes homophobes nous mettent réellement mal à l’aise, en colère car on devient spectateur impuissant. Mais après cette lecture, on se rend compte que nous aussi pouvons agir, prendre la parole! Donc oui, pari plus que réussi!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: faux semblants, homophobie, romance young adult

Protection rapprochée par Jane SEVILLE

Synopsis:

QUAND LE TUEUR À GAGES S’ÉPREND DE SA CIBLE…

Témoin d’un meurtre perpétré par la mafia, Jack Francisco, chirurgien, est devenu l’homme à abattre. Mais, D, le tueur à gages chargé de l’éliminer, ne peut se résoudre à presser la détente lorsqu’il retrouve sa trace. Il décide même de le protéger. Les deux hommes sont désormais les cibles d’une traque sans pitié. Forcés de s’entraider pour survivre, ils vont découvrir qu’ils ont davantage à partager qu’ils l’imaginaient et forger un lien bien plus fort qu’ils s’y attendaient…

 

Mon avis:

Le docteur Jack FRANCISCO est chirurgien. Témoin d’un crime crapuleux de la mafia, il se voit devoir tout quitter pour rentrer dans le programme de la protection des témoins jusqu’au jugement. Mais il devient aussi l’homme à abattre. D. tueur à gages est chargé de cette tâche … mais au moment de passé à l’acte, il s’en voit incapable. Pire, il décide de le protéger. les deux hommes se voient alors prendre la fuite. Forcés de s’entraider, ils vont apprendre à se connaitre, s’apprécier et forcément se rapprocher. Mais pourront ils y faire face, à leur le retour à la réalité?

Une intrigue prenante, au point de ne pas pouvoir lâcher le livre avant la fin. L’auteur par sa plume, nous tient en haleine. On ne peut deviner, en vue des nombreuses succession des péripéties et la complexité des personnalités des personnages, quelle la tournure va prendre l’histoire.  On se retrouve pris dans cet engrenage. Un très bon roman où se mêle la romance et l’intrigue d’un bon thriller.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: policier, romance
Série: Milady suspense |

Takeover par Anna ZABO

 # 1  – entreprise de séduction Michael et Sam

Michael Sebastian pensait que Curacao serait le lieu parfait pour s’amuser. Lorsque Sam Anderson entre dans le bar, il attire aussitôt son attention : corps tendu, costume de luxe, Michael est plus que ravi de lui donner un coup de main pour relâcher la pression

Après le sexe le plus intense qu’il ait jamais connu, Sam doit affronter la dure réalité : il n’a droit qu’à une nuit avec un magnifique inconnu dominateur avant de retourner dans le placard où il étouffe depuis des années. Mais lors de sa première journée à la tête d’une entreprise de technologie en faillite, il découvre que Michael fait partie de ses employés. Luttant contre leurs désirs, ils doivent allier leurs forces pour sauver l’entreprise…

 # 2 – une affaire de séduction – Justin et Eli

Justin White manque de confiance en lui, mais est déterminé à gravir les échelons dans sa société. Pour cela, il lui suffit juste de convaincre le directeur financier, l’autoritaire Eli Ovadia. Malheureusement, Justin perd tous ses moyens devant lui… Encore traumatisé par un tragique accident, Eli est devenu un maniaque du contrôle. Jusqu’à ce que sa rencontre avec Justin lui donne enfin envie de lâcher prise et de repousser leurs limites. Mais son inextinguible soif de dominer ne sera-t-elle pas un frein à leur relation ?

 

Mon avis:

Cette série est une critique ouverte de l’homophobie dans le milieu des cols blancs des entreprises. En vu du pouvoir, de leur place dans une société, l’éthique doit elle prendre le dessus en vue de leur fonction, quitte à rester dans le placard et être malheureux? La sexualité d’un patron peut elle réellement influencer son travail, sa perception des choses? La rentabilité doit elle passée après le bonheur et le bien être d’une personne?

L’auteure nous prouve que quelque soit les choix dans la vie privée, elle a forcément une influence dans notre vie professionnelle. Une personne qui n’a pas cet équilibre en privé, qui doit se « caché », doit rester dans le placard pour « sauver les apparences » ne peut être productive et rentable pour la société. Elle cerne parfaitement ce problème de cette société bigote qui ne joue que sur des apparences.

Elle nous présente aussi les risques et les dérives du BDSM. Elle nous apporte un éclairage sur ces pratiques considérées comme taboues mais qui n’ont rien de dégradante ou humiliante.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: BDSM, homophobie
Série: Milady |

Accepter par Shade BOW & Kaylin LOUVEL

Synopsis :

Maxime n’est pas un petit garçon comme les autres. Dray, l’ancien soldat, revient tout juste du front et cherche encore sa place dans un monde dont il n’est plus certain de connaître les règles. Et puis il y a Lucas, le jeune pianiste marqué par la vie qui accepte, malgré toutes les peurs qui le rongent, de venir jouer dans un institut spécialisé pour jeunes autistes. Le seul capable de leur apprendre les couleurs de la musique. En essayant d’amener un sourire sur les lèvres de Maxime, les deux hommes vont se croiser, s’apprivoiser, apprendre à s’aimer, à se faire confiance, mais surtout à se reconstruire. Les failles des uns forgeront les forces des autres en un lien indéfectible. La famille dans laquelle on naît n’est pas forcément celle avec laquelle on est destiné à vivre. Surtout lorsque trois destins s’entremêlent autour d’un piano, de quelques photographies pas toujours jaunies et d’un grand jardin clos.

 

Mon avis:

C’est une histoire qui se lie par un enfant, Maxime, enfant autiste avec un trouble du spectre de l’autisme. Il n’a plus d’interaction avec le monde, il ne parle plus. Il ne vit que pour les couleurs … jusqu’au jour il découvre ces notes de musiques. Ces notes proviennent d’un pianiste aux doigts magiques. Ceux de Lucas, jeune homme angoissé, handicapé par ses troubles de stress post traumatiques. Il vit reclus du monde depuis 10 ans, depuis ce fameux jour où il tout perdu. Sur conseil de son psy, il va proposer de jouer pour cet enfant, qui est comme lui, dans son monde. Cet échange, cette interaction vont les aider l’un et l’autre à s’ouvrir, se libérer. Mais, quand Dray, le grand frère de Maxime découvre qu’un inconnu, non diplômé, est le seul à pouvoir « communiquer » avec son petit frère, il devient méfiant, frustré et jaloux. Hyper protecteur, il va bousculer Lucas pour apprendre à le connaître et comprendre comment échanger avec ce petit frère qu’il aime tant. Grâce à Maxime, une amitié, entre Dray et Lucas, va naître des sentiments. Mais Dray, lui aussi à ses démons.

Les cicatrices du corps et de l’âme ont toutes une histoire. Dray et Lucas vont devoir faire face à leurs démons, comprendre que se sont des survivants et non des victimes pour pouvoir envisager un futur ensemble.

Un texte écrit à quatre mains d’une justesse et d’une sensibilité rare. Une histoire où le regard de l’autre peut différer face à son ouverture d’esprit. Il  n’y a pas de monstres, d’handicapés. Il y a seulement des personnes différentes dont la richesse ne peut qu’enrichir les autres. Il faut simplement s’Accepter. Un bijou!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap, handicap mentaux, handicap social
Série: Mix Editions |

Écorchés Vifs par Mathias P. SAGAN

 

Synopsis:

Quand la vie vous réserve une belle rencontre imprévue et qu’elle vous prend au dépourvu sur une autoroute…
Lorsque votre quotidien est rythmé par des manies, des tocs, et autres désagréments…
C’est ce que Benoit et Bruno vont vivre, ou vivent déjà. Deux êtres à part, attachants. Deux personnes qui se croisent et se trouvent.
Vont-ils réussir à s’accepter, se comprendre, s’apprivoiser ?

 

Mon avis:

Benoit, 19 ans a une vie casanière. Depuis son indépendance acquise, il ne souhaite qu’une chose, la stabilité et un vraie relation de couple. En se rendant sur son nouveau lieu de travail, il rencontre un jeune homme atypique. Il n’a aucune expression faciale, seul ses yeux parlent pour lui. Car Bruno a un syndrome d’Asperger. Mais Benoit le voit au delà de s apparences, il le regarde, lui Bruno.

Bruno vit avec son handicape du mieux qu’il peut. Hors mis Valentin, son chat, il vit reclus entre son travail et son domicile, essayant au mieux de gérer ses tocs et ses angoisses. Pourtant très peu empathique, il se surprend à ne pas pouvoir s’enlever de la tête cette rencontre avec ce jeune homme.

Avant même de pouvoir se revoir, Benoit va devoir, suite à un accident, apprendre à vivre différemment. Handicapé du jour au lendemain, il va devoir réapprendre à vivre en acceptant la situation. Le seul qui pourra l’aider, c’est Bruno. Car Bruno va l’accepter tel qu’il est. Ces deux écorchés vifs vont s’entraider, apprendre à s’accepter, faire un deuil sur le passé pour envisager un futur.

Mathias P.Sagan nous prouve que l’amour ne se juge pas sur les apparences sans chercher à comprendre ce que tu es réellement. On peut être atypique, handicapé, hors norme et aimer. Une très belle romance, remplie de douceur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, handicap, handicap social, romance
Série: Auto édition |

Entre ses griffes par Aurore DOIGNIES

Note de l’éditeur : déjà publié en Mars 2015 sous le même titre

  Tome 1 : Le tueur à l’As de Pique

Depuis plusieurs mois, un tueur en série sévit, faisant des victimes parmi les étudiants en médecine de plusieurs Etats. Quand un nouveau corps est retrouvé à Chicago, les agents du F.B.I., restés bredouilles après le précédent meurtre, sont de nouveau mis sur le coup. Et ils sont bien décidés à l’arrêter, cette fois…

Cameron Gilroy, l’un des deux agents chargés de l’enquête, tombe rapidement sous le charme d’un des professeurs de la dernière victime. Kyren Lakelan est gay, célibataire, séduisant et intelligent. Il est aussi tout sauf un Humain normal. C’est un Thérianthrope. Une espèce dont l’existence est inconnue des Humains. Rompre le silence serait passible de mort.

Contrairement à Cameron, c’est un partisan des histoires sans lendemain : leur histoire aurait dû s’en tenir à une nuit de sensualité.

Mais quand le destin s’en mêle…

 

 

  Tome 2: La nature des secrets

Trois ans après avoir été liés par le destin, Cameron Gilroy, agent de terrain du FBI, et Kyren Lakelan, professeur d’éthologie, filent toujours ce qui semble être le parfait amour. Après deux ans de mariage, personne ne se doute du secret que dissimule Kyren.

Mais lorsqu’un ancien agent du FBI, passionné de culture olmèque, est retrouvé assassiné, l’existence des Thérianthropes est menacée d’être dévoilée. Kyren est chargé d’empêcher que cela arrive, alors même que son époux se retrouve responsable de l’enquête avec son équipier. De mensonges en révélations, entre confiance meurtrie et coeur blessé, ils devront répondre à cette question : leur couple est-il assez fort pour supporter la vérité ?

  Tome 3: De crocs et de Griffes

Aniki Oberth se remet progressivement de ses blessures et de son coeur brisé. Échappant à une agression en trouvant une aide providentielle en la personne de Nikandr, il comprend vite deux choses : le frère aîné de Kyren ne le laisse pas indifférent et ses doutes sur la mort de sa mère sont fondés. Son agresseur, un fugitif thérianthrope, est traqué par des amis de Nikandr, avec la collaboration du FBI. Pour lui mettre la main dessus et espérer découvrir des preuves que sa mère ne s’est pas suicidée, il est obligé de leur faire confiance. Entraînant Cameron un peu plus loin encore dans l’univers des Thérianthropes. Un univers de crocs et de griffes.

 

  Tome 4: La malédiction du Jaguar

À Atlanta, Klaus Oberth a été arrêté par les agents du Conseil et attend d’être jugé pour ses nombreux crimes. Alors même que cela aurait dû signifier le retour au cours normal de leurs vies, Jacek s’est enfui de la meute des jaguars, laissant derrière lui un Loukian coincé dans un mariage arrangé.

Pourtant, lorsque Klaus s’évade, faisant peser le risque d’une menace mortelle sur ses amis, mais aussi sur son amant, il s’associe à la meute bigarrée de Nikandr. Car s’ils veulent protéger ceux qu’ils aiment et déjouer les plans de Klaus, les Thérianthropes doivent s’unir malgré leurs blessures passées. Et peut-être, enfin, réussir à en guérir, pour envisager un avenir.

 

Mon avis:

Une série qui nous changent des lycaes, addictive; aussi attachante qu’addictive. A travers chaque tome, l’auteure nous en apprend plus sur la vie des Thérianthropes leurs coutumes, leur hiérarchie, les différentes meutes.
Les intrigues policière sont très prenantes et bien menées, sur fond d’humour dans les relations Therianthropes/humains, d’amour, d’amitié. Nous pouvons avoir une évolution des personnages des anciens tomes se qui renforce nous attachement. Une série à lire et à relire avec beaucoup de plaisir.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

Tome 1: https://urlv.fr/4tvt

Tome 2: https://urlv.fr/lzpn

Tome 3: https://urlv.fr/5lx9

Tome 4: https://urlv.fr/5462


Genre: policier, romance métamorphe
Série: Juno Publishing |

Série Without You par KAYA C.

 Tome 1 : Without you

Amaury est un jeune homme timide, gentil, entouré par une famille aimante, dont certains membres sont un peu loufoques. Sa rencontre avec Eden va tout bouleverser, ils vont vivre un amour au-delà de tout ce qu’il aurait pu espérer. Mais le destin est capricieux et Amaury va en payer les frais. Qu’est-il prêt à supporter pour grapiller des morceaux de bonheur fou ? Combien de batailles devra t’il mener pour enfin être heureux ? Pourra t’il se reconstruire une fois qu’il aura tout perdu ? Qui sera celui qui l’aidera à continuer ?

 

Tome 2: Fight to survive

APRES L’HISTOIRE D’ AMAURY DANS WITHOUT YOU, FIGHT TO SURVIVE VA VOUS ENTRAINER DANS CELLE DE SULLIVAN…
Je m’appelle Sullivan, je suis le photographe le plus poissard de New York. Après avoir été trompé par mon ex, j’ai été foudroyé par des yeux bleu lagon qui m’obsèdent. Je suis irrésistiblement attiré par Amaury, mais il est marié à un type adorable, alors que lui est un abruti fini. Aussi beau qu’imbuvable, à chaque fois que je le croise on se saute à la gorge. Pourtant il est là qui me hante, je suis perdu, je l’ai dans la peau, je dois quitter New York, m’éloigner pour l’oublier. Je vais reprendre mon ancien métier de reporter de guerre, partir au bout du monde, et essayer de reconstruire ma vie ailleurs. Je n’imaginais pas que j’allais mettre directement les pieds en enfer. Comment supporter l’indicible, quand il n’y a plus d’espoir ? Quand l’horreur se déchaine, quand les ténèbres menacent de m’engloutir, il ne me reste que ses yeux pour seul espoir.

 

Mon avis: 

Préparez vous, car s’il y a bien une chose que vous devez savoir en débutant cette lecture, c’est que plus que lire, on vit chaque instant, chaque joie chaque peine. On pleure, on espère. Voilà la magie de cette plume: transcender son lecteur. Faire partie de cette histoire, devenir en quelque sorte cet(te) ami(e), ce confident, spectateur impuissant, mais présent à chaque instant. Voilà dans quoi vous vous embarquez. Vous êtes prévenus. Vous ne ressortirez pas indemne.

Beaucoup, moi-même d’ailleurs avons eu le plaisir de lire la première version de Without you. Kaya a bien insisté en précisant qu’elle l’avait retravaillé. Ce que je peux dire, c’est que c’est réussi. J’avais été marqué, mais cette réédition retravaillée est encore plus bouleversante. Tout est amplifié et cela tout au long de ce premier opus. Comme je l’ai dit à Kaya, j’ai été transcendée. Oui c’est un mot fort, mais c’est mon ressenti et c’est assez rare pour le noter.  Bravo à elle pour ce travail faramineux.

Tome 1:

Lorsque nous débutons cette histoire, nous faisons la connaissance d’Amaury alors âgé de 32 ans, architecte reconnu dans son loft New Yorkais. En apparence, tout lui réussit, mais cela n’est qu’une apparence… Car Amaury est seul dans ce lieu qui pourtant représente tant de beaux projets passés et à venir… Car il manque l’homme de sa vie, Eden.

Eden, qui deux ans et demi plus tôt va se voir faucher par une voiture et ainsi le condamner. Kaya va alors nous retranscrire cet instant où tout bascule, cet instant où la vie s’arrête et n’est plus. On suit ce couple dans cette lente descente aux enfers. Du choc de l’annonce à ce destin funeste qui les attendait. On ressent ce tiraillement entre espoir et résilience, ce combat auquel chacun doit faire face, pour au final accepter l’inacceptable et profiter de chaque instant offert.

Ce qui est « difficile » c’est cette date, celle où tout s’arrête. Kaya trait avec beaucoup d’humilité l’euthanasie du point de vue de celui qui choisit de partir dignement, mais aussi de l’entourage. Lors de la première partie du roman, nous suivons notre couple et ce travail de deuil par lequel l’un et l’autre va passer tout en ayant en tête cette date ultime. Tout comme eux, on passe par choc déni, colère, tristesse, cette quête de sens illusoire, mais vitale, cette résilience tout en restant dans le déni pour le « après », car sans l’amour de sa vie, il n’y a plus que le néant.

Dans la deuxième partie, nous faisons face à ce que tout le monde appréhende : le déni, la colère, la tristesse aussi. On subit autant qu’Amaury cette descente aux enfers qui commence. Oui, nous revivons une deuxième fois le deuil et cela prend une tout autre dimension à notre lecture.

Troisième partie marque la quête d’un nouveau sens à donner à sa vie, ces essais pour arriver à cette acceptation que oui, la vie continue malgré tout.

Quatrième partie est ce que je nommerais « ce nouveau départ », cette sérénité qui nous transperce. Cette absolue vérité que la vie continue malgré son absence, mais que l’être aimé est toujours là dans un coin de son cœur et veille sur nous.

En finissant cette lecture, on réalise l’importance de ces 4 parties, car à l’image d’Amaury, nous avons, le temps de cette lecture, nous aussi lecteur, vécu, ressenti éprouvé cette perte et tout le travail de deuil qui s’en suit.

 

Tome 2:

Ce deuxième opus se construit comme le premier. On découvre (enfin le beau et tendre) Sullivan. Tout comme le premier il y a un avant et un après. Cet instant où tout bascule, ce terrible traumatisme où on N est plus, on devient un autre plus fort.

Dans un premier temps on découvre la difficulté d être « l autre » celui qui tombe amoureux d un homme marié puis veuf et enfin d un fantôme. Alors qu’il se résigne, la vie va lui faire affronter le pire côté de l être humain. Sullivan N est plus. Il devient victime puis l ombre de lui même.
La deuxième partie est une double reconstruction : celui de la victime qui doit reprendre à vivre et celui de cet « autre ». Apprendre à vivre avec une personne veuf N a rien d évident ni pour l un ni pour l’autre. C est la la puissance des mots sur des maux. Trouver sa place dans la vie et dans celle que l on se construit avec L être aimé.

Conclusion 😉

Kaya par sa plume nous fait traverser un melting pot d émotions qui s amplifie suite à la lecture du premier. On ne parle pas de couple, d un trouble ou d un polyamour. On parle de famille, d êtres aimés. Elle cible ses mots, de telle façon qu ils ne peuvent que nous percuter. Simple mais tellement commun à chacun. En clair un superbe coup d artifice dans mon cœur et la chair de poule qui ne m a pas quitté tout au long de ma lecture. C est un combo gagnant à mes yeux.

Plus qu’un coup de coeur, un coup de foudre! C’est bien une série sombre qui aborde des sujets sensibles difficiles à manier sans tomber dans le cliché. Et pourtant Kaya C a réussi haut la main ce pari.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 


Genre: au delà des apparences, deuil, drame psychologique, faux semblants, handicap, Le temps des choix, romance, seconde chance, tatouage, traumatismes du passé
Série: Homoromance éditions |