Love 4 Real par Victoria Lace

Synopsis:

Tourner dans une télé-réalité ? Pour Alec et Jamie, deux acteurs de films gays pour adultes, l’idée est à la fois insolite et amusante. Couple à l’écran, ils sont les meilleurs amis à la ville et ont noué des liens sincères et profonds.
Désormais, ils vont vivre ensemble dans une somptueuse villa sur les collines d’Hollywood et exposer la vie privée de leur faux couple à leurs nombreux fans. Entre passion simulée et fausses ruptures, les deux jeunes hommes se perdent.
Dans une ville écrasée par la chaleur estivale, les tensions montent et les passions s’exacerbent. À trop jouer sur les faux-semblants, Alec et Jamie reconnaîtront-ils le véritable amour lorsqu’il se présentera ?

Mon avis:

Victoria Lace s’attaque cette fois-ci à un sujet d’actualité, dont tout le monde a, au moins une fois dans sa vie, été confronté : les télés réalités.
Par ces mots, par la tournure de son histoire, elle nous montre que ce monde de paillettes, ces histoires romancées … Tout n’est qu’un jeu de dupe. Mais là où elle se joue parfaitement de ses personnages et de ses lecteurs, c’est la tournure que prend l’histoire. Ce qui au départ, n’est qu’un jeu avec à la clé une grosse somme d’argent devient quelque chose de plus intime. Quand la fiction rejoint la réalité et que les masques tombent, il est difficile de continuer à jouer la comédie.

Oui, Victoria réussit avec brio son coup d’éclat. Elle dénonce ouvertement les dangers de ces nouvelles communications qui nous entoure, qui nous manipule. On devient, nous téléspectateurs, tout comme les acteurs, des marionnettes. Tout est intensifié, rien n’est réel et pourtant on se prend au jeu des faux semblants. Même si on sait que c’est de la comédie, ce genre de show est tellement ancré dans les foyers qu’ils deviennent des exemples aux yeux des spectateurs. On sort de cette lecture avec une forte réflexion sur les dangers pour nos enfants et personnes crédules : sexe et violence est devenu notre quotidien. On se dit que l’augmentation des violences physiques, psychologiques ont forcément un lien avec cette banalisation des télés réalités.

Que cela soit pour les acteurs ou les téléspectateurs, il faut apprendre à mettre des limites. Voilà le message de l’auteur. Et pour ma part, c’est réussi.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: amitié / amour, faux semblants, métier
Série: Auto édition |

Just him: Ysterio et Nanxos par NM MASS

Synopsis:

 Merde, pourquoi est-ce que j’avais dit oui à Rengio Piacco ? Cet abruti, que je n’appréciais pas plus que ça et qui avait le don de me porter sur les nerfs, allait encore me fourrer dans une situation dont je devrais me dépêtrer en un temps record. Je ne savais pas encore ce qu’il me réservait alors que sa limousine nous emmenait à vive allure dans les rues de New York. Ce type avait toujours des idées à la con, quant à moi, je devais être encore plus con d’accepter de participer à ses défis débiles. Je n’avais besoin de rien, j’avais déjà tout, par contre j’adorais ramasser le fric engagé dans ce genre de délire, j’en faisais toujours bon usage. J’aimais l’aventure, le danger et l’adrénaline qui allaient avec. Oui, j’adorais ça. Parce que ces petits jeux avaient le pouvoir de me sortir de ma zone de confort, et le confort me connaissait plutôt bien, j’étais né dedans. Ces défis me permettaient de laisser tomber le masque et les convenances. Je pouvais oublier les apparences, mon statut, tout le reste, et laisser s’exprimer librement le véritable moi…

 

Mon avis:

Cette histoire est, si je peux me le permettre, hors l’œuvre complète de la blackbird et les hot mustang, le meilleur roman de NM MASS. Il résume à lui seul tout son talent et cette plume si addictive.

Tout y est: des hommes, des vrais, pleins de testostérones avec des poils au torse, qui, face aux autres portent un masque, joue un rôle. Un masque qui les protège de leurs blessures passées, de leur talon d’Achille. L’auteure nous prouve par leur histoire que rien n’est figé dans la vie. L’Homme, de part sa nature, s’impose des barrières pour se protéger mais à un moment donné, elles vont indéniablement littéralement tombées. Quand la vérité éclate, quand les masques tombent et que l’on se montre corps et âme face à l’autre, il est parfois trop tard…

Toute la problématique de cette romance repose sur cette question: peut on accorder et s’accorder une seconde chance quand tout nous pointe du doigt et que l’on se pense incapable d’être pardonné?  Le chemin vers la rédemption est loin d’être un parcours de santé. L’auteure n’épargne pas ses hommes. Elle ne minimise pas les faits et les obligent à réfléchir et à adopter une attitude plus sincère. Une belle leçon de moralité sur les conséquences des faux semblants…

Par ces situations loufoques, ces quiproquos et des égos de mâles blessés, on retrouve la patte de NM Mass, cette empreinte qui nous conforte dans ce choix de lecture. Bien que le sujet soit grave, elle nous entraine dans cette folle aventure pleine de testostérones et vulgarité mais toujours entourée de sentiments profonds et sincères.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, bad boys, faux semblants, Le temps des choix, seconde chance, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Détour mortel – un homme parfait par K.A. Merikan

Synopsis:

Colin : Suit les règles. Futur médecin. Témoin d’un meurtre. Captif
Taron : Survivaliste. Muet. Meurtrier. Ravisseur.

Comme chaque week-end, Colin est sur le point de rentrer à la maison, après la semaine passée à l’université, mais il est hanté par la prise de conscience qu’il ne prend jamais de risques dans la vie et qu’il suit toujours le même chemin. Sur une impulsion, il décide d’emprunter une route différente. Juste une fois. Ce qu’il ne réalise pas, c’est que ce sera la dernière fois où il aura un choix à faire.

Il finit par suivre un détour vers l’horreur absolue et se retrouve kidnappé par un homme imposant et silencieux avec une hache tachée de sang. Pourtant, ce qui ressemble à son pire cauchemar pourrait s’avérer être un chemin vers la liberté que Colin n’avait même pas envisagé.

Taron vit seul depuis des années. Ses terres, ses règles. Il a abandonné toute idée d’avoir de la compagnie depuis une éternité. Après tout, toute forme d’attachement entraîne des responsabilités. Il a bien assez à gérer avec ses propres problèmes, et la nuit où il se débarrasse d’un ennemi, il finit avec un témoin de son crime.

La dernière chose dont il a besoin, c’est d’un captif geignard. Colin ne mérite pas la mort pour avoir posé le pied sur les terres de Taron, et le retenir prisonnier n’est pas non plus ce qu’il y a de mieux à faire. C’est seulement lorsqu’il découvre que ce citadin est gay, que de toutes nouvelles options voient le jour. Dont une qui n’est pas juste, et qui pourtant le tente davantage, chaque fois que les beaux yeux de Colin l’accusent depuis le fond de sa cage.

 

Mon avis:

La présentation des personnages est à elle seule le résumé de ce livre.

Colin est un jeune homme emprisonné dans les attentes des autres: celles de ses parents, celles des étudiants qui l’entoure, celles liées à son futur métier … Il étouffe et s’ennuie dans cette vie si prévisible. Alors il décide pour la première fois de sa vie de faire un détour … Un détour qui le changera à jamais.

Dès les premiers chapitres, les auteures ( deux plumes féminines) nous mettent immédiatement en immersion. On ne lit pas mais on vit à travers les mots tout le traumatisme psychologique d’un captif, celui d’un homme qui en un instant perd toute liberté. Par les mots, par un vocabulaire très ciblé, on suit l’emprise d’un ravisseur sur son prisonnier. On ne nous épargne rien. Tous les sentiments et ressentiments sont exposés allant crescendo.

On commence par le choc : l’incompréhension, la peur, l’abandon puis on monte en intensité en voyant l’évolution d’un homme lambda à celui d’un captif: peur, angoisse, désespoir, auto-apitoiement pour arriver à ce sentiment ambiguë, celui de la dépendance entre le ravisseur et le captif.

Mais les auteures jouent sur les deux tableaux. Si dans un premier temps on se met dans la peau d’un captif, on apprend aussi à connaitre le ravisseur, à le découvrir, non pas sur l’apparence et la peur qu’il induit, mais l’homme qui se cache derrière. Car même captif, un homme n’est pas un animal qui peut être domestiqué. C’est là toute l’ambiguïté de cette relation hors norme entre ces deux hommes. Il n’y a pas de gentil et de méchant. C’est plus subtile que cela.

On découvre que le ravisseur n’est pas cette bête sauvage mais un homme avec un lourd passif, une personnalité, des idéaux et des conditions de vie à l’opposé d’une personne lambda vivant en société. C’est là le coup de maître de cette histoire. Le mode de vie d’un survivaliste augmente encore plus ce sentiment d’étouffement, de captivité que l’on ressent tout au long de cette lecture. Et cela fait parfaitement le lien avec cette relation, loin d’être ordinaire.

Cette relation qui est ambiguë, dérangeante, sur laquelle on émet beaucoup de réserve mais que l’on finit par comprendre… Le syndrome de Stockholm est un thème très difficile à aborder. Les auteures nous mettent en garde dès le départ et elles ont raison. De prime abord, on n’y adhère pas et cela est normal, humain. Mais en lisant l’histoire de Taron et Colin, on ne pas dire que l’on y adhère après coup, mais on comprend les rouages, l’évolution des sentiments. L’épilogue est d’ailleurs très réaliste. Les auteures ne donnent pas un avis positif ou négatif sur leurs sentiments et leur relation. Elles nous font comprendre que tout est une question de choix. Mais cette conclusion n’est pas généraliste, seulement liée à cette histoire. C’est pour moi le gros point positif de cette lecture. Ne pas faire une généralité d’un sujet aussi sensible.

 

En clair, une vraie dark romance. Âmes sensibles s’abstenir! Mais le combo survivalisme et syndrome de Stockholm donne juste ce résultat explosif.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, handicap, handicap social, survivants
Série: Auto édition |

Aphantasia: Tu es ma chair, tu es mon sang par Natacha Rousseau, Rochel Kirst

Synopsis:

Isaak Rheinardt survit dans la forêt avec sa grand-mère, aussi loin que possible des vampires qui règnent désormais sur le monde. Hélas, malgré sa prudence, il tombe dans les filets de la Milice. Il connaît le destin fatal qui l’attend alors : être tué ou réduit en esclavage, comme tous ceux de son espèce. Un homme lui propose alors un marché : pour espérer sauver sa vie et celle de sa grand-mère, il devra aider à faire tomber le puissant vampire Aldéric Melfort.Il accepte, et rejoint les proies d’une chasse à l’homme. La sauvagerie indomptée d’Isaak attise immédiatement l’intérêt du vampire, qui le prend en chasse. Mais le hasard n’a pas sa place dans cette rencontre et Aldéric, en jetant son dévolu sur le tzigane, tombe dans le piège qui lui est tendu.Entre passion réfrénée et attrait refoulé, sincérité et tromperie, appétits carnassiers et charnels, une dangereuse valse commence…

Mon avis:

Où les vampires dominent le monde, où les humains ne sont que de la marchandise, les coauteurs nous lancent dans une lecture qui ne peut nous laisser indifférents. Ne vous attendez pas à une belle romance entre deux « races ». Non. Tout, de l’environnement aux personnages est sombre, manigances et où les apparences sont plus que trompeuses.

L’environnement : dès les premiers chapitres, on entrevoit un environnement sordide où les vampires sont des êtres supérieurs, calculateurs, létaux, vivants dans un confort luxueux et l’abondance est leur quotidien ; alors que les hommes qui ne sont pas captifs vivent comme des sauvages, des êtres en survies. Il y a un véritable choc des cultures. Mais plus on avance dans la lecture, plus on entrevoit que cet environnement n’est pas si bicolore que l’on peut penser. Il est fait de beaucoup de nuances. Les vampires ne sont pas si différents des hommes et que l’homme n’est pas si inoffensif qu’il laisse paraitre. Tout n’est que complots, manipulations, faux semblants et ambiguïté.

Les personnages : D’un côté nous avons Isaak, cet humain libre et sauvage. Cet homme qui vit dans les bois, mais qui est loin d’être qui n’a aucune culture. Il a de la répartie, ne se laisse pas manipuler malgré sa jeunesse. De l’autre nous avons un vampire très âgé, vit avec son temps tout en gardant les uses et coutumes d’un autre temps. Il y a un superbe travail dans la description de ces deux personnages qui d’apparence tout oppose. Les mots utilisés sont ciblés, parfaitement choisis pour nous les décrire, de leurs comportements aux dialogues. On ressent tour à tour de la haine, de la compréhension, de l’étonnement et au final on se demande si l’un est vraiment méchant et l’autre réellement la victime.

Car oui, ce qui tient surtout cette histoire en haleine, c’est l’intrigue principale : qui est ce commanditaire à l’origine de cet « accord » ? Les coauteurs ne nous laissent pas le temps de reprendre notre souffle, car plus qu’une relation ambiguë entre un captif et son maitre, on entrevoit des complots politiques, des rancunes tenaces, des coups montés, le danger est partout, et pourtant invisible, insaisissable.

À la fin de cette lecture, on ne sait plus quoi penser. Isaak est-il réellement auprès de ce vampire contre sa volonté ? Le vampire et son entourage sont-ils si unis qu’ils le prétendent ? Quand est-il de cette envie qui le pousse vers Isaak malgré les découvertes que celui-ci a faites sur cet humain ?

On reste en haleine et on attend avec impatience le tome 2 pour avoir enfin des réponses à ces questions. Et c’est à cela que je peux dire, de mon œil de lectrice que ce livre est une pépite.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: choc des cultures, fantasy, faux semblants
Série: Auto édition |

Les chroniques d’un Arc’helar par Chris VERHOEST

  • Tome 1: Alexis

Lan, seize ans, s’efforce d’être discret, de passer inaperçu au lycée. Son secret : il n’est pas humain. C’est un Arc’Helar, un Encercleur. Ces derniers voient l’avenir, et peuvent lancer des sortilèges pour sauver… ou pour tuer. Dès la rentrée, Lan remarque Alexis et se met à penser à lui, sans cesse, jour et nuit, sans oser espérer qu’un jour, il puisse se passer quelque chose entre eux.
Jusqu’à ce que Lan ait une vision déterminante, il « voit » la mort d’Alexis. Mais comment lui expliquer qu’il voit l’avenir et qu’il veut le sauver ? Lan ignore en plus de combien de temps il dispose, et d’où vient le danger.
Mais si Lan n’était pas le seul à cacher sa véritable nature ? Si Alexis n’était pas plus humain que lui?
Lan va développer ses dons et s’apercevoir que la menace peut tout aussi bien venir des Arc’Helar que des vampires… Mais il est prêt à tout…par amour.
Alexis est sa moitié, son âme sœur, et il ne peut plus concevoir la vie sans lui.

 

Tome 2: Côté sombre

Lan a une nouvelle vision: Alexis rompt avec lui, et s’éloigne dans une atmosphère noire et rouge.
Pourquoi? Que va-t-il se passer, pour qu’ils en arrivent là, alors que leur amour est une fusion permanente?
Non seulement Lan va désormais se battre pour sa propre vie, menacée au sein même des Arc’Helar, mais il doit aussi lutter contre la pente dangereuse qui les entraîne inexorablement, lui et Alexis.
Le jeune vampire se rapproche d’un groupe de rebelles inquiétants, qui ont des choses à cacher. Il est fasciné. Lan est jaloux.
Entre nouveaux alliés, nouveaux ennemis et nouveaux pouvoirs, entre addictions et rébellions, quel chemin Lan et Alexis vont-ils choisir? Comment pourront-ils résister au côté sombre de leur nature?

 

Tome 3: Eclats de lumière

Pour protéger Lan, Alexis a fait un choix. Lan est déterminé à tout faire pour que son amoureux vampire revienne sur sa décision.
Quand Alexis vient lui demander son aide et ses connaissances en sortilèges, pour aider une personne chère qu’il vient de retrouver, le jeune Arc’Helar est surpris. Il va commettre une terrible erreur, qui l’amènera à douter. Qu’est-il réellement ? Que veut-il être ?
Le danger représenté par les Clans de vampires va-t-il lui permettre de se révéler ?
Lan ne sait plus qu’une chose : il est prêt à tout pour ramasser les morceaux du miroir brisé de son amour, et pour rester dans la lumière.

 

Tome 4: Chamane

À l’aube de son dix-huitième anniversaire, Lan a un pressentiment. D’autres suivent, douloureux, annonciateurs de terribles évènements.
Chez les Arc’Helar, des ennemis qui avaient été neutralisés disparaissent dans la nature. Des dirigeants sont tués, on a besoin de Lan et de ses dons uniques. Du côté des Kallikantzari, le chef du clan d’Alexis est assassiné, et le jeune vampire devient le guerrier qui doit empêcher le désordre de s’installer.
S’affirmer. Devenir des chefs. Pour Lan, il s’agit d’être le chamane des Arc’Helar. Grandir. Devenir adulte. Lan et Alexis veulent changer les choses.
Au cœur des alliances et des jeux de pouvoirs, entre les Arc’Helar et les vampires, ils veulent aussi préserver leur amour.
Et, soudain, le plus grand des adversaires, l’origine des maux, fait son apparition, pour la plus effrayante des batailles qu’ils aient jamais eu à mener. Lan et Alexis vont affronter la guerre, la mort. Ils doivent tout faire pour demeurer l’horizon l’un de l’autre.

 

Tome 5: L’héritier

Sept années se sont écoulées depuis l’ultime combat. Lan et Alexis, désormais adultes, s’épanouissent dans leur vie privée et dans leur vie professionnelle, tout en accomplissant leurs rôles respectifs de chefs, chez les Arc’Helar et chez les vampires.
Ils font la connaissance de Julien, un adolescent aux facultés incroyables : les leurs, censées pourtant être uniques. Il a besoin d’aide. Qu’on lui apprenne ce qu’il est. Qu’on lui apprenne à aimer, aussi.
Et pendant ce temps, un mal mystérieux sévit et décime les vampires. Lan et Alexis vont devoir s’en protéger, et trouver la cause du fléau, s’ils veulent préserver leur famille.

 

Mon avis:

Voici une série que l’on peut considérer comme complète. L’histoire se déroule sur cinq tomes et nous montre l’évolution « épique » d’une relation entre un vampire et un Arc’Helar. D’une simple romance Young adulte, l’auteure nous permet de les suivre, de les voir grandir. On souffre avec eux, on aime avec eux. Par sa plume, l’auteure nous transmet tous ces sentiments qui nous permettent non plus de lire, mais vivre avec eux, toutes leurs péripéties. Alexis et Lan sont des personnages travaillés, avec de caractères et une nature différente. Les voir évoluer dans ce contexte fait qu’on ne peut que s’attacher à eux. Il est vraiment difficile de finir le tome 5 et se dire que c’est la fin de cette aventure au combien épique. Oui, les chroniques de l’Arc’Helar fait partie de ces romances auxquels on ne peut que s’attacher, des séries doudous où nous sommes témoins d’une sublime histoire de sentiments.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: fantasy, Le temps des choix, romance young adult
Série: Auto édition |

Retour à Cape Cove par Sully HOLT

Mon synopsis:

 

Suite à une prise d’otage qui tourne mal, Flyn démissionne de son poste d’inspecteur et décide de retourner dans sa ville natale pour aidée sa soeur jumelle au bar familiale, à Cape Cove.

Voilà 15 ans qu’il a fuit cette ville et son premier amour, Moreo. Son retour est synonyme de retour dans son passé et de cet amour de jeunesse qu’il a lâchement abandonné au pire moment de sa vie. Ce retour ne sera pas tout rose, bien au contraire. Il devra se confronté à des rancunes tenaces de son entourage.

Mais quand Moreo est suspecté de meurtre, il ne peut, malgré leur passé commun et les rancœurs et regrets qui en découlent, rester de marbre. Il va alors tout faire pour l’aider persuader de son innocence. Car il comprend qu’il ne peut pas refaire deux fois la même erreur: fuir.

 

Mon avis: 

Deux hommes blessés, remplis d’amertumes, de regrets, avec des remises en questions de leur choix de vie ratés, mais qui malgré tout veulent une seconde chance … voilà comment résumer cette romance.

Dans ce petit coin du Maine, l’auteure réussit à nous imprégner cette station balnéaire et de ce petit village. Les descriptions font que nous avons l’impression d’être dans se décors et nous sommes projetés l’action en même temps que les protagonistes.

On vit cette romance à l’atmosphère sombre… On ressent … C’est là la magie d’un bon livre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: policier, seconde chance
Série: Auto édition |

De l’ombre à la lumière par sully hot

Mon synopsis:

Camille vit dans le déni. Endeuillé, solitaire et malheureux, il est incapable de s’ouvrir aux autres.

Alors qu’il hérite d’une maison à la campagne d’un oncle oublié, il va, avec l’aide de son frère dont il a la charge, décider de la rénover, et de se fait, fuir une réalité trop douloureuse.

Mais c’est sans compter sur Pierre, l’ours borné qui fait office de garde-forestier dans la région aux propos déplaisants et les habitants de cette petite bourgade qui vont par la force des choses vont s’imposer dans sa vie.

Camille va devoir apprendre à s’ouvrir aux autres, s’offrir une chance d’être de nouveau heureux.

 

Mon avis: 

De prime abord, on pourrait croire que cette histoire peut porter sur le travail de deuil d’un homme pour son compagnon décédé. Mais cela s’avère plus que cela: comme l’indique le titre, c’est le fait de s’octroyer une seconde chance, une chance de se tourner vers un avenir où l’on s’autorise à être heureux.

Par son écriture toute en douceur, l’auteure nous fait ressentir le mal-être de Camille, cette impression d’être à fleur de peau. Il y a un réel et très beau travail sur le personnage de Camille sur les étapes du deuil qui s’accumulent à ces responsabilités qu’il accumule. Elle nous impose un rythme lent mais profond qui nous fait ressentir ce calme et cette paix tant recherchée.

Les personnages secondaires sont aussi travaillés que les principaux. Cela renforce cette image de cocon d’amour qui nous enveloppe en même temps que Camille tout le long de ce chemin vers la lumière.

Une très belle histoire qui nous donne envie de campagne et de paix.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

NB L’auteure nous offre un bonus de Noel qui nous réconforte. Car oui, il est difficile de laisser Camille et Pierre à la fin de ce roman tellement on s’y est attaché.

Dans ce bonus, nous avons le plaisir de retrouver tous nos joyeux lurons autours d’un Noel qui s’annonce épique! Entre les imprévus, des expériences culinaires désastreux de Camille, des rapprochements inattendus … Camille et Pierre se souviendront longtemps de ce Noel si particulier.


Genre: deuil, seconde chance
Série: Auto édition |

Sauvage par Adrienne WILDER

Mon synopsis:

August VALLORY avait tout pour lui. Pouvoir, argent, carrière de rêve, un partenaire … Tout son monde s’écroule lors d’un crash d’avion dans le désert blanc de l’Alaska.

Gravement blessé, il pense mourir dans les décombres de la carlingue de froid ou dévoré par des animaux sauvages. Hors, un homme animal va prendre le risque de le sauver.

Keagan BROOKS, vit depuis dix ans dans cette nature sauvage. Aucun homme saint d’esprit ne vivrait dans ces conditions, mais Keagan est en fuite, il se cache.

Quand il aperçoit August, il décide de le sauver. Il représente son salut, sa rédemption face aux monstruosités qu’il a fait par le passé. Son but va être de les maintenir en vie coûte que coûte face aux dangers qui les entours le temps de trouver des secours.

 

Mon avis:

Un histoire haletante, où l’on ressent cette vie en autarcie, cette dépendance de l’un envers l’autre. Une histoire d’amour peu commune mais au combien palpitante!! Et surtout l’énigme autours de ce sauvage est rondement bien menée par l’auteure … Une très bonne lecture .

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, dépaysement
Série: Auto édition |

Écorchés Vifs par Mathias P. SAGAN

Mon synopsis:

Benoit, 19 ans a une vie casanière. Depuis son indépendance acquise, il ne souhaite qu’une chose, la stabilité et un vraie relation de couple.

En se rendant sur son nouveau lieu de travail, il rencontre un jeune homme atypique. Il n’a aucune expression faciale, seul ses yeux parlent pour lui. Car Bruno a un syndrome d’Asperger. Mais Benoit le voit au delà de s apparences, il le regarde, lui Bruno.

Bruno vit avec son handicape du mieux qu’il peut. Hors mis Valentin, son chat, il vit reclus entre son travail et son domicile, essayant au mieux de gérer ses tocs et ses angoisses. Pourtant très peu empathique, il se surprend à ne pas pouvoir s’enlever de la tête cette rencontre avec ce jeune homme.

 

Avant même de pouvoir se revoir, Benoit va devoir, suite à un accident, apprendre à vivre différemment. Handicapé du jour au lendemain, il va devoir réapprendre à vivre en acceptant la situation. Le seul qui pourra l’aider, c’est Bruno. Car Bruno va l’accepter tel qu’il est.

Ces deux écorchés vifs vont s’entraider, apprendre à s’accepter, faire un deuil sur le passé pour envisager un futur.

 

Mon avis:

Mathais P.Sagan nous prouve que l’amour ne se juge pas sur les apparences sans chercher à comprendre ce que tu es réellement. On peut être atypique, handicapé, hors norme et aimer. Une très belle romance, remplie de douceur.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: handicap, handicap mentaux
Série: Auto édition |

Une rencontre surprenante par Emy RIVER

Mon synopsis:

Logan et Maxime sont amis depuis l’enfance. C’est une amitié à la fois profonde mais aussi troublante. Mais arrivés à l’âge adulte, ils réalisent que les sentiments qu’ils se portent sont plus que de l’amitié.

Vont-ils sauter le pas et remettre en question cette amitié si précieuse à leurs yeux? Comment remettre en cause sa sexualité alors qu’on a une étiquette de coureur de jupon? Comment vont le prendre leur entourage?

La barrière entre amour et amitié est mince. Il n’y a souvent qu’un pas à faire. Mais oseront-ils le franchir?

 

Mon avis:

Une douce romance très agréable à lire. L’amitié est une forme d’amour. Mais quand les sentiments évoluent vers autre chose il y a toujours cette question de choix.

L’auteure nous propose en plus de cette belle romance un bonus sur un des personnages secondaire: Grégoire. Celle de deux âmes esseulées qui vont se rencontrer.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour
Série: Auto édition |