Signes par Anna MARTIN

Mon synopsis: 

Après avoir passé la majeure partie de sa vie dans des écoles spécialisées, Caleb Stone rejoint une école publique pour sa dernière année de lycée. Une perspective qui l’excite autant qu’elle l’inquiète, risquant d’empirer son anxiété sociale. Sourd, et maîtrisant avec difficulté la Langue des Signes, il s’est fermé au reste du monde. Caleb trouve du réconfort dans son amour pour la photographie. Tout ce qu’il n’arrive pas à exprimer, il le publie sur son Tumblr.

Luttant pour concilier la douleur d’avoir perdu un parent et son ressentiment envers l’attitude de son père, Luc parcoure Tumblr, cherchant quelqu’un qui pourrait comprendre son look goth et ses attitudes efféminées. Lorsque Luc reblogue l’une des photos de Caleb, c’est le début d’une amitié virtuelle qui devra surmonter bien des obstacles.

 

Mon avis:

Une histoire qui nous pousse à voir au delà des apparences, où des choix s’imposent, où les protagonistes sont à la croisé du chemin. L’auteure nous montre les difficultés qu’ont des personnes portant un handicap doivent affronter. L’exclusion, être traité comme un paria et d’un autre côté, être surprotégé par ceux qui nous aime… Un fragile équilibre qu’il est facile de franchir.

On retrouve aussi ces personnes qui face à leur exclusion, leur différence s’enferment dans ce monde virtuel, celui où on les voient pas, où on ne peut qu’apprécier leur vrai « moi ». Mais encore une fois, elle nous montre aussi les limites de ce système, on s’exclue nous même de la vraie vie, on la fuie, on se cache.

Elle nous montre que voir au delà des apparences nous amène à voir la véritable personne qu’il nous avons en face de nous: un être humain, qui peut lui aussi pallier à nos propres faiblesses.

Après tout, la communication peut prendre de nombreuses formes… quand vous apprenez les signes.

Une très belle leçon de tolérance, tout à fait adapté pour un jeune public à découvrir.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, handicap, handicap social, monde virtuel
Série: teen spirit |

Engrenage par Anna MARTIN

Synopsis:

Lorsque James, lycéen, rencontre des problèmes avec son pick-up, Dylan, étudiant en mécanique, vole à son secours. James est à la fois surpris et ravi que Dylan veuille le revoir. Puisque James est nouveau dans le domaine de la romance, ils prennent les choses lentement, et parce que Dylan est à l’université, James garde sa relation naissante secrète auprès de son père surprotecteur.

De l’autre côté de la ville, Mark, enseignant et père célibataire de James et de sa sœur, Frankie, rencontre Steve dans un bar pour ce qu’ils pensent tous les deux être un petit coup rapide. Mark ne voit aucune raison de parler de Steve à ses enfants ou d’insister pour que son amant d’un soir lui donne des détails au sujet de son fils adoptif… ce n’est que du sexe entre eux, n’est-ce pas ?

Deux histoires très différentes grandissent côte à côte, chacune à l’insu de l’autre. Tout change lors d’un barbecue, lorsque Mark décide qu’il est temps que ses enfants rencontrent Steve et que lui fasse connaissance avec Dylan, le fils de Steve. L’inévitable explosion entraîne des explications pour les deux couples afin d’apaiser les sentiments blessés de leur famille – et de leurs amants.

 

Mon avis:

Jusqu’où peut on renoncer à son propre bonheur pour le bien de ses enfants? ou à quel moment cessons nous de renoncer à son propre bonheur pour le bien de ses enfants? Voilà toute la problématique de ce petit bijou.

Anna MARTIN fait un sublime travail d’écriture sur deux couples en parallèle: l’un est un couple mature, avec une vie, une situation, des responsabilités; l’autre est un couple de jeunes adultes où l’avenir leur tend les bras.
Leurs envies, leurs besoins, leur vision de l’engagement est totalement différent et pourtant les deux couples se rejoignent. Car l’amour est un sentiment universel qui remet bien nos projets en questions. On ne pense plus à soi mais à deux et à son entourage.
Un véritable coup de cœur pour cette romance pleine de sensibilité et d’amour au sens large (relation parent enfant, relation amicale, fraternelle…) La conclusion de cette histoire est que l’amour bouleverse une vie et les choix que l’on pensait suivre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: homoparentalité, Le temps des choix, romance young adult
Série: Dreamspinner Press |