T’as pas le sida j’espère par Fred Colby

Synopsis:

Cette phrase – « T’as pas le sida j’espère?! » – est le point de départ de ce livre témoignage. Parce que certains mots font plus mal que des coups. Je m’appelle Fred, j’ai 39 ans et je suis séropositif. Mon histoire n’est ni banale ni extraordinaire. C’est l’histoire d’un jeune gay qui a fui une petite ville à la mentalité étriquée pour vivre son homosexualité de façon plus libérée à Paris. Un garçon qui a connu de grands moments de bonheur et aussi de grands moments de peine. Qui a contracté le VIH à une période de sa vie où il était particulièrement seul et vulnérable. Et qui a transformé cette épreuve en force, en combat et en fierté.

Mon avis:

Comment aborder la thématique « au delà des apparences » sans vous partager cette lecture ? Fred Colby nous confie, de par son autobiographie, un témoignage sans phare de sa vie. De son enfance difficile à sa quête pour trouver sa place dans cette société, Fred explique les difficultés qu’il a rencontrées tout au long de ses années. Lui le petit gars d’une famille de banlieue qui se découvre attiré par les garçons, le rejet familial, sa jeunesse en quête d’identité, ses expériences qui lui permettront de grandir, faire de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. Puis vient ce diagnostic tant redouté : il est séropositif. Une fois encore, Fred nous conte son parcours, de nouveau ce rejet, cette sérophobie, sa reconstruction.

Alors oui, c’est cash, c’est cru, c’est égocentrique aussi. Mais rappelons que c’est une autobiographie. C’est en cela qu’elle nous offre une telle claque. Je ne peux que vous la recommander. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est encore trop rare de lire un témoignage d’un séropositif de nos jours. Comme le remarque si justement Fred, la population a tendance à stéréotyper le VIH par le Cancer Gay, les années Sida, ces personnes qui souffrent et meurent prématurément. Ce récit nous est conté par un homme qui est certes séropositif, mais il vit, il est en couple. Voilà la grande différence et c’est en cela que ce livre devient d’utilité publique. Fred prend le temps de faire de la pédagogie, nous expliquer les nouveaux traitements qui offrent cette sécurité si précieuse aux personnes séropositives comme aux autres. C’est un engagement, un acte citoyen !

Fred veut faire passer un message : on peut être séropo et vivre en étant « clean ». En refermant ce livre, on ne peut que le féliciter de cette démarche. Il n’est en rien évident de confier une part de son intimité. Alors oui, certains bondiront sur leur fauteuil de par ses choix de vie, d’autres seront choqués par ses propos… Personnellement, je pense que ce livre est un pamphlet sur cette population encore trop stigmatisée : les séropos des années 2020. Notre regard change non pas sur ces hommes, mais sur le virus lui-même. Aujourd’hui, il est canalisé. Comme aime à le rappeler Fred, la prévention reste le meilleur moyen de ne pas être contaminé certes, mais ceux qui l’ont été restent des humains et non pas des personnes « sales ».

En clair, cette autobiographie est un pamphlet sur la tolérance. Arrêtons de nous arrêter à nos préjugés, voyons au-delà des apparences.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, maladie, survivants
Série: Librinova |

A demis mots par Lily HAIME

Plongez dans l’univers de Lily Haime et ses recueils de belles histoires.

Ce premier tome contient le roman court 101 choses à faire avant de mourir, ainsi que deux nouvelles : Birdie et 10 instants de toi.

101 Choses à faire avant de mourir 

Ce sont les rêves d’un adolescent, coincé dans un lit d’hôpital, mourant. Des rêves qu’il fait sans vraiment y croire. Dernier sursaut d’espoir auquel s’accrocher. Dernières volontés si demain venait l’emporter. Hadrian Mianovich – Mia – lit une lettre qu’il a écrite, des années plus tôt. Une lettre adressée à l’homme qu’il est devenu. Une lettre et une liste, oubliées depuis qu’il est en rémission de la maladie d’Hodgkin. D’un coup, ce sont les aspirations du gamin malade qu’il était qui viennent rythmer sa vie d’aujourd’hui. De simples choses – presque anodines, presque rien – aux plus incroyables. Aux plus belles. « Tomber amoureux…  »

Birdie

Un psycopathe qui se prend pour le « doigt de Dieux », et le FBI qui est bredouille … Face à trop d’échecs, l’agent Cassandre WEBBER ne voit plus qu’une solution pour attraper ce tueur d’enfants … Revoir Jesse, . Mais en vue de leur passé commun, Jesse l’acceptera t-il ?

10 instants de toi

10 instants où la retenue des sentiments est le fil conducteur, de peur de perdre l’autre … Faire ses propres choix, ne pas avoir de regrets pour vivre et s’aimer.

 

 

Ce deuxième tome contient le roman court Requiem, ainsi que deux nouvelles :  Illusion et La Lettre.

Requiem: le langage de la musique

Millie se concidère comme un handicapé social. Il n’arrive pas à communiquer avec les autres. La seule façon pour lui extérioriser ses pensées par des notes de musique.

Rajouter à cela qu’il est naît un 29 février et qu’il est asthmatique est vous verrez l’enfer qu’est sa vie.  Face à ce poids qu’il l’étouffe, seule la musique le libère. Jusqu’à l’arrivée d’un étrange colocataire, lui aussi étouffer par le poids du passé…

Illusion

L’Homme peut être vil, tricheur, menteur. Il est violent, destructeur. Manipulateur. Pourtant, il y a une chose qui fait de lui un être exception. Son esprit libre et son cœur d’espérance … ou une satire ironique d’une société post apocalyptique.

La Lettre

Le vent nous mène là où nous n’avons jamais pensé atterrir. Mais c’est ainsi. Nous y sommes. Que faire maintenant? Ou quand des choix de vie s’imposent à nous et nous remettent en question par … une simple lettre.

 

Mon avis:

Lily HAIME, par sa plume, nous fait vivre ces histoires. Ce recueil ne peut nous laisser indifférent. Le premier recueil a pour fil conducteur la peur. Peur de la maladie, peur de perdre l’être que l’on aime, cette retenue, ce sentiment de fatalité. Oui, on vit plus que l’on lit ces histoires. Elle arrive à nous remettre en question, s’immerger dans ces relations et se dire « Et moi, je ferai quoi? »

Après lecture, il n’y a en a qu’une: Vivre, vivre pour ne rien regretter, se blesser se relever mais Vivre.

 

Dans le deuxième recueil, nous pouvons nous poser cette question: comment résumer une histoire d amour entre deux hommes qui ont leur part d ombre… L histoire de Millie dans son requiem du langage de la musique.
Lily Haime a réussi l exploit de nous traduire des émotions par le biais de notes de piano.
Requiem for dream résume à elle seule l histoire. Pour ma part je l ai écouté mais hors lecture…. C’est puissant.
Chapeau bas madame ! Nous retourner comme une crêpe par un simple la mi ré… On ne vit pas l histoire on la ressent… Et cela est juste sublime. On rentre dans notre propre bulle, un peu comme ces personnes qui le sont dans la leur… Que l’on décrit d autiste, moi je les appelle des magiciens. Merci de m avoir fait vivre cela.
Tout est une question de choix dans la vie, maintenant la vraie question est: Prendra t-on le risque de le faire, de vivre?
Voilà la plus belle marque qu’un écrivain puisse offrir à son lecteur. Et ce recueil est un melting-pot  d’émotions, d’histoires bouleversantes … Mais quel résultat … un bijou de lecture .
Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, handicap, handicap social, Le temps des choix, maladie, musique, recueil, romance young adult
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Coming Out par Mehdi BRACHET, Sophie

Synopsis:

Je m’appelle Raphaël, j’ai 28 ans. Je suis homosexuel et porteur du VIH. Aux yeux de beaucoup je suis une tare, un être contre-nature et malsain. Comment puis-je survivre dans cette société qui me rejette ? Peut-être en vous offrant quelques mots sur du papier. Ce livre est mon cri du cœur, ma thérapie, ma lutte contre la violence et les préjugés. L’amour, quelle que soit son orientation sexuelle, est toujours beau et pur. Cette histoire en témoigne. Les phrases que vous lirez ne sont juste que le reflet de mon âme, mes espoirs, ma souffrance, mon insurrection contre un monde qui s’est insurgé contre moi.

 

Mon avis:

Je l’avoue, en débutant cette lecture, je ne m’attendais pas à cette histoire. Pourtant, plus les pages défilent et plus ce titre « Coming-out » prend tout son sens. Car soyez-en sûr, Sophie et Mhedi nous font un pamphlet sur le Coming-out au sens le plus large.

Nous faisons la connaissance de Raphaël. Raphaël, un jeune homme parmi d’autres qui survit plus qu’il ne vit. Il est désabusé, a perdu ses illusions face à la dureté de la vie. On nous présente un jeune homme qui n’a jamais réussi à trouver sa place dans cette société où on aime caser les gens selon des stéréotypes. Il doit faire face tous les jours à ces jugements, ces remarques, ces attaques gratuites… Certes il s’assume, il a fait son coming out et est accepté de ses proches, mais il nous prouve que cela n’est pas pour autant évident au quotidien. Il est trop efféminé, il aime la couture …

Bref, il est l’archétype même d’une « taffiole, un pédé ». Et puis le diagnostic tombe. Il est séropositif et se pense fini.  Pourtant, il nous prouve une fois de plus que la maladie, toute comme sa sexualité ne le définit pas.

Raphaël est un exemple pour beaucoup… Car pour une majorité, accepter sa vraie nature est quelque chose d’inenvisageable. En est la preuve de Gabriel. À sa rencontre avec Raphaël, il le jalouse. Assumer sa sexualité dans cette société est synonyme de cataclysme. Les auteurs nous montrent qu’un coming out n’est pas qu’un simple mot, un effet de mode. C’est aussi une décision loin d’être évidente à accepter, avouer et assumer par la suite. C’est un travail au combien périlleux que de s’avouer la vérité nue.

Mais plus encore, quand les sentiments rentrent en jeu, tout est remis en question. L’amour est un terme si simple et pourtant si complexe. Comme le dit si bien Raphaël, il y a une différente entre tomber amoureux et aimer quelqu’un. Les apparences sont souvent trompeuses. Beaucoup fuient une réalité qui n’est pas la leur pour sauver les apparences. Cela entraîne des situations dramatiques. Les auteurs mettent le doigt sur cette société qui ne s’assume pas, qui se cache. On aborde différents sujets, trop souvent mis sous silence : les discriminations, la maladie, les violences conjugales…

Voilà c’est qui ce livre véhicule : être différent n’est pas synonyme de paria et pestiféré. Oui, la différence fait peur, oui, on a tendance à être stigmatisé. Mais non, en aucun cas, nous devons nous condamner à vivre cela. Faire son coming out, c’est faire le deuil d’une vie passée, c’est un fait. Mais faire son coming out c’est avant tout s’accepter et vivre enfin tel que nous sommes. S’autoriser à être heureux et construire un avenir. Voilà le message que Mehdi et Sophie veulent véhiculer et pour ma part c’est réussi.

Certains diront que le sujet de la séropositive n’est pas assez approfondi. C’est un fait, mais je pense aussi que c’est un acte volontaire de nos deux auteurs. Ils sont restés sur cette constance : montrer que la maladie, comme la sexualité, ne définit pas un être humain. On apprend à vivre avec. Car notons-le, Le jour où tout a commencé n’est qu’une introduction à cette histoire. Deux autres tomes vont suivre ! Et je sais de source sure (merci aux auteurs) que le tome 2 mettra la prévention à l’honneur. Alors que dire de plus ?

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman. Il me tarde de lire la suite avec impatience. Pour un premier roman, à quatre mains de surcroît, un mot : bravo !

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, faux semblants, homophobie, Le temps des choix, maladie, romance
Série: Homoromance éditions |

Sous le même ciel par Erika BOYER

Synopsis:

 

Mon avis:

Alejandro à 11 ans quand il se voit dans l’obligation de partir de son Espagne natale pour déménager à Arcachon. Enfant considéré comme « à part », il vit mal la situation. Mais cela va changer quand il va rencontrer son voisin, Hugo, ce magicien qui va lui faire retrouver le sourire.

Les deux hommes vont grandir et devenir amis. A 14 ans, Alejandro va se découvrir, comprendre son attirance pour les hommes et en particulier pour Hugo. Mais désireux de ne pas gâcher cette amitié, il va se taire. Mais la vie réserve de belles surprises … Hugo n’est pas insensible à son voisin.

Ils vont se découvrir des sentiments commun et ensemble, vont traverser bien des épreuves pour que leur couple persiste. Ils envisagent un futur, avec son lot de souhaits et d’amour éternel. Mais la vie peut aussi se montrer cruelle. Alejandro et Hugo vont devoir y faire face. Un amour aussi fort peut-il survivre à tout?

Un livre qui fait parti de ces livres où on ne voit rien arriver; mais une fois l’intrigue mis au grand jour, ne pouvons que ressentir ce sentiment d’impuissance qui nous bouleverse. L’auteure, par sa plume, nous décrit cette histoire d’amour avec une justesse infinie.

L’amour n’a pas forcément de Happy End. Mais l’on doit tout de même vivre, même dans la douleur et le souvenir pour chérir se qu’elle nous apporte.

Un livre qui vous fait pleurer, vous remet en question mais un petit bijou à chérir et à relire pour le savourer encore et encore.

Sans vous donner plus d’informations sur l’intrigue d’ Alejandro et Hugo, je tiens à vous prévenir, si vous acheter le livre, vous faite un don pour une association. Je ne vous dirais pas laquelle, tout est dans le livre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: drame psychologique, maladie, romance young adult, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Croire par Nathalie MARIE

Synopsis:

Étudiant en art, Fabien pensait avoir la vie devant lui et esquissait lentement ses projets d’avenir.

Lorsqu’il apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire, son monde s’écroule. Les doutes et la peur l’assaillent, pour son frère… pour lui-même…

Face à cette réalité, il lui faudra mobiliser son courage pour surmonter l’épreuve qui l’attend. Sans parler de Gaël, ce danseur qu’il vient de rencontrer et pour qui il éprouve déjà des sentiments surprenants.

Peut-il se permettre d’espérer un futur ensemble alors que cette menace invisible plane sur lui ? Malgré les incertitudes, Fabien veut y croire.

 

Mon avis:

A vingt-cinq ans, on pense avoir la vie devant soi, des rêves et projets plein la tête… Alors comment réagir quand la peur et le doute s’abat sur vous ?

Nathalie Marie aborde un sujet très délicat , celui de « la maladie ». Telle une épée de Damoclès qui nous suit telle une ombre, Fabien va se voir stopper dans son élan. Comment avoir de nouveau l’espoir face à un tel traumatisme ? Peut-on envisager d’être heureux et épanoui quand on a face à nous un ennemi invisible ?

Fabien veut y croire et nous lecteurs aussi. Une lecture éprouvante, criante de sentiments si communs et pourtant qui font échos à chacun de nous…

Une fois de plus, Nathalie nous comble… Une lecture « doudou », emplie de tendresse mais surtout, une sublime leçon de vie.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, Le temps des choix, maladie, romance, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Romance |

Dublin Lovers par Aurore Kopec

Synopsis:

Rowan débarque à Dublin pour jouer dans une comédie musicale sur fond de légende celte. Il espère que ce changement d’horizon l’aidera à refaire sa vie après une période difficile. Si se faire de nouveaux amis l’angoisse, il est néanmoins décidé à aller de l’avant. En tombant amoureux de la jolie Maureen, il pense avoir définitivement tourné la page, mais l’Irlande a bien des charmes… Un homme aux envoûtants yeux noirs pourrait bien remettre en cause ce fragile équilibre.

 

Mon avis:

Aurore nous entraîne dans ce beau pays qu’est l’Irlande… Elle nous immerge dans ce pays et plus particulièrement dans la ville de Dublin… De splendides descriptions des paysages, mais aussi des us et coutumes des Irlandais et de leur accueil … On fait la connaissance de Rowan, un artiste anglais (c’est important de le préciser, car notre héros se retrouve face au racisme anti britannique) qui suite à une dépression décide de s’offrir une seconde chance en acceptant de travailler dans une comédie musicale.

Aurore nous présente, de façon remarquable, tous les aspects d’une dépression. Elle nous décrit, tout au long de son aventure, les handicaps que cela occasionne sur le quotidien d’un dépressif. Des handicaps certes invisibles, mais aux conséquences dramatiques : l’anxiété sociale, la solitude, l’hypersensibilité, manque flagrant de confiance en soi et la fragilité d’un équilibre précaire… Par Rowan, elle nous montre que cette maladie conditionne l’apparence, mais aussi les décisions que cela soit dans le cadre privé ou celui du travail. Elle nous montre qu’il est facile de cacher ces symptômes à son entourage tout en soufflant quotidiennement. Concernant Rowan, la cause de cette dépression est une succession de déceptions, qui a, pour Rowan démarrage avec sa rupture avec Aisling dix ans auparavant. Elle nous montre qu’une dépression part d’un choc émotionnel qui entraîne une perte de confiance, la confusion, une source de stress permanente… La dépression est une maladie que l’on ne peut pas combattre seul, que la médication a des conséquences physiologiques qui elles aussi renforce ce sentiment de doute, de peur, que s’ouvrir aux autres est une épreuve… C’est un combat de longue haleine qui ne se soigne pas comme un simple rhume. C’est une guerre avec soi-même.

L’histoire débute donc sur cette envie d’aller de l’avant, repartir à zéro et s’offrir la possibilité d’une seconde chance d’être heureux. Là où l’auteure corse l’histoire de Rowan, est sur le fait qu’il est ouvertement bisexuel. La bisexualité est un sujet peu abordé dans les romans. Les stéréotypes sur ce type de sexualité sont bien ancrés dans les consciences. En effet, un bisexuel est doublement jugé : trop hétéro pour être considéré comme homosexuel, mais indécis et donc « anormal » pour les hétéros… Ils sont pour beaucoup indécis. Aurore fait un gros travail pour nous expliquer que la bisexualité n’est pas une tare, mais que leurs choix entraînent aussi des rejets quotidiens. Pour le coup, cette « particularité » renforce le mal-être de Rowan face à sa dépression. Devoir se justifier, assumer ses choix, ses envies, ses désirs n’est pas chose évidente quand on doute de soi-même.

 

En clair, une histoire d’un homme, mais qui nous parle nous interpelle. On ne peut que souffrir, douter ou encore soutenir cet homme qui souffre et qui n’a qu’une envie, se sortir de ce marasme… Une très belle histoire à savourer.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: amitié / amour, dépaysement, handicap social, Le temps des choix, maladie, seconde chance, sexualité différente

Les frères Horgenta par VD PRIN

Les Frères Horgenta est en lien étroit avec l’histoire de Stan et Julien. Je ne pouvais donc pas les séparer. Cette romance est composée de 3 tomes. Mais les mots famille et seconde chance sont les deux thèmes qui mènent l’oeuvre.

 

 Tome 1: Victor et Joris: Double revanche

Après la découverte du nom de son géniteur, Joris n’a plus qu’un but: se venger de l’homme qui est responsable de tous ses maux. Pour cela, il est prêt à tout, même à jouer la comédie avec le chauffeur de ce dernier, Victor.

Victor, qui après avoir connu une descente aux enfers, à enfin retrouver auprès de son employeur et de ses amis une stabilité, une sérénité perdue il y a longtemps. ce bien être va être mis à mal avec la connaissance de Joris. Le jeune homme va remettre en question ses choix de vie.

Mais quand la vérité va finir par éclater, Victor pourra t-il réellement croire en cette seconde chance qu’on lui offre?

 Tome 2: Diego et Sebastian: Tout simplement

Diego n’a pas eu un début de vie heureuse. Loin de là. Enfant abandonné, puis enfant des rues, il sera sauvé par son frère de coeur Joris puis connaîtra l’amour d’une famille élargie par la suite.

Tout pourrait aller dans la vie de Diego à présent, sauf que Diego a le Sida, attrapé à l’époque où il était obligé de se prostituer pour survivre dans la rue. De ce fait, il se refuse toute relation amoureuse de peur de mettre en danger ses partenaires.

Il n’avait pas prévu un futur à deux. Mais c’est sans compter l’obstination de Sebastian, qui au premier regard tombe fou d’amour pour lui. Il va alors faire comprendre à Diego qu’il a le droit lui aussi d’être aimé, d’avoir le droit à une seconde chance.

 

 Tome 3: Laurent et Firmin: la vie devant nous

Firmin est un jeune veuf qui a perdu le goût de vivre le jour où il a du reconnaître de son mari à la morgue. Voilà quatre ans qu’il ne ressent plus rien. Mais quand il croise le regard de Laurent, son corps réagit comme par magie. Il le sait, cet homme finira avec lui.

Laurent est le tout jeune père de trois jeunes hommes adoptés il y a cinq ans. A 52 ans, il profite de cette nouvelle vie remplie d’amour des siens. Il enchaîne les conquêtes féminines mais ne se pose pas. Les relations sentimentales ne sont pas faites pour lui. C’est ce qu’il pense … jusqu’au jour où il rencontre cet homme qui d’un simple regard va bouleversé touts ses acquis sentimentaux.

Mon avis: 

Cette trilogie est plus que passionnante. VD Prin aborde des sujets très peu abordés dans la romance en général mais qui a son importance.

Le rejet est le point commun à ces trois histoires:

  • celui du rejet familial et de son identité sexuelle pour Victor et Joris
  • celui de son amour propre et des autres pour Diego et Sebastian
  • celui face à une totale remise en question sur soi même et de sa vie pour Laurent et Firmin

Avec beaucoup de douceur, de tendresse et de pudeur, elle nous fait ressentir des émotions fortes pour ces couples. Elle nous fait nous remettre en question face à chaque situation, comment aurais je réagit face à un passif d’alcoolique? aurais je fuit face à un sidaÏque, malgré mes sentiments? puis je remettre ma vie en question après 50 ans d’hétérosexualité?

Mais au final, la vraie question que l’on doit se poser est: Puis je m’accorder cette seconde chance que m’offre la vie, celle d’être heureu(se/x)?

En toute franchise, je crois que cette saga est réellement ma romance préférée de cette auteure. Alors n’hésitez pas à découvrir ces hommes au combien attachants.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 

 


Genre: maladie, seconde chance
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Série Fucking Love par Amheliie

Synopsis :

Tome 1: For play

Dans sa vie privée, Jax est hétéro; est un père de famille brisé par son passé et terrorisé par l engagement. Il ne vit que pour sa fille.

Dans sa vie professionnelle, Jason est un adepte du gay for play, un acteur dans du porno gay Arty célebre. Alors, quand son partenaire le quitte, il se retrouve une nouvelle fois à devoir en trouver un nouveau. Mais alors qu’il fait les « essais », sa rencontre avec Derek va être son imprévu…

Derek, cet homme mystérieux, avec un lourd passif et des fantômes qui le suivent encore aujourd’hui …

Car un coup de cœur professionnel amène forcément des complications, en privé.

 

Tome 2: For you

Un an s’est écoulé depuis que Jaxson Howard a rencontré Dereck Cole. Au fur et à mesure des mois, les deux hommes ont lié une relation intense, faisant naitre des sentiments imprévus les menant à l’amour derrière les caméras.
Tandis que Jax commençait à peine à se faire à l’idée d’être tombé amoureux d’un homme, tout est remis en question lorsque la mère de Sage revient. Ce come-back met à mal les décisions du jeune père de famille sur ses choix personnels et professionnels.
Pour Dereck, le passé l’a rattrapé, et l’Hardeur se retrouve confronté aux réalités de la vie. L’acteur va devoir faire face à plusieurs combats : contre lui-même, et pour construire une histoire avec l’homme dont il est fou.
Et quand un secret éclate au grand jour, il n’y a pas que Dereck qui est menacé.
Alors, lorsque la réalité ressemble à une fiction, vont-ils résister ou sombrer ?

 

Tome 3: For pain

Matthews Riggs alias « Demon », est un des deux Hardeurs du label. Adepte du BDSM, il a trouvé refuge et rédemption en travaillant pour Scarlett Sheeran dans le porno arty. Mais son passé sombre fait écho aux bas-fonds de l’industrie et tourmente encore le dominant. Archer Stone est un ange tombé du ciel. Pour l’acteur, le BDSM devant des caméras est un moyen de s’abandonner de son quotidien où il aime tout contrôler. Mais l’homme au grand cœur n’avait pas envisagé le bouleversement qu’engendrerait sa rencontre avec Demon. Au-delà du partenariat qu’ils partagent chez FUCKING BOYS, Dem et A sont amis. Et cette relation fusionnelle entre eux engendre des sentiments interdits. Il y a des règles et des choix que Demon ne veut pas contourner, mais qu’Archer veut faire céder. Seulement, suite à l’explosion médiatique de l’affaire des snuffmovies, les fantômes du passé de Demon font leur grand retour au moment le moins propice pour espérer un changement dans leur relation. L’acteur bascule dans ses propres souffrances et un véritable cauchemar commence, laissant Archer impuissant. Et lorsqu’un événement tragique se produit, A décide de plonger avec Demon dans son enfer, en espérant que l’amour puisse sauver les âmes les plus brisées.

 

Tome 4: For pleasure

Brooks Hill et Lake Baker sont meilleurs amis depuis toujours et les sentiments qu’ils se portent ne sont plus un secret pour personne.Le jeune duo du studio n’a pas froid aux yeux. Avides d’expériences, les deux hommes ne s’ennuient jamais dans leurs shows accompagnés de jouets. Alors, lorsqu’une marque de sextoys leur propose un projet de roadtrip filmé dans les capitales européennes accompagné de deux autres acteurs, Brooks et Lake foncent sans hésiter. C’est une opportunité pour eux et pour le label à ne pas foirer. Malheureusement, le conte de fées interdit au moins de dix-huit ans va rapidement s’achever. Un jour, tout va basculer et ce n’est pas seulement leurs existences personnelles et professionnelles qui vont changer, c’est tout un mode de vie qu’il va falloir réadapter. Et la bataille à mener engendrera forcément des conséquences sur cet amour intense qui va devoir affronter la dure réalité. Il suffit d’une seule fois pour voir son monde chuter. Brooks et Lake s’étaient promis pour le meilleur et pour le pire. Le pire est là, que se passera-t-il ?

 

Mon avis:

Tome 1 et 2: Drame psychologique – homoparentalité – temps des choix

Il n’y avait qu’Amheliie pour nous proposer un roman sur du porno gay sans que cela relève du BDSM ou quelque chose de trash.

Quand on pense au porno, on pense à du sexe sale, rapide, sans âme, à la chaîne. La force du roman est de nous faire découvrir que le porno n’est pas forcément l’image que l’on peut en avoir. Il peut devenir érotique!
Amheliie nous présente une autre facette du porno, celui du porno Arty, où l’acte n’est plus sale, mais devient intime et sentimental bien que cela reste pornographique. Elle nous prouve aussi que ces hommes le considèrent comme un métier à part entière et que oui, on peut aimer se que l’on fait. Elle nous permet de reconsidérer l’image d’acteur porno, l’on comprend que ce métier n’est pas si éloigné de celui des acteurs de cinéma, tout n’est que jeu de rôle.
Mais elle met aussi en lumière les déviances et excès extrêmes de ce milieu. Par son écriture, elle nous fait ressentir les sentiments, le ressenti de ces hommes et non pas la comédie que joue l’acteur porno. Elle arrive à nous mettre dans les conditions du « travail » et celui du personnel. On ressent la tension, l’évolution des sentiments des protagonistes qui progresse d’un cadre professionnel au sentiment plus intime et leurs conséquences sur un avenir à deux. On voit au-delà de l’image donnée aux caméras, le côté sombre de cette industrie, les préjugés qui peut ruiner un homme face à ses choix de carrière.

 

Tome 3:  amour/amitié – BDSM – drame psychologique – survivants

Que dire ? Les deux premiers tomes m’ont scotché sur place tellement l’immersion et les sentiments ne peuvent nous laisser indifférents. On change notre point de vue sur un milieu très mal vu d’ordinaire. Pour le tome 3, j’ai vu avant de le lire beaucoup de commentaires le décrivant comme très dur. Je peux dire que c’est le troisième livre « Dark » de toutes mes lectures que j’ai eu l’occasion de lire. Il m’a littéralement bouleversé. C’est, et c’est une fan qui parle, le meilleur des romans de l’auteure. Arriver à décrire une telle descente aux Enfers dans ce contexte, réussir à nous garder en haleine, se sentir déchirer par des sentiments contradictoires au fil de l’histoire, oui c’est une romance qui décrit des abysses profonds, difficile à lire, mais ô combien puissante ! On se retrouve impuissant face à la détresse d’Arsher qui ne sait rien du passé sombre de son compagnon, mais nous lecteurs, avons quelques réponses grâce aux deux premiers tomes et le témoignage de Dereck. Le lecteur sent le malaise progresser quand on a l’occasion de lire quelques bribes du passé de Demon où certaines questions trouvent des réponses, mais d’autres les remplacent aussi vite.

Avoir découpé le roman en trois parties renforce ce sentiment lourd pendant notre lecture. Dans un premier temps, on découvre la rencontre professionnelle entre Demon et Archer et la descente en enfer du couple jusqu’à ce geste désespéré. Dans un deuxième temps, l’auteure nous met face aux répercussions de cette vérité, sur cet acte inacceptable et le dévouement d’Arsher, prêts à sombrer dans les abysses pour sauver Demon. Arrivée à la troisième et dernière partie, la tension est insoutenable pour le lecteur. Les secrets se dévoilent les uns après les autres, l’horreur de la situation explose.
Quand l’inavouable vous hante, comment se reconstruire? Accepter de vivre avec ce fardeau?
On a cette sensation que ce n’est pas que de la romance, mais un sujet tabou qui se passe tous les jours… Un bouleversement, un tsunami d’émotions qui ne me laissera pas indifférente. C’est une de ces lectures qui se grave à vie dans votre esprit.

Tome 4:  amour/amitié – traumatisme passé drame psychologique – maladie

On attendait de découvrir ce jeune couple atypique complètement déjanté et pourtant tellement amoureux. Enfin, l auteure nous les présente. On découvre le passé commun et les difficultés rencontrées pour vivre leur amour au grand jour. L auteure met le doigt sur ce couplé atypique dans le sens où ils sont fidèles mais libres aussi. La façon dont elle nous présente le fonctionnement du couplé par rapport à leurs sentiments et leur sexualité débridée pourrait paraître sale et incorrecte.Au contraire elle nous montre une fois de plus que l amour quelque soit la façon dont le couplé fonctionne peut être beau.
Puis vient LA chute, celle à laquelle on ne s attend pas. On se retrouve aussi choqué que les persos. On vit avec eux cette nouvelle qui les changeront à jamais, les épreuves qu’ils subissent et les guerres qu’ils devront affronter. Elle nous montre que une faute d inattention peut bouleverser une vie mais qu’on peut vivre avec. Mais comme tout accident de la vie, cela a des conséquences dans la vie professionnelle personnelle, sur son entourage. Il y a un gros travail de prévention qui est très bien élaboré et accessible à tous.  

En bref, Amhéliie réussit le tour de force de nous présenter un métier qui, de prime à bord est considéré comme sale et facile à un métier où on se prend à respecter le travail des acteurs, et la beauté de cet art. Elle nous prouve aussi que l’amour peut très bien se conjuguer au travail et en privé, que l’acception et la confiance sont le maître mot pour envisager un bonheur à venir.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: BDSM, drame psychologique, homoparentalité, Le temps des choix, maladie, métier, traumatismes du passé
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

La liberté de t’aimer par Marry MATTHEWS

Mon synopsis:

Tout juste diplômé, Macle décide de prendre la route pour découvrir le monde, la vie, les gens; avant de s’enfermer dans une routine ennuyeuse.

Travis, routier solitaire et en marge de la société, traverse les Etats Unis pour faire des livraisons avec son camion. Sans comprendre pourquoi, à la vue de ce jeune homme, il va lui proposé de faire la route ensemble.

Ce qu’ils n’avaient pas prévus, c’est cette alchimie qu’il va y avoir entre eux, eux qui sont à l’opposé l’un de l’autre pourtant entraînés par les même désirs à assouvir.

Ces desirs sexuels peuvent-ils aboutir à des sentiments plus profonds? Comment vont ils conclure la fin de ce road trip? Car cette « relation » n’est qu’à durée limitée.

 

Mon avis:

Bouleversante de sincérité, cette histoire, écrite à quatre mains, nous surprend de page en page …

On vit ce voyage en même temps que ces deux hommes, on s’interroge, se cherche, se trouve. Les deux auteures ne nous raconte pas une histoire de routier, elle nous le font vivre. Ce voyage est plus qu’un simple road trip, c’est la réalisation d’un rêve, un aboutissement avant que tout prenne fin. Une écriture simple mais directe. Des caractères forts et des douleurs nous sont décrites sans enjoliver la romance.

Enfin, une morale de cette histoire toute simple mais véridique: la vie est courte, et il faut profiter de l’instant présent comme un trésor de la vie à plus d’un titre.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: maladie, road trip
Série: Milady |