Série Passion par Leta BLAKE

Tome 1: La montée de la passion: Passion #1

Un jeune alpha lascif trouve son âme sœur dans un oméga plus âgé avec un passé. Le professeur Vale Aman s’est construit une belle vie. Oméga non lié dans la mi-trentaine, il a depuis longtemps perdu tout espoir de rencontrer un alpha compatible, sans parler de son âme sœur. Il s’épanouit dans sa carrière, sa poésie, son chat et ses amis. Lorsque Jason Sabel, un alpha beaucoup plus jeune, laisse son empreinte sur Vale de manière choquante et publique, des désirs ardents sont déclenchés qui ne peuvent pas être ignorés. Combattant leurs puissants désirs sexuels, Jason et Vale doivent accepter de se lier avant de pouvoir consommer leur passion. Mais pour Vale, être avec Jason signifie renoncer à son indépendance et placer son avenir entre les mains d’un alpha non testé – ainsi que de faire face aux cicatrices de son propre passé tumultueux. Il n’est pas certain que cela en vaut la peine. Mais Jason n’abandonnera pas son âme sœur sans se battre.

Tome 2: La passion de l’Alpha

Un jeune alpha désespéré. Un autre plus âgé avec un complexe du héros. Un amour interdit qui ne peut être nié.

Le jeune Xan Heeles sait qu’il ne pourra jamais avoir ce qu’il veut vraiment : une histoire d’amour passionnée et un « ils vécurent heureux pour toujours » avec un autre alpha. Non seulement c’est interdit par les croyances, mais de tels agissements sont également illégaux.

Urho Chase est un alpha d’âge moyen avec un passé tragique. Prudent, toujours en contrôle, inébranlable, ses amis le qualifient de vieux jeu et guindé. Quand Urho découvre un aspect dangereux de la vie de Xan qu’il n’avait jamais envisagé, son monde est chamboulé et il est consumé par le désir. Les coutures soigneusement cousues qui l’empêchaient de s’effondrer après la perte de son oméga et de son fils s’effilochent – tout comme lui.

Mais pour s’aimer et bâtir une vie ensemble, Xan et Urho risquent une chute désastreuse. Avec le support et l’acceptation de Caleb, l’ami oméga asexuel et aromantique de Xan, ils doivent trouver la force d’accepter le danger et de fonder la famille qu’ils méritent.

Tome 3: Une passion amère

Un oméga enceint coincé dans une situation désespérée, un alpha sans attache qui a beaucoup à se prouver, et un amour inattendu qui pourrait les sauver tous les deux.

Kerry Monkburn est sous contrat d’un alpha brutal en prison pour des crimes violents. Maintenant enceint de l’enfant de l’alpha, il vit dans les hauteurs de la montagne, bien au-dessus de la ville qui l’a jadis attiré avec des promesses de vie meilleure. Endurant l’amertume et la peur, Kerry envisage de mettre fin à sa vie de ténèbres, mais le destin intervient.

Janus Heelies a commis des erreurs dans le passé. Dans un effort de rédemption, l’intégrité est devenue son mot d’ordre pour l’avenir. Suivant une formation d’infirmier auprès du seul médecin prêt à l’embaucher, Janus est résolu dans ses intentions : il vivra sagement dans les montagnes et évitera toute liaison inappropriée. Mais il n’anticipe pas l’attirance que Kerry exerce sur son cœur et son esprit.

Alors que la question de la santé et de la sécurité de Kerry prend une tournure explosive, seule l’intervention du destin permettra à ces hommes désespérés de connaître une fin heureuse.

Mon avis:

Cela pourrait être une simple romance entre un alpha et un oméga. Cela pourrait être une histoire où les attentes de la société et des lecteurs la définisse. En réalité il n’en est rien. C’est avant tout une romance sur les sentiments, les ressentiments, le poids des attentes, la pression de notre environnement pour définir ce que nous sommes et ce que nous attendons de nous. Voilà une romance qui nous chamboule. Car plus qu’une romance, on parle de deux êtres qui sont liés mais que tout oppose. On parle de deux hommes qui ont 16 ans de différence et c’est là toute la différence. L’un à l’enthousiasme, des idées romantiques, des attentes de son couple que nous avons tous au passage à l’âge adulte, alors que l’autre a un passé, une vie derrière lui. L’un est encore dans l’innocence alors que l’autre a vécu et doit vivre avec ses erreurs de jeunesse. Rajoutez à cette équation le poids de l’entourage, des attentes sociétales et des à priori et jugements mal placés et vous aurez là une idée de ce livre. C’est un réel coup de cœur pour moi qui ne m’attendais pas du tout à ce genre de romance.

Le deuxième tome aborde un autre sujet, celui des différences, des êtres « anormaux ». Cela peut prêter à sourire et pourtant, à traverse cette nouvelle omégaverse, l’auteure met en avant le poids de la société, des conventions et de la religion. Elle aborde des sujets qui font échos à notre propre société avec justesse: la transidentité, l’asexualité et le deuil en laissant à chacun une voix. un savant équilibre qui nous emporte dans ce polyamour. C’est le plus sombre des trois tomes. Une majorité de l’histoire est sombre, violente et pourtant criante de vérité.

Enfin le dernier tome est une surprise… Des personnages que nous avons entrevus, sans forcément s’y attacher et pourtant. A l’image de l’histoire, nous apprenons à les connaître, à voir au delà de leur apparence. Tout n’est que vulnérabilité et douceur. Ici est abordé un sujet lourd, celui des grossesses non désirées et ce choix de ce qui doit être fait. On nous confronte à nos croyances, aux pensées moralisatrices. Chacun a son avis sur la question et pourtant, on arrive à se remettre en question. Voilà la force de ce dernier tome: laisser une fois encore la possibilité à chacun de donner son avis, son ressenti, essayer de comprendre avant de juger et surtout accepter son choix, quel qu’il soit.

On s’attend à un conte de fée mais Leta Blake nous remet les idées en place en nous prouvant que la vie ne l’est pas. Que la vie c’est des instants de bonheur mais aussi des malheurs, des expériences qui font ce que nous sommes. Que culpabiliser nous empêche d’avancer. Que l’amour c’est aussi accepter l’autre tel qu’il est. Un sublime message de tolérance sans pour autant imposer son point de vue. Ce n’est aucunement moralisateur. C’est un échange, un débat, des remises en questions.

Bref un travail d’écriture d’une justesse… On ne ressort pas indifférent de cette lecture.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, faux semblants, Le temps des choix, omegaverse, religion, sexualité différente, traumatismes du passé, trouple
Série: Juno Publishing |

Les tribulations d’Arthur Mineur par Andrews Sean greer

Synopsis :

Prix Pulitzer 2018. Arthur Mineur est en pleine crise existentielle. 50 ans, célibataire, il est l’auteur d’un roman qui l’a fait connaître, mais n’a depuis publié que des livres au succès mitigé. Le jour où il reçoit un carton lui annonçant le mariage de son ex-compagnon, il décide, pour y échapper, d’accepter les invitations d’obscurs festivals de littérature dans différents pays. C’est le début d’un périple littéraire, sentimental et humain autour du monde… Un roman où les difficultés et les obstacles de la vie se changent en bulles humoristiques à l’extraordinaire et salvatrice légèreté.

Mon avis :

L’histoire démarre à la réception d’une invitation pour le mariage de son ex-compagnon. À l’aube de ses 50 ans, Arthur mineur se voit face à ses tribulations sur son passé, ses amours multiples, ses réussites et ses échecs. Il fait le point sur sa vie et se rend compte qu’il n’est, au final, que l’homme de l’ombre. Pour la première fois de sa vie, il décide de prendre en main son destin, de ne plus subir, mais prendre des initiatives pour son bien-être en apparence, mais cela n’est qu’une duperie. En réalité, il fuit. Au premier abord, on pense le deviner mais au final, n’est-ce pas autre chose ? À vous de le découvrir

Ainsi, nous suivons ce quinqua aussi attachant que décalé dans son tour du monde. On voyage littéralement le temps de notre lecture. À l’image d’une photographie, nous découvrons sa vision de ces villes cosmopolites et leurs us et coutumes, mais pas uniquement. Tout au long de ses épopées, Arthur nous partage ses tribulations, le temps qui passe. Ce qui était hier n’est plus aujourd’hui. Il nous reste toujours ce goût de regret de ce passé révolu.

Le point central de cette histoire est le sens de la vie. C’est un véritable voyage des sens, une superbe remise en question sur nous-mêmes et notre rapport aux autres et envers soi-même.

Le gros plus de cette histoire ? La narration.

Utiliser ce « il » pour décrire Arthur et ses tribulations relève du génie ! Nous sommes à la fois immergés dans l’histoire, témoin à la fois privilégié de cette folle aventure, mais aussi critique. Chacun aura un avis bien défini sur Arthur à la fin de cette lecture. L’auteur lui, se joue de son personnage de par ses péripéties rocambolesques.

Ma lecture me fait écho à du théâtre burlesque. C’est caustique, piquant et pourtant si humain … on ne peut que s’attacher Arthur et vivre avec lui cette fois l’épopée qu’il attend tout en découvrant son passé sulfureux. Arthur ressemble un petit peu à cet ami un peu gauche que nous avons tous eu un jour dans notre vie.

Ce genre de roman rentre dans la catégorie ultime à mes yeux, celles des bonbons que l’on savoure sans modération.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, traumatismes du passé
Série: Actes Sud |

Petite annonce, téléfilms & toi par Fanny André

Synopsis:

« Cherche partenaire pour marathon de films de Noël ! De Miracle sur la 34e rue à Love Actually, venez passer 24h dans le monde des rom-coms à flocons !
Je fournis des cookies, du chocolat chaud, mais tu peux amener des chamallows à mettre dedans.
Marathon prévu pour le 23 !
Si ça t’intéresse, merci de répondre par PM. »

En passant cette annonce, Red ne s’attend à aucune réponse. Pourtant, quelqu’un semble intéressé. Pour Red, Vyi23 ou une autre, c’est pareil. Il ne veut juste pas être seul pour ce jour particulier. Alors quand il tombe nez à nez avec Ivy, son crush sur le campus, hétéro et donc totalement out of zone, il sait que cette journée va être compliquée. Surtout que tout se ligue contre lui, de la neige aux Oreo, en passant par Hugh Grant dansant dans les couloirs… ce marathon s’annonce exceptionnel.

 

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Red, un jeune homme de 22 ans timide, voire introverti. Il frise le cliché du geek, bosseur et effacé qu’ont parfois les gens de la communauté asiatique. Yvi, lui est le type à choper du campus sur lequel Red a un cruch.

Chacun de ces deux hommes est un stéréotype sur pattes : l’un est le cliché du mec solitaire qui rêve devant ce type solaire, populaire, qui vit sa vie à fond. En effet, tout porte à croire que rien ne pourrait les rapprocher et pourtant, les apparences sont trompeuses.

Yvi n’est pas ce mec qui paraît si accessible à tous, ce mec facile auquel Red pense avoir à faire. Et Red lui, n’est pas si asocial que cela. Ces distances qu’il s’impose sont liées à des pertes et désillusions…

L’un et l’autre vont s’apprivoiser, se découvrir à travers ce marathon télévisuel. Le choc des cultures est aussi bien présent et renforce la définition même de cette fête. L’histoire prend son temps, on rit, on a mal face à certaines révélations, mais on ne peut que sortir de cette lecture avec le sourire… Car la magie de Noël est bien présente, telle une marraine la bonne fée qui serait là pour les accompagner. Un roman chocolat chaud et magie de Noël garanti.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, deuil, faux semblants, Le temps des choix, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Feel Good |

La concession d un Omega brisé par Yochi Enuoka

Synopsis:

Jeune alpha rêvant depuis toujours de rencontrer son âme soeur, Iori se retrouve nez-à-nez avec le destin quand il croise la route de Léo, oméga de mauvais genre que la rumeur accuse de « consommer des alphas » après les cours au lycée…

Bien décidé à ne pas laisser passer cette occasion exceptionnelle, il cherche à le revoir pour confirmer avec lui la sensation unique qu’il a ressentie à son contact… Mais rien ne se passe comme prévu

Les sentiments que ressent Iori sont-ils le fait de l’amour, du destin ou bien de ses pulsions ? Réussira-t-il à consoler le traumatisme de Léo qui ne croit plus en l’amour depuis longtemps ? Laissez votre coeur vibrer devant la beauté de cette histoire d’amour cathartique.

 

Mon avis:

Une histoire sentimentale YA sous fond d omegaverse, mais pas seulement. L’auteur traite un traumatisme de l’enfance, de cet abandon de soi que s’inflige Léo. Tout est une question d’apparence, mais Iori ne se laisse pas berner. L’alfa se montre persévérant dans sa démarche. L’amour a ses certitudes qu’on ne peut contrarier. J’ai aimé cette douceur de ce jeune alfa face à cet Omega si abîmé.

Alors oui, on peut dire que cela n’est peut-être pas assez approfondi, mais c’est un yaoi. Les dessins dégagent beaucoup d’émotions. A contrario du texte qui amène des sentiments de persévérance et prévenance, les dessins eux dégagent cette violence et ces blessures enfouies et dissimulées. La combinaison des deux accentue un peu plus ces deux êtres que tout oppose en apparence et pourtant qui se combinent parfaitement. Une histoire qu’ on prend plaisir à lire avec des illustrations et un texte qui montre l’ambivalence de la situation qui se joue.
On s’immergé complètement dans l’histoire, dans l’état d’esprit de chacun. On suit avec avidité leurs parcours, les retranchements qu’ils s’imposent… Bref une chouette lecture à découvrir.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

N’étant pas disponible sur Amazon, voici le lien de la Fnac:

https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0&Search=La+concession+d%27un+om%C3%A9ga+bris%C3%A9+&sft=1&sa=0

 


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, faux semblants, omegaverse, prostitution, traumatismes du passé
Série: ‎ Boy's Love; Hana Collection édition |

Void par Ranmaru ZARIYA

Synopsis:

À l’occasion de son anniversaire, Maki reçoit comme cadeau Arata, un humanoïde fabriqué par les humains pour devenir son « animal de compagnie ». Une surprise qui n’enchante guère Maki, jusqu’à ce qu’on lui annonce que ce dernier a la particularité d avoir les gênes du défunt Ren, l’homme qu’il aimait et qui l’a trahi par amour pour son grand frère. Le coeur de Maki n’ayant jamais pu soigner sa profonde blessure, pourra-t-il se venger sur Arata et obtenir l’amour inconditionnel qu’il espérait tant de la part de Ren ?

Mon avis:

Attention public averti !

Nous découvrons la relation particulière entre un humain en deuil et un humanoïde. Pour Maki, tout n’est que ressentiments, colère, rancœurs, blessures de l’âme. Se retrouver face à un humanoïde qui est la copie conforme de celui qui l’a trahi de la pire des manières sept ans auparavant est un réel choc pour lui. Il n’en veut pas, mais se voit dans l’obligation de s’en occuper… Mais voilà que les rancœurs refont surface. Là où l’un ne vit que dans le passé, l’autre est telle une page blanche qui ne demande qu’à écrire un futur…

Alors oui, c’est gore, on parle de tortures sexuelles et de vengeance malsaine, mais au final c’est tellement plus que ça. On fait face à un homme qui a mal, qui n’est que ressentiments… Quand la rancœur dépasse la raison, nous devenons à notre tour un monstre. Certains diront que c’est de la violence gratuite, voire vulgaire, mais à mon sens, c’est tellement plus que cela. On a tous un monstre caché à l’orée de notre conscience…

Cette histoire est criante de vérité. Qui n’a jamais eu ce genre de sentiments après une trahison ? La frontière entre la maîtrise de soi et la déraison est mince. L’amour nous pousse à des extrêmes. C’est là la force de cette histoire, cette humanité qui fait écho à chacun d’entre nous.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, seconde chance, traumatismes du passé, Yaoi
Série: TAIFU COMICS |

Vivre à nouveau – Réédition par Marie-Paule Dunant

Synopsis:

Bradley est l’actuel numéro 1 mondial dans le ski slalom. Depuis près de neuf ans, personne n’a réussi à le détrôner. Il est proche d’obtenir le sacre suprême. Seulement, c’est la descente de trop et un dérapage non contrôlé le propulse dans le décor. Ce genre d’accident ne pardonne pas. Dorénavant sa vie ne sera plus la même.

Alors qu’il sombre dans une dépression sans nom, un assistant médical un peu spécial au doux nom d’Owen fait son apparition dans son quotidien.

Owen devra apprendre à dompter un Bradley détruit psychologiquement en plus que physiquement.

 

Mon avis:

L’histoire en elle-même est juste superbe. L’auteure nous amène dans un monde trop souvent mis sous silence, celui de « ces autres » qui se voient perdre leurs vies en un fragment de seconde et leur reconstruction qui est loin d’être évidente ! C’est un deuil qui leur fait face. Et cela, on le vit à travers Bradley.

On peut avoir tout l’argent du monde, il y a des choses qui ne s’achètent pas. Le roi déchu va devoir revoir complètement sa vie, mettre de côté son égo et ça, c’est loin d’être évident.

Ce que j’ai énormément apprécié aussi c’est Owen. Je n’ai lu jusqu’alors qu’un roman abordant les thérapies sexuelles à des fins thérapeutiques. Ici, on est immergé dans ce quotidien qui est loin d’être tout rose. En apparence, on se dit que c’est facile, mais la réalité est loin de l’être.

Voilà la force de cette histoire : mettre en avant le côté humain. Marie Paule ré humanise un homme qui n’est plus en mettant en avant ces soigneurs non reconnus et pourtant essentiels à la reconstruction de ces personnes qui ont perdu leur autonomie.

Pour cela, bravo. Fallait oser et ma foi, c’est un bel hommage qui est rendu. Rien n’est enjolivé. Tout n’est que réalisme avec ces difficultés. Lecture éprouvante donc, mais une histoire qui ne peut laisser indifférent.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 https://amzn.to/3Dgvfzk


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, deuil, drame psychologique, handicap, Le temps des choix, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Douleurs Miroir par Cha Reinhardt, Laurence Barjy

Synopsis:

Un regard sur notre histoire : L’intolérance… Jonas la connait bien, il la côtoie tous les jours. Il la subit. Il en est responsable aussi, parfois. Est-ce qu’une après-midi et un vieux photographe pourraient changer les choses ? Peuvent ils suffire à transformer le regard des autres, et celui qu’on pose sur sa propre existence ? De bleu et de rouille : Pour lui, tout n’est que couleurs et sexe. Des corps, de la crasse, des teintes qui l’obsèdent et dont il ne parviendra jamais à restaurer les nuances. Une addiction trop ancrée en lui pour qu’il puisse s’en défaire. À moins que la rouille et le bleu qui s’invitent dans sa vie ne constituent un début de réponse ?

Mon avis:

Il y a des rencontres impromptues qui remettent en cause cette illusion d’équilibre précaire qui tente de combler ce vide abyssal avec lequel ils doivent survivre.
Une introspection face à son propre reflet et des choix qui se jettent sur eux tels une claque magistrale

Le titre du recueil est juste le plus juste résumé de ces deux parcours de vie. Et la morale, elle, est implacable.
Oui c’est une claque monumentale que je viens de prendre. Une puissance des mots sur des maux silencieux. Merci à Laurence Barjy Zimmermann et Cha Reinhardt pour cette claque monumentale.

Vous m’avez tout simplement bouleversée. J’ai pris mon temps car oui c’est une lecture difficile mais bordel, c’est ma came ! 

 

Avis à l’éditeur: il faut qu’il soit réédité, qu’il soit lu !

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

Commande à faire directement auprès des auteures, le broché n’étant plus à la vente.

 


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, homophobie, Le temps des choix, seconde chance, survivants, traumatismes du passé
Série: Mix Editions Romans |

L’instant X par Frederic Adam- Foucault

Synopsis:

Tout plaquer, s’affranchir, s’assumer tel qu’il est sans plus jamais avoir peur du regard des autres… Voilà ce à quoi aspire Arnaud, jeune provincial naïf, rêveur et paumé dans l’existence. L’instant X est le déclic qu’il attendait depuis un moment : avoir le courage de fuir la Haute-Saône et tout ce qu’il connait, avec l’espoir d’une vie meilleure à Paris. Il espère reprendre ses études et pourquoi pas, rencontrer l’homme de sa vie. Cependant, personne ne l’attend nulle part, et la poignée d’euros qu’il embarque disparaitra rapidement. Il devra, au gré des rues et des rencontres, affronter de nombreuses péripéties et se forger une carapace pour survivre. Parviendra- t-il à se réaliser ? Vous le découvrirez à travers ce roman noir et réaliste ; une immersion dans les méandres de la précarité.

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Arnaud, un jeune homme abandonné par sa famille, la société, la vie en elle-même. Las de cette misérable existence, il décide de tout quitter pour monter dans la ville des Lumières. Il le sait, dans la capitale tout est coloré. Il ne se doute pas qu’en y pénétrant, il va se voir ouvrir la boîte de Pandore.
Il va aller de désillusions en désillusions. Il va découvrir les bas-fonds que l’on préfère cacher à la vue de tous : précarité, prostitution, drogues et abus en tout genre.

Ce qui nous marque, et ce dès les premiers chapitres, c’est cette volonté de vivre, de s’en sortir qui pousse Arnaud à aller de l’avant.

Alors oui, c’est cru et dur. En un mot, sordide. Mais c’est surtout c’est criant de réalisme. L’auteur nous crache cette noirceur que l’on préfère occulter. Nous passons par une multitude d’émotions : espoirs, désillusions, craintes, peur, rage même ! L’auteur ne nous épargne rien. Nous découvrons la perversion de certains face à ces humains affaiblis. C’est là la force de cette histoire. Jusqu’au bout, nous retenons notre respiration, rien n’étant n’acquis.

Alors oui, cette histoire est à proposer à un public averti, mais quelle lecture ! Je ne peux que vous encourager à découvrir le parcours de cette âme égarée qui malgré tous les obstacles qu’il rencontrera sur son chemin, se battra avec détermination pour trouver ce à quoi chacun aspire, le « bonheur ».

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

ou sur le site de la maison d’Edition La Trémie : https://latremie.com/livre/linstant-x/


Genre: amitié / amour, au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, prostitution, survivants, traumatismes du passé
Série: Les Editions La Trémie |

Derrière les murs de Virginie Daenerys par Virginie Daenerys

Synopsis:

Quoi de mieux de vivre au bord de l’océan? A l’ile de ré ou chaque jour passe avec un paysage différent et changeant. L’océan peut être en furie ou limpide. Les Grenettes est un petit coin de paradis préservé et rester sauvage. Il y fait bon vivre. De nombreuses surfeuses prennent la vague, bienvenue au paradis. Un corps mutilé est retrouvé cacher sous un vieil arbre centenaire. Il s’agit d’une femme , la trentaine. Elle a été découverte par des promeneurs dérangés par une odeur de putréfaction. Les gendarmes de Saint Martin de ré enquêtent avec à leur tête le capitaine Jessica Pinaud. Nickie ,une profileuse de Londres va se joindre à eux pour une affaire dans le milieu des surfeuses. Tout semble être un crime passionnel mais est ce vraiment cela?

 

Mon avis:

FF polar
L’histoire est intense.
Jusqu’où irons nous par amour?
Quand Nickie est missionnée sur l île de Ré auprès du capitaine Pinaud pour un homicide, elle sait dès le départ que cet homicide est personnel. L auteure nous retranscrit l enquête en nous offrant des flashs back sur le passé obscure de la victime. Peut à peu, tel un puzzle, nous découvrons l horreur qui se cache  » derrière ces murs ».
L’auteure aborde un sujet sensible mais au combien réel : les violences conjugales. Car oui, celles-ci touchent aussi des couples lesbiens. On ressent un vécu derrière ces mots qui ne nous laisse aucunement indifférent.
A la fin de cette lecture, nous nous retrouvons instinctivement à prendre parti. Nous en arrivons à avoir de l empathie pour la personne qui s est rendue coupable d un tel acte. On la comprend. Mais plus encore, nous ressentons beaucoup d empathie pour la vraie victime de cette histoire, celle qui a été bafouée et à qui on rend justice que trop tard.
La mise en page est parfois hasardeuse mais la lecture prend le dessus sur cette « petite » gêne. Voilà pourquoi je note 4/5.

 


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, faux semblants, traumatismes du passé
Série: Auto édition |

Série Sur la route par Garett LEIGH

Descente + Bonus : Marqué: Sur la route #1 par [Garrett Leigh, Christelle S.] Tome 1: Descente

Ne regarde pas en arrière. Ne regarde jamais en arrière…

Ash, le timide tatoueur, a un passé troublé. Des années de négligence, d’abus de drogues et de vie dans la rue ont fait des ravages, et parfois il semble que le lien profond et tacite avec son amant est le seul baume pour des blessures qu’il ne comprend pas tout à fait.
Pete, l’ambulancier de Chicago, n’est que chaleur, amour et force – choses qu’Ash ne pensait pas avoir un jour, et ne savait même pas qu’il désirait jusqu’à ce que Pete le lui montre. Mais le destin est une maîtresse cruelle, et lorsque les cauchemars entrent en collision avec le présent, le monde qu’ils avaient timidement tenté de construire s’écroule.
Les événements traumatiques dans le travail de Pete le distancent de la maison, et il ne réalise pas jusqu’à ce qu’il soit trop tard qu’Ash a commencé une descente aux enfers. La trahison, les secrets et les mensonges se dévoilent, et quand une coïncidence dévastatrice prend place, Pete doit se battre avec tout ce qu’il a pour sauver l’amour de sa vie.

Bonus : Marqué

Six mois se sont écoulés depuis qu’Ash est entré dans la vie de Pete et a mis son monde sens dessus dessous, et six mois depuis qu’ils s’étaient assis dans un restaurant toute la nuit en cherchant la solution théorique d’Ash pour le tatouage fané et raté de Pete. Ce dernier a plus ou moins abandonné l’espoir qu’Ash tiendrait sa promesse quand un jour, à la fin d’un long service à la caserne, il trouve Ash l’attendant.
Ce soir est le soir.
Ash est prêt, et il semble que le temps soit venu pour lui de laisser sa marque sur Pete de plus de façons qu’il l’aurait imaginé.

Rare + Bonus : Libéré: Sur la route #2 par [Garrett Leigh, Christelle S.] Tome 2: Rare 

L’ambulancier Pete Adams a survécu à une terrible année, voyant son amant Ash s’effondrer, et l’équilibre précaire qu’il maintenait entre son travail et sa vie à la maison devient de plus en plus fragile. Son cœur est toujours à la maison, avec Ash, mais le côté sombre de son travail commence à lui peser.

L’artiste-tatoueur Ash Fagin reprend pied après une dépression nerveuse déclenchée par des révélations sur son enfance. Sa bataille avec cette maladie psychologique est loin d’être gagnée, mais avec Pete à ses côtés, il se sent de nouveau bien, tellement bien qu’il ne se rend pas compte que quelque chose manque, jusqu’à ce que cela fasse irruption dans son salon.

Ash est persuadé qu’il a eu assez de coïncidences dans sa vie, mais lorsqu’une voix de son passé revient le hanter, il faudra que la personne qu’il aime le plus soit atrocement blessée pour qu’il se laisse finalement convaincre de laisser ce fantôme devenir la famille qu’il ne pensait pas vouloir.

Bonus : Libéré

Les évènements récents ont convaincu Ash de franchir une nouvelle étape avec Pete. Il choisit donc un moment et un endroit spécial : leur jardin sur le toit de leur nouvelle maison. Ash voit cela comme la dernière pièce de leur puzzle, mais il n’est pas préparé aux émotions que cela provoque. Un sentiment d’appartenance, de paix et pour la première fois de sa vie, de liberté.

Cercle de vie: Sur la route #3 (DAPHNIS) par [Garrett Leigh, Christelle S.] Tome 3: Cercle de vie

Je l’aime… Mais il a oublié pourquoi.

Il peut se passer beaucoup de choses en six ans, et Ash et Pete ont vu leur monde basculer plus souvent que la plupart. Être les parents du jeune neveu de Pete n’était pas au programme, mais la vie suit son cours et ils font avec elle. Du moins, ils l’ont fait, jusqu’à ce qu’une nouvelle peine de cœur ébranle leur fin heureuse durement gagnée.

Ash aime Pete autant qu’avant – plus, en fait –, mais Pete se bat seul contre un fardeau qui pèse lourdement sur son cœur. Ash n’est pas étranger aux nuages sombres, mais le secret que Pete lui cache est une tempête qui pourrait les briser.

Malgré l’amour féroce qui les portait auparavant, ils se noient tous les deux, jusqu’à ce qu’un nouvel ami leur lance une bouée de sauvetage. Sa sagesse leur offre un nouveau regard – pour le meilleur ou le pire, l’amour véritable est rarement une traversée paisible. Pour que Ash et Pete referme le cercle encore une fois, ils devront prendre cette route et poursuivre leur bonheur.

Mon avis:

Tome 1:

Garett Leigh nous amène dans une lecture plus que difficile à lire. Le thème de son roman tourne autours des conditions de vie d’enfants abandonnés, d’enfants des rues. Elle met en évidence les traumatismes mis trop souvent sous silence et les dégâts qu’ils causent sur la vie d’adulte.

Une lecture difficile mais palpitante. Jusqu’aux derniers chapitres, on essaie de comprendre le mal qui ronge Ash, son comportement face au monde, à son couple et à lui même.

Je tiens à noter que le « bonus » qui nous est proposé est réellement un complément. Il donne ce petit plus sur un événement qui peut paraître anodin, mais qui nous expliquer les conséquences sur la suite de la relation de Pete et Ash .

Tome 2: 

Comme toujours, Garett LEIGH à l’art et la manière pour nous remettre en question sur la vie, le rôle du conjoint et de la sa famille dans ces imprévus, ce destin qui n’est pas forcément tendre. Impossible de prévoir la fin de cette histoire avant le mot fin. Une suite qui répond à toutes nos attentes.

Je tiens à noter que le « bonus » qui nous est proposé est réellement un complément. Il donne ce petit plus sur un évènement qui peut paraître anodin, mais qui nous expliquer les conséquences sur la relation de Pete et Ash pour la suite.

Tome 3: 

Un final explosif, ce dernier tome à un goût de sérénité, de calme. Une très belle conclusion de leur histoire dont la vie ne les a pas épargné.

Mais l’auteure nous donne une réelle leçon de vie, une conclusion finale qui résume les trois tomes: malgré les obstacles qui se mettent sur notre chemin, il ne sert à rien de les éviter. Il faut les franchir, même si c’est douloureux car au bout du chemin se trouve notre liberté.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, bad boys, drame psychologique, série, traumatismes du passé
Série: Juno Publishing |