Un camion à la croisée des chemins par Cathy Devignard

Synopsis:

Chris est, ce qu’on pourrait appeler, un vieux loup solitaire. Il s’est isolé du monde dans son camion le jour où Marie l’a quitté, jusqu’à cet instant où une rencontre improbable vient bouleverser sa vie.
De quelle origine est le lien qui vient enchaîner Chris à Mattia, jeune gay tombé du ciel, à l’âme sensible et tourmentée ?
C’est le début d’un questionnement pour Chris, sur ses sentiments, et la découverte d’un autre et de lui-même. Un jour il a aimé, comme tout le monde, mais peut-on aimer différemment ?
Il nous entraîne à travers les pays d’Europe, nous livrant ses émotions, ses doutes et ses craintes. Il n’est plus seul.
Et si le bonheur était au bout de la route ?

 

Mon avis:

Un sublime histoire qui part d’une question toute simple: « et si l’un de mes enfants était homosexuel ? ».

De ce questionnement est né ce sublime roman révélant la dure réalité à laquelle sont confrontés les jeunes homosexuels dans leur quotidien.

Celui d’un environnement familiale où les préjugés ont à la vie dure… Le rejet d’un parent qui s’impose sans même prendre le temps de se demander si ce rejet ne lui fera pas perdre son enfant…

Celui de l’environnement du monde du travail. Cathy DEVIGNARD n’a pas donné à Mattia le chemin le plus facile. Le monde des chauffeurs routiers fait parti des métiers où le machisme et la testostérone ne peuvent juger un homosexuel comme un sous homme. Un préjugé qu’elle balaie d’un revers de la main de la manière la plus efficace: elle nous montre qu’être homosexuel n’empêche pas un homme de travailler, apprendre et faire comme un hétérosexuel voir mieux.

De plus, il y a toute une remise en question sur cette relation entre Chris et Mattia. En effet, se découvrir attiré par un homme, de surcroît avec une différence d’âge est difficile à gérer. Mais une fois encore, l’auteure nous met en avant ce préjuger des homosexuels volages est complètement faussée.

Une relation est la même pour un hétéro ou un homo. Elle connait des questionnement, une évolution, un épanouissement … les épreuves sont les mêmes, les questionnements aussi. Les sentiments de jalousie, de protection, d’affirmation sont là aussi les même.

En bref, ce roman qui donne un grand coup de pied à tous ces préjugés. Et le défi est plus que relevé.

 

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: homophobie, Le temps des choix, métier
Série: EDITIONS GAIES ET LESBIENNES |

Cover Me – L’intégrale par L.A Witt

Tome 1: Protéger

Lorsque Nick Swain, secouriste paramédical, se rend sur les lieux d’un accident dans un quartier malfamé, son monde s’en retrouve sens dessus dessous. Sa vie par deux fois menacée, des accusations de racisme et de négligence médicale… Nick en perd le sommeil. Quoique, après avoir été propulsé dans le chemin, et les bras, du beau détective Andrew Carmichael, Nick ne risque pas de dormir de sitôt…

Les nuits torrides s’enchaînent, et Nick relâche peu à peu la pression. Mais le sexe ne résout pas tout. Entre les médias qui ne lui laissent pas une seconde de répit et la ville qui scrute ses moindres faits et gestes, Nick en vient à se demander si le destin n’a pas une dent contre lui.

 

Tome : Convaincre

Une scène de crime où plusieurs meurtres ont été commis se révèle particulièrement macabre, même aux yeux d’un vétéran tel que l’inspecteur Brian Clifton, qui est stupéfait de constater la ressemblance troublante entre l’une des victimes et son petit ami, James. Le nombre de corps s’amoncelle en même temps que les similitudes… et les preuves désignant James comme le meurtrier.
James n’est plus honnête avec lui depuis longtemps, bien avant la fusillade. Il se montre évasif, sans parler de ce tout petit détail qu’il a omis d’avouer à Brian concernant son occupation de dealer de drogue accro au jeu.
Il n’est certes pas le meilleur petit ami au monde, mais il supplie Brian de le croire quand il lui dit ne pas être le tueur. D’ailleurs, qui que soit le coupable, il est évident qu’il souhaite finir ce qu’il a commencé, et Brian est le seul en qui James ait confiance.
Mais jusqu’où Brian est-il prêt à aller pour protéger un homme qu’il ne connaît sans doute même pas ?

 

Tome 3: Retrouver

L’inspecteur Andrew Carmichael et le secouriste paramédical Nick Swain ont échappé de justesse au fou qui harcelait Nick, manquant de peu d’y laisser la vie. Quelques mois plus tard, les cicatrices physiques n’ont pas tout à fait guéri, sans parler des dommages émotionnels. Culpabilité persistante et ressentiment menacent de détruire leur relation, mais Andrew n’est pas prêt à baisser les bras. Il a déjà failli perdre Nick une fois, il ne l’abandonnera pas sans se battre.

Dans un effort ultime pour rester ensemble, Andrew suggère de partir en week-end, mais cela suffira-t-il à trouver une raison pour sauver leur relation?

Ou est-il temps de laisser partir Nick?

 

Mon avis:

Par cette intégrale, l’auteure met son lecteur dans la peau d’une victime collatérale puis dans celle d’un inspecteur de police. Tous les ingrédients pour que le lecteur ne puisse plus lâcher le livre y sont : des métiers glamour, mais risqués et des intrigues qui nous laisse palettant quand la vérité nous explose à la figure. On est tenu en haleine tout le long du roman, pris par cette tension insoutenable.

La manière dont elle nous fait le récit de ces deux cas de figure se complète de façon à ce que nous ressentions toutes les implications liées à ces affaires. Rien n’est enjolivé, rien n’est laissé au hasard. Elle arrive à lier avec aisance les répercussions d’un métier à la vie privée. Pour nous, commun du mortel, être ambulancier ou flic, c’est glamour. Ils ont des uniformes, ils vivent, respirent pour protéger et sauver des innocents. Il est rare de voir l’envers du décor. Nous avons un descriptif très détaillé des répercussions de ses hommes et femmes sur leur santé mentale qu’ils subissent et les conséquences sur leur vie privée. Sur ces conjoints à qui ils ne peuvent pas parler des horreurs qu’ils voient. Les syndromes de stress post-traumatiques ne sont jamais très glamour pour l’image donnée au public, mais c’est leur quotidien.

Cette intégrale nous livre un vrai témoignage sur la réalité de ces métiers et le respect que nous devrions avoir en pensant à eux. On comprend bien que c’est plus qu’un métier pour eux. Ce sont des professions de foi qui passent avant leur propre bien-être. Le tome 3 est le final qui renforce le poids des deux premiers tomes. Non, tout n’est pas rose quand on débute une relation basée sur un évènement traumatisant. L.A WITT refuse de donner à son lecteur le happy end trop souvent utilisé dans nos romans. Non, elle démontre une fois de plus que personne n’est à l’abri d’une remise en question sur soi-même. Puis- je rester avec lui, car il m’a sauvé la vie ? Pouvons-nous avoir un avenir avec ce métier ? La réponse dans l’intégrale….

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander. ( NB disponible en abonnement Kindle)


Genre: policier
Série: CreateSpace Independent Publishing Platform |

Wanted Doudou par Rose DARCY

Synopsis:

À vingt-quatre ans, Sydney est un graphiste renommé qui vit comme un ermite, reclus dans son appartement de Poughkeepsie avec son doudou, Burton. Sa phobie du monde extérieur et de ceux qui le peuplent l’a poussé à se retrancher à l’intérieur de lui-même, loin des autres.

Jusqu’à ce que son métier l’oblige à faire appel aux services de l’imprimeur du coin, Thayne Adams. Ce dernier est quant à lui déterminé à faire sortir Sydney de sa coquille, à lui montrer tout ce qu’il a à gagner en cessant de s’enfermer.

Un événement inattendu va les amener à se rapprocher tous les deux, à ouvrir les yeux, et à faire chacun quelques pas l’un vers l’autre, pour finir par se rencontrer à mi-chemin. Ensemble, ils vont redéfinir les contours de la relation qui les unit depuis le début sans qu’ils le sachent vraiment…

Mais Sydney sera-t-il assez fort pour surmonter ses appréhensions et se libérer ? Ou renoncera-t-il à sa seule chance de conquérir Thayne par peur ?

Deux hommes. Un doudou. Une histoire pas comme les autres…

 

Mon avis:

Voici un roman qui ne pie pas de mine au départ. Une histoire d un jeune homme agoraphobe qui perd son doudou. Mais là où on ne voit qu une simple romance en devenir, on se prend une claque. Quand l auteure nous explique le lien entre cette peluche et ce jeu homme, le lecteur se retrouve aussi bête que les autres personnages du livre. On juge ce jeune homme trop rapidement sur des préjugés. Et là je dis chapeau l auteur! réussir à nous faire ressentir cette culpabilité cette remise en question comme Thayne c est fort. Oui ce roman ne paie pas de mine mais il nous enrichit nous donne une belle leçon mortalité

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, handicap
Série: format kindle |

L’amant fantasmatique: Journal de Kerbihan par Guy BORDIN

Synopsis:

Les Esquimaux croient en l’existence d’amants fantasmatiques. Le narrateur l’apprend de son cousin historien du Canada, dont il est discrètement épris, quelque temps après leur arrivée dans une maison isolée entre lande et forêt bretonnes, où tous deux se sont retirés pour travailler.
Mais le séjour prend bientôt une tournure inattendue, avec d’hallucinantes flambées de désir, entre Finistère et étendues arctiques.

 

Mon avis:

Nous faisons connaissance d’un jeune apprenti historien qui fait la connaissance de Jean, cousin lointain découvert par hasard, lors d’un cours donné à la faculté. Jean est maître de conférences en histoire moderne spécialisée dans l’exploration et la colonisation française du Canada. Des histoires de famille ont fait qu’ils ne se connaissaient pas jusqu’alors. Notre jeune narrateur va alors se voir proposer d’aider son cousin pour sa thèse sur la vie en Nouvelle-France.

Tout est retranscrit sous forme de journal de bord où le narrateur retranscrit ces quatre semaines en vase clos avec celui pour qui il se découvre cette attirance inexplicable. Dans ce vase clos, le narrateur se retrouve spectateur impuissant de cet homme qu’il désire. Le fantasme se transforme peu à peu en obsession.

Tout au long de cette lecture, nous ressentons un réel inconfort de ce jeune homme face aux sentiments et pulsions qui le poussent vers ce cousin, ce sentiment de gêne vis-à-vis de ce parent et cette envie d’échappatoire tout en désirant profondément aller jusqu’au bout de son fantasme. Il est clairement tiraillé entre ce qu’il ressent jour après jour et qui ne fait que s’accentuer.

Entre le réel et le fantasme, la frontière est infime. L’auteur retranscrit avec brio ces sentiments de perdition et d’angoisses qui en découlent.

Les descriptions des ressentiments du personnage principal renforcent ce sentiment de vase clos, cet inconfort que nous ressentons, en même temps que le narrateur au fur et à mesure ce désir montant et pourtant insatisfait. Notre lecture devient alors à l’image de notre personnage anxiogène. Puis tout s’emballe. On ne sait plus distinguer le rêve et la réalité. Le doute s’immisce chez le lecteur.

À l’image de ces croyances d’Esquimaux, la métaphore d’amant fantasmagorique est attrayante, mais au final, elle entraîne indéniablement à la folie. On se referme sur soi-même, on s’isole du monde réel… Accepter l’inavouable, composer avec la réalité… Voilà ce à quoi notre narrateur se voit confronté.

Le titre prend alors tout son sens. Et l’on devient à notre tour spectateur silencieux de cette pièce de théâtre où désirs et toxicité se mêlent. L onirique se mêle à la réalité au point que le fantasme onirique devient horrifique.
Cela donne à réfléchir sur la dimension et la place du fantasme, qui peut tourner à l’obsession, jusqu’à isoler une personne. C’est autour de cette croyance que tourne l’histoire. Le tout est habilement mené par l’auteur.

Je peux vous dire que c’était sacré découverte, une lecture qui m’a sorti de ma zone de confort. Ce n’est pas mon genre de lecture de prédilection, je l’avoue, mais ma curiosité m’a poussé à lire, sans savoir quoi penser de ce jeune homme. Sans le vouloir, nous nous retrouvons entraînés dans quelque chose d’incontrôlable… notre lecture devient mystique.

Comme me l’a confié Guy, il préfère laisser parler la liberté de l’imagination. Il navigue aux frontières entre le réel tangible et tout le reste! Et je peux vous garantir que c’est un pari réussi pour ma part !

Préparez-vous à lire quelque chose de hors-norme, mais au combien fascinant… une lecture dont vous ne ressortirez pas indemne.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, contes et légendes, faux semblants
Série: MAIA |

Signes par Anna MARTIN

Mon synopsis: 

Après avoir passé la majeure partie de sa vie dans des écoles spécialisées, Caleb Stone rejoint une école publique pour sa dernière année de lycée. Une perspective qui l’excite autant qu’elle l’inquiète, risquant d’empirer son anxiété sociale. Sourd, et maîtrisant avec difficulté la Langue des Signes, il s’est fermé au reste du monde. Caleb trouve du réconfort dans son amour pour la photographie. Tout ce qu’il n’arrive pas à exprimer, il le publie sur son Tumblr.

Luttant pour concilier la douleur d’avoir perdu un parent et son ressentiment envers l’attitude de son père, Luc parcoure Tumblr, cherchant quelqu’un qui pourrait comprendre son look goth et ses attitudes efféminées. Lorsque Luc reblogue l’une des photos de Caleb, c’est le début d’une amitié virtuelle qui devra surmonter bien des obstacles.

 

Mon avis:

Une histoire qui nous pousse à voir au delà des apparences, où des choix s’imposent, où les protagonistes sont à la croisé du chemin. L’auteure nous montre les difficultés qu’ont des personnes portant un handicap doivent affronter. L’exclusion, être traité comme un paria et d’un autre côté, être surprotégé par ceux qui nous aime… Un fragile équilibre qu’il est facile de franchir.

On retrouve aussi ces personnes qui face à leur exclusion, leur différence s’enferment dans ce monde virtuel, celui où on les voient pas, où on ne peut qu’apprécier leur vrai « moi ». Mais encore une fois, elle nous montre aussi les limites de ce système, on s’exclue nous même de la vraie vie, on la fuie, on se cache.

Elle nous montre que voir au delà des apparences nous amène à voir la véritable personne qu’il nous avons en face de nous: un être humain, qui peut lui aussi pallier à nos propres faiblesses.

Après tout, la communication peut prendre de nombreuses formes… quand vous apprenez les signes.

Une très belle leçon de tolérance, tout à fait adapté pour un jeune public à découvrir.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, handicap, handicap social, monde virtuel
Série: teen spirit |

Le cœur en balance par Marie SEXTON

Mon synopsis:

Levi, la trentaine, est barman et surfeur. D’une famille mormone, il est, par son style de vie une abomination. Car bien qu’ils aiment le pécheur, ils haïssent le péché d’être homosexuel.

Ses douleurs récurrentes, qui l’handicap dans son sport, vont l’emmener à voir un kiné spécialisé: Jaime.

Jaime, un homme qui est un paranoïaque de la sécurité, qui cherche à garder le contrôle … suite à un traumatisme passé; est l’opposé de Levi. Il ne sait pas comment s’y prendre avec ce patient plein de vie.

Malgré leurs différences, ils désirent tous deux quelque chose qu’ils ne peuvent atteindre qu’ensemble. Avec le massage comme thérapie et grâce à leur amour, ils pourront se guérir l’un l’autre et apprendre à concilier leur mode de vie avec leur famille religieuse.

 

Mon avis:

Une romance qui combine trois sujets sensibles: la famille, la religion et les traumatismes passés. Marie Sexton, une fois de plus relève ce défi avec brio. Avec cette douceur qui caractérise sa plume, elle nous amène dans cette intimité, l’essence même de ces deux êtres abîmés. Le rejet face aux dogmes religieux d’un côté, le traumatisme de l’autre avec un point commun, la famille. Comment évoluer, grandir, faire confiance, aimer quand de telles épreuves nous sont arrivées? Elle nous montre ce chemin tortueux qui évolue doucement, mais sans temps mort, par étapes pour au final, trouver dans l’autre le moyen de guérir des blessures passées, et renaître.

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, drame psychologique, religion, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Romance |

D’autres horizons par Angie Le GAC, Tan HAGMANN

Synopsis:

Lorsqu’Andrew, architecte à l’avenir prometteur, commet un faux pas en mêlant vie sentimentale et affaires, il se retrouve parachuté à Madagascar pour superviser la construction d’une école de brousse. Loin de Seattle, il vit mal son exil et ne s’acclimate ni au pays ni à ses habitants.Sa rencontre avec Tiana, un jeune autochtone venu de la capitale pour alphabétiser des adultes, est explosive. Si le maire du village n’y prend pas garde, ces deux-là pourraient bien finir par s’entretuer… À moins que Jean de Dieu, un gamin fragile à l’imaginaire très développé, ne parvienne à les réconcilier ?Embarquez pour D’autres Horizons, et vivez avec Andrew le choc des cultures et la découverte d’un monde qui le transformera à jamais.

 

Mon avis:

Voici un roman que j’ai eu l’honneur de découvrir en avant-première avant sa sortie officielle, j’en remercie encore les auteures. Que dire de ce roman? Il est en tout point hors norme. Déjà par le contexte, une mission humanitaire. Angie Le Gac et Tan HAGMANN nous font voyager dans une petite bourgade de Madagascar, un endroit paradisiaque où cette philosophie du MORAMORA prend tout son sens. Comme nos deux protagonistes, on prend le temps de se poser, s’enfermer dans cette bulle d’oxygène. Le temps s’arrête.

Avec une rythmique poétique, où les métaphores nous illustrent les sentiments, on découvre un choc des cultures. Celui de notre société occidentale, celle de la consommation, celle où les heures nous filent entre les doigts, où l’homme est cartésien et ne croit plus en grand-chose. Elles dénoncent cet individu nombriliste et matérialiste; qui fait la rencontre d’un peuple à son opposé. Un monde où les croyances et la nature rythment la vie de ces personnes, dans cet environnement plus rudimentaire. Les hommes et femmes se satisfont du peu qu’ils ont, l’entraide les unit.

Oui, sur le papier, cette ville perdue est idyllique pour l’homme pressé.  Mais, comme chacun, ces habitants ont aussi leurs fardeaux. Le poids des traditions et des croyances prend souvent le dessus sur des situations qui diffèrent de leur mode de vie.

Quelles que soient nos origines, notre façon de vivre, on retrouve les mêmes fléaux que l’on peut attribuer à l’homme: l’ignorance et ses dérives.

Alors la question se pose? Peut-on avoir le choix de vivre librement son amour? À un moment de notre vie, on doit faire des choix et en assumer les conséquences, dans le but de vivre.

Oui cette romance nous ramène à nous remettre en question sur l’essence même de notre condition d’humain. Un réel coup de cœur pour ce petit bijou.  Plus qu’une romance, un livre qui ne peut que nous remettre en question sur notre vie et nos choix qu’elle implique.

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: choc des cultures, Le temps des choix, romance, voyage
Série: Juno Publishing |

Ce qu’il se passe à l’intérieur par Laëtitia Tran

Synopsis:

17 mars 2020. La France entre en confinement afin de lutter contre l’épidémie de COVID-19. Timéo et David, à peine séparés après trois ans de vie commune, se voient forcés de passer leurs journées ensemble, coincés dans leur petit appartement parisien.

Confronté à l’apparente décontraction de David face à la situation, Timéo, d’un naturel anxieux, a du mal à trouver sa place. Alors que les deux hommes communiquent difficilement, les vieux ressentiments se mêlent aux problèmes professionnels et familiaux.

Pourtant, cette proximité pourrait-elle leur être salutaire ?

Dans ce moment hors du temps, Timéo et David devront trouver au fond d’eux-mêmes ce qu’ils désirent réellement pour réparer leurs blessures et se montrer enfin tels qu’ils sont.

Mon avis:

L’histoire débute en mars 2020. Le confinement vient d’être annoncé suite à l’épidémie de Covid-19. Alors qu’une majorité de Parisiens fuient vers la campagne, Timéo n’a d’autres choix que de rester. Mais le pire reste à venir… Car le seul repli qu’il trouve pour avoir un toit au-dessus de la tête n’est d’autre que l’appartement qu’il partageait avec son mec. Ou plutôt son ex. Quatre ans de relation qui viennent de prendre fin et quinze jours de confinement, c’est jouable… Ou pas

La séparation récente est encore à vive. Comment se comporter avec la personne pour qui on a des sentiments tout en sachant qu’ils sont arrivés au point de non-retour? Car il y a cet éloignement présent malgré cette cohabitation forcée. Tout n’est que ambiguïté et dissonance des sentiments, frustrations et désirs, colère et envie.

L’histoire nous est présentée selon les points de vue des deux protagonistes. De ce fait, on ressent tout ce melting pot de ressentiments qu’ils ont l’un envers l’autre. On nous immerge dans leur intimité. Nous sommes à notre tour témoins de ce huis clos.

Le récit est décrit avec franchise de ses personnages au caractère bien trempé ! Mais ce n’est pas tout. Par ses mots, l’auteur transmet à son lecteur toute cette angoisse, la difficulté de rebondir afin de cohabiter sans s’entretuer. Puis vient cette entente tacite qui ravive cette flamme jusqu’alors éteinte. Clairement, cette histoire est avant tout une introspection sur soi. On ressent ce sentiment doux amer de gâchis, de ce souhait de seconde chance.

Évidemment cela fait écho à notre propre expérience dû au confinement, à notre quotidien et ce souhait de retour à la normale. On se remet en question sur la futilité de certaines choses, revoyons nos priorités.

Voilà ce comment résumer cette romance : une vraie remise en question.

 

Intéressé(e) ? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, faux semblants, Le temps des choix, romance
Série: Auto édition |

Série Nouveau départ par Tere Michaels

Tome 1: Nouveau départ

Evan, 34 ans est un père de famille de quatre enfants, tout juste veuf après vingt ans de vie commune avec sa femme, Sherry qu’il aimait tant. Flic dans les mœurs, il se plonge dans son travail et délaisse ses enfants à sa belle famille dont il est proche pour oublier.

Au fil des mois, il va faire la connaissance de Matt. Un quarantenaire caractériel, ancien flic qui maintenant est un ermite alcoolique. De cette rencontre va naître une forte amitié. L’un et l’autre  se confient sans être jugé.

Alors quand deux mecs hétéros se voient attirés l’un par l’autre … un problème survient. Ils ne peuvent l’expliquer mais ce désir les terrifies et les bouleverses.

Comment garder cette amitié si forte alors que l’on désir l’autre d’une manière plus sentimentale?

 

Tome 2: Amour et Loyauté

Jim Shea, inspecteur à la criminelle de Seattle, a toujours réussi à séparer vie professionnelle et vie privée, du moins jusqu’à maintenant. Un juge a déclaré l’accusé non coupable. Une famille est dévastée. Les retombées émotionnelles de ce procès rendent Jim vulnérable et redevable envers le père mourant de la victime.

C’est l’histoire de cet homme que Griffin Drake, scénariste, et sa meilleure amie Daisy Baylor, actrice, veulent porter sur grand écran pour en faire un blockbuster. Cependant, pour obtenir les détails croustillants, Griffin doit convaincre l’inspecteur Jim Shea de les lui donner. Leur attirance est immédiate et Daisy encourage alors son ami à en tirer profit. Si tu gagnes le cœur de l’homme, tu gagneras son histoire.

Pour ce qui est de l’amour, aucun des deux hommes n’a eu de chance jusqu’ici et, lorsque leur première nuit ensemble se transforme en un long week-end où les sentiments s’installent rapidement, la loyauté de Griffin envers Daisy et sa carrière sont mises à rude épreuve.

Plus Griffin s’implique dans sa relation avec Jim, plus sa carrière à Hollywood bat de l’aile. Les secrets, la confiance brisée menacent de lui faire tout perdre.

Griffin va devoir choisir entre dire la vérité… ou écrire une fin hollywoodienne.

 

 

Tome 3: Devoir et Dévotions

Après un dénouement heureux dans Nouveau départ, Matt et Evan entament un nouveau chapitre de leur vie, autant dans leur chambre qu’en dehors. Mais de nouveaux rebondissements les attendent…
Evan a du mal avec les étiquettes et n’arrive pas à exprimer ses sentiments.

De son côté, Matt, devenu le parfait homme au foyer du Queens, fait face à ses propres interrogations: qui est-il désormais ? Que désire-t-il, de quoi a-t-il besoin ?
Quand son ami et coup d’un soir Jim Shea leur rend visite, la jalousie d’Evan menace leur nouvelle vie.

« Les étiquettes n’ont aucune importance. Mais la honte, si. »

 

Mon avis:

Le tome 1 traite d’une sublime histoire sur le deuil d’un être cher et la reconstruction. Comment reprendre goût à la vie quand le bonheur vous a été enlevé brutalement? L’histoire est forte en émotions car on sait que ce veuf n’est pas seul, il a un héritage de cet amour sous les yeux. Comment gérer sa propre peine, sa douleur avec ses proches qui vous sur protège. Et quand on voit enfin le bout du tunnel, comment accepter ce nouveau changement? et comment gérer les « qu’en dira t-on »? Faut il renoncer à ce désir de vivre quelque chose d’aussi fort que l’amour pour sauver les apparences? Peut on tout remettre en question pour … Lui ?

Dans le tome 2, nous retrouvons Jim, celui qui aura un rôle primordial auprès de Matt dans sa prise de conscience. Prenez un commissaire qui en a trop vu, désabusé  un travail qui lui pèse de plus en plus et une vie qui se rythme par des heures de travail acharnés est vous avez Jim. Ça dernière affaire le marque au point qu’il pense que la justice n’est plus ce qu’elle devrait être. Alors qu’il essaie d aller de l avant, rongé par la culpabilité … Il se voit confronter à un auteur scénariste à son opposé.
Griffin est un homme d Hollywood, qui est extraverti, n ayant aucune retenue. Il ne rêve que de ce projet scénario, celui pour le quel il serait fier de faire ce travail qui est devenu une routine ennuyante. Deux hommes désabusés, une affaire sordide, l envie de faire honneur à cette famille qui a tout perdu…
Leur rencontre va être explosive. Les apparences sont trompeuses… L un n est pas aussi coincé et froid qu’il n en paraît. L autre n’est pas qu un autre qui n’est intéressé par la gloire et la célébrité. Une rencontre qui va faire des étincelles et deux hommes qui vont découvrir sur le tard qu’ on a tous le droit à un nouveau départ, que l amour existe, que cela n arrive pas que dans les films.

Enfin le tome 3, si attendu arrive… Nous retrouvons notre couple fard: Matt et Evan ainsi que les enfants, un an après avoir décidé d’officialiser leur relation… En apparence, ils sont heureux et amoureux mais cela n’est qu’une apparence…  Car si Matt, lui, accepte totalement son attirance pour Evan , Evan lui n’arrive pas à assumer lui-même. Il est perdu face à sa sexualité et n’ose pas faire le premier pas pour aller plus loin dans la relation. Ce tome est une réelle une introspection: comment se qualifier par rapport à la société mais surtout par rapport à soi-même. La réponse est simple: s’assumer tel que nous sommes pas là par nos sentiments se dicté par les apparences de cette société.
De son côté Matt Julie se remet en question par rapport à son couple il est l’impression de reprendre la place de la descente femme de Evan il a pris sa place occupe les enfants et de la maison. Or ce n’est pas ce qu’il souhaite. Il veut être reconnu pour lui et non pas le remplaçant d’un fantôme.

La conclusion est simple au final : Entre devoirs et dévotions, il faut réussir à trouver un équilibre où on est soi même et heureux, voir au delà des apparences.

Un très beau travail de remise en question que l’auteur nous permet de suivre. Une écriture fluide et très intime. Une histoire qui prend son temps, tout comme la réflexion qu’elle amène, le tout avec beaucoup de pudeur; pour avoir un final explosif!  Alors oui, le tome un avait été un véritable coup de cœur mais les deux tomes suivants son un réel plaisir à lire!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.


Genre: au delà des apparences, deuil, faux semblants, homoparentalité, Le temps des choix, romance, seconde chance, série
Série: Milady slash |

Série H.E.R.O par Victoria SUE

Tome 1: Unité d’élite

En devenant un humain augmenté, ces personnes savent que leur vie et leurs rêves sont terminés. Détestés, traités avec suspicion et souvent enfermés, les augmentés étaient perçus comme des monstres. Ils sont méprisés par le public et on ne leur faisait jamais confiance pour servir dans l’armée ou dans n’importe quel autre organisme des forces de l’ordre.

Alors, quand le FBI propose de former une équipe composée de moitié par des humains augmentés et des normaux, Talon n’y croit pas. Il ne fait pas confiance dans les normaux pour protéger son équipe d’augmentés. Ce sentiment va être encore plus être renforcé en voyant le coéquipier qu’on lui assigne.

Finn Mayer rêve de rejoindre le FBI depuis qu’il a quatorze ans. Il a fait tous les sacrifices possibles pour y arriver, y compris vivre avec sa mère égoïste et son frère homophobe et tyrannique, et renoncer à avoir un petit ami. Mais sa dyslexie non diagnostiquée a coupé court à ses aspirations. Sa dernière chance est de faire équipe avec Talon, un augmenté aux capacités létales qui ne fait pas confiance aux humains ordinaires pour garder les secrets de ses semblables et qui veut voir Finn échouer.

Finn dispose de quatre semaines pour se montrer à la hauteur aux yeux de ses coéquipiers. L’équipe a quatre semaines pour faire ses preuves auprès du public. Et quand un autre groupe menace leur succès – et que leurs vies sont mises en danger – ils ont quatre semaines pour survivre.

 

Tome 2: Hors de contrôle

Les capacités mortelles de Talon sont hors de contrôle. Désireux de garder Finn en sécurité, Talon se bat pour protéger l’homme qu’il aime de tout son coeur, et ne pas devenir le plus grand risque pour la vie de Finn.

Finn n’a pas d’autre choix que de s’offrir comme appât pour que les forces du mal kidnappent des enfants améliorés, face à un danger pour lequel il n’est ni entraîné ni préparé, et il doit le faire seul.

Est-ce que Talon a un dernier combat en lui ? Est-ce qu’il va tuer tous ceux qui veulent détruire Finn et l’équipe, ou va-t-il finalement découvrir que pour vaincre leur ennemi et la menace ultime, la plus grande bataille à laquelle il doit faire face est une avec lui-même ?

 

Tome 3: Derrières les masques

Même si Gael Peterson est un membre important et sûr de lui de l’équipe H.E.R.O. du FBI, il a passé des années à se cacher derrière les capacités augmentées qu’il porte comme un masque.
La blessure et la trahison causées par l’abandon de sa mère et les coups de poing de son père sont des secrets qu’il a profondément enfouis sous les horribles cicatrices de son visage et il n’a pas confiance en Jake, son nouveau partenaire humain ordinaire, pour les lui confier. Dans un monde où ceux qui possèdent des capacités spéciales comme celles de Gael sont considérés comme des bêtes curieuses et des monstres, il ne sera pas facile pour lui de compter sur Jake pour protéger ses arrières, en particulier lorsque les capacités d’un enfant amélioré vulnérable et muet font de cet enfant le suspect d’un meurtre.
Les esprits s’échauffent et les loyautés sont mises à l’épreuve, et lorsque le tueur en série visant les augmentés jette finalement son dévolu sur Gael, ce dernier devra non seulement faire confiance à Jake pour protéger ses secrets, mais il pourrait devoir lui faire confiance pour lui sauver la vie.

Protéger et servir: H.E.R.O, T4 par [Victoria Sue, Ingrid Lecouvez] Tome 4:Protéger et Servir

Vance Connelly a toujours voulu perpétuer la tradition familiale et rejoindre le département de Police de Tampa, mais ses rêves sont anéantis le jour où il se réveille avec la marque des augmentés sur le visage.
Après des années de lutte pour s’adapter à sa nouvelle vie, c’est par hasard qu’il rencontre Talon Valdez et devient un fier membre des H.E.R.O.

Samuel “Angel” Piper est impatient de quitter son travail d’infiltration à la DEA et devenir le partenaire – humain – de Vance. Mais son passé douloureux est toujours là, menaçant la vie qu’il s’est construite.

Alors que l’équipe enquête sur une nouvelle drogue utilisant le sang des augmentés, de mystérieuses connexions avec le passé de Sam menacent non seulement sa vie, mais aussi celle de Vance.

 

Tout le monde brûle: H.E.R.O, T5 par [Victoria Sue, Ingrid Lecouvez] Tome 5: Tout le monde brule

Eli n’avait que sept ans quand il fut donné en pâture à des monstres.

Seize ans plus tard, il a l’occasion de prendre sa revanche, et avec ses capacités qui changent, rien ni personne ne l’arrêtera, surtout pas ce nouveau partenaire qui semble lire directement dans les sombres tréfonds de son âme.

L’agent Daniel Connelly a quitté Washington afin de préserver sa santé mentale, mais les images de victimes innocentes continuent de le hanter, et il sait que les horreurs qu’il voit dans les yeux d’Eli sont exactement ce qu’il essaie d’oublier.

Tout le monde brûle est l’histoire de deux hommes qui tombent amoureux. Sauf que l’un ne pense pas être capable d’aimer…

Et l’autre ne pense pas mériter l’amour.

 

Mon avis:

Voici une série policière où des humanoïdes côtoient des humains. Plus qu’une histoire « imaginaire », si on pousse plus loin dans la réflexion, on parle d’un sujet qui est tout à fait d’actualité dans notre monde, notre société: celui de la peur de l’étranger, celui de la ségrégation. Parce qu’ils sont différents, ils sont rejetés, maltraités. Victoria Sue pointe du doigt cette différence qui amène à la pire des réactions chez l’Homme: le rejet. Elle nous montre, par ses différents personnages les conséquences de tels actes et la difficulté au quotidien pour ces hommes/robots de vivre parmi les gens « normaux ». Une très belle leçon de tolérance qui nous fait réfléchir sur notre propre comportement.

D’autre part, les enquêtes policières sont très bien menées. Les rebondissements s’enchaînent sans nous laisser le temps de souffler. On évolue auprès de cette unité. Cette se sent proche d’eux de part le fait que l’auteur nous met, nous lecteurs en totale immersion auprès d’eux. On joue les inspecteurs, on décortique les faits, on enquête. On se prend au jeu et on se voit dans l’impossibilité de fermer le livre en cours de route. Chaque membre de l’équipe a son histoire personnelle, un passé traumatisant même si ils le dissimulent derrière une apparence, mais cette faiblesse ressort à un moment ou à un autre durant l’enquête. C’est à ce moment là que l’on rend à l’hybride toute son humanité, ce qui fait que nous ne pouvons que nous attacher encore plus à eux.

En clair une série plus qu’attractive, passionnante… Seul petit « reproche peut être noté, mais cela n’engage que moi. Les histoires sont très biens menées, mais la romance est, de mon avis, quelque peu bâclée sur la fin… On attend un peu plus de développement sur le couple une fois formé. C’est ce qui me fait ronchonner, je l’avoue surtout pour le Tome 5 que j’attendais tant. Mais cela n’enlève rien à l’histoire en général. H.E.R.O reste une de mes séries coups de cœur que je vous recommande. On attend avec impatient le prochain tome!

 

Intéressé(e)? Cliquez sur le lien pour le commander.

 


Genre: au delà des apparences, choc des cultures, drame psychologique, faux semblants, Le temps des choix, policier, roman d'anticipation, seconde chance, série, traumatismes du passé
Série: MxM BOOKMARK Imaginaire |